Dragon Age Inquisition (PS4/PS3/XBO/X360/PC)

 





Cliquez pour agrandir

   

 


Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : novembre 2014
Développeur : Bioware
Editeur : Electronic Arts
Genre : RPG

Version testée : Française
Doublage : FR
Textes à l'écran : FR

Support : 1 Blu-Ray (PS4/PS3/XBO) / 1 DVD (X360/PC) / en téléchargement sur PSN, XLA et Steam
Espace disque nécessaire : 45Go (PS4) / 5.4Go (PS3) / 42Go (XBO) / 1Mo (X360) / 26Go (PC)
Moteur graphique : Frosbite Engine 3
Définitions HD max (consoles) : 1080p (PS4) - 900p (XBO) - 720p (PS3/X360)
Framerate annoncé (consoles) : 30 fps
Compatible 3D (consoles) : non

Difficulté :
Compatible Move (PS4/PS3) : non
Compatible Kinect (XBO/X360) : non
Remote Play PS4/Vita : oui
Multi-joueurs : 4 joueurs online

Abréviation : DAI / DA3
Titre alternatif : Dragon Age III : Inquisition
Prix au lancement : 70€ (PS4/XBO) - 60€ (PS3/X360) - 50€ (PC)
Score des ventes : 4.6 Millions (tous supports)


Configuration recommandée (PC) :
CPU : Quad Core 3.2Ghz
RAM : 8Go
VIDEO : avec 2048Mo de VRAM (type GeForce GTX 660 / Radeon HD 7870)


Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)


Dragon Age

Inquisition



80 heures de plaisir
Créer son personnage est un classique chez Bioware. L'histoire est intéressante et nos choix ont un vrai impact sur le jeu
ou de souffrance, que peut donner ce Dragon Age Inquisition ? Après un premier opus enthousiasmant et un second qui, pour ma part, ne m'avait pas ébloui, j'avais hâte de savoir quel chemin les développeurs ont emprunté pour nous offrir le meilleur divertissement possible. Dans ce 3e de la célèbre licence, tout commence par une faille dans le ciel, la réalité s'est déchirée à Thédas et le voile vers le monde des démons n'est plus qu'une plaie béante. Sortant d'une explosion (liée à un événement que je vous laisse découvrir) vous incarnez "l'élu(e)", celui ou celle qui peut réparer cette fracture grâce à la magie, mais vous êtes amnésique et si les démons sont un réel danger, vous allez découvrir rapidement qu'il ne faut pas prendre à la légère les autres menaces liées aux alliances, à la politique et aux divers conflits armés de ce monde et de ses habitants. Votre périple va t' il apporter la rédemption ou la désolation ? Tout est possible ! Le jeu offre une aventure pleine et complexe. Il existe une "vraie vie" dans cette aventure, un vrai background, les interactions sont diverses et variées. Il y a une vraie stratégie politique et guerrière à mener, et il faudra réfléchir à ses alliances. En terme visuel, le jeu offre un très bon spectacle, et même si les personnages souffrent du syndrome de la "poupée de cire" (teint cireux, cheveux playmobil), le game-design est sublime et correspond parfaitement à l'ambiance décrite dans l'histoire. Dragon Age Inquisition souffre un peu de clipping et d'aliasing sur consoles (bien moins sur PC, forcément) mais pas de quoi remettre en cause l'immersion dans ce monde incroyable. L'immensité de la carte, sa liberté et son design, les musiques, l'histoire... tous les éléments s’intègrent parfaitement dans ce titre. A pied, à cheval ou sur tout autre créature, vous allez découvrir une végétation luxuriante et variée, une faune incroyable, de l'eau cristalline, des démons et des dragons fantastiques... tout est épique et donne envie de s'immerger toujours plus loin dans cette aventure et ce, sans être limité. Bien sûr, il existe quelques ralentissements qui, par moment, pourront effrayer mais une fois dans cet univers, il est dur de s'y soustraire et il faut vraiment beaucoup de recul pour s'apercevoir de ces imperfections.


