Inazuma Eleven 2 (NDS)

 









Note générale


Sortie du jeu : mars 2012
Développeur : Level-5
Editeur : Nintendo
Genre : Foot / RPG

Support : cartouche
Version testée : Française
Doublage : FR
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 à 4 joueurs en local
Titres alternatifs : Inazuma Eleven 2 : Blizzard / Inazuma Eleven 2 : Firestorm (US)
Prix au lancement : 40€ par jeu
Score des ventes : 1.3 Millions (les 2 versions cumulées)



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Inazuma Eleven 2

Tempête de Glace
Tempête de Feu


J'avais
Vendu en 2 versions, les différences sont trop minimes et l'histoire reste exactement la même
apprécié le premier opus (sorti en janvier 2011 sur DS) et j'avais passé une trentaine d'heures dessus. Même si celui-ci était assez redondant, j'avais apprécié ce mélange entre les Pokémons et "Olive et Tom" le tout à la sauce RPG. Certainement un bon jeu, mais je dois avouer que je n'y suis pas revenu une fois le jeu terminé. Un peu d'histoire : "en remportant contre toute attente le prestigieux tournoi FootBall Frontier, le modeste club de football du collège Raimon a crée l'événement... Les membres étaient les premiers surpris ! Dès lors, tout en savourant leur victoire, le capitaine Mark Evans et ses coéquipiers n'ont eu de cesse de s'entrainer. Mais leur euphorie a été de courte durée car d'étranges ballons noirs se sont abattus sur le collège et l'ont entièrement dévasté. Sur les décombres, des extraterrestres font leur apparition : ils se présentent sous le nom de Tempête des Gémeaux et disent appartenir à la mystérieuse Alius Academy. Leur discours est des plus agressif : si les humains sont incapables de prouver leur supériorité en jouant au football, Alius sèmera la destruction sur la planète jusqu'à son anéantissement complet...". L'équipe de Raimon se met donc en chemin à la recherche des joueurs les plus talentueux du pays pour obtenir la meilleure équipe possible, épaulée par une entraineuse assez mystérieuse. Déjà quand on voit le scénario, il vaut mieux être ouvert et ne pas rechercher une histoire exceptionnelle. Le foot qui sauve la terre ? Au moins Level-5 a de l'humour. Maintenant c'est vrai, l'histoire est dans la moyenne de l'animé et de ce type de licence en général. Donc assez agréable mais il risque de rapidement s'oublier.


Globalement
Le jeu possède une bonne durée de vie eu égard à son gameplay très répétitif
on retrouve des graphismes identiques à la version précédente et les cinématiques sont toujours aussi jolies (je dois avouer que j'ai acheté le premier titre en craquant devant les cinématiques de Level-5). Les animés sont cette fois plus nombreux et mieux intégrés, ils sont disséminés à des moments clés de l'histoire (mais restent très courts). Durant l'exploration et les matchs, on retrouve des graphismes à l'identique du premier Inazuma : simples mais efficaces. Le point fort c'est une plus grande variété des décors (très détaillés et assez jolis dans l'ensemble) et de nouveaux effets visuels (car de nouveaux "pouvoirs" sont disponibles). En effet, le jeu reprend les bases qui ont fait du premier opus un succès : un peu de recherche, un peu de RPG, un peu de recrutement et bien sûr du Foot. Inazuma Eleven 2 reprend donc le système de recherche précédemment utilisé : nos héros parcours des villes pour trouver de nouvelles techniques, des items (de la boisson en passant par des équipements), et des éléments permettant de continuer l'aventure principale. Mais aussi et surtout du RPG : lors des affrontements (en équipe complète ou en défis), des entrainements, les joueurs évoluent en compétence (développement des diverses capacités physiques) et ils peuvent acquérir de nouveaux pouvoirs. Donc rien d'innovant mais le système reste efficace. Côté recrutement, le fan d'Inazuma va être gâté, en effet il y 1500 joueurs qui peuvent être recrutés (mais le nombre de joueur à Raimon est plafonné). Après avoir affronté les équipes concernées, vous pouvez utiliser les modules de communication de la caravane pour localiser les joueurs à recruter, de même il est possible de récupérer via transfert un joueur d'un autre club.


Et bien évidemment,
La réalisation est encore une fois d'un très bon niveau
Inazuma c'est aussi du foot : le jeu est toujours aussi intuitif, les nouveautés ne sont pas nombreuses mais de ce point de vue, le jeu vous permet de tirer de loin et de bloquer un tir adverse, chose qui n'était pas possible sur le premier épisode. Au niveau de la jouabilité, le jeu est toujours aussi simple à prendre en main. Les actions au stylet sont toujours aussi réussies et d'une simplicité exemplaire. On apprécie également un mode multi-joueurs assez correct. Là où le bas-blesse, c'est dans le manque de nouveautés réelles et la répétitivité des actions : on cherche, on affronte énormément d'équipes en défit à 4, et on finit avec un match en équipe complète (face à des équipes plus ou moins fortes) et puis on recommence inlassablement. Côté son, on retrouve avec plaisir les voix françaises à de nombreuses reprises durant le jeu, les bruitages sont toujours de qualité, comme dans l'opus précédent. Le bon point sur cette deuxième version d'Inazuma Eleven, ce sont les musiques, plus nombreuses et de meilleure qualité, elles sont la bonne surprise de cet opus. De très belles compostions qui collent bien aux situations et aux environnements, bref un véritable plus. Niveau durée de vie, on se retrouve face à un jeu d'une quinzaine à une vingtaine d'heures comme le premier Inazuma, sauf si vous partez à la recherche des meilleurs joueurs. Le jeu voit alors sa durée de vie être incroyablement rallongée. De même le mode multi-joueurs rallonge encore cette durée de vie déjà conséquente sur un jeu DS.



Inazuma Eleven 2 Note
se décline en 2 versions (Tempête de Feu et Tempête de Glace) et pourtant, à part un personnage et une équipe particulière, les 2 versions sont identiques d'un point de vue de l'histoire. Comme Pokémon et ses diverses variations, cela n'amène rien au gameplay et au contenu ! Maintenant pour les fans de la licence, cette suite est agréable et ne dénote en rien du premier épisode, tout juste quelques légères améliorations mais rien de transcendant. Pour ma part, j'ai pris plaisir à y jouer, par contre le jeu mériterait une refonte du gameplay afin de ne plus avoir cette sensation de répétitivité qui lasse à la longue. Pour ceux qui n'avait pas aimé Inazuma Eleven, ce Tempête de Feu ou de Glace ne vous fera pas changer d'avis. Il faut espérer que le gameplay se verra enrichi de nouveautés dans les prochains opus, sinon la licence risque de rapidement s'essouffler. Mais ayant passé un bon moment sur ce jeu, je le conseille quand même : un RPG où le foot sauve le monde, cela ne se laisse pas passer.



Les -

  • Pratiquement aucune évolution depuis le premier épisode
  • Un RPG où le foot sauve le monde ? C'est celà oui...
  • Une histoire capilotractée
  • Un gameplay redondant
  • 2 versions pour rien !
  • Les +

  • Une réalisation toujours aussi agréable
  • Un sympathique doublage FR
  • Une très jolie bande-son
  • Une bonne durée de vie
  • La qualité des animés


  • Test réalisé par Puffmagicd

    Lire l'article original sur CHISHIKI 72
    aout 2012