DuckTales (NES)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : 1990
Développeur : Capcom
Editeur : Nintendo
Genre : plate-formes

Support : 1 cartouche de 1Mb
Version testée : Française
Voix dans le jeu :
Textes à l'écran : US
Difficulté :
Multi-joueurs : non
Score des ventes : 1.7 Millions


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

DuckTales

La Bande à Picsou


Parmi les canards les
On peut choisir l'ordre de ses missions en sachant qu'il faudra forcément les faire plusieurs fois
plus connus au monde, on retrouve en tête de liste Donald et Daffy Duck. Mais c'est aussi sans compter sur le valeureux Picsou, célèbre milliardaire de canard-ville (sans doute grâce aux royalties du Picsou Magasine et Canard WC). Dans ce sympathique jeu de plate-formes, à travers 5 niveaux qu'on fait dans l'ordre qu'on veut, il faut amasser le plus d'argent possible (sous forme de diamants le plus souvent) et une fois fait, on retournera une dernière fois affronter le prince de Transylvanie, alias Dracula. Loin du compte horrifique d'un Castlevania, notre DuckTales est tout léger, à l'image de son quinquagénaire héros. Bien sûr on retrouvera au fil des niveaux toute la bande (qu'il faudra parfois sauver d'un piège), niveaux qu'on est pas obligé de finir entièrement. En fait, la cible principale est le trésor gardé par le boss, le reste du niveau servant à s'enrichir un peu plus (encore faut-il trouver le bon chemin). Très réactive pour les sauts, la jouabilité se complique dés qu'il faut faire le coup spécial de Picsou (le coup de cane sauté), car faire saut+bas+coup ça a tendance à ne pas être bien pratique. Idem pour sortir d'une corde, d'une échelle ou pour donner un coup de canne droit (qui envoie valdinguer cailloux, coffre et autres boulets) car parfois ça bloque un peu. Malgré tout, on s'en sort assez bien, notamment grâce à une difficulté bien dosée qui ne vous gâchera en aucun cas l'aventure. Côté musical, on retrouve bien sûr à l'écran titre le célèbre thème cher à la série animée. Dans les niveaux, les pistes sont bien sympas et mention spéciale au niveau de la lune, où la mélodie est superbe. Certes très enfermées dans le style de musical de cette époque sur NES, nous avons aussi droit à quelques bruitages fantaisistes assez bien trouvés. Enfin, les graphismes restent très corrects pour le support. Il est vrai que les décors sont généralement vides (sauf pour la mine, hyper détaillé... c'en est même impressionnant), les couleurs sont parfois fades et on assiste à pas mal de clignotements. Mais ce sont les maladies de la console et en plus de 10 ans de vie, elles ont toujours persistées.



DuckTalesNote
est un bon jeu, qui n'est certes pas parfait mais qui accroche. Peu répétitif, vaste et bourré de passages secrets, il fut l'un de mes premiers jeux NES (avec Super Mario Bros.) et je l'ai toujours adoré. Sans compter que la réalisation est d'un bon niveau et que vous profiterez d'une bande-son exceptionnelle (la musique du niveau de la lune !!). A vous de devenir le roi du pogo avec l'un des jeux les plus mythiques de la console...



Test réalisé par iiYama

avril 2008