El Matador (PC)

 








Note générale


Sortie du jeu : septembre 2006
Développeur : Platisc reality technologies
Editeur : Cenega
Genre : TPS

Support : 1 DVD
Version testée : Américaine
Version logicielle : v.1.0
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 45€


Configuration recommandée :
CPU : 2,8Ghz
RAM : 1Go
VIDEO : type GeForce 6 avec 256Mo de VRam

Configuration de test :
CPU : AMD Athlon 64 X2 3800+
RAM : 2Go
VIDEO : GeForce 8800GT avec 512Mo de VRam
OS : Windows XP Sp2
Résolution testée : 1280x1024 (4:3)
Niveau de détails :



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

El Matador









En tant
Le gameplay se résume à shooter tout ce qui bouge. Par contre graphiquement c'est très beau
que grand fan de Max Payne, je me suis dit qu'El Matador pourrait être un jeu sympa... et je n'avais pas tort. Empruntant au titre de Remedy Software, j'y ai aussi retrouvé un air de Just Cause (même si les 2 jeux sont sortis à la même période) avec quelques décors assez dépaysants. On y incarne un agent de la DEA envoyé en Colombie pour lutter contre les cartels de la drogue, avec pour aide, les autorités locales (qui feront clairement pas long feu). Third Person Shooter (TPS) explosif, la jouabilité ne pose aucun problème et se contente de quelques boutons. Notre héros du jour fera son lot de cabrioles mais son trip à lui c'est le shoot brut. Véritable machine de guerre pour qui "réalisme" ne signifie pas grand chose, il porte une dizaine de flingues/fusils dans sa poche (dont une gattling vraiment sauvage), sans même sourcilier. Le nouveau Rambo de ses dames. Car le but avoué d'El Matador est d'offrir un jeu violent où l'action prend le pas sur toute autre forme de gameplay. Ça a au moins un avantage : ça défoule ! Et si on compare autant ce titre à Max Payne, c'est parce qu'en plus on peut user du même effet de Bullet Time (ralentissement du temps) qui a donné ses lettres de noblesse au titre de Remedy. D'ailleurs, pour mieux appréhender une aventure qui se révèle corsée par moment, on peut passer par la case tutoriel. Mais la difficulté s'orientera vers le surnombre d'ennemis ou de boss coriaces, plus que de leur intelligence : l 'IA est débile, les mercenaires se laissant la plupart du temps bêtement shooter. Abordons à présent le chapitre de la réalisation. Première chose, si certaines musiques sont en adéquation avec le thème, d'autres sont complètement à côté de la plaque. Avec de l'Electro surexcitée, limite saoulante et ce, dans les décors ensoleillés de la Colombie, moi je dis qu'il y a malaise. Heureusement le jeu se rattrape par un doublage (US dans ma version) très correct et d'excellents bruitages qui dynamisent l'action. Ça défouraille grave ! Et les graphismes ne sont pas en reste. Plutôt jolis dans la plupart des cas, parfois même très beaux, étant donné qu'à l'heure de ce test le jeu date d'il y a déjà un an et demi, j'ai pu jouer en 1280x1024 tous détails à fond. Le résultat est très agréable bien que parfois bugué, notamment pour ce qui est des ombres. Heureusement, c'est peu gênant. Les textures sont détaillées, l'animation est un peu raide mais suffisante et la gestion des effets (notamment lumineux) est probante. Autres détails sympathiques : les impacts sont bien visibles et on assiste même à la dégradation de certains éléments (mur, vitres, voitures, poteaux). Dommage que tout le décor ne soit pas assujetti à la même performance mais c'est déjà pas si mal.



On retiendra Note
qu'El Matador est un jeu fort d'une action survoltée, d'une réalisation de bonne facture mais qui ne peut atteindre les sommets de la considération à cause d'une mauvaise IA, d'une bande son inappropriée ou encore d'une linéarité à toute épreuve, le jeu ne se diversifiant que peu. Pourtant il reste un titre à découvrir, ne serait-ce que pour sa brutalité qui détend après une bonne journée de boulot ou pour ses décors parfois paradisiaques.



Test réalisé par iiYama

janvier 2008