Horizon Chase Turbo (PS4 - PS5 - PC - Switch - Xbox One - Xbox Series X/S) -- TEST sur GRAVITORBOX

 


Cliquez pour agrandir






Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Testé sur :

   

 

   


Aussi disponible sur :

 


Sorties du jeu : août 2015 sur Smartphones - mai 2018 sur PS4 et PC - novembre 2018 sur Switch et Xbox One
Développeur : Aquiris Game Studio
Editeurs : Aquiris Game Studio - PM Studios (pour les versions boite)
Genre : courses

Version testée : française
Doublage : -
Textes à l'écran : français

Version logicielle testée : 1.24
Moteur graphique : Unity
Difficulté :
Temps de jeu : 20 heures environ

Multi-joueurs : 4 joueurs en local
Abréviation : HCT
Titre alternatif : Horizon CT
Prix au lancement : 17 à 20€ en dématérialisé / 30€ en boite (PS4 et Switch uniquement)


Installation Xbox Series X

Support : uniquement en téléchargement sur Xbox Games Store
Installation : 880 Mo
Performances : 4K en 60 fps


Installation Xbox Series S

Support : uniquement en téléchargement sur Xbox Games Store
Installation : 880 Mo
Performances : 1080p en 60 fps


Installation Xbox One

Support : uniquement en téléchargement sur Xbox Games Store
Installation : 880 Mo
Performances : 1080p en 60 fps
Optimisation Xbox One X : 4K en 60 fps
Compatible Kinect : non


Installation PlayStation 5

Support : en téléchargement sur PlayStation Store (compatible avec la version physique de la PS4)
Installation : 880 Mo
Performances : 4K en 60 fps
Compatible VR : non


Installation PlayStation 4

Support : 1 Blu-Ray ou en téléchargement sur PlayStation Store
Installation : 880 Mo
Performances : 1080p en 60 fps
Optimisation PS4 Pro : 4K en 60 fps
Compatible VR : non
Remote Play PSVita : non


Installation Switch

Support : Game Card de 2 Go ou en téléchargement sur Nintendo eShop
Installation : 1,9 Go
Performances : 720p en 60 fps en nomade - 1080p en 60 fps en dock


Installation PC

Support : en téléchargement sur Steam et Epic Game Store
Installation : 500 Mo (version de base)
Compatible VR : non

Configuration minimale :
CPU : Dual Core 2 Ghz
RAM : 2 Go
VIDEO : avec 512 Mo de VRAM (type GeForce 8800GT)

Configuration de test :
CPU : Intel Core i5 2500
RAM : 8 Go
VIDEO : GeForce GTX 970 (4 Go)
STOCKAGE : Crucial MX500 de 500 Go
OS : Windows 7 (SP1 x64)
Résolution testée : 1920x1080
Niveau de détails :


Vous aimez GRAVITORBOX et vous voulez le soutenir ? Alors vous pouvez nous adresser vos dons via PayPal en cliquant simplement sur le bouton ci-dessous.















Les sites partenaires :













Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)


Horizon
Chase Turbo

+ Summer Vibes (DLC)
+ Rookies Series (DLC)