Maintenant parlons
De bons graphismes et une bonne bande-son... bref une réalisation de qualité
un peu du gameplay : tout commence par une création "classique" de son personnage (une routine chez Bioware). Peu de races sont présentes mais elles diffèrent quand à leurs attributs spécifiques et il vous faudra faire votre choix avec le cœur mais aussi avec toute la réflexion possible, et ce, afin d'obtenir un personnage équilibré. Vous pourrez faire évoluer "un peu" la classe de votre perso pendant l'aventure. Une fois la création terminée, vous voilà projeté dans un long périple baigné de combats, de gestion politique, de dialogues entre alliés, d'exploration, de recherches et de créations (items, armes...). Le jeu offre de très nombreux combats, et il vous faudra faire preuve de patience et de jugeote pour préparer vos affrontements car malgré la pléthore de combats, le leveling n'augmente pas rapidement et certains affrontements sont à oublier si votre niveau et votre équipement ne seront pas au diapason. Votre équipe peut être gérer de façon individuelle (grâce à une vue « tactique ») mais franchement l'IA des partenaires est suffisamment bonne pour ne pas avoir à les diriger, il faut juste vérifier que l'équipement qui leur est attribué est au top, et normalement vous devriez obtenir une équipe qui tient la route. En cas de mort, ou si (pendant le combat) vous le désirez, vous pouvez zapper d'un personnage à un autre à la volée et utiliser ses attributs : classique mais efficace ! Le bémol qui ressort est la raideur du personnage, et il faut vraiment anticiper ses déplacements durant les combats, et ce afin de pas avoir une mauvaise surprise durant les affrontements. Le nombre de quêtes annexes est hallucinant, mais cela passe vraiment bien et est parfaitement en adéquation avec l'univers du titre. De plus, la quête principale est juste passionnante (classique mais du très bon classique). La gestion du stuff est longue mais franchement elle est intéressante. Le seul défaut : c'est la gestion même du stock, qui est peu ergonomique et qui lasse après plusieurs heures de jeu. De même la gestion de la création des armes est certes intéressante mais un peu trop complexe à mes yeux (mais rien de bien grave). La bande-son est de qualité et franchement, ce fut un plaisir d'entendre des musiques qui sont totalement en harmonie avec l'ambiance du titre (il y avait longtemps que je n'avais pas entendu une aussi bonne bande originale dans un RPG). Les musiques sont enivrantes et les voix (en version française) sont de bonne facture. Les bruitages sont aussi très bien réalisés. Maintenant, une faiblesse que l'on retrouve sur toutes les productions actuelles, c'est la synchro labiale : elle n'est pas parfaite mais elle est bien meilleure que sur beaucoup de titres. La durée de vie est excellente, pour ma part je l'ai fini en 80 heures et encore pas à 100%. Il me manquait pas mal de quêtes annexes, des combats de dragons... Ce jeu offre donc un challenge et une durée de vie en conséquence. Un must...



Dragon Age Inquisition Note
renoue avec le succès, suite à un second opus qui aura eu bien du mal à séduire après un premier épisode très réussi. Ce 3e opus offre un grand moment de RPG, des graphismes travaillés, une excellente bande-son et 80 heures de plaisir minimum ! Bien sûr le jeu n'est pas parfait, il est parfois un peu trop classique et son interface est loin d'être optimale. Cependant Inquisition est épique, on a (enfin !) une vraie bonne aventure, bien écrite, des personnages charismatiques, des interactions efficaces entre les intervenants et l'environnement, et une action débridée : en clair c'est un excellent jeu !! Je vous le conseille chaudement.



Les -

  • Parfois, ça sent le remplissage
  • Temps de chargement longs
  • Interface tout sauf optimale
  • Les +

  • Gros contenu et donc bonne durée de vie
  • Dragon Age enfin ouvert à l'exploration
  • Très réussi niveau design et réalisation
  • L'aspect tactique de certains combats
  • L'impact des décisions prises
  • Des combats dynamiques
  • Une histoire intéressante
  • Bonne bande-son


  • Test réalisé par Puffmagicd

    Lire l'article original sur CHISHIKI 72
    mai 2015