Battlefield V (PS4 - PS5 - XBO - XBSX - PC) -- TEST sur GRAVITORBOX

 


Cliquez pour agrandir






Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Testé sur :

   

   


Sortie mondiale : novembre 2018
Développeur : DiCE
Editeur : Electronic Arts
Genre : FPS

Version testée : française
Doublage : anglais et VO d'origine
Textes à l'écran : français

Version logicielle testée : 1.0.64.58355
Moteur graphique : Frostbite Engine 3
Difficulté :
Temps de jeu : 8 à 10h en solo

Multi-joueurs : jusqu'à 64 joueurs online
Abréviation : BF5
Titres alternatifs : Battlefield 5 - Battlefield WWII
Prix au lancement : 70€ (consoles) / 60€ (PC)


Installation PlayStation 4

Support : 1 Blu-Ray ou en téléchargement sur PlayStation Store
Installation : 80 Go environ (avec patch PS4 Pro)
Performances : 1080p dynamique en 60 fps
Optimisation PS4 Pro : 1800p dynamique en 60 fps
Compatible VR : non
Remote Play PSVita : oui


Installation PlayStation 5

Support : 1 Blu-Ray ou en téléchargement sur PlayStation Store
Installation : 80 Go environ
Performances : 1800p en 60 fps stable
Compatible VR : non
Remote Play PSVita : oui


Installation Xbox One

Support : 1 Blu-Ray ou en téléchargement sur Xbox Games Store
Installation : 82 Go (avec patch One X)
Performances : 1080p dynamique en 60 fps
Optimisation Xbox One X : 4K dynamique en 60 fps
Compatible Kinect : non


Installation Xbox Series X / S

Support : 1 Blu-Ray ou en téléchargement sur Xbox Games Store
Installation : 82 Go
Performances Series X : 4K en 60 fps (stable) ou 1080p en 120 fps
Performances Series S : 1080p en 60 fps


Installation PC

Support : en téléchargement sur Origin et Steam
Installation : 80 Go environ
Compatible VR : non

Configuration minimale :
CPU : Quad Core 3,5Ghz
RAM : 8 Go
VIDEO : avec 2 Go de VRAM (type GeForce GTX 660 ou 1050 / Radeon HD 7850)

Vous aimez GRAVITORBOX et vous voulez le soutenir ? Alors vous pouvez nous adresser vos dons via PayPal en cliquant simplement sur le bouton ci-dessous.

Merci d'avance ^__^















Les sites partenaires :















Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)


Battlefield V









Ai-je vraiment
Après la Première Guerre Mondiale, Battlefield revient sur la Seconde... quelle originalité !
besoin de présenter DiCE, que les plus anciens connaissaient sous le nom de Digital Illusions CE ? Né en 1992 à Stockholm (en Suède), le studio s'est rapidement fait connaitre pour la qualité de ses jeux, notamment sa grande série des Battlefield. DiCE est également connu pour Mirror's Edge (et sa suite), le reboot (2010) de Medal of Honor, sa participation (toujours en 2010) au développement de Need for Speed : Hot Pursuit (aux côtés de Criterion), des 2 épisodes de Star Wars Battlefront (2015 et 2017) ou encore l'inattendu Ultracore (2019) au gout de run & gun retro. Si la série des Battlefield, celle-là même qui fait vivre le studio et lui donne sa renommé, n'a jamais vraiment eu le temps de "refroidir", en 2016, 3 ans après un Battlefield 4 très réussi, ils ont sortis un surprenant Battlefield 1 qui revenait sur les traces de la première Guerre Mondiale. Une prise de risque assumée et acclamée, puisque moi-même (très agréablement surpris) j'ai vraiment apprécié le jeu. S'ils ne suivent pas les routes toutes tracées d'un Call of Duty annualisé, les Battlefield ne prennent jamais le temps de se reposer et 2 ans plus tard, DiCE revient avec Battlefield V, cette fois dans le cadre de la Seconde Guerre Mondiale. Oui, on pouvait déjà se demander pourquoi le précédent titre était numéroté "1" (bien qu'on y trouve une certaine logique induite par la période historique du "WW1"), mais là, entre le "5" et le chiffre romain, il n'y a plus aucune logique, c'est juste absurde, cet opus-là ne suivant absolument pas l'épisode 4, qui était contemporain. Mais soit, après tout ce n'est qu'un détail. On notera aussi que 2 ans pour développer un gros AAA à fort budget, et ce malgré l'ampleur du studio (qui compte aujourd'hui plus de 700 employés) c'est "un peu juste". Car si un nouveau COD sort tous les ans, derrière il y a 3 studios de développement et 3 ans de gestation par épisode. Après tout, il s'est bien écoulé 3 ans entre BF4 et BF1 et donc on peut déjà imaginer 2 choses : soit le jeu se base entièrement sur l'expérience acquise dans BF1, soit il a été (un peu) bâclé... En réalité, c'est même un peu des 2 !