Salut c'est iiYama.
Horizon Chase (sans le "Turbo") est avant tout sorti sur Smartphones, presque 3 ans avant ce portage consoles et PC
Je précise que c'est moi tout de suite, tout d'abord pour que vous évitiez d'aller chercher l'auteur de l'article en fin de page, ensuite parce que je vais passer (une fois de plus) en mode "j'raconte ma life", comme ça, tout le monde est au courant avant même d'entamer les festivités. La PS4, je l'ai depuis le jour de sa sortie. Préco chez Micromania (comme je l'ai fait pour la Xbox Series X), cette console m'a toujours régalée. Je la trouve bien fichue, performante, j'adore sa manette et la simplicité, la convivialité de son interface m'ont immédiatement séduit. Comme vous le savez sans doute, je suis marié depuis quelques années déjà, et j'ai 2 charmantes filles. Comme la plupart des gamines d'aujourd'hui, elles ont très vite joué à des consoles pour enfants type Mobigo, avant de passer à la vitesse supérieure avec des Nintendo 3DS. Mais là où j'ai réussi à réellement susciter leur intérêt, c'est lors du premier confinement dû à la crise sanitaire du Covid-19 (aux alentours d'avril 2020) où, enfermés à la maison, il fallait trouver les meilleurs moyens possibles pour occuper les gosses. Et c'est là que j'ai sorti les consoles Mini : Neo-Geo Mini, Super Nintendo Mini et Mega Drive Mini...
Mes filles se sont donc vite passionnées pour les jeux rétro, les gros pixels bien gras et les super bandes-son comme on en fait plus. En parallèle, j'ai téléchargé la démo d'Horizon Chase Turbo, voyant en lui un hommage à des titres comme OutRun. Mais devant le rendu graphique et la simplicité de la prise en mains, imaginez vous que ce sont également mes filles qui se sont prises d'affection pour ce jeu. Devant le déchainement de passion qu'il a suscité (et les cris qui en ont découlés ^___^) ma femme a débarqué, a compris que c'était à cause du jeu, s'est assise une minute pour observer avant de voler une manette et de s'y mettre elle aussi... hurlant à son tour, qu'on triche ! Alors évidemment, devant tout cet engouement, on a rapidement acheté le jeu.
Horizon Chase Turbo porte ce nom pour plusieurs raisons. Tout d'abord sur PSN, taper "horizon" en recherche mène forcément à Horizon : Zero Dawn et sa suite, sur Xbox le même mot vous rapatriera vers Forza Horizon. C'est malin, car en tapant le mot-clé "horizon" il y a mine de rien une intéressante chance (pour eux) de tomber sur ce jeu-là. Mais est-ce que s'était voulu ? En fait, je n'en suis pas si sûr car Horizon Chase est à l'origine un jeu mobile sorti 2016 et on voit bien que dans le titre le mot "turbo" a été rajouté lors son portage sur consoles de salon et PC.



C'est ma toto vroum vroum...


Le jeu a donc
Horizon Chase Turbo prend à contre-pied la tendance actuelle en offrant des graphismes épurés et une prise en mains ultra accessible
d'abord vu le jour sur Smartphones sous le nom de Horizon Chase : World Tour et il fut développé par Aquiris Game Studio, un développeur brésilien de taille moyenne (environ 100 personnes) fondé en 2007 et situé à Porto Alegre. Après une bonne vingtaine de jeux indé (notamment sur mobiles) ils ont commencés à vouloir développer des jeux un peu plus ambitieux, à l'image de Ballistic Overkill (un shooter multi-joueurs) sorti en mars 2017. Mais revenons à notre Horizon Chase Turbo, qui (sur ses nouveaux supports) a d'abord vu le jour sur PS4 et PC en mai 2018. Il n'arrivera qu'en novembre 2018 sur Switch et Xbox One, avec la délicate attention de prendre en charge les fonctionnalités de la Xbox One X. Petit regain de santé pour ce titre (comme pour tous les autres au final), avec la totale rétrocompatibilité des Xbox Series X et Series S d'un côté, PlayStation 5 de l'autre, il possible de profiter au mieux de ce très sympathique jeu et ce, dans les meilleures conditions qui soit.
Enfin, sachez qu'il existe 3 versions "boite" sur Switch et PS4, qui coutent à peine 10€ de plus qu'en démat'. Oui 3 éditions car il y a la classique (celle en tête d'article), il y a une édition spéciale pour le marché asiatique et enfin une "Special Edition" avec pochette noire et bien entendu toujours plus de contenu. Maintenant que les faits sont établis, entrons dans le vif du sujet.
Horizon Chase Turbo part d'un postulat simple : les jeux de courses actuels sont trop complexes, trop difficiles et limitent finalement leur audience aux amateurs du genre. Pourtant on ne va s'en cacher, moi le premier j'aime bien faire quelques tours de pistes mais je suis loin d'être un expert. Aujourd'hui la série des Ridge Racer est en perdition, les Forza Motorsport demandent bien trop d'investissement, les Need for Speed ne m'attirent pas du tout et des jeux comme Joy Ride Turbo ou Hotshot Racing sont sympathiques à défaut de m'avoir réellement accroché. Au final il me restait quoi ? Les Forza Horizon ou encore ce bon vieux et décomplexé Burnout Paradise Remastered. Cependant moi je voulais quelque chose de plus "frais", qui revienne un peu aux racines du genre, mais sans passer par cet inévitable drift que nous impose les vieux Ridger Racer. Et voilà que débarque Horizon Chase Turbo et qu'il répond à toutes mes attentes...



