Andro Dunos (NGEO)

 


Cliquez pour agrandir







Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Testé sur :


Sorties du jeu : juillet 1992 (NGEO AES) - octobre 2013 (NGEO CD)
Développeur : Visco Games
Editeurs : Visco Games (NGEO AES) - Neo Conception International (NGEO CD)
Genre : shoot-them-up

Version testée : NTSC américaine
Voix dans le jeu : anglaises
Textes à l'écran : anglais

Support : cartouche de 34Mb (NGEO AES) - 1 CD-Rom (NGEO CD)
Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Prix au lancement : 1450 Frs (220€)


Aussi disponible sur :












Les sites partenaires :












_________________________________


Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Andro Dunos









Loin d'être
Andro Dunos est shoot très classique... mais pas désagréable pour autant
aussi connu que les stars du genre sur Neo-Geo tels Last Resort, Sonic Wings 2 et autre Blazing Star, Andro Dunos n'est pourtant pas un jeu line-up, contrairement à ce que sa rélisation modeste le laisse suggérer, puisque la console AES avait déjà 1 an, 2 ans et 3 mois si on compte sa mise à disposition à la location. Se suffisant d'une "petite" cartouche d'à peine 34Mb (même si à la même époque les jeux Mega Drive et Super Nintendo faisaient généralement 8Mb, rarement 16Mb), Andros Dunos n'est pas le fer-de-lance de la console et pourtant, il mérite l'attention des amateurs du genre. Certes d'un classique presque balourd, son action frénétique alliée à une jouabilité sans faille, fera prendre beaucoup de plaisir aux connaisseurs. Graphiquement, le jeu est loin d'exploiter toutes les ressources d'une Neo-Geo vouée à un bel avenir. Andro Dunos ne fait aucune entrave à son classicisme hormis des boss assez énormes et quelques petits zooms ça et là. D'ailleurs l'animation est rapide, fluide mais on notera quand même quelques (rares) accrocs lorsque trop de sprites sont à l'écran. Le son offre des bruitages efficaces et de jolies musiques entraînantes. Le gameplay, plutôt basique, ne se joue qu'avec 2 boutons et propose, pour égayer ce combat inéquitable, 4 armes fixes sélectionnables dès le début et à volonté. Viennent ensuite s'adjoindre des nacelles, des upgrades et même une option de "charge" façon R-TYPE. Si le tout reste très convenu, sachez tout de même que ça reste efficace puisqu'on ne se perdra jamais dans les manipulations laissant la part belle à l'action survoltée du jeu. Le seul regret que j'aurais à formuler sera la totale absence de scénario. Pas d'intro, pas de réelle fin, rien entre les levels, je trouve dommage qu'on soit lâché en pleine guerre galactique, comme ça, sans avoir le "pourquoi du comment".


Quand à la version
La réalisation est propre, sans fioriture... hormis les boss qui imposent une bonne taille
Neo-Geo CD (car oui, elle existe vraiment !) il faut savoir que la console ne dispose d'aucune protection contre la copie. En gros, vous prenez votre jeu sur CD-Rom, un petit tour dans le lecteur du PC, un p'tit coup de NERO Burning Rom et vous aurez une belle copie conforme. Mieux encore, vous pouvez aussi télécharger des ISOs sur les sites d'émulateurs, pour ensuite les graver et en profiter à moindre cout. Tout ceci est illégal, vous vous en doutez bien. L'autre phénomène, c'est que la Neo-Geo CD dispose d'une RAM Cache de 7Mo (soit 56Mb), afin d'y stocker les données du jeu. Ça parait beaucoup par rapport à certains jeux 16-bits et c'est vrai que c'est pas mal du tout. Comptons ensemble : si on prend le cas de la Super Nintendo, ça nous donne Donkey Kong Country (32Mb) + Street Fighter II (16Mb) + Super R-TYPE (4Mb) + Super Mario World (4Mb)... et encore je suis gentil car DKC est vraiment un très gros jeu qui pèse à lui seul 4 cartouches classiques de 8Mb (mais je ne voulais pas faire une trop longue liste). Maintenant on le sait, plus une machine est puissante, plus elle est "espaçovore" (je sais, ce mot n'existe pas ^_^), en gros, plus ses jeux sont volumineux. Et c'est le cas de la Neo-Geo qui n'a jamais pu se contenter de cartouches modestes et celle d'Andro Dunos est clairement l'une des plus petites. Voilà pourquoi les plus gros et les plus ambitieux jeux de SNK ont eu beaucoup de mal à être converti sur Neo-Geo CD (on peut citer Art of Fighting 3, son dernier jeu étant King of Fighters '99).


