Duke Nukem 64 (N64)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : 1997
Développeur : 3D Realms
Adaptation : Eurocom
Editeur : GT interactive
Genre : FPS

Support : cartouche de 64Mb (8Mo)
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US
Difficulté :
Multi-joueurs : 4 joueurs simultanément
Abréviation : DN64 - DN3D
Titres alternatifs : Duke Nukem 3D - Duke Nukem : Total Meltown


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Duke Nukem 64








Jeu culte sur PC,
Avec le pad de la N64, on a plusieurs façons de prendre en mains le jeu
Duke Nukem 3D essaye de s'adapter aux supports les plus à même de le recevoir et/ou les plus en vogue. Après une adaptation Mega Drive assez pourrie et une sur PlayStation très réussie, voici la version N64 du sujet. Une réalisation de bonne facture, quelques pièces de plus mais de regrettables changements d'ambiance qui brident le plaisir de jeu. Pour la première fois, Duke Nukem 3D possède une vraie intro. Elle n'est pas géniale pour autant mais au moins, on ne se retrouve pas dans un monde inconnu, à dessouder du porc sans raison. Comme je le dis toujours, le contrôle au pad analogique comme numérique, pour un FPS, ça manque de précision. Bien que les commandes répondent parfaitement bien, la visée est une horreur. Plusieurs configurations sont disponibles mais globalement, ce n'est pas bien pratique. Les principales armes du jeu sont disponibles avec quelques nouvelles, bien sympas, comme la double-mitrailleuses. La difficulté reste un rempart notable dans ce jeu, avis donc aux "petits joueurs". Notre version N64 n'est sortie qu'un an après la version PC et pourtant, le jeu est bien plus beau. Les textures sont fines, les explosions sont magnifiques, la 3D est impeccable mais il reste pas mal de sprites 2D : ennemis, objets, armes... C'est un peu dommage que tout ne soit pas fait de polygones. Par rapport à un GoldenEye, ça fait un peu vilain ces vieilles techniques de programmation.


A vrai dire,
Les graphismes haute-définition ne rattrapent pas le fait qu'il soit censuré
le rendu me fait pensé au Hi-Res Pack sur PC tant les 2 graphismes sont proches. Mais s'il y a une chose à regretter dans ce jeu, c'est bien la censure. Il n'y a plus aucune "babes" dans le jeu ! D'ailleurs le Duke Burger remplace le Strip Bar... Ô rage Ô désespoir, qu'ont-ils fait ? Le titre de 3D Realms reste violent à souhait, sanglant même, mais sans les babes, Duke Nukem perd une partie de son ambiance (il y a toujours des filles, mais n'espérez pas voir le moindre têton...). Ils sont pénibles chez Nintendo !! Pour rattraper la boulette, Eurocom (les développeurs de cette adaptation) a retravaillé certains passages et certaines zones sont apparues. Mais c'est maigre face à ce qu'on perdu en ambiance... Niveau bug, la 3D souffre de quelques erreurs de temps en temps car on voit les ennemis à travers les murs (ce n'est pas le plus gênant). Comme le jeu PC, le scrolling est très fluide et trop rapide. Comme le tout se joue au pad analogique, on peut gérer sa vitesse mais ce n'est pas très agréable. L'animation des divers ennemis est par contre mauvaise (mal décomposée). Dans l'ensemble, le tout ressemble fort à l'original mais une petite mise à jour des sprites 2D n'aurait pas fait de mal. Enfin les voix sont bonnes et les bruitages sont ceux de la version originale. Malheureusement il n'y a pas de musiques et une fois encore, pour l'ambiance, c'est regrettable.



Cette Note
édition 64bits est une excellente adaptation du jeu culte PC même si la disparition des babes et un contrôle pas évident, brident un peu le plaisir de jeu. Sinon la réalisation impressionne avec un graphisme plus fin que sur PC et une animation (trop ?) rapide. L'action est soutenue, l'aventure reste le fantastique block qu'il a toujours été mais Nintendo voulant un jeu le plus propre possible, a dénaturé ce qui fait de Duke Nukem 3D un jeu savoureux. Et puis la réalisation n'est pas exempte de défaut. Heureusement Duke Nukem garde son flegme et sa verve imparable, et au final s'il n'est pas le meilleur FPS de la console, il reste malgré tout un sacré bon jeu.



Test réalisé par iiYama

septembre 2006