Sonic Adventure 2 Battle (NGC) -- GRAVITORBOX

 


Cliquez pour agrandir



Note générale


Sortie du jeu : mai 2002
Développeur : SEGA (Sonic Team)
Adaptation : SEGA
Editeur : SEGA
Genre : plate-formes

Version testée : PAL
Doublage : US ou JAP
Textes à l'écran : FR

Support : 1 mini DVD
Difficulté :
Multi-joueurs : oui
Abréviation : Sonic Adventure 2
Prix au lancement : 60€


Aussi disponible sur :











Les sites partenaires :












_________________________________


Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Sonic Adventure 2

Battle


Le malheur
La mise en scène a subi quelques changements... pas les meilleurs, malheureusement
des uns fait le bonheur des autres. Ce triste proverbe me fait penser au cas de Sonic Adventure 2. Sorti le 23 juin 2001 sur Dreamcast, beaucoup s'en rappellent comme l'adieu de Sonic à la dernière véritable console de SEGA. Cependant, d'autres s'en rappellent comme l'arrivée du hérisson sur des consoles tierces, et plus précisément sur la console 256-bits de Nintendo, le 20 décembre de la même année (il ne verra le jour sur le territoire PAL, et donc en France, qu'en mai 2002, lors du lancement de la console sur le sol Européen). Ce portage sur GameCube s'est accompagné de plusieurs changements, sur lesquels nous allons se pencher, afin de répondre à une question : cette adaptation est-elle préférable à la version originale ? Disons-le tout de suite, l'histoire n'a pas changé d'un iota. Sonic est arrêté suite à des crimes qu'il n'a pas commis, il s'échappe de l'hélico censé le transporter en taule, et hop, le voilà parti, aidé par Tails, Amy et éventuellement Knuckles. Son but ? Stopper les plans d'Eggman. Ce dernier, justement, au travers du journal de son grand-père (le professeur Gerald Robotnik), évoque l'existence d'une arme top secrète, qu'il veut évidemment s'accaparer. Il réussit à le faire, et cette arme se révèle être un hérisson du nom de Shadow, qui partage certaines caractéristiques physiques avec Sonic. Avec l'aide, plus tard, de ce dernier et d'une chasseuse de trésors nommée Rouge, Eggman/Robotnik va encore tenter de conquérir le monde... Ne vous attendez donc pas à des changements majeurs par rapport à la version Dreamcast : il y a toujours les mêmes incohérences scénaristiques, mais aussi le même développement des personnages qui, lui, est bien plus appréciable. Néanmoins, les cinématiques ont été modifiées, en majorité... pour le pire. Par exemple, on peut constater l'alternance soudaine entre un modèle 3D de meilleure qualité et un de moins bonne qualité chez un même personnage (cela arrive surtout avec Sonic, mais Shadow n'en est pas exclu) et je parle des cinématiques en temps réel (cut-scenes), pas les FMV (vidéos). Ajoutez à cela des effets de lumière parfois bizarres et autrefois inexistants sur Dreamcast, et le résultat est des plus douteux. Néanmoins, il y a des améliorations, comme la qualité supérieure des modèles 3D par rapport à la version originale et la correction de certaines incohérences. Malheureusement, ce n'est pas assez par rapport aux multiples défauts des cinématiques.



Long Live the Eggman Empire !


