King of Fighters 2001 (NGEO)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : novembre 2001 (MVS) / mars 2002 (AES)
Développeur : Eolith
Editeur : Playmore
Genre : combats

Support : cartouche de 681Mb
Version testée : Japonaise
Voix dans le jeu : JAP
Textes à l'écran : JAP

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Abréviation : KOF 2001
Prix au lancement : 1450 Frs


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

The King
of Fighters 2001






KOF 2001 est
SNK n'est plus, Eolith a pris le relais
le 1er épisode qui n'a pas été conçu par SNK. C'est Eolith qui reprend le flambeau dans une version de haute volée, mais juste en déca du 2000. KOF 2001, s'il améliore bon nombre d'aspects du jeu dans un sens, il est aussi plus lacunaire sur d'autres, à commencer par le scénario. Après 6 épisodes, je dois avouer commencer à me lasser de ces trames qui se ressemblent toutes. Ultra basique malgré un construction innovante et plutôt bien menée, le scénario se résume encore et encore à un gros taré qui veut se frotter aux meilleurs fighters du monde sous peine d'annihiler la terre, blablablalaalabla.... Ca devient lourd ! Il n'y aucune réelle innovation dans ce nouvel opus si ce n'est une petite mise à jour du striker. Si on joue en équipe (team play) on aura un seul striker comme dans le 2000, mais si on joue seul (single play) on en choisira 3. Lorsque votre jauge, qui atteint à présent 4 niveaux, est pleine à craquer, vous pourrez alors "invoquer" les 3 strikers en même temps. Ca fait mal ! Avec 40 personnages au compteur, Eolith fait fort. Malheureusement il faut les caser ses 40 têtes (et ça en fait du monde à bouffer :) alors l'écran de sélection des personnages est devenu un peu fouillis. Les cases sont toutes petites et on a du mal à percevoir le combattant de son choix. En parlant de fighters, je sais pas si Eolith a voulu faire du zèle ou je ne sais quoi, mais si la difficulté était déjà élevée dans le 2000, ici elle s'est envolée au profit d'un IA complètement désordonnée. Vos opposants seront tantôt hyper agressifs et surpuissants (on citera Kyo ou Iori qui sont de vrais monstres) ou alors on aura des chiques molles qu'on étalera en moins de 30 secondes (la plupart des filles du jeu, sans sexisme mesdames). En plus de ça, il y a les boss. Zero est de retour mais passe en sous-boss quasi imbattable et pire encore, le big boss, qui vous étalera avant la reprise de votre souffle ! C'est complètement abusé puisque les 2 boss auront une énergie d'acier. Allez comprendre qu'on aura beau tabasser comme un malade, leur barre de vie bougera à peine, alors qu'à la moindre tarte dans la gueule, vous perdez 1/3 de la votre. Du grand n'importe quoi !! Mais ce n'est pas fini.


Puisqu'on
KOF 2001 est un poil moins bon que le 2000
en est à mal parler du jeu, il est regrettable de voir que certains Artworks sont vraiment moches. Faut voir les gueules que se payent Robert ou K à chaque fin de combat. C'est pitoyable. Dans la continuation, les décors sont banals au possible, en plus de ne plus être les bombes graphiques du 2000. Vraiment décevant. Pour finir je parlerai des musiques. Si certaines restent sympas, comme celle de l'intro, les 3/4 sont vraiment médiocres. Un rythme plus ou moins Underground du plus mauvais effet et la suppression claire et nette de toutes mélodies. Ca donne un mélange boueux de son qu'on préfèrerait couper, mais le menu des options ne le permet pas. Tiens, en parlant d'options, il faut savoir que les petites options qui vont bien depuis le KOF 98, ne sont plus. Le paramétrage se contente à présent du strict minimum, ce qui aura pour effet d'en blaser plus d'un, à commencer par moi. Bon, ceci dit, si le jeu prend une telle note finale, c'est bien qu'il y a quelque chose derrière. L'intro est plutôt savoureuse, on aura le choix de recomposer l'ordre de son équipe après chaque match, il y a une présentation du niveau façon Last Blade assez sympa, 40 persos sélectionnables (c'est énorme) et le jeu garde son addictive ambiance alliée à des combats complètement furieux. Côté jouabilité, un regain de patate se fait sentir. Tout d'abord c'est bien plus jouable que les 5 derniers opus puisque les coups spéciaux sortent facilement (il était temps) et quelques nouveaux coups font leur apparition. Le jeu est un peu plus rapide et surtout, il est encore mieux animé. Une vraie folie ! Maintenant aller dire si les persos du 2001 sont plus gros que ceux du 2000, je ne saurai répondre.



A la vue du jeu, Note
Eolith a littéralement reprit la base de données du 2000, et a amélioré certains aspects du programme. Par exemple les bruitages restent les mêmes (et c'est tant mieux) et il y a beaucoup plus de voix digits qu'avant. A vrai dire, avec des décors digne du 2000 et une difficulté mieux dosée, King of Fignters 2001 serait même meilleur que son prédécesseur. Malheureusement ses défauts pèsent lourds sur la note finale car ils plombent le plaisir de jouer. Mais attention pas de méprises, KOF 2001 reste une bombe dans son genre, l'un des meilleurs de jeu combat 2D que je connaisse mais aussi, l'un des meilleurs jeu Neo-Geo.




Les personnages : cliquez pour ouvrir


Test réalisé par iiYama

septembre 2006