Tout ça pour dire
Le jeu est ressorti officiellement sur Neo-Geo CD... en 2013 !!!
qu'une fois que la console fut abandonée, le monde de l'émulation s'est penché sur le cas de la Neo-Geo CD et très vite des petits malins ont réussis à porter des ROMs AES sur CD-Rom... à condition qu'elles fassent moins de 7Mo / 56Mb, ce qui implique mine de rien quelques jeux tels que Eight Man (46Mb), le premier King of the Monsters (55Mb) ou le présent Andro Dunos (34Mb). Bien sûr il ne sert à rien de réaliser ce genre de portage amateur si le jeu existe officiellement sur CD, et vous l'aurez compris, il faut que les données puissent être chargées en un seul coup, faisant croire à la ROM qu'elle tourne sur une Neo-Geo AES et non CD. Pour en revenir à Andro Dunos, il n'est jamais sorti sur Neo-Geo CD... jusqu'en 2013 ! En effet, en voyant ce genre de pratiques, certains éditeurs ont pris le problème autrement (puisqu'il ne sert à rien de lutter contre les sites d'émulateurs, qui sont beaucoup trop nombreux de par le monde). Ainsi une conversion "officielle" a commencé à émerger sur le Net en 2012 : un portage officiellement approuvé par le développeur (Visco Games) et un éditeur indépendant (Neo Conception International). Au final Andro Dunos a refait surface en octobre 2013, alors que la console a été abandonné en 1999. Bien sûr une fois encore on parle d'une ROM (issue de la version AES) transposée sur un CD, donc le jeu est strictement le même : aucune nouveauté, pas de nouvelles musiques... le jeu est exactement comme sur cartouche. La différence c'est qu'on a un boitier officiel (avec une jaquette affreuse, je vous le concède ^^) vendu par des magasins (généralement en ligne) tout ce qu'il y a de plus sérieux, comme Play Asia. Et si jamais vous n'arrivez à l'avoir neuf, sachez qu'en occasion sur eBay (et à l'heure où j'écris ces lignes) il coute en 50 et 80€, ce qui reste assez raisonnable, étant donné que la cartouche AES coute aujourd'hui encore aux alentours des 200€.



Andro Dunos est le premier Note
jeu de Visco sur Neo-Geo et comme il n'a pas connu le succès escompté, il ne connaitra pas de suites. Et c'est vrai que le titre manque peut-être d'atours : pas de graphismes flamboyants, pas d'effets graphiques à tout va... non Andro Dunos est un shoot on-ne-peut-plus classique. Le gameplay est simple, accessible, efficace, les graphismes sont colorés, détaillés mais il est clair que la Neo-Geo est loin d'être au max de ses capacités. Reste une bande-son sympa comme tout, des boss imposants et un jeu fun comme je les aime. Si bien sûr il n'égale pas les pontes du genre, pas même ce brave Last Resort sorti à peine 3 mois plus tôt, Andro Dunos reste une valeur sûre dans un genre qui n'est finalement pas beaucoup représenté sur la 16-bits d'SNK. Mélange de Biometal (Super Nintendo) et de Thunder Force III (Mega Drive), c'est un agréable shoot-them-up qui ne pêchera que par son manque d'ambition et d'originalité. Mais il reste une valeur sûre, à la difficulté certes élevée, mais pas insurmontable. J'ai même particulièrement apprécié les levels 6 (Météorite) et 7 (Secret base) pour leur fun débridé. En quelques mots : moi j'ai aimé, donc avis aux amateurs...



Test réalisé par iiYama

juillet 2006 (mise à jour : juillet 2020)