Fatal Fury 2 (NGEO)

 


Cliquez pour agrandir






Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Testé sur :


Sorties du jeu : décembre 1992 (NGEO MVS) - mars 1993 (NGEO AES) - septembre 1994 (NGEO CD)
Développeur : SNK
Editeur : SNK
Genre : combats (versus fighting)

Version testée : NTSC américaine
Voix dans le jeu : anglaises
Textes à l'écran : anglais

Support : cartouche de 106Mb (NGEO AES) - 1 CD-Rom (NGEO CD)
Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Abréviation : FF2
Titre alternatif : Garou Densetsu 2 : Aratanaru Tatakai (JAP)
Prix au lancement : 1450Frs (NGEO AES) - 400Frs (NGEO CD)


Aussi disponible sur :















Les sites partenaires :












_________________________________


Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Fatal Fury 2









Fatal Fury 2
Tout a été revu pour offrir un jeu 100 fois meilleur. Fatal Fury est méconnaissable
est le premier jeu a avoir concurrencé l'excellent Street Fighter II. SNK conscient que le soft de son opposant Capcom lui fait du tort dans les salons (surtout face à l'insolent succès du portage Super Nintendo) comme en Arcade, s'est décidé de sortir une suite à son original Fatal Fury. On peut tout de suite cassé le suspense : Fatal Fury 2 est une bombe ! Tout y est de bon goût et d'une puissance décousue ! Du concept de base on garde le meilleur : arènes sur 2 plans (on passe d'un plan à l'autre en faisant B+C, ce qui est peu pratique surtout avec le pad Neo-Geo CD), combats pulsés, musiques qui continuent entre 2 rounds et un gros, un très gros fun ! Histoire de faire un peu comme les autres, on retrouve aussi une map-monde qui nous annonce le coin visité (dans une représentation planétaire qui tourne joliment d'ailleurs) et des bonus stages, banals, difficiles mais qui ont le mérite d'être là. Conscient du restreint choix de l'opus original, cette fois c'est pas moins de 8 persos qui seront disponibles dont l'apparition sur le devant de la scène de Maï, un enchantement fait de pixels. La ROM passant du simple au double (à quelques Mb prés) ce n'est pas une simple mise à jour technique auquel on a droit mais bel et bien une refonte totale de la licence. On a peine à croire que cette suite a seulement un an de plus (13 mois pour être exact) que son aîné tant les 2 softs sont différents du point de vue de la réalisation. Fatal Fury 2 est vraiment un beau jeu...



 

Les écrans titres occidentaux et japonais


 

Les écrans de sélection de la difficulté et du choix du perso


Il faut
La réalisation est impressionnante !
l'avouer sans rechigner, les décors sont vraiment magnifiques (surtout celui de la Chine, les autres restant quand même originaux) même si on pourrait pointer du doigt le manque d'effets ou des parallaxes un peu voyantes. Ensuite les personnages sont devenus charismatiques (Terry, Andy, Joe, Kim et bien sûr Maï) et l'animation est à présent fluide. Bien sûr il reste toujours quelques persos moyens (Big bear, Cheng et Jubei Yamada, ces deux derniers étant nouveaux) mais ils restent sympas à affronter. La maniabilité s'est largement assouplie pour proposer quelques chose de plus conventionnel mais aussi de plus instinctif. Ainsi nous avons 2 boutons pour les poings (faible et fort), 2 pour les coups de pieds et toujours une combinaison pour passer d'un plan à l'autre. Les manipulations pour les coups spéciaux sont devenues plus accessibles et à présent, le jeu est nettement moins difficile, tout en étant bien plus jouable. Rares sont les fois où on pestera contre un coup spécial qui refuse de sortir. Et le son n'est pas en reste : garni de dizaines de voix de grande qualité, de musiques un peu banales mais rythmées (celle de Kim est la seule à être vraiment bien) et de bruitages ô combien puissants, le son est le digne accompagnateur de ses combats dantesques. Enfin la version Neo-Geo CD (qui est apparue 2 ans après l'Arcade et 1 an et demi après la version AES) n'apporte qu'une nouvelle bande-son réorchestrée. Dommage, c'était sans doute l'occasion d'en proposer plus (heu... non pas les boss car entre temps est sorti Fatal Fury Special). Ces musiques instrumentales sont globalement de qualité, même si bien sûr on perd un peu l'aspect "retro" des compositions cartouche. Quand aux chargements, ils sont un peu longuets mais c'est le juste revers de médaille pour avoir accès un jeu d'une telle ampleur, tout en le payant près de 1000Frs/150€ moins cher.




La sympathique intro (crédits : Neo-Geo Spirit)



Même si la difficulté reste élevée Note
(mais moins que lors du premier opus), et que l'histoire a tristement disparue (bien qu'elle ne servait pas à grand chose, il faut l'avouer), au final on notera encore et toujours un seul et unique défaut : l'absence de menu d'options car il aurait été sympa de pouvoir au moins configurer ses touches et d'avoir un versus peaufiné comme dans les jeux Capcom. Maintenant soyons clairs, Fatal Fury 2 est sans doute le premier "versus fighting" a réellement faire de l'ombre à l'indétrônable Street Fighter II, et il signe-là l'acte 1 de la montée en puissance d'un SNK qui va dès lors, enchainer les grosses productions et le succès qui en découle. Je dirai même mieux : même si la différence entre le premier et le second opus n'atteint pas l'énorme gouffre technologique et ludique qu'il peut y avoir sur Street Fighter, il faut reconnaitre que Fatal Fury revient malgré tout de loin. Au final, c'est à mes yeux l'un des meilleurs jeux de combats en 2D auquel j'ai joué, et ce grâce son plaisir instantané, sa jouabilité précise et sa réalisation de très haut niveau pour un jeu de '92. SNK a compris que pour devenir le numéro 1 il fallait se remettre en question et faire mieux que les concurrents. Fatal Fury 2 est le résultat de cette prise de conscience...



Test réalisé par iiYama

juillet 2006 (mise à jour : juillet 2020)