Robo Army (NGEO)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : décembre 1991
Développeur : SNK
Editeur : SNK
Genre : beat-them-all

Support : cartouche de 45Mb
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Prix au lancement : 1450Frs


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Robo Army









Je dois l'avouer,
Robo Army n'est peut-être pas le meilleur jeu de la console mais il est très efficace dans son domaine
je me suis bien amuser avec ce jeu. Beat-them-all peu novateur mais ô combien explosif et distrayant, Robo Army pose une trame à la hauteur du genre, à savoir complètement nulle : un gars nommé Seed veut faire disparaître les humains au profit des machines et vous, sorte de colosse bio-humanoïde (un gars boosté aux composants électroniques en somme), allez empêcher ce massacre... Certes les amateurs de jeux de rôles live typé science-fiction (Cyber-punk) ou encore les adorateurs de mangas futuristes comme Appleseed ou Ghost in the shell, trouveront quelque chose d'attrayant mais la mise en scène s'effectuant toujours sur la même image et par le biais de texte quasi infantile, je dois dire qu'ici est le point faible du jeu. Mais bon, un beat-them-all n'a pas besoin d'un super scénario pour séduire et se rendre intéressant sinon des superbes jeux comme Streets of Rage (MD) ou Final Fight (Arcade) deviendraient désuets. Le gameplay est donc assez simple et accessible aux pires manchots du pad. Mega-bombe qui fait le vide autour de soi, ramassage d'armes, petit panel de coups sympas et action frénétique sont au rendez-vous. On pourra même se servir d'éléments du décor comme projectile (voitures, bidons) ou se transformer en bagnole (?). Sur ce dernier point je tiens à préciser que ça parait un peu ridicule mais pour faire le ménage, ce bonus n'a pas son pareil. Bien sûr la jouabilité est bonne, bien que nos héros soient un peu balourds de la carcasse (la ferraille ça pèse). Graphiquement le jeu est très agréable. Sans atteindre des sommets de beauté, les couleurs sont bien choisies et le game-design nous pose une ambiance apocalyptique dans un Neo-Détroit du plus bel effet. L'animation par contre est en demi-teinte. Si les divers sprites "classiques" (le personnage principal compris) sont pas trop mal animé, on ne pourra pas en dire autant des boss qui sont décomposés à l'arrache. On notera aussi quelques légers ralentissements. Pour en venir au son, je suis content de tomber sur un sound-test convenable. Les bruitages sont bons (les entre-chocs métalliques et autres explosions sont très bien rendus) et les musiques (dont certaines sont vraiment pas mal) rythment parfaitement le jeu même si on y prête pas trop attention.



Robo Army Note
est encore ce qu'on appelle un grand classique de la machine, un de ceux qui rappelle la "magie SNK". Avec une réalisation plus que convenable, une action soutenue et une bande son d'un bon niveau, voilà bien un jeu que tout joueur fortuné amateur de beat-them-all se doit d'avoir. De mon côté, sans être le jeu du siècle, j'ai adoré ce titre, certes court mais intense.



Test réalisé par iiYama

juillet 2006