... c'est ma ba-ba-ba, c'est ma bagnoooole !!


Ce titre
Le contenu est vraiment conséquent : plusieurs modes de jeu et près de 120 circuits, pour des heures de courses endiablées !
est parfait pour jouer seul, comme à 2, à 3 ou à 4 joueurs sur le même écran, en splitté. Voilà une fonction qui se perd avec le temps et qui trouve ici une réjouissante résurrection. Si les enfants adorent ce jeu (et ma femme sans qu'elle se l'avoue), c'est pour sa bande-son rythmée et mélodieuse, mais aussi et surtout pour sa prise en mains d'une simplicité qui nous ramène bien des années en arrière. Alors, faisons donc le tour (plus ou moins) exhaustif du propriétaire. En lançant le jeu, il ne prend même pas la peine de nous offrir une petite intro, c'est direct l'écran titre. Toujours dans cet esprit Arcade et immédiat, il n'y a pas plus de scénarisation que de dialogues : on est là pour exploser les chronos et montrer à sa grande soeur qu'à 8 ans on est tout à fait capable de pousser des cris de dinosaures affamés, tout lui mettant un bon gros vent impossible à rattraper.
On presse Start et direct le jeu nous propose (après les avoir débloqué via les jetons) plusieurs modes de jeu : le mode campagne (World Tour), cour de récré, tournoi et endurance. Je fais volontairement l'impasse sur le menu des options, vu il n'y a presque rien dans ce dernier : pas d'options graphique, pas de configuration de la difficulté, du HUD ou des touches, tout juste on peut régler les volumes. Le mode Campagne / World Tour est le cœur du jeu et il nous propose de faire un tour du monde. On s'arrêtera donc dans 12 pays (USA, Chili, Brésil, Grèce, Japon, Hawaï, Australie, Inde...) dans lesquels nous visiterons 3 villes. Chaque ville propose entre 2 et 3 courses, auxquelles s'ajoute une course de défi. Donc si on calcule rapidement, il y a environ 10 courses par pays et donc un peu moins de 120 circuits dans tout le jeu (à l'origine, Horison Chase ne proposait "que" 72 circuits).
Durant la course, à part finir dans les 3 premiers, il n'y a que 2 objectifs : attraper un maximum de jetons et récupérer de l'essence. En effet, notre véhicule consomme du carburant et si on n'en récupère pas, c'est la panne sèche. Ceci dit il n'y a pas vraiment de perdant dans ce jeu car même si on ne finit pas la course, on garde les jetons acquis et ces jetons sont très importants car au départ nous n'avons que 2 voitures disponibles, et petit à petit on débloquera à la fois les 33 autres bolides ainsi que les courses suivantes, puis les pays suivants. Quant au défi, si vous arrivez à le remporter, il vous permettra de débloquer un bonus qui améliorera toutes les voitures de votre garage parmi l'accélération, le braquage ou le nombre de nitro embarquée. 12 améliorations sont à cumuler et feront de vos bagnoles de véritables fusées qui tiendront encore mieux les virages qu'un TGV lancé à pleine vitesse !



Gentlemen, Start your Engines !


