Fatal Fury 3 (NGEO-CD)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : avril 1995
Développeur : SNK
Adaptation : SNK
Editeur : SNK
Genre : combats

Support : 1 CD
Version testée : Japonaise
Voix dans le jeu : JAP
Textes à l'écran : JAP

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Abréviation : FF3
Titres alternatifs : Garou Densetsu 3 : Haruka-naru Tatakai (JAP) / Fatal Fury 3 CD


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Fatal Fury 3

Road to the Final Victory



Fatal Fury
Fatal Fury 3 est un monument de la Neo-Geo même si je lui préfère le Special
est l'une de mes séries distributeuses de châtaignes que je préfère sur Neo-Geo alors quoi de plus normal que de revoir son 3e épisode sous sa forme CD. Et un CD qui une nouvelle fois ne sert pas à grand chose, si ce n'est à nous refiler des temps de chargements effroyables. On en a un gros d'une bonne minute au lancement du jeu, puis y'en a un 40 secondes au premier match et les autres sont d'environ 25 secondes. Ca fait long tout ça, très long d'autant qu'il n'y a pas d'options visant à les raccourcir. Bien sûr on retrouve la très impressionnante (bien que trop courte intro) du jeu AES (le support CD aurait au pu servir à rallonger la sauce), une intro qui avait disparue depuis quelques temps, ainsi que les options habituelles : timing, difficulté, choix entre 4 langues (dont l'énigmatique Portugais), mais aussi une très sympathique configuration du pad. Au moins une bonne (mais pas nouvelle) chose. Maintenant que dire du jeu lui-même. Il y a une part de moi qui fut très impressionnée et une autre qui fut un peu déçue. Il faut être clair, le jeu parait moins beau que Fatal Fury 2 alors que si on compare les versions cartouche, ce dernier est plus léger de presque 200Mb. Faut dire que si les décors sont dans l'ensemble agréables et colorés, ils sont moins détaillés et clairement moins beaux. Des niveaux aussi somptueux que ceux de Tung Fu-Rue ou Mai manquent clairement à l'appel. En contre partie, la grosse prise de volume a permis de nous livrer une animation impressionnante. Hyper fluide, rapide, les personnages sont bien dessinés et les mouvements sont très bien retranscris.


Bon point
Cette version n'apporte pas grand chose de plus mais son prix est 3 fois plus bas
aussi pour l'ombre, qui semble être gérée en temps réel et nous dévoile un rendu plus réaliste qui nous évite les taches rondes aux pieds de nos héros. Malheureusement, il faut signaler que dans certains cas les personnages semblent flotter sur le sol ou se fondent mal aux décors. Restons sur le plan technique pour vous parler de musiques excellentes mais bien trop fortes. Les options ne permettent pas de palier au problème et on se retrouve avec des voix et des bruitages étouffés par une musique omniprésente. Certes de meilleur qualité que dans sa version cartouche, SNK n'a pas rééquilibré les volumes et c'est vraiment dommage. commencent a entrer dans un banal probant (à part quelques unes qui méritent qu'on y prête attention) mais dans tous les cas, elles sont bien trop "bruyantes" et couvrent un peu trop voix et bruitages. Fatal Fury 3 ne propose que 10 persos jouables, là où Fatal Fury Special en proposait 15. Un recul notable et inexplicable de la part des développeurs. Par contre il est agréable de voir que le nombre de levels est convaincant et qu'ils changent d'un round à l'autre. Il est par contre moins compréhensible qu'on ait toujours ces freezes sur fond noir qui apparaissent après chaque chargement. Malgré ces quelques lignes disgracieuses, je suis le premier à trouver à ce 3e épisode bon nombre de qualité à commencer par une jouabilité exemplaire et hyper nerveuse.



Fatal Fury 3 Note
est un monstre de gameplay et de sauvagerie ! Une suite qui a prit 2 ans pour voir le jour, a forcement un niveau ludique et technique supérieur (à moins de tomber sur des manchots de la programmation). Et ce niveau sup' commence par le gameplay. Plus que jamais impulsif, le jeu est des plus véloce et des plus puissant sans pour autant se laisser aller à la facilité avec une action trop rapide (un mode turbo en somme). Le juste dosage a été trouvé et les combats sont plus violents et tactiques que jamais. En parlant de tactique, si le panel de coups s'est encore étoffé (la maniabilité étant d'une souplesse rare avec des temps de réactions hyper courts), le fait pouvoir jouer sur 2 plans est plus que jamais devenu un atout maître pour le jeu. Cette fois, bien plus que dans les précédents épisodes, le fait de passer d'un côté à l'autre servira à éviter les coups de son opposant ou à élaborer une façon de contrecarrer sa défense. Véritable "arme secondaire" on en use et en abuse jusqu'à la mort de son adversaire. D'ailleurs le jeu est un peu plus facile qu'auparavant. Devant la rebutante difficulté du Fatal Fury Special, SNK s'est dit qu'un soft moins virulent ferait plaisir à son audience, et ils ont bien fait. Bien sûr il reste quelques sommités plus difficiles à battre que d'autres (comme Andy Bogard) mais globalement, le jeu est finissable. Plus que jamais Fatal Fury est, et restera l'une de mes séries préférées, et SNK clôt de la plus belle manière qui soit, une trilogie (ou quadrilogie selon le point de vue) dont les qualités technique et ludique, sont toujours aller crescendo. Même si je lui préfère le Fatal Fury Special (question de goût), Fatal Fury 3 est un block de la scène baston. Entre la version AES et CD, c'est le juste choix entre un prix raisonnable et des temps de chargements bien longs.



Test réalisé par iiYama

novembre 2008