World Heroes Perfect (NGEO)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : mai 1995
Développeur : ADK
Editeur : SNK
Genre : combats

Support : cartouche de 226Mb
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Abréviation : WHP
Titre alternatif : World Heroes 3
Prix au lancement : 1450Frs


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

World Heroes
Perfect







Dernier épisode
Ce 4 épisode de World Heroes n'a de "parfait" que le nom...
de cette alternative aux grands noms de la Neo-Geo, World Heroes s'affuble d'un pompeux "Perfect" dans ce qui pourrait être un World Heroes 4. WHP est le denier opus de cette série et finalement ce n'est pas un mal. Au fil des épisodes la saga ne s'est que légèrement améliorée mais celui-ci nous livre même un jeu moins riche. On a tout d'abord une petite intro "gentille" qui nous dévoile le grand retour de Dio et de Zeus. Comme toujours chez ADK, le scénario est hyper mince et on a qu'une seule scène intermédiaire, juste avant le boss final. On affronte donc Zeus pour la 2e fois et au second round il se fait viré par Dio (devenu Neo-Dio), qui veut sa revanche. C'est original. Le plus gros problème du jeu tient en fait dans sa concurrence. SNK va désormais tellement loin en matière de baston, qu'Alpha Denshi et son World Heroes n'arrive plus à suivre. Si KOF 95 n'est pas un jeu exceptionnel, il est bien plus riche que celui-ci et si on le compare avec les grands pontes de la scène comme Fatal Fury 3 ou Samuraï Shodown II, c'est carrément carnage. On a à disposition 16 personnages et avec des cheat-codes on peut débloquer 2 persos cachés en mode solo (Gokuu et Neo-Dio). Mais le plus ennuyeux, c'est que le simplissime système de combat des 3 autres épisodes, a été changé. Le nouveau système utilise les 4 boutons du stick Neo-Geo pour plus de combinaisons. Le résultat s'apparente à un système 6 boutons puisqu'il faut réaliser des combinaisons pour accéder à certaines attaques. On a donc les coups faibles (A pour les poing, C pour les pieds), les coups moyens (B pour les poings, D pour les pieds) et les coups forts qui s'obtiennent en pressant A+B (poing) ou C+D (pied). Plus on donne de coups, plus on charge une jauge nommée "hero" qui donne en fait accès à une furie. Mais pour la réaliser, il faut presser A+B+C et c'est loin d'être évident. Et encore on parle du stick Arcade parce que si comme moi vous jouez avec le pad cacahuète (de la Neo-Geo CD) là c'est carrément galère. Faire A+B ou C+D nous oblige à jouer la main droite tordue et pour le combo spécial on repasse.


Dans les 2
Une fois encore la réalisation est honnête. Mais évitons de comparer...
cas c'est pas très bien adapté au rythme effréné des combats et je regrette vivement l'ancien et agréable système à 4 boutons. Le gameplay, 6 boutons oblige, est donc devenu plus complexe à la limite du chiant mais le contrôle reste précis et les coups spéciaux sortent assez facilement. Seulement, en plus de cette prise en mains devenue délicate, le jeu est assez difficile. Sans atteindre la folie d'un World Heores 2, les adversaires de cet épisode sont véritablement acharnés. Ils se déplacent vite, enchaînent coups spéciaux sur coups spéciaux et pour couronner le tout, leurs coups priment toujours sur les notres. Difficile de finir de clôturer l'aventure avec seulement quelques crédits. Le jeu est un peu plus rapide qu'avant, on peut prendre appui sur le bord de l'écran pour réaliser un super saut et on retrouve bien entendu les voyages dans le temps. Seul problème, cette originalité va un peu trop loin dans son propre concept et les personnages n'ont plus de décor attitré. Et moi je trouve que ça n'a aucun sens d'affronter par exemple Dragon sur un navire de la 2e guerre mondiale. En plus si les décors sont vraiment très colorés, il faut dire qu'ils ne sont pas bien beaux et que certains manquent cruellement d'attrait. L'ère jurassique, la naissance de la terre, un quai de gare, l'ère glacière, l'époque des cavernes, l'épopée Egyptienne... les 12 décors que compte World Heroes Perfect sont bien gentil mais n'emballent pas. Ajoutons à ce constat quelque peu décevant, le fait que les animations ne sont pas travaillées : persos animées de façon tout juste correcte et animations de fond faite à l'arrache. Ce manque de travail se ressent immédiatement lorsqu'on s'aperçoit que les sprites des personnages sont à 100% repris du World Heroes 2 Jet. Enfin la partie son est toujours aussi banale. Les musiques ne sont toujours pas des valeurs sûres de la machine puisque l'instrumentation est sans plus et que les compositions sont sans vénusté. Les voix sont peu nombreuses pour chacun des persos en plus d'être trop répétées et les bruitages sont à l'identique depuis le premier épisode (ils manquent toujours autant de dynamisme et de violence). C'est décevant.



World Heroes Perfect Note
est loin d'être "parfait". Il ne fait pas le poids face aux monstres de chez SNK et son aspect parodique et son plagiat assumé, finit par lasser. Trop de personnages sont copiés sur d'autres jeux de combats (notamment SNK et Capcom) et cette ultime version n'en propose même pas un nouveau bien à lui. Et pour finir d'achever cette plaidoirie, World Heroes perd tout ce qui faisait son originalité, à savoir les modes Deathmatch ou Tournament. Pour un jeu sorti en 1995, c'est plutôt mitigé et loin des attentes. C'est sans doute pour ça que la licence a été laissée à l'abandon.



Test réalisé par iiYama

août 2006 (mise à jour : juin 2009)