Pour finir premier,
Le gameplay, fun et accessible, nous rappelle les vieux jeux du genre. On peut même y jouer jusqu'à 4 en splitté sur le même écran !
il y a quand même quelques subtilités comme utiliser intelligemment ses doses de nitrous (qui donnent un sérieux coup de boost à notre vitesse de pointe), éviter de rentrer dans le décor et les adversaires et... et pas grand chose de plus finalement. En effet, Horizon Chase Turbo est un jeu extrêmement simple à prendre en mains. Ici il n'est pas question de gérer finement sa suspension, de calibrer sa prise en vent, de choisir son turbo en fonction de la pression atmosphérique, de sélectionner la gomme de ses pneus... A des années-lumière d'une simulation, nous sommes en présence d'un pur jeu d'Arcade à la simplicité pour le moins bienvenue. Les gâchettes basses servent à freiner/accélérer, une touche sert pour le Turbo (boost) et c'est tout !
Il n'y a qu'une seule vue de disponible (extérieure) et niveau gameplay, il n'y a qu'une règle d'or : on fonce ! Rentrer dans les autres voitures n'a pas d'autre incidence que de perdre en vitesse, on prend les virages comme un sagouin (parfois même en plein boost !), en gros on écrase l'accélérateur et on ne le lâche plus jusqu'à l'arrivée. En effet, c'est peu subtil, à tel point qu'on peut même jouer "à l'ancienne" en utilisant la croix directionnelle et en accélérant pied au plancher en pressant simplement une touche... oui, comme dans un jeu vieux Ridger Racer ou même un jeu de courses 16-bits. Du coup, très vite on retrouve des sensations oubliées, on laisse de côté les subtilités de ces jeux autrement plus complexes comme les patinages contrôlés, les coups de frein à main pour négocier une épingle... dans Horizon Chase Turbo on débranche le cerveau et on fil droit devant ! Comme les enfants, j'adore retrouver ce gameplay qu'on comprend en 10 secondes à peine et c'est cette même accessibilité qui rendra les parties que plus réjouissantes, surtout à plusieurs.
Les autres modes de jeu sont également très sympas. "Cour de Récré" nous propose des tracés originaux, à parcourir avec 6 voitures débloquées et équipées de 8 boosts. Le mode ne propose que 5 circuits mais ces derniers changent au gré de "saisons", afin de varier de temps en temps les plaisirs. Le mode "Tournoi" porte bien son nom puisque dans 4 pays nous devons remporter 4 courses, sur 3 niveaux de difficulté différents. Enfin je ne vais pas m'étendre sur le mode "Endurance", par contre je vais évoqué les 2 DLCs qui sont (à l'heure de ce test) disponibles : Summer Vibes et Rookie Series.



 



Quand c'est gratuit c'est encore meilleur !


Vendu à
Si le DLC Summer Vibes est tout à fait dispensable, Rookie Series est par contre gratuit et tout à fait adapté aux enfants et aux débutants
seulement 2€, Summer Vibes nous propose de prendre le volant d'un cabriolé et de parcourir 12 pistes issues de circuits déjà connus, mais remaniés pour l'occasion. Le but évidemment, c'est d'emmener "son crush" sur le front de mer, comme un hommage totalement assumé à OutRun 2. La tuile c'est que ça a beau n'être pas cher, ce DLC aurait dû être gratuit tant le contenu est dispensable. Si encore les niveaux étaient totalement inédits... mais ce n'est pas le cas ! Après je l'admets, à 2€ le DLC, on ne se trompe pas de beaucoup...
Au contraire, Rookie Series lui, est gratuit... et ça change tout ! Comme son nom l'indique, ce DLC nous propose du contenu pour débutants. Il débloque la "driving school car", qui est un peu cheatée (surtout en ce qui concerne la tenue de route dans les virages) et nous propose un World Tour simplifié. On ne nous propose que les courses les plus faciles (il y a d'ailleurs moins de villes et moins de circuits), il n'y a plus d'essence à récupérer, les adversaires n'ont aucune agressivité (d'ailleurs ils ne sont plus que 9 au lieu des 19 habituels), ils roulent comme des papys du volant, ce qui fait qu'en général nous sommes 1er au bout d'à peine 20 à 30 secondes. Ceci dit, si ça m'a paru vraiment trop facile, le mode est particulièrement adapté à mes filles. Et oui, mes petites patates du volant s'en donnent à cœur-joie ! Forcément, avec des coureurs qui se laissent rentrer dedans sans riposter et le fait d'avoir toujours le plein, mes jolies blondinettes ont enfin pu gagner leurs premières courses "à la loyale". Comme quoi, c'est bien adapté aux débutants et en plus, c'est gratos (il suffit d'aller sur son portail en ligne et de télécharger un micro-patch de déverrouillage qui ne pèse qu'une poignée de kilo-octets).
Le Unity Engine est l'un des grands moteurs 3D du moment. Créé en 2005, ce moteur graphique est très performant et apprécié des développeurs de tous les horizons, notamment les indépendants (du fait de sa rapidité aux prototypages), qu'il permet de sortir les jeux sur tous les supports ou encore pour son système tarifaire ultra souple (je dirai même que vu le prix franchement accessible des licences, c'est presque donné).



