Andro Dunos (NGEO)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : juillet 1992
Développeur : Visco games
Editeur : Visco games
Genre : shoot-them-up

Support : cartouche de 34Mb
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Prix au lancement : 1450 Frs


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Andro Dunos









Assez peu connu
Andro Dunos est un bon mélange de quelques hits. Un shoot sympa en somme
face aux monstres du genre que sont les Last Resort et autre Pulstar, Andro Dunos mérite pourtant l'attention des amateurs du genre. Certes d'un classique presque balourd, son action frénétique alliée à une jouabilité sans faille, fera prendre beaucoup de plaisir aux connaisseurs. Graphiquement pauvre bien que sympathique, le jeu ne fait aucune entrave à son classicisme hormis des boss assez énormes et quelques petits zooms ça et là. D'ailleurs l'animation est rapide, fluide mais on notera quand même quelques (rares) accrocs lorsque trop de sprites sont à l'écran. Le son offre des bruitages efficaces et de jolies musiques entraînantes. Le gameplay, plutôt basique, ne se joue qu'avec 2 boutons et propose, pour égayer ce combat inéquitable, 4 armes fixes sélectionnables dés le début et à volonté. Viennent ensuite s'adjoindre des nacelles, des upgrades et même une option de "charge" façon R-TYPE. Si le tout reste étriqué, sachez tout de même que ça reste efficace puisqu'on ne se perdra jamais dans les manipulations laissant la part belle à l'action survoltée du jeu. Le seul regret que j'aurais à formuler sera la totale absence de scénario. Pas d'intro, pas de réelle fin, rien entre les levels, je trouve dommage qu'on soit lâcher en pleine guerre galactique, comme ça, sans avoir le "pourquoi du comment".



Mélange Note
de Biometal (Super NES) et de Thunder Force III (Mega Drive), Andro Dunos est un agréable shoot-them-up qui ne pêchera que par son manque d'effets techniques ou d'originalité. Mais il reste un véritable pilier du genre avec une action soutenue et aucune prise de tête (même avec les armes de base on s'en sort bien) car la difficulté, certes élevée, n'est pas insurmontable. J'ai même particulièrement apprécié les levels 6 (Météorite) et 7 (Secret base) pour leur fun débridé. Andros Dunos est un peu l'Alpha Mission II du shoot de profil. Avis aux amateurs...



Test réalisé par iiYama

juillet 2006