King of Fighters 97 (NGEO)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : juillet 1997 (MVS) / septembre 1997 (AES)
Développeur : SNK
Editeur : SNK
Genre : combats

Support : cartouche de 460Mb
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Abréviation : KOF 97
Prix au lancement : 1450Frs


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

The King
of Fighters '97






Avec les KOF,
Pas forcément meilleur que le 96, KOF est une série qui se bonifie avec le temps
SNK bat des records en terme de capacité ROM avec l'impressionnant chiffre de 460Mb ! Pour rappel, un Sonic 2 fait 8Mb, un Street Fighters II sur Super Nintendo en fait 16 et au plus, un Donkey Kong Country en fait 32. Sur les 16bits "du pauvre" (désolé pour l'appellation) on est loin du compte. 4e épisode du cross-over SNK, KOF 97 est plus ou moins un 96 maquillé. Comme seules nouveautés, il y a mode "Avanced" ou "Extra" qui apparaît lors choix du perso (ce qui influe sur les techniques de fury) et une présentation des niveaux façon briefing (assez sympa et hi-tech en fin de compte). KOF 97 continu sur la lancé du 96 avec un scénario assez glauque. Vous ferez la rencontre de nouveaux personnages à la fin du jeu mais avant ça, vous aurez droit au pétage de plomb de Iori. Vampirisé par le sang Orochi, vous l'affronterez dans un état proche de la zombification (pour Leona c'est idem. En fait l'appellation peut-être aussi nommée Blood Leona et Blood Iori). Une fois passé, non sans mal, vous affronterez une autre fine équipe puis Chris (un des membres de la-dite équipe) qui se transformera en Chris Orochi (aussi appelé Orochi pur), sorte de Dieu indestructible qu'il vous sera presque impossible de le battre. Le jeu est donc plus difficile que les autres épisodes à cause des boss de fin. Avis. Si les nouveautés s'avèrent maigres, il faut avouer que le scénario est pas mal. L'intro est vraiment bien menée et pour une fois, vous aurez droit à une vraie fin (à hauteur d'un jeu de combat). Pour ce qui est de la réalisation, comme je le disais, c'est plus ou moins un KOF 96. Les animations sont à peu de chose prés les mêmes, les décors sont peu nombreux mais beaux, le character-design n'a pas changé et le rythme est toujours aussi effréné. Petite originalité, certains niveaux n'ont pas de musique, juste des bruits d'ambiance (en fait, ça dépend de votre adversaire). Si le volume était un peu trop haut sur le 96, il n'empêche que les musiques étaient vraiment bonnes. Dans notre 97, en plus d'être rares, elles sont pas terribles (FX et voix restent d'un excellent niveau).



Avec ses Note
29 persos jouables, les possibilités ne manquent pas. Très loin de la misérable adaptation PSX, la réalisation est plus qu'honorable même si elle englobe quelques fausses notes. Mais avec une telle symphonie, la Neo-Geo prouve encore une fois qu'elle est la Reine de la baston 2D.




Les personnages : cliquez pour ouvrir


Test réalisé par iiYama

septembre 2006