Animal Crossing : Wild World (NDS)

 







Note générale


Sortie du jeu : mars 2006
Développeur : Nintendo
Editeur : Nintendo
Genre : simulation de vie - aventure

Support : cartouche de 64Mo
Version testée : Française
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : jusqu'à 4 joueurs
Titre alternatif : Animal Crossing DS
Prix au lancement : 40€
Score des ventes : 11.75 Millions





Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Animal Crossing

Wild World


Quand tu regardes
Le jeu n'a pas vraiment d'histoire, ni de fin, ni de but. A vous de vous créer votre propre monde
la jaquette d’Animal Crossing, tu dis «encore un jeu pour les gosses ou les filles » et bien que nenni ! C’est plutôt le jeu de celles et ceux qui n’aiment pas se prendre la tête, un peu feignasses sur les bords, emprunt à rêver et à collectionner… Animal Crossing est à l’origine sorti sur GameCube et continue de se vendre et être dans les tops ventes de la Nintendo DS. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que le jeu est envoutant, mignon et drôle. Explications. Tout d'abord parce que c’est notre histoire : on commence par choisir son personnage humain, son apparence basique, son prénom. Puis on débarque dans une ville d’animaux. Evidemment, sans un sous et sans emploi, on nous offre une maison à crédit par le biais généreux de Tom Nook. Un raton laveur près de ses sous et qui aime le profit (c’est le patron du magasin). Ahhh notre petit chez nous…bien vide hélas ! Alors comme on veut du confort, et c'est bien normal, il faudra gagner de l'argent ! Mais en même temps, on doit rembourser l’extorqueur Nook. Pas de problème , plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez cueillir les fruits dans les arbres de la ville, ramasser des coquillages sur les rives de la plage, revendre les cadeaux (souvent très laids) que les voisins vous ont fait, etc… Il y a même certaines choses, comme les poissons ou les insectes, qui vous seront rachetés par le musée local. Une fois un petit pécule de côté, on n’hésite pas à le mettre à la banque pour qu’il fructifie (en étant malin, on comprend très vite qu’en accélérant le temps on devient riche comme Crésus héhé :) ou secouer les arbres pour quelques piécettes. La cause à effet, évidemment, c'est qu'en remboursant sa dette toujours de plus en plus croissante, le Tom Nook s’enrichit sur votre dos et agrandit son magasin. Vous avez ainsi la possibilité d’avoir plus de choix d’articles, de meubles et même un coiffeur (moi j’aime bien avoir les cheveux roses lol :) ! Il vous propose en même temps d’agrandir votre maison avec étage et tout et tout…


Les autres,
Animal Crossing possède un design mignon et attachant
se sont vos voisins. Ils ont chacun une personnalité différente et sont TRES susceptibles. Ce sera à celui qui deviendra le plus votre copain ! Vous devez leur faire des compliments, leur offrir des cadeaux, leur envoyer des lettres (que vous écrivez vous-même), les inviter chez vous, leur parler... Ils ont toujours une vanne sous le coude (si vous êtes habillé comme un pouilleux par exemple) et manqueront pas de déménager si vous délaissez votre petit monde (ne vous inquiétez pas, d’autre emménagent, mais il faudra recommencer à tisser des liens pfff). Le summum étant quand un habitant vous offre son portrait. Il y aussi les sœurs Doigts de Fée dans le magasin de couture, le Maire, les employés de la Poste, le Conservateur du musée, le faussaire euh… je veux dire le marchand ambulant etc. Kéké, mon préféré, qui se cache dans le café ambiance pour vous interpréter "en yaourt" de superbes chansons (qu’il faut d’ailleurs collectionner). On joue donc comme ca, un peu chaque jour (quand on se lasse quoi), le temps de s’occuper de la faune et de la flore, des habitants, de notre porte-monnaie, de combler les collections, de ramasser ce que la mer a rejetée. Car attention, une fois la nuit tombée, les magasins sont fermés. Certains villageois sont barricadés chez eux. Cependant, les insectes et les poissons sont différents, alors à vos filets et autres cannes à pêches ! Le jeu respecte les saisons et les grands évènements tels que Noël, votre anniversaire, Kéké est là uniquement le samedi, le 14 juillet avec son feu d’artifice, etc. Le but ? Et bien il n'y en a pas ! On se laisse vivre et on se lance des défis personnels tels que réussir à trouver la tenue parfaite pour remporter le prix de mode, capturer tous les poissons et insectes pour compléter le musée et avoir la satisfaction de les posséder tous (Pokémooooon). Creuser et trouver chaque sorte de fossiles pour contempler des dinosaures au musée, remporter les concours de pêche avec le plus gros poisson, se construire une superbe maison en attribuant (comme moi) un thème pour chaque pièce, prendre soin de l’environnement du village, le modifier à notre convenance, profiter de la possibilité de créer ses propres constellations et de le nommer…



En conclusion, Note
c’est un jeu agréable avec une énorme durée de vie et avec des musiques qui ne sont jamais chiantes. On peut jouer jusqu’à 4 dans son village en se connectant pour droper des affaires, ou en piquer en secret. Bref, la durée de vie vous appartient et Animal Crossing est l'un des jeux les plus mignons, attendrissant et addictif de la Nintendo DS.



Les -

  • Pas assez de place pour ranger tout ce qu’on accumule
  • C'est très long de s’enrichir sans tricher
  • On voudrait tuer des voisins...
  • Les +

  • Simuler sa vie comme un dessin animé
  • Agréable et mignon
  • Pas prise de tête

  • Test réalisé par Karma

    avril 2012