King of Fighters 2002 (NGEO)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : octobre 2002 (MVS) / décembre 2002 (AES)
Développeur : Eolith
Editeur : Playmore
Genre : combats

Support : cartouche de 681Mb
Version testée : Japonaise
Voix dans le jeu : JAP
Textes à l'écran : JAP

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Abréviation : KOF 2002
Titre alternatif : The King of Fighters 2002 : Be the Fighter (ALT)
Prix au lancement : 220€


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

The King
of Fighters 2002






Ce qui devait
KOF 2002 est moins bon que KOF 99. C'est blasant mais ce n'est pas un mauvais jeu pour autant
arriver, arriva : KOF stagne voire même, régresse ! Je commencerai par contester la disparition du système de Striker tel qu'on le connaît depuis KOF 99 avec en plus un détail assez rageant : tous les persos qui ne font pas parti du jeu, sont implantés dans le décor. C'est du sadisme ! Si la difficulté parait mieux dosée que dans le 2001, il reste quand même de grosse différence entre les persos (K étant toujours un acharné). La jouabilité est restée excellente bien que le jeu soit un poil moins rapide (comme le KOF 2000 en gros). Mais je dois avouer ressortir un peu déçu de cet épisode. Tout d'abord parce qu'il n'y a pas de scénario. La seule scène du jeu, sera l'entrée fracassante d'une vieille connaissance en tant que boss. Ensuite, les musiques ont reprit un peu du "poil de la bête" mais restent en dessous de ce que SNK faisait à l'époque. Et puis les graphismes n'ont pas étés améliorés, je dirais même que c'est le point qui a le plus perdu. Les décors sont affligeants de banalité.



Eolith, Note
sous l'œil vigilant de Playmore, nouveau détenteur des droits d'SNK, a entièrement reprit la base de données du 2001 pour la transposer dans ce nouvel épisode sans trop se fatiguer et ça sent un peu le bâclage, le jeu vite torché. Heureusement pour lui, la base était excellente, sinon le fiasco guettait. Considéré comme le plus mauvais KOF contemporain (c'est aussi le moins connu), j'ai trouvé cet opus assez sympa, techniquement bien ancré dans la ludothèque de la machine, avec une intro et une fin sympa, et un jeu, on peut le dire, bien pulsé mais loin de l'excellent KOF 2000. Il reste un bon épisode, le 9e de la série mais pour les possesseurs d'anciennes versions (à partir du 99), c'est un achat inutile, surtout au prix des cartouches AES.




Les personnages : cliquez pour ouvrir


Test réalisé par iiYama

septembre 2006