Inazuma Eleven (NDS)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : janvier 2011 (aout 2008 au Japon)
Développeur : Level-5
Editeur : Level-5
Genre : Jeu de Rôle / Jeu de Foot

Support : cartouche
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 à 4 joueurs en local
Titre alternatif : Inazuma Irebun
Prix au lancement : 40€
Score des ventes : 460.000



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Inazuma Eleven








Alors déjà
Malgré son côté kitch, l'histoire est vraiment sympa. Par contre, mauvais point pour une VF irritante
je vous sens venir, qu'est ce qu'Inazuma Eleven ? Et bien c'est un jeu de Foot-RPG avec une sauce Pokemon-like développé par Level 5 et sorti en 2008 au Japon et seulement 3 ans plus tard sur notre pauvre continent. Tout comme les Pokemon, Inazuma Eleven a eu beaucoup de déclinaisons comme l'animé ou encore le jeu de cartes... Mais dans ce test, c'est plutôt le jeu vidéo qui va nous intéresser car passé l'aspect niais du titre, on tient là le "Olive et Tom" nouvelle génération. Et quand on connait la qualité des derniers Captain Tsubasa, on ne peut qu'être content. Passé aussi l'impression du "c'est un énième jeu de foot" on découvre un jeu au gameplay qui se répète mais avec une formule qui marche aussi bien et une dimension RPG aussi profonde. Si on décide de s'y intéresser on dribble facilement ses petits défauts qui n'entacheront pas plus que ça, le plaisir de jeu. Il est malgré tout vrai qu'Inazuma Eleven ne vaut pas pour son scénario, aussi kitch qu'un épisode de L'inspecteur Barnaby en vacances... Et pourtant on se plaira à suivre les déboires de Mark Evans et de son équipe qui espère tant bien que mal (ou plutôt non, il est seul au début à penser ça) réussir le football frontier pour montrer à tout le Japon que ce qui compte le plus dans le foot, c'est de s'amuser ! Par contre ce que l'on remarque très vite dans le jeu c'est que ce n'est pas gagné d'avance ! En effet, son équipe ne compte que 7 membres dont 6 sont complètement démotivés et surtout que leur club menace d'être dissous s'ils perdent contre une équipe dont la réputation est celle d'être invincible : la très glauque Royal Academy ! Notre héros n'a plus qu'une chance de se racheter : recruter 4 joueurs pour compléter son équipe et surtout espérer qu'Axel Blaze (un attaquant connu), juste arrivé dans son collège, le rejoigne, lui et sa troupe pour triompher de la Royal Academy. D'ailleurs c'est à partir de ce match-là qu'une terrible machination va se mettre en place et révéler des choses que Mark n'aurait jamais su s'il n'avait pas commencé à jouer au foot. En gros tout ce scénario couplé à de jolies scènes animées et des animations de super techniques complètement abusées vous fera oublier le gros coté kitch du jeu... Passons maintenant à la dimension la plus importante du onze d'Inazuma : le RPG. Ces trois lettres pourront faire peur aux férus de jeux de football qui ne sont pas vraiment attirés par le genre en question et pourtant cette partie sera la plus intéressante et plaira a tous.


Dans la
Inazuma Eleven n'est pas qu'un simple jeu de foot, c'est aussi un RPG avec ce que ça implique de techniques spéciales
gestion tout d'abord, avec les stats de nos joueurs pourront être améliorés via des équipements ou via des entrainements. Pour certains, ils vous demanderont des précieux points de motivations que vous trouverez dans des bornes dispersées dans chaque zone de la région. Ses points là vous permettront aussi d'acheter des objets. Pour en revenir aux stats, ils sont répartis en plusieurs catégories, 7 pour être précis : la frappe, la puissance, la défense, la vitesse, la précision, la hargne et l'endurance. Ces 7 compétences ont un but et il vous sera conseillé de choisir tel ou tel stat qui conviendrait à un joueur qui a un poste en particulier... Exemple, ne boostez pas la compétence "frappe" de Mark mais privilégiez plutôt la défense, la hargne ou la puissance puisqu'il est goal. Après avoir lu cela vous allez me dire "oui mais alors à ce moment là, je booste toutes mes capacités au max et mon joueur devient invincible !". Sauf que votre joueur a une limite pour chaque stat et à force de booster par exemple la puissance, la hargne baissera. Il faut donc bien choisir quoi monter et faire les bons choix. En plus de ces 7 stats, vous pourrez augmenter 2 jauges : la jauge de PE (pour Points d'Endurance) et la Jauge de PT (pour Points de Techniques). La première peut être gênante en début de jeu puisque vos joueurs seront faibles et auront peu d'endurance, donc cette jauge-là baissera rapidement et si elle est trop basse, elle ralentira considérablement votre joueur. Elle deviendra moins gênante lorsque vos joueurs grimperont en niveaux. La deuxième quant à elle concernera surtout les fameuses techniques ! En effet ces petits tirs pleins d'esbroufes graphiques sont limités par des points de PT requis. Exemple un joueur A utilise une techniques coutant 36 PT et marque un but. Il ne lui reste plus que 26 PT sur 62. Heureusement grâce à la frénésie déclenchable en appuyant longuement sur L et R en plein match vous pourrez réduire le nombre de PT, en plus de rendre vos personnages plus forts. Si on regarde l'exemple plus haut, le joueur A pourrait retirer via une super technique. D'ailleurs parlons-en de ces capacités. Il en existe plusieurs sortes : les techniques d'attaques qui vous permettrons de garder la balle en toutes circonstances, les techniques de défenses, qui vous permettront de voler la balle en toutes circonstances, les techniques de gardien qui ne peuvent être utilisée que si votre joueur est goal et enfin les techniques de tirs permettant de décocher une frappe spectaculaire dans les buts (tout du moins si le gardien ne l'arrête pas grâce à une technique… de gardien).


