Metroid Prime Hunters (NDS)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : mai 2006
Développeur : NST (Nintendo Software Technology)
Editeur : Nintendo
Genre : FPS

Support : cartouche de 64Mo
Version testée : Française
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : 4 joueurs
Abréviation : MPH
Titres alternatifs : Metroïd Prime DS - Metroïd Prime Hunters Tournament - Metroïd Prime Hunters : First Hunt
Prix au lancement : 40€
Score des ventes : 700.000






Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Metroïd Prime

Hunters


En 2003, Nintendo
L'intro est impressionnante mais par la suite, le scénario ne se développe que trop peu
a licencié Retro Studios pour créer une toute nouvelle franchise Metroïd, j'ai nommé les excellents Metroïd Prime (parus sur GameCube). Après 2 épisodes NES (Metroïd et Metroïd II : Return of Samus), un très bon épisode Super Nintendo (Super Metroïd) et 2 excellents opus Game Boy Advance (Metroïd Fusion et Metroïd Zero Mission), voilà que la série délaisse sa 2D de naissance pour devenir un FPS : donc en 3D en vue à la première personne. L'essai fut de très grande qualité et a relancé la licence sur un nouveau créneau. 2004, Metroïd Prime 2 : Echoes entérine le savoir-faire du studio, qui s'attèle alors à continuer la série sur console de salon avec l'excellent Metroïd Prime 3 de la Wii. De son côté, Samus revient grâce à NST, soit Nintendo Software Technology, un studio interne à la firme de Mario, pour une version spéciale DS. Reprenant la vue subjective des épisodes Prime, ce nouvel opus se table bien évidemment sur l'acquis de la série et pose une nouvelle pièce à l'anthologie de la saga. Aller, un peu d'histoire : une puissante civilisation, les Alimbics (aujourd'hui disparue), a laissé derrière elle des reliques de sa culture guerrière. Un message télépathique a été envoyé de la galaxie Tetra (un endroit non contrôlé par la Fédération Galactique), à travers l'univers. Certains êtres représentant chacun une race différente viendront sur les lieux pour se confronter afin de réclamer ces reliques pour les exploiter. Mais est-ce une arme, une source de connaissance ? Nul ne le sait mais tous cherchent à s'en emparer. Voilà pourquoi Samus Aran devra affronter les mercenaires des 4 coins de galaxie…


Intéressant pitch de départ,
Encore une fois c'est dur et les plus vieilles facettes du gameplay n'évoluent malheureusement pas
il faut en plus noter que l'intro (vidéo double écran en images de synthèses) en plein les yeux ! Le jeu démarre fort mais on peut déjà regretter qu'ensuite le scénario ne se développe pas vraiment, malgré quelques cut-scènes et autres vidéos un brin expédiées. Question gameplay, on reprend la vue subjective des épisodes GameCube avec bien entendu, la prise en mains particulière que peut offrir la DS : avec le stylet on vise sur 360°, on tire avec L et on se déplace avec la croix. C'est assez précis, sauf qu'appuyer sur L nous fait bouger et rater notre cible (en plus il semblerait que la petite Samus ne sache pas viser ou que le jeu prend mal en compte les collisions car il arrive, assez souvent, qu'un tir ne fasse pas mouche). En parlant de tir, je trouve toujours aussi idiot de devoir tirer sur les portes pour les ouvrir (lors des jeux en 2D passe, mais aujourd'hui, ça fait franchement bourrin) et que les développeurs cherchent toujours à nous embrouiller. Chaque planète s'apparente à un vaste complexe dont certaines portes ne peuvent être ouvertes qu'avec l'arme adéquate, qu'on ne déniche bien évidemment que plus tard. Pour sauter, on "double-clique" sur l'écran tactile et les développeurs ne peuvent pas s'en empêcher, il a encore fallu qu'ils nous collent des passages tarabiscotés et autres phases de plate-formes. Autant dire qu'en 2D c'était déjà chiant, une fois en 3D et avec l'imprécision des déplacements, il y a de quoi criser.


Dernier point,
La réalisation est vraiment superbe
si Samus peut avoir une jauge de vie allongée (grâce à des items de santé), j'ai encore trouvé le jeu un peu hard par moment car certains affrontements sont franchement chauds (surtout les boss). En plus on ne peut pas sauvegarder quand on veut, pour ça il faut retourner au vaisseau (là aussi c'est complètement débile de devoir sauter dessus pour entrer dedans, ils auraient pu trouver autre chose). Ensuite on reprend les bases de la série avec plusieurs armes, plus ou moins efficaces selon l'ennemi, des labyrinthes en guise de level (uniquement 4 planètes mais à fouiller plusieurs fois), la morph-ball (Samus se roule en boule pour passer certains passages étroits, d'ailleurs la jouabilité est assez pourrie dans ces moments-là, notamment dû à une caméra très mal gérée), un viseur d'analyse (permet débloquer un mécanisme, d'analyser un objet…), bref un Metroïd Prime pur souche. Par contre, la réalisation fera date car nous avons sous les yeux, sans doute le plus beau jeu 3D de la console. Là on ne parle plus de graphismes bas-de-gamme, mais bien d'une 3D de haute volée. Les décors sont vraiment superbes, détaillés, le moteur graphique est fluide, suffisamment rapide et si l'ATH est franchement encombrant (quelque chose de plus épuré aurait permis plus de lisibilité), l'interface est par contre bien pensée. Dernier point le son, qui nous distille quelques très rares musiques et des bruitages assez bien travaillés.



Si on pouvait Note
avoir des doutes quand à la qualité d'un tel épisode, Metroïd Prime Hunters nous prouve que la DS est vraiment capable de tout. On retiendra une difficulté un peu ardue par moment, une prise en mains pas forcément évidente, un jeu très redondant (on fait toujours plus ou moins la même chose, le jeu n'étant absolument pas varié) et quelques babioles ça et là… mais aussi un mode multi sympa et ad-hoc (une cartouche suffit pour jouer à 4), une magnifique intro/fin, des graphismes fantastiques pour le support et une aventure intéressante, un jeu fun et au design toujours aussi accrocheur. Metroïd Prime Hunters est donc un très bon jeu, sans réfléchir le meilleur FPS de la console de Nintendo.



Les -

  • Les plus vieilles facettes de la série persistent... malheureusement
  • Certains tirs passent à côté... bizarre
  • Scénario pas assez développé
  • Un peu hard par moment
  • Les +

  • Tout le folklore Metroïd dans le creux de la main
  • L'intro est magnifique
  • Du pur Metroïd Prime
  • Superbes graphismes
  • Interface bien pensée

  • Test réalisé par iiYama

    juillet 2010