Le champ de bataille (the battlefield)


Comme souvent,
Les modes multijoueurs sont nombreux. Certains se pratiquent jusqu'à 64 joueurs, il y a du co-op', du Bataille Royale et pas mal de changements depuis BF1
j'arrive après la guerre ! Le jeu est sorti en 2018 et je ne le teste que 3 ans plus tard. Ceci dit, ça a plusieurs avantages : payer son jeu moins cher, profiter de serveurs plus stables, arriver au sein de communautés rôdées et bien entendu, profiter d'un jeu corrigé et bien souvent upgradé. Car à son lancement, BF5 ne disposait que de 8 maps multi-joueurs, les bugs étaient très nombreux, les serveurs crashaient souvent... bref, c'était le chaos. Alors certes il n'est peut-être plus sous le feu des projecteurs mais je profite de la meilleure version qui soit, et signalons au passage qu'à sa sortie il n'était prévu que sur PS4, Xbox One et leurs versions survitaminées (PS4 Pro et Xbox One X). Grâce aux consoles de 9e Génération on pouvait déjà profiter de ce 5e opus via la rétrocompatibilité, mais le développeur a eu le bon gout de déployer une mise à jour dédiée pour les Xbox Series. Car oui, bizarrement, il n'y a toujours rien de particulier pour la PS5 et il y a fort à parier que le partenariat entre Microsoft et Electronic Arts pour le Game Pass y soit pour quelque chose.
Battlefield V s'articule autour de 3 modes de jeu : le solo, le multi-joueurs et un tout nouveau mode Battle Royale, à croire que même les plus grands s'inclinent devant les effets de mode (merci PUBG et Fortnite). L'un des changements concernant le multi-joueurs est la suppression du service Battlefield Premium, un service payant disponible depuis Battlefield 3 (qui a vu le jour en 2011). Les développeurs expliquent cette disparition par la volonté d'écoute de la communauté. Les escouades ont également été modifiées, revenant à 4 joueurs comme ce fut le cas jusqu'à Battlefield 3. Les modes de jeu multi-joueurs sont finalement assez classiques (Conquête, Percée, Match à mort, Domination et Grandes Opérations), le mode coopératif est revenu (une première depuis Battlefield 3 - il est jouable jusqu'à 4) et le mode "Ligne de Front" fait son grand retour. Enfin le multi peut se jouer jusqu'à 64 joueurs mais vous le savez, ici on n'est pas spécialement fan de ça, on préfère et de loin les modes solo. Le mode Campagne justement, reprend les grandes lignes d'un Battlefield 1 morcelé en chapitres. Ici nous avons un chapitre "Prologue" où nous passerons quelques minutes sur chaque front présenté par le jeu, la time line s'étalant de 1940 à 1945.



Un FPS historique qui traite de la Seconde Guerre Mondiale ? Waooow... quelle originalité !