Le gameplay
Cette édition Battle n'apporte que quelques changements mineurs. Le multi-joueurs est par contre excellent
est inchangé par rapport à la version originale. Le mode Histoire vous propose 2 scénarios : une avec les héros, dans laquelle vous incarnez Sonic, Tails et Knuckles, et une avec les antagonistes, dans laquelle vous jouerez avec Eggman, Shadow et Rouge. Chaque mode dispose de ses propres niveaux, le copier-coller de niveaux à la Sonic Adventure nous semble loin derrière, malgré la réutilisation de certaines textures dans plusieurs levels (Metal Harbor et Weapon's Bed notamment). Dans ces 2 histoires, il y a 3 types de gameplays : avec Sonic et Shadow, finissez le niveau à toute vitesse. Avec Rouge et Knuckles, vous devez trouver 3 objets, comme le faisait ce dernier dans Sonic Adventure premier du nom. Enfin, avec Eggman et Tails, ça se passe comme avec E-102 Gamma dans Sonic Adventure : vous avancez vers l'arrivée en mech et vous tirez sur tout ce qui bouge. Si ce dernier gameplay est plus lent que celui de Gamma, il bénéficie de niveaux bien plus difficiles et remplis de challenge, tels qu'Eternal Engine et Cosmic Wall. D'ailleurs, au lieu du système de vie basé sur les rings, Eggman et Tails disposent d'une jauge de vie. Une fois cette dernière vidée par les multiples attaques de l'ennemi, une vie est perdue. Ceci dit, les rings ne sont pas entièrement inutiles, étant donné qu'ils font monter petit à petit la jauge. Un changement des plus appréciés en connaissance du feu nourri auquel les 2 génies feront souvent face. Chez Knuckles et Rouge, un seul objet peut être détecté à la fois, à l'inverse du premier Adventure où plusieurs morceaux d'émeraude pouvaient être détectés en même temps. Le résultat est qu'on peut se retrouver à ignorer des objets importants qui sont à côté de nous juste parce qu'il ne s'agit pas de l'objet recherché à l'instant T. C'est tout simplement un échec visant uniquement à ajouter du challenge ou une façon à peine maquillée de rallonger la durée de vie. Une difficulté dite "artificielle", qui finalement, ne sert à rien si ce n'est donner une frustration dont on pourrait se passer. Ça devient très difficile dans des niveaux géantissimes comme Mad Space (et plus secondairement Meteor Herd) oùs vous pouvez vous retrouver à tourner en rond pour rien. Tout ça est bien dommage, et peut-être qu'il aurait fallu se débarrasser de cet aspect pour la version GameCube (où le rendre optionnel tout simplement).



Battle is better ?


De leurs côtés,
Nous avons une très grosse durée de vie (parfois rallongée artificiellement) et un contenu assez conséquent
le gameplay de Sonic et Shadow est inchangé par rapport à Sonic Adventure, excepté une nouveauté : le grind. Ce grind consiste à se déplacer sur un rail et il est possible d'accélérer en s'accroupissant. Nouveauté sortie tout droit de Jet Set Radio, elle est plus qu'appréciable, donnant une excellente sensation de vitesse (surtout dans Final Rush). Quand à la maniabilité, elle est excellente : sortie tout droit de Sonic Adventure, les personnages sont hyper jouables et répondent bien aux commandes. Néanmoins, il y a un problème : la caméra n'est pas des meilleures. Elle peut souvent se retrouver bloquée derrière un mur et c'est vraiment problématique. C'est malheureusement un problème qui est apparu dès Sonic Adventure sur Dreamcast, et il est dommage que SEGA n'ait pas pris avantage du portage sur GameCube pour l'améliorer. Néanmoins, il faut reconnaître que les problèmes de caméra ne sont pas aussi sévères que dans le premier opus : s'ils sont malheureusement très présents durant les chasses au trésor, ils sont plus rares avec Sonic et Shadow, et quasi-inexistants avec Tails et Eggman. Mais faible présence ne signifie pas absence, et c'est bien triste. Bon, par contre, le mode multi-joueurs a été amélioré par rapport à la version originale. En fait, beaucoup de fans vont jusqu'à dire qu'il s'agit probablement du meilleur multi de tous les jeux Sonic de la série principale. Tout comme le mode 1 joueur, il y a les gameplays de course, tir et recherche. Les personnages peuvent utiliser des attaques spéciales, comme un arrêt du temps, une immobilisation ou autres. Les personnages jouables du mode multi-joueurs ont à peine été modifiés, exception faite du remplacement de Big par Dark Chao Walker, et du gros buff qu'à subi Metal Sonic : passé d'un clone de Shadow à un personnage, qui à défaut de disposer d'attaques spéciales (exception faite d'un bouclier invulnérable) est plus rapide que tous les autres, il dispose de sauts lunaires à la Sonic R et peut, si bien géré, dépasser sa vitesse maximale, et peut résister à certaines attaques spéciales grâce au bouclier.