Si certaines
Le niveau de difficulté n'est vraiment pas élevé, par contre l'aspect tactique est passionnant
capacités seront moins couteuses que d'autres, elles seront surtout moins puissantes et vice-versa. A vous donc de choisir qu'elle technique sera la meilleure pour votre joueur en sachant que votre personnage n'apprend pas de lui même en montant de niveaux, mais que grâce à des parchemins que vous trouverez soit dans des coffres soit en les achetant dans des magasins. La dimension foot dans Inazuma Eleven n'est pas forcément la plus importante ou la plus difficile a expliquer mais bien la plus complète. En effet parmi les 1000 joueurs disponibles dans le jeu, on pourra en recruter maximum 100 dans notre club. Rassurez-vous, on pourra bien sûr enlever certains joueurs, sauf les joueurs clés comme l'équipe de base (à part le plus inutile de tous et le magicarpe de Inazuma Eleven j'ai nommé Willy, qui ne servira qu'en fin de chapitre 5). Pour combler toutes ses places on pourra (via une de nos manageuses, Celia) recruter les joueurs du collège grâce à un arbre des relations qui est vraiment très grand et on pourra aussi rechercher des joueurs en connaissant leurs noms ce qui est très pratique. On pourra aussi s'accaparer des joueurs des équipes que l'on aura affrontés grâce à Nelly, la dernière manageuse du groupe. Après on recrutera peu de joueurs en ne suivant que le scénario ce qui est un peu dommage... Qui dit foot dit surtout matches et entre ces derniers on pourra rajouter beaucoup de mini-matches aussi appelés "défis" qui monteront assez facilement les niveaux de nos personnages. Ce que l'on pourra regretter ce que le gameplay reste assez simpliste et répétitif dans les matches et on se sent un peu trop dirigé au début. Alors certes au début faut ce faire au gameplay mais justement on s'y fait assez vite et d'ailleurs on arrive (à force de s'entrainer) à mettre des 5-0 à toutes les équipes. Après ces mini-matches/matches normaux on aura 2 choix : soit on prend de la bouffe pour se régénérer soit on va a une borne. Au niveau de la bande-son on trouvera de très bons thèmes comme ceux de la R.A mais par contre gros coup de gueule au niveau des doublages et de l'adaptation française de l'intro, on se croirait entrain de regarder un épisode d'Olive et Tom ! C'est scandaleux et certes ils ont fait l'impasse sur le ridicule doublage de Samford et sa voix de pingouin dans l'animé, ramenée à une voix normale dans le jeu mais sérieux on était à la limite de vouloir coller des tartes à Mark en Jap mais là c'est pire : on hurle à la mort rien qu'à l'entendre parfois ! Mais bon ces doublages ne gâchent quand même en rien le plaisir de jeu et vu le peu de cinématiques que comportes le premier par rapport aux épisodes qui ont suivis, on ne peut qu'être content.



On pourra dire Note
qu'Inazuma Elven n'est pas qu'un hybride entre foot et RPG mais bien un J-RPG avec un peu de foot. Les fans de foot pourront quand même apprécier le jeu et les fans de RPG devront se jeter sur ce titre et vite ! En tout cas vous allez passer un agréable moment avec ce Inazuma Eleven et cette extase risque de recommencer pour moi puisque je vous donne rendez-vous pour le test du 2e épisode qui devrait arriver dans pas très longtemps chez nous...



Les -

  • Gameplay un chouia répétitif
  • Maniabilité peu intuitive
  • Le doublage en VF
  • Trop facile
  • Trop court
  • L'intro
  • Les +

  • C'est kitch, mais c'est bon !
  • Les supers techniques
  • La dimension RPG
  • La dimension foot

  • Test réalisé par Nescapic

    mars 2012