Cyber-Lip (NGEO)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : avril 1990
Développeur : SNK
Editeur : SNK
Genre : action

Support : cartouche de 50Mb
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Prix au lancement : 1450 Frs


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Cyber-Lip









Jusqu'à
Même si ce jeu remonte à l'âge de son line-up, la Neo-Geo est capable de mieux que ça
aujourd'hui, je n'avais jamais joué à ce jeu qui est pourtant l'un des premiers de la Neo-Geo. Jeu d'action ultra basique et ultra bourrin, on y retrouve un air de Contra (NES) et la difficulté est à la hauteur de la comparaison. On perd les vies à tour de bras ! Mais vu que le jeu se finit en plus ou moins 20 minutes, c'est une manière comme une autre de rallonger la sauce. Evidemment, comme tout bon jeu d'action 2D de cette époque, le scénario est bidon, il n'y pas d'intro mais le titre se rattrape par des sortes de cut-scènes où votre supérieur vous "briefe". On fera avec. Niveau gameplay, un Contra-like reste ce qu'il est (on dézingue à tout va) avec cette particularité agaçante de vous faire mourir au moindre tir reçu. Mais le panel d'armes acquis au cours du level, restera à votre disposition. Une bonne initiative avec la petite originalité qu'il faudra recharger ses armes, une fois ces dernières vides. Techniquement la 16bits d'SNK ne doit pas beaucoup chauffer. Si on reconnaît de suite le type de graphisme pêchu auquel la console nous a habituée, il faut quand même avouer que le graphisme est limite moche. Dans la lignée, si aucun bug n'est pas déplorer, l'animation des persos est de type 2 images/seconde, et le titre d'SNK ne fait aucune esbroufe car il n'y a aucun effet technique. Si la console en a vraiment dans le ventre, c'est pas avec ce jeu qu'elle le démontrera. Reste les boss, d'une taille plutôt imposante mais la plupart on ce côté dégeu et dégoulinant que je n'apprécie guère dans ce style de soft. Reste à vous parler d'un son moyen qui embarque des musiques en sourdines dont certaines sont pas mal. Les briefings sont "parlant" (voix digit) et les bruitages sont communs pour le genre.



Malgré tous Note
ses défauts, Cyber-Lip reste un jeu d'action sympa. Malheureusement pour lui, il est trop court (même pour un jeu d'Arcade), trop linéaire, vite lassant et techniquement très en dessous des capacités de la Neo-Geo... même si on parle ici d'un jeu sorti au line-up de la célèbre 16-bits d'SNK. Mais je suis sûr que les amateurs de sulfatage tout-azimut apprécieront le précurseur d'une série de très haut vol, j'ai nommé : Metal Slug.




A savoir : cliquez pour ouvrir


Test réalisé par iiYama

juillet 2006