Aggressors of Dark Kombat (NGEO)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : aout 1994
Développeur : Alpha Denshi
Editeur : SNK
Genre : combats

Support : cartouche de 178Mb
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Titre alternatif : Tsûkai GanGan Kôshinkyoku (JAP)
Prix au lancement : 1450 Frs



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Aggressors of
Dark Kombat






Je vais être franc,
A côté d'un Fatal Fury Special, ce titre-là fait grise mine...
je sais pas trop par où commencer alors attaquons en parlant de l'intro. Petite intro sympa et volontairement speed, elle nous dévoile une ambiance qui aura vite fait de retomber. Proposant seulement 8 persos, on retrouvera une autre personnalité de la marque de la marque : Fuuma issu de World Heroes. Mais la fine équipe accuse un charisme à chier, ce qui est regrettable. Oscillant entre le beat-them-all et le beat-them-up, Aggressors of dark kombat nous propose en effet une idée neuve : un jeu de combat 1 contre 1 mais sur un terrain ouvert. J'entends par là que les 2 personnages ne sont pas posés sur des "rails" comme dans les jeux de combats classiques mais peuvent aller où bon leur semble dans le niveau. Passez en profondeur, revenir, ramasser des armes à terre, sont entre autre les bons côtés "beat-them-all" du jeu. En plus les développeurs ont eu la bonne idée de faire en sorte que les personnages soient toujours face à face (comme dans un tout jeu de combat), ce qui évite les crises de nerfs suite à une attaque dans le dos. Belle panoplie de coups, possibilité de frapper l'ennemi au sol, armes... on pourrait croire que le gameplay est riche. En fait non ! Plus bourrin que subtil, la maniabilité se résume à marteler le pad afin d'essayer de remporter le match. Car même en -easy-, le jeu est très difficile, trop même, surtout vu le niveau technique qui aura tôt fait de saper notre patience. En plus, les personnages sont lourds à manier et les coups sont pour la plupart, sans intérêt. Graphisme assez grossier, plutôt pixellisé et sans réel atour, l'image ne relève pas un plat déjà tiède. Et pour finir de refroidir les plus ardents fanatiques de baston, l'animation est mal décomposée, les persos sont raides au possible et la bande son est déplorable (voix pas trop mal mais bruitages mous voire inefficaces et musiques pénibles). Finalement il ne reste pas grand chose.



Sans être Note
le pire jeu de baston de la console (une palme remportée haut la main par le pitoyable Legend of Success Joe), il est loin des standards qu'imposait la concurrence. La même année sont sortis King of Fighters '94, Fatal Fury Special ou encore Art of Fighting 2, alors pourquoi s'ennuyer (car oui, on s'ennuie) avec un jeu qui n'est pas à la hauteur de son originalité ?



Test réalisé par iiYama

juillet 2006 (mise à jour : avril 2007)