Alpha Mission (NES)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : 1987
Développeur : SNK
Adaptation : SNK
Editeur : Nintendo
Genre : shoot-them-up

Support : cartouche de 0.5Mb
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Abréviation : ASO
Titre alternatif : Armored Scrum Object (ASO)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Alpha Mission








Après avoir
Hyper difficile, tout vert moche, bande-son horrible : Alpha Mission est le jeu du siécle ! :(
testé le sulfureux Alpha Mission II sur Neo-Geo (que j'adore :), je me suis dit qu'il était temps de se frotter à l'épisode original, tout d'abord parut sur Arcade en 1985. Nommé ASO (Armored Scrum Object) au Japon et parut sur une borne à base de Zilog Z80 (le processeur de la Master System), Alpha Mission est un shoot en vue de dessus (shoot vertical pour les puristes) des plus classique. Faut dire qu'il y a 21 ans de ça, le genre évoluait à pas de fourmis. Et pourtant, le gameplay nous offre une belle variante à un Raiden par exemple. Les tirs sont de 2 types : air et sol (bouton A et bouton B). En détruisant les cibles au sol, on peut collecter divers items qui accélèrent vos déplacements, améliorent vos armes et vous trouverez aussi des items -E- (E pour Exchange) qui vous permettent en pressant Select, de changer de vaisseau (attention aussi aux pièges, via des items qui downgradent vos compétences ou vont font retourner en arrière). 8 transformations sont possibles soit autant d'armes différentes. Ca va du vaisseau protégé par un bouclier au bourrin qui possède un tir avant monstrueux ou encore celui qui tire des bombes dévastatrices. Mais ce luxe a un prix : votre compteur de E s'amenuise à vue d'œil jusqu'à tomber à zéro et vous revenez à votre forme initiale. Original non ? Ce qui est moins original, c'est tout le reste du jeu ! Des ennemis qui arrivent par nuées, des boss bien chiants à battre et une architecture très routinière, très plate même. Super ardu, dés le boss du second niveau la difficulté monte en flèche avec comme point culminant le boss final, à la fois hyper dur et long. En plus, pour voir la fin, il faut finir le jeu 2 fois. Pénible... Graphiquement, la NES est capable de bien mieux. Beaucoup de couleurs unies (surtout vertes et rouges), un design pas très recherché, beaucoup de ralentissements et de clignotements. En plus, on se farcit une vieille musique pourrie tout le long du jeu. Idem pour les bruitages, qui semblent sortir de l'âge de pierre du jeux vidéo. A la fois barbare et lassant, le son donne envi d'appuyer sur le bouton "mute" de sa télé.



Certains Note
me trouveront un peu vache avec ce titre, sorti à une époque où SNK n'était pas encore l'adulé "Dieu de l'Arcade" qu'il est aujourd'hui. Ce premier Alpha Mission est certes un petit shoot sympa mais sa trop grande difficulté rebutera le moindre joueur. Moi j'ai eu la chance de jouer avec un pro du shoot (le même qui m'a aidé à finir Blazing Star), sans ça je finissais pas le 3e niveau. Même si la NES était assez pauvre sur le secteur, je suis sûr qu'on pouvait trouver mieux...



Test réalisé par iiYama

avril 2008