Unity Game Engine


Unity a
Quelque soit le support, le jeu tourne à résolution maximale et en 60 fps...
cette particularité d'être parfaitement adapté aux Smartphones, offrant des expériences visuelles à la fois probantes, riches en détails, tout en restant fluide. Horizon Chase (le jeu mobile) est de ceux-là mais comme tous les jeux sur téléphone, bien que peu volumineux (moins de 350 Mo) il est finalement peu adapté à un contrôle tactile (c'est hyper imprécis). De toute façon on ne va pas se mentir, à moins d'avoir un jeu qui tire réellement parti de l'écran tactile des téléphones (comme Angry Birds par exemple, ou un "point & click") rien ne remplacera une bonne vieille manette. Malgré cela, Horizon Chase reste une belle expérience visuelle (oui j'ai testé le jeu mobile par curiosité :) et passer de l'écran d'un Smartphone à un écran de PC ou un téléviseur, c'est évidemment autre chose, les dimensions ne sont plus les mêmes.
Avant toute chose, il faudra quand même qu'on m'explique comment se fait-il que la version Switch est 2 fois plus grosse (1,5 à 1,8 Go) que la version PS4 (844 Mo) ? C'est à n'y rien comprendre... à moins que le développeur ait volontairement créé 2 jeux différents pour ses 2 résolutions natives. En effet, le jeu tourne en 720p en nomade (c'est la résolution native de l'écran) et en 1080p sur TV. Ne pouvant pas switcher d'une résolution à l'autre, ils ont peut-être créé 2 fois le même jeu, dans 2 résolutions différentes. Puisqu'on y est terminons-en avec ça : Horizon Chase Turbo s'affiche dans la résolution maximale de chaque support (vous allez comprendre pourquoi), à savoir en 1080p sur Xbox One, Xbox Series S et PS4, et en 4K sur tous les autres supports (PS5, Xbox Series X et Xbox One X). Quelque soit votre plate-forme de jeu, notre titre du jour tourne en 60 images/seconde... en solo. Il évident que lorsque le moteur doit gérer 4 affichages et 4 jouabilités, le framerate a tendance à descendre un peu, mais sans jamais passer sous la barre des 30 images/seconde. Après vous vous doutez bien que grâce à la rétrocompatibilité, c'est sur les consoles les plus récentes (ou sur un bon gros PC gamer) qu'on obtient le jeu le plus fluide... même à 4.



Lotus Ridge Chase with Top Virtua Horizon Challenge Turbo in Crush Gear Racing...


