Ironclad (NGEO-CD)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : octobre 1996
Développeur : Saurus
Editeur : SNK Playmore
Genre : shoot-them-up

Support : 1 CD
Version testée : Japonaise
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US/JAP

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Titre alternatif : Chotetsu Brikinger



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Ironclad

Brikin'ger



Nommé Brikin'ger
Les décors sont jolis mais souvent c'est vide et ça ralentit
au Japon, Ironclad est un jeu exclusif au support Neo-Geo CD (encore qu'il paraîtrait qu'une version MVS existe, la version AES étant clairement un fake) puisqu'il ne fut adapter sur aucune autre machine. Il me tardait de jouer à ce jeu, j'étais chaud-bouillant comme la braise et le jeu m'a légèrement refroidi. Loin d'être mauvais, c'est juste que je m'attendais à mieux. Le titre de Saurus (créateur des Shock Troopers) s'ouvre une intro qui n'exploite pas le support CD (images fixes) et une fois le jeu fini, on conclura vite que le CD-Rom ne sert qu'aux musiques. Car ce shmup aurait largement pu tenir sur cartouche si les développeurs avaient fait des musiques "classiques". A vrai dire, j'ai du mal à comprendre pourquoi il n'est jamais sorti sur AES... Le jeu en lui même est un shoot-them-up de profil avec vue de 3/4 donnant un effet de relief (quasi 3D). Réalisé en images de synthèses comme Shock Troopers 2 ou Pulstar, le rendu est pas mauvais mais n'atteint aucun sommet. C'est assez coloré, parfois très détaillé mais bien souvent, les décors sont vides. Loin d'être laid, son originalité graphique pâti d'une concurrence extrêmement puissante en la matière des View Point et autre Blazing Star. L'animation parait fluide entre 2 ralentissements plutôt gênants et répétitifs, et la jouabilité est bonne. Vous aurez le choix entre 3 vaisseaux aux caractéristiques et armement variés, et le choix de votre itinéraire selon votre niveau de réussite du level passé (comme dans Gradius). Votre appareil est équipé d'un drone contrôlable sur l'avant du vaisseau (R-TYPE) qui vous donnera accès à une mega-bombe par continu perdu ainsi qu'un tir chargé.


Les armes
Le jeu n'est pas très difficile. C'est rare sur Neo-Geo
(au nombre de 3 par appareil) sont bien sûr upgradables, vous avez une jauge d'énergie (il n'y a pas de vie dans le jeu) et si vous vous faites toucher en étant au "power max", vous downgraderez plutôt que de perdre. Un concept déjà vu (Axelay) qui facilite un peu le jeu. L'écran titre vous laissera le choix entre les modes "easy", "normal", "Hard" et "MVS" pour la difficulté. Le mode MVS est donc anecdotique puisque le jeu n'est censé jamais avoir vu le jour sur le support Arcade. Moins difficile que la plupart des shoots Neo-Geo, Ironclad offre en plus des continus infinis. Si pour mon test je ne m'en plains pas (comme ça j'ai vu la fin dans plusieurs modes de difficulté), pour le joueur ayant déboursé ses deniers, ça risque d'être plus rageant. Encore que c'est une question de point de vue, car si je débourse disons 45€ dans un jeu pour jamais en voir la fin, je préfère que les continus soient infinis. Au moins je prendrais du plaisir à jouer sans me prendre la tête. Le débat est ouvert. Côté son, les bruitages sont tellement percutants et explosifs, qu'ils couvrent complètement la musique. Au milieu de tracks assez banals, se cachent quelques perles, comme les musiques de fin. Enfin, en vrac je vous livre les dernières appréciations : sur CDZ les loadings sont corrects - si on joue en "Easy" on n'accède qu'à la moitié du jeu - en "Easy" on obtient que la "fausse" fin du jeu - il n'y presque pas de différences entre les modes de difficultés (test à l'appui) - la fin du jeu est "gentille" (j'ai pas trouvé d'autre mot) à l'image de l'intro - il y a en tout 15 niveaux mais pour arriver à la fin mais vous n'en parcourrez que 6, c'est une bonne rallonge pour la durée de vie - il y a 3 vaisseaux, un qui "va vite" mais qui est peu puissant, un qui est lent mais puissant et bien sûr, un équilibré. Perso j'ai pas vraiment vu la différence à part la vitesse de déplacement.



Que dire Note
de plus sinon qu'Ironclad est un bon jeu. A la fois nerveux et explosif, son côté "rare" lui a donné un nom mais à mes yeux, il est loin d'exploiter 100% des capacités de la console. Graphiquement il y a des hauts et des bas, l'animation ralentit énormément, les musiques sont inaudibles... en bref, aurait pu faire mieux. Du niveau d'un Last Resort CD avec de meilleures musiques, il reste un shoot très sympa mais qui ne mérite pas le renom qu'il s'est forgé.



Test réalisé par iiYama

aout 2006