Sonic forever...


Cependant,
La réalisation est très bonne (pensons que c'est un jeu line-up !) mais les pénibles problèmes de caméra persistent...
il y a beaucoup plus de niveaux (des mini-courses avec des personnages de tir, des niveaux spécifiques) et une bonne partie du contenu déblocable de la version originale est disponible dès le début dans ce portage (y compris la quasi-totalité des personnages). Oui, c'est du lourd, faisant de cette édition "Battle" une vraie "version plus plus" par rapport à la Dreamcast. D'ailleurs les joueurs et les fans de Sonic ne s'y sont pas trompés puisque si le jeu s'est vendu moins d'un million d'exemplaires sur sa console d'origine, alors que sur GameCube se fut un véritable succès avec plus de 2,5 Millions de ventes, faisant de lui l'un des 10 jeux les plus vendus du support. Belle performance. Parlons enfin de la bande-son et de la durée de vie. Pour la première, il n'y a pas photo : elle est excellente, avec des thèmes variés selon les niveaux, des musiques exceptionnelles et de qualité, et un doublage japonais correct. Là où le bât-blesse, c'est au niveau du doublage anglais, qui est loin d'être des meilleurs (excepté le regretté Deem Bristow qui est excellent en tant qu'Eggman), mais aussi au niveau de la variété des musiques : si cette variété est toujours présente, on est bien loin des multiples thèmes de Sonic Adventure, qui dispose d'une bande-son supérieure à ce titre. Quand à la durée de vie, elle est très conséquente. D'abord, finir les histoires Hero et Dark, qui ne sont pas sans challenge, puis s'occuper de l'histoire finale dont la difficulté est hallucinante, mais aussi remplir les missions et obtenir des nouveaux objets et contenus déblocables en revisitant les niveaux (ainsi, on peut débloquer par exemple Green Hill de Sonic 1)... tout ceci vous prendra un temps considérable. Ajoutons à cela un multi-joueurs d'excellente qualité et vous êtes partis pour longtemps.



L'entrée de Sonic Note
sur la console de Nintendo fut fracassante, avec un très bon remake. La majorité des qualités de la version Dreamcast restent présentes sur ce portage, en plus d'ajouts plus que bienvenus, dont un excellent multi-joueurs toujours considéré de qualité de nos jours. Néanmoins, ce portage souffre de cinématiques moins bonnes, et dispose toujours de certains défauts de la version originale, notamment cette irritante caméra. Finalement, si vous n'avez pas la version originale ou souhaitez un bon multi-joueurs dans l'univers de Sonic, autant vous procurer celle-ci. Sinon, mieux vaut économiser votre argent. Plus de choses à débloquer sur Dreamcast et moins de contenu multi, certes, mais les choses restent globalement similaires. Sonic Adventure 2 était le baroud d'honneur de la dernière (vraie) console de SEGA, et ironiquement, elle accompagne le lancement Européen de la GameCube, la dernière console (à l'époque) de son ennemi de toujours. Depuis, l'univers de Sonic se plait sur les consoles Nintendo, nous avons enterré (avec de silencieuses larmes) la Dreamcast et SEGA est devenu uniquement un développeur/éditeur qui, avouons-le, a perdu quelque chose au passage. Sonic Adventure 2 est donc l'acte 1 de ce qu'est SEGA actuellement, c'est un très bon jeu qui malheureusement, n'aura que peu profité de son portage pour corriger ses défauts. Heureusement pour lui, ses qualités répondent aussi présentes.



Les -

  • Le système de recherche / radar, mal fichu
  • La caméra est toujours aussi problématique
  • La qualité du doublage anglais
  • Les cinématiques
  • Les +

  • La majorité des qualités du jeu original sont toujours là
  • Très bonne bande-son et bon doublage japonais
  • Les ajouts de cette édition Battle
  • Légères améliorations graphiques
  • Un excellent multi-joueurs
  • 2 aventures en 1

  • Test réalisé par Idris2000

    novembre 2019