Ballistics (PC)

 








Note générale


Sortie du jeu : novembre 2001
Développeur : GRIN
Editeur : Xicat
Genre : courses

Support : 1 CD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Moteur graphique : Diesel Engine
Difficulté :
Multi-joueurs : 8 joueurs en LAN


Configuration recommandée :
CPU : 600Mhz
RAM : 128Mo
VIDEO : avec 32Mo de VRam

Configuration de test :
CPU : AMD Athlon 64 X2 3800+
RAM : 2Go
VIDEO : GeForce 7900GS avec 256Mo de VRam
OS : Windows XP Sp2
Résolution testée : 1280x1024 (4:3)
Niveau de détails :





Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Ballistics









GRIN est
C'est super rapide et graphiquement ça dépote !
connu de nos jours pour avoir développé Ghost Recon : Advanced Warfighter (dans sa version PC) ou encore le très sympathique Bionic Commando Rearmed, mais bien avant ça, Ballistics a vu le jour. Il est leur premier jeu, sorti en 2001, alors que le studio est né en 1997 (fallait-il tant de temps pour développer un tel jeu ? j'en doute). Ballistics (qui n'a rien à voir avec le film du même nom) est un savant mélange de Extreme-G (le jeu Nintendo 64) et New York Race (le jeu PC), la liberté de mouvement de ce dernier en moins. Le concept est simple : vous contrôlez un gars sur une moto anti-gravitationnelle qui court à travers des tubes géants et interminables. Ici on ne tourne pas à gauche ou à droite mais on pivote à l'intérieur du tube, ce qui vous donnera de belles sensations de tournis. Le scrolling est hyper véloce et votre but sera d'éviter les plots ou objets fixes pour foncer et évidemment finir premier. Le scrolling est une brute tant il est rapide et il n'y a qu'à voir les déformations causées par le boost pour comprendre que GRIN a soigné son aspect visuel. Très futuriste, l'ambiance est limite glauque, froide et elle n'est pas sans rappeler un certain WipEout. Malheureusement, toujours courir dans ces tubes devient vite lassant. Si les graphismes sont très fins et le moteur 3D performant sans pour autant être gourmand, il faut se dire qu'au bout d'une demi-heure, on commence déjà à en avoir marre. Le concept est original, les sensations de vitesse sont à couper le souffle mais l'intérêt ne se renouvelle jamais. C'est un peu dommage car la réalisation technique est impressionnante...


Test réalisé par iiYama

octobre 2006