Alien Swarm (PC)

 








Note générale


Sortie du jeu : juillet 2010
Développeur : Black Cat Games
Editeur : VALVe
Genre : action

Support : en téléchargement sur Steam
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Moteur graphique : Source Engine
Moteur physique : Havok
Difficulté :
Multi-joueurs : 4 joueurs online
Prix au lancement : gratuit (freeware)


Configuration recommandée :
CPU : Dual Core 2,4Ghz
RAM : 1Go sous XP - 2Go sous Vista/7
VIDEO : compatible avec les Shader Model 3.0 (GeForce 7600 - Radeon X1600)
AUTRE : connexion Internet obligatoire pour lancer le jeu (Steam)

Configuration de test :
CPU : Intel Core i5 750
RAM : 2Go DDR3 1600
VIDEO : GeForce GTX260+ avec 896Mo de VRam
OS : Windows 7 (32bits)
Résolution testée : 1680x1050 (16:10)
Niveau de détails :



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Alien Swarm








Alors qu'on
Quelques petits défauts viennent entâcher l'expérience mais c'est gratuit, alors foncez !
attend tous Half-life² : Episode Three (ou directement Half-Life 3 soyons fous), et ce depuis quelques années déjà, VALVe nous sort des jeux d'une importance moindre, tels que les 2 épisodes de Left 4 Dead. Pour faire patienter, le développeur nous propose quand même l'excellent Portal 2 (c'est pas vraiment du Half-Life mais on reste très proche) et Alien Swarm. Là, ça n'a plus rien à voir avec Sir Gordon mais comme c'est un jeu gratuit, on dit merci et on redouble de patience. Petite parenthèse quand même, je trouve honteux de la part de VALVe de nous faire poiroter aussi longtemps pour Episode Three. Mais combien de temps leur faut-il pour développer un simple épisode, qui ne va durer que 5 heures au max ? Ils se foutent de nous ceux-là aussi ! Bon, le coup de gueule étant passé (promis je me détends), Alien Swarm est à l'origine un MOD pour Unreal Tournament 2004 mais étant donné la maitrise des moddeurs, VALVe les a embauché pour travailler sur leurs projets internes (ils sont devenus au passage les Black Cat Games). 5 ans plus tard, Alien Swarm refait parler de lui dans un remake flambant neuf. Jeu à vocation online avant tout, il est possible de se faire une petite partie solo, en guise "practice". Mais ce mode ne dure qu'un niveau (alors que le jeu en compte 7), donc pour tout voir, il faudra absolument passer par le online. On y joue forcément en coop', à 2 ou 4 joueurs, dans une vue de dessus. Jeu de tir à la 3e personne, on peut vite comparer Alien Swarm à Alien Breed Impact. Sur 2 équipes on nous laisse le choix de prendre le personnage qu'on veut en tant que chef d'escouade (parmi 8 têtes d'ail) et généralement, les missions réclament un ingénieur. Bien sûr chacun à son arsenal perso (2 armes ou 1 arme et un gadget) et ses facultés propres. Par exemple le toubib est le seul à pouvoir se soigner quand il veut, alors que l'ingénieur dispose d'un radar façon Alien (le film) et qu'il est le plus rapide dans les tâches d'ingénierie (comme pirater un terminal). En solo on joue donc seul avec 3 bots et je le répète, si on veut continuer, faudra jouer en ligne. Bien entendu, Alien Swarm étant axé sur le online, il ne faut pas s'attendre à un grand scénario. On peut même dire qu'il n'y a pas, comme c'est souvent le cas chez VALVe (aucun de leur jeu peut se targuer d'avoir un bon scénario... ou du moins une bonne mise en scène).


On trouvera
Le rendu graphique est bien travaillé malgré son statut de freeware
quand même quelques PDA à lire, et quelques scripts qui donnent un peu le change, mais tout est écrit en anglais et c'est pas toujours facile de saisir le sens de chaque phrase (ok c'est gratis mais la traduction des textes n'aurait pas été de refus). De plus, comme dans certains shooters actuels, lire un PDA peut être dangereux puisque l'action ne s'arrête pour autant (ce qui est plus réaliste). Niveau prise en mains, on fait difficilement plus simple : la souris oriente la visée sur 360° et 4 touches servent aux déplacements. Entre autre subtilité, on peut découper une porte (et parallèlement la souder pour éviter les intrusions), porter et déposer/activer des tourelles, et bien entendu envoyer un ingénieur déverrouiller un passage pendant qu'on protège ses arrières. Alien Swarm où quand simplicité rime avec efficacité. Pour les armes, le jeu en compte 21 différentes dont 6 sont réservées à chaque classe en particulier. Il est possible de jeter une arme pour réaliser des échanges ou pour en ramasser une trouvée dans le décor. Petite anecdote quand même, le système de rechargement est repris de Gears of War à savoir qu'on peut accélérer le changement de chargeur, si on réappuie sur la touche au bon moment (sans quoi, la pénalité sera de perdre encore plus de temps). Bonne nouvelle, Alien Swarm est un jeu livré avec son SDK (kit de développement). Ainsi il est tout à fait possible de produire gratuitement son MOD perso. La communauté va s'en donner à cœur-joie. Tout ça fonctionne sous Source Engine, normal étant donné que c'est un jeu développé et édité par VALVe. Le résultat est donc là : c'est super beau (les éclairages sont vraiment bien travaillés, les explosions sont superbes) et comme le moteur est vieux de déjà 6 ans (2004), il n'est pas gourmand et on peut donc en profiter au max de ses capacités. Comme quoi gratos ne rime pas toujours avec bâclé. Enfin le son nous distille une ambiance inquiétante. Les musiques (si on peut les appeler comme ça), sont sombres, presque angoissantes, afin de poser une atmosphère chargée. Ce n'est pas du Dead Space mais ça marche, en jouant dans le noir l'effet prend assez bien. En solo et lors de quelques passages en multi, le doublage est de bonne qualité mais tout en anglais mais on saluera surtout des bruitages très puissants. Certains sont repris d'Half-Life² et globalement les cracheuses de plomb ne sont pas timides, tout comme les explosions.



Alien Swarm Note
prend à contre-pied tous ces DLCs que des éditeurs peu scrupuleux nous balancent à prix d'or, pour un contenu rachitique (FEAR 2 Reborn ?). Le fait qu'il soit gratuit (il faut quand même avoir un compte Steam... gratuit lui aussi) fait qu'on lui pardonne ses petites fautes : pas de vrai mode solo, pas de doublage ou au minimum de sous-titres en Français et pas vraiment de scénario. Ça ressemble fortement à Alien Breed Impact, mais ce dernier n'est pas meilleur et surtout il coute 15€. Donc quand VALVe et Black Cat Games (l'équipe de moddeurs à l'origine du projet et nouveaux employés de la marque) nous font un cadeau, ils ne se foutent pas de notre gueule. A télécharger d'urgence !



Test réalisé par iiYama (aka : gears_of_war/marcus)

mai 2011