Si le jeu
Ne vous fiez à la simplicité des graphismes : ses couleurs éclatantes et son degin original font tout le charme visuel du titre
se permet d'être aussi rapide, tout en ne faisant aucun sacrifice (ni sur la résolution, ni sur le framerate) c'est tout simplement grâce à ses graphismes qu'on pourrait juger de simplistes. Trip rétro jusqu'au bout des pneus, le titre d'Aquiris est un brillant hommage aux vieux jeux de courses qui ont animés les mercredis après-midi de la "Génération Club Dorothée" (oui, la mienne ^.^). On parle bien sûr d'OutRun, de Cruis'n USA, de Jaguar XJ220, des Ridge Racer, de Virtua Racing, de Formula 1... avec même les alternances de bandes qui autrefois simulaient l'effet de zoom et donc de vitesse (ici c'est plus pour l'aspect "vintage"). Remarquez que je n'évoque ni F-Zero ni WipEout et ce pour une raison simple : nous sommes en présence d'un jeu qui ne veut pas se donner un air futuriste, il veut juste faire un clin d'oeil aux titres à vocation pseudo-réaliste (et autrefois contemporaine) de l'époque, en aucun cas nous proposer de concourir à bord d'un jet incontrôlable.
Horizon Chase Turbo nous propose donc une direction artistique bien loin des standards actuels : ici pas de photoréalisme, pas de décors super chiadés ou encore de voitures ultra détaillées et magnifiées au Ray-Tracing. Les développeurs brésiliens d'Aquiris ont pris une toute autre voie, celle de la 3D ultra simpliste, limite cartoon. En fait, ça ressemble à du Flat Shading (comme dans les premiers Virtua Racing et Virtua Fighter) si ce n'est qu'au lieu d'être généralement gris, les polygones sont très colorés. Ainsi, tout est "cubique", très anguleux, ça manque de détails, d'ailleurs les éléments sur les bords de la route sont en quantité homéopathique, l'écran est loin d'être surchargé, c'est même un peu dépouillé. Ceci dit, n'est-ce pas un mal pour un bien ? En effet, cet aspect minimaliste offre des graphismes séduisants, les dégradés sont jolis comme tout, on se concentre plus facilement sur la course et puis mine de rien, ça reste un bel héritage de ces jeux d'antan où la vitesse était une prouesse technique.
Evidemment, en regardant ce jeu, on se dit que la prouesse n'est plus, mais c'est également cette simplicité d'affichage qui lui permet de monter dans les plus hautes résolutions, d'offrir la possibilité de jouer à 4 joueurs, tout en offrant un super framerate. Et c'est aussi ça qui plait à mes filles ! Ce festival de couleurs, ce design simple et attrayant, ces graphismes finalement très doux visuellement, un peu comme des LEGO, n'enchante pas que les nostalgiques : ça plait aussi aux gosses ! C'est sacrément bien vu de la part des développeurs.



Synthwave, my neo-retro Love


Si le DLC
Composée par Barry Leitch, la bande-son "synthwave" est un pur régal pour les oreilles :)
Summer Vibes me parait totalement dispensable (oui, même à 2€) au contraire je vous conseille chaudement d'investir dans l'OST, qui est à 5€. Composée par Barry Leitch, ce compositeur britannique né en 1970, est connu pour n'avoir quasiment travaillé que sur des musiques de jeux vidéo. On lui doit entre autre celles de Lotus Turbo Challenge, Gauntlet Legends et Dark Legacy, Top Gear, Rush et des dizaines d'autres OSTs, notamment sur Amiga et Atari ST (il est également derrière les superbes musiques de Spider sur PlayStation). En toute honnêteté, le jeu ne serait pas pareil sans cette bande-son. En effet, le compositeur s'est amusé à créer des musiques qu'on appellera "neo retro" et à l'image des graphismes, il a fait du "vieux son" avec les techniques d'aujourd'hui. Le résultat est juste magique !
A base d'Electro, les musiques sont rythmées, l'instrumentation fait volontairement très "plastique" (ambiance 80/90 oblige) et Barry Leitch y a associé des mélodies entêtantes et parfaitement calibrées. Complètement dans la mouvance "synthwave" (également appelée retrowave, un genre musical et artistique ayant émergé au début des années 2010, influencé par la musique et les films des années '80), on est de suite charmé par cet OST qui souligne à la perfection la frénésie des courses, dans cet environnement graphique qu'on croirait sorti d'une autre époque. Les musiques m'ont rappelé sans mal d'autres compositeurs que j'aime beaucoup tels que Dynatron, Timecop1983, Power Glove ou Scandroïd (cherchez sur Youtube, vous ne serez pas déçu ^_^). Et ça je le dis souvent : le jeu peut-être excellent, sans une bonne bande-son, il perd grandement en intérêt, comme quoi il ne faut jamais bâcler cet aspect du développement (le meilleur exemple que j'ai sous la main n'est autre qu'Alien 3 sur Super Nintendo).
Et encore une fois, ayant nourri mes filles avec des titres mythiques de l'ère 16-bits tels que Sonic, Super Mario World, Shinobi, Donkey Kong Country, Thunder Force... et leurs excellentes bandes-son, vous vous doutez bien que dans mon dos, elles prenaient la télécommande de la télé pour pousser le son et qu'on s'éclate tous ensemble. C'est qu'elles ont bon gout les coquines ! Enfin je terminerai ce chapitre par le fait que le jeu ne dispose d'aucune digitalisation (mais après tout, ça ne gêne pas) et que les bruitages sont très en retrait par rapport aux musiques. Sans être super réalistes, ils sont efficaces et accordés au genre, mais les développeurs ont cherchés à privilégier les musiques avant tout. C'est compréhensible, et un petit tour dans les options vous permettra de rééquilibrer un peu les balances.