A l'image
La mise en scène n'est (au fond) pas mauvaise mais techniquement, ça manque de finitions
de son prédécesseur, DiCE a cherché à nous offrir un maximum d'émotions, grâce aux beaux discours (un brin pompeux) du narrateur, ainsi que des musiques grandiloquentes digne d'un film à gros budget (signées des mains de Patrik Andren et Johan Söderqvist, des compositeurs cinématographiques déjà à l'oeuvre sur Battlefield 1). Manque de bol, notre BF5 accuse également des ratés à l'allumage un peu de tous les côtés ! On commencera par le fait que malgré le contexte historique, DiCE se permet de ne pas traiter certaines scènes importantes comme le Débarquement de Normandie. D'accord c'est un sujet vu maintes fois, en attendant vu que le jeu ne peut réécrire des faits historiques, il y a des séquences qui sont tristement absentes. Par exemple, s'il était difficile de mettre en scène la mort d'Hitler, j'estime que le studio rate le coche de justement nous faire vivre ce qu'aucun autre n'a osé jusqu'ici (et ne me citez pas les Wolfenstein par pitié !). En plus de ça, la mise en scène laisse franchement à désirer... Les cinématiques sont moins travaillées qu'autrefois, on sent que la Motion Capture n'a pas donné tout son potentiel car si on peut apprécier des expressions faciales assez réussies, à contrario les animations corporelles sont souvent ratées, car beaucoup trop rigides pour être naturelles. Et puis il y a un sérieux problème de finitions dans cet opus-là car les cut-scènes manquent cruellement de travail, à l'image de ces roues de camions qui ne prennent pas la peine de tourner lorsque le véhicule se déplace : nous ne sommes plus sur PS2 ! A titre de comparaison, en parallèle de ce test, Chacha et moi rejouons à The Last of Us Part II (sorti un peu plus tard, je le concède) et excusez-moi du peu, mais niveau mise en scène, c'est d'un tout autre niveau !! Même Battlefield 1, pourtant plus vieux de 2 ans, réussi l'exploit de faire sensiblement mieux, tant en terme de mise en scène que d'animation ou de modélisation. Une question se pose alors : DiCE a-t-il manqué de temps, de financement, ou simplement n'en avait-il rien à foutre faire ?



Toi pas causer France ?
Alors moi devoir lire sous-titres :(



Mais le fin du fin,
Sous de faux prétextes d'authenticité, le jeu n'est pas intégralement doublé en français et ça c'est une vraie faute !
c'est que désormais, le jeu n'est plus intégralement doublé (en français comme dans les autres langues), comme c'était le cas jusqu'ici. Sous de faux prétextes d'authenticité, les personnages parlent leur langue maternelle, avec bien entendu ces allemands qui passent leur temps à baragouiner dans leur infecte et détestable dialecte (j'exècre cette langue, c'est vraiment l'une des plus laides qui existe !). Ceci dit le narrateur lui parle anglais, donc selon la logique du développeur suédois, la guerre de '40 a été gagné par les anglophones, Anglais et Américains en tête de liste, puisque tout le monde leur baise les pieds et ce, depuis toujours. Personnellement, le fait que le jeu ne soit pas doublé (à part lorsqu'on joue un tirailleur sénégalais... authenticité, authenticité...) me confirme que premièrement le développement s'est fait au pas de course (et nous verrons ensuite pourquoi), en deuxièmement qu'ainsi DiCE et Electronic Arts ont fait de substantielles économies en évitant de doubler tous les dialogues dans les langues habituelles. C'est à mes yeux un véritable "carton rouge" pour le titre car sur le sujet, le développeur a toujours respecté son auditoire (idem pour EA) et là on se fout ouvertement de notre gueule avec un prétexte complètement bidon. Au final, on passera donc tout le jeu à lire des sous-titres et vous le savez, moi ça, ça me gonfle et ça me casse l'immersion ! Cependant, si les défauts du titre s'étaient arrêtés là, nul doute qu'on aurait pu lui pardonner ses faiblesses et ses travers... mais ce n'est pas le cas. Tout d'abord, il n'y a que 4 chapitres (pour le solo) et si la durée de vie est très convenable lorsqu'on joue dans de bonnes conditions (comprenez en infiltration, en essayant de remplir les objectifs secondaires, pas en rushant comme une hyène affamée), n'avoir que 4 chapitres c'est loin d'avoir l'assurance d'un jeu varié.



Quant t'as la "banalattitude"...