Horizon Chase Turbo Note
est un hommage aux vieux jeux de courses d'une époque révolue et que les plus anciens gamers regardent avec nostalgie. Aquiris, le développeur, s'est imposé un cahier des charges aussi simple que la teneur de son gameplay et de ses graphismes : proposer une expérience "neo rétro" de qualité. Ainsi dites adieu aux jouabilités ultra complexes où il faut passer des permis et des dizaines de tutos pour uniquement faire un tour de circuit. Ici on a une prise en mains aussi simple que dans un jeu 16-bits, on fonce comme un taré, on rentre dans les adversaires, on prend les virages comme un goret, le tout sans jamais freiner (non, on aurait même tendance à envoyer un bon coup de boost juste avant ^_^). Avec ses graphismes épurés comme un Virtua Racing remasterisé, le jeu est en plus jouable jusqu'à 4 sur le même écran, ce qui nous rappelle le bon vieux temps des multitaps et des consoles ayant 4 prises manette comme la Nintendo 64 ou la DreamCast. Hommage assumé à des jeux comme OutRun, Lotus Turbo Challenge et autre Super Monaco GP, Horizon Chase Turbo est un pur défouloir, sans prise de tête, avec des graphismes aussi sobres que séduisants, et un framerate de 60 images/seconde qui rend le tout très confortable à l'œil. D'ailleurs le jeu ne s'adresse pas qu'aux "anciens", il séduit également les joueurs friands de simplicité, celles et ceux qui en ont marre de ces titres trop complexes, trop réalistes et qui finalement perdent de vue l'essentiel, l'essence même d'un jeu vidéo : le divertissement. Voilà pourquoi nous sommes en présence d'un titre qui saura séduire toutes les générations et un peu comme la Wii en son temps, il réunira aussi bien les enfants que celles et ceux qui veulent juste s'en payer une tranche pour décompresser, ou encore cette frange de "old gamers" nostalgiques qui regardent souvent le passé avec une petite larme au coin des yeux. Horizon Chase Turbo est pour moi un véritable coup de cœur, auquel s'ajoute une fabuleuse bande-son "synthwave" qui m'a donné envi de monter le son. Pour être tout à fait franc avec vous, je n'ai pas souvenir de m'être autant éclaté sur un jeu de courses depuis les vétérans Ridge Racer sur PlayStation et Daytona USA sur Arcade, c'est dire...



Les -

  • Menu d'options beaucoup trop chiche, on ne peut presque rien configurer, pas même la difficulté du mode Campagne / World Tour
  • Le DLC Summer Vibes est sympa mais les décors auraient dû être originaux...
  • Malgré la simplicité des graphismes, le clipping est encore pas mal présent
  • Un gameplay trop simpliste pourraient penser certains...
  • Des bruitages très en retrait
  • Une seule vue disponible


  • Les +

  • 35 voitures, des upgrades, près de 120 circuits... le contenu est là et la durée de vie est très correcte pour un jeu à 20€
  • Le DLC Rookie Series, gratuit et particulièrement adapté aux débutants et aux enfants
  • C'est fluide, c'est joli, c'est rapide et facile à prendre en mains... que vouloir de plus ?
  • Graphismes épurés, cubiques mais très colorés et qui ne manquent pas de charme
  • Divers modes de jeux, et même 5 circuits qui changent au grès de "saisons"
  • La bande-son composée par Barry Leitch est vraiment excellente !
  • Du 60 fps et de la résolution maximale à tous les étages !
  • Jouable jusqu'à 4 sur le même écran : c'est bon ça !
  • La prise en mains est "d'un autre temps : un régal !
  • Les sensations de vitesse sont bien présentes

  • Ce jeu est dans le top 3 de mes enfants... ^__^
    Avec ça obligé, vous êtes convaincu(e) !


  • Test réalisé par iiYama

    novembre 2022


    Faites glisser les images ou utilisez les flèches sur les bords