Pire encore,
En solo, le jeu nous incite à l'infiltration mais rien n'est fait pour ça : IA inapropriée, armes déséquilibrées, jouabilité flottante et imprécise...
il faut voir la gueule des missions : plus basique et déjà-vu, tu meurs !! C'est toujours de l'infiltration de base, de l'élimination silencieuse, des missions vues et revues 1000 fois (détruire un objectif, libérer puis couvrir un allié...), et ce, avec une IA sobrement débile et des idées empruntées à d'autres titres, à l'image de ces alarmes qu'il faut saboter ou de ces jumelles qui notifient les ennemis, puis qu'on voit en ombre à travers les parois (vachement réaliste pour un soldat de la Guerre de '40, pas vrai ?). Vous l'aurez compris, Battlefield V est tout sauf original et le pire c'est que son principal atout, à savoir l'infiltration, est gâchée par des ennemis qui arrivent à nous voir sans même regarder dans notre direction ! Là les mecs sont vraiment forts ! Résultat ça part systématiquement en pugilat et on assiste aux pires errances qu'on ait vues... du moins pour un jeu de ce développeur à la renommée qui n'est plus à faire. Les ennemis sont souvent trop durs à tuer (ils encaissent comme s'ils portaient une armure), le fusil de sniper ne tuent que trop rarement en un coup (et moi je mets au défi quiconque de prendre une balle de calibre 30-06 et de repartir au combat comme si de rien n'était), les armes à silencieux sont inefficaces, les armes classiques ont souvent un recul de diable et le fin du fin c'est le toubib : le gars est capable de réanimer un mec que vous avez plomber en pleine tête !! En gros, si vous ne tuez pas le médic en priorité, les ennemis peuvent afflués à l'infini !! En voilà une idée qu'elle est bonne !! Si on ajoute à ça des armes qui manquent de punch, une visée bien trop sensible et relativement "flottante", on a plus facile à tuer un ennemi sans viser (avec un "tir à la hanche" comme on dit) qu'en visant (aim sight). L'équilibrage est atroce (bien que le jeu soit relativement abordable), le pilotage d'avion est une horreur (puisqu'on ne retrouve pas la simplicité d'un Ace Combat ou d'un Halo dans ses phases de vol) et si le jeu cherche à nous imposer une infiltration qui mine de rien facilite l'aventure, derrière rien n'est fait pour nous aider. Vous voulez un exemple ? Et bien il ne sert à rien de tirer sur les luminaires pour plonger la zone dans le noir, puisque les nazis ont réussis à inventer des ampoules qui résistent aux balles ! Evidemment, c'est un exemple parmi tant d'autres.



Tout n'est pas à jeter...
mais rien n'est au niveau d'un grand Battlefield



Heureusement,
Jouer un chapitre entier dans la peau des nazis tuant des alliés, il n'y a que moi que ça gêne ou... ?
tout n'est pas non plus à jeter aux orties. Le chapitre avec le tirailleur sénégalais a beau être d'une terrible banalité (détruire des DCAs, traverser les lignes ennemies puis tenir ensuite une place forte), le niveau reste sympa à faire. Le chapitre norvégien est également sympathique avec ses phases de sabotage et ses descentes en skis. Au dernier chapitre, on pilotera même un tank allemand, afin de défoncer les soldats alliés... Hein quoi ?! Vous avez bien lu, étant donné qu'on est dans une spirale infernale où tout doit être lisse et "politiquement correct", où plus personne ne prend position et où on ne peut plus rien dire sans être traité de facho raciste, cette fois la grande mode des inclusions nous fait jouer des nazis. Alors certes, tous les boches n'étaient sûrement pas des enfoirés, certains devaient avoir une famille, un cœur et une conscience, de plus le niveau est sans doute le meilleur d'entre tous, le plus fun et le plus travaillé... mais de là à jouer le camp adverse ?? C'est un peu abusé, non ? Alors après l'inclusion, le girl power, l'accueil à bras ouverts des migrants, la bien-pensance, le mouvement LGBT... tout ça ne suffisait pas, il faut désormais qu'on joue les nazis, sans doute pour ne pas froisser les fragiles qui s'imaginent que de jouer uniquement les Alliés, ce n'est ni juste, ni équitable. Comme quoi, pour en revenir à Last of Us 2, les développeurs de Naughty Dog n'ont rien inventés... Quelle triste époque mes amis.
Pour réembrayer sur les ampoules qui ne cassent pas en tirant dessus (une hérésie ?), vous l'aurez sûrement compris, la jolie destruction assez massive de Battlefield 1 a été drastiquement réduite. En somme, si ce n'est pas scripté, n'espérez rien casser ! Donc en résumé, le mode solo est raté, mou, mal équilibré, sans originalité, et vous vous dites alors qu'heureusement la partie technique va tout rattraper... Encore une fois, c'est pas vraiment ça non plus... Avant de commencer, il faut quand même préciser que Battlefield V n'est pas à chier non plus. Je sais, je dépeins un tableau peu reluisant mais le jeu a quand même ses bons côtés. Reprenant les bases de BF1, on apprécie les maps ouvertes qui permettent plusieurs approches différentes, certains passages sont vraiment sympas, DiCE a même trouvé quelques idées sympathiques et le menu des options est sans doute le plus fourni que j'ai jamais vu ! C'en est même trop à ce stade-là !



Quand le Frostbite jette un froid...


Bon, et cette réalisation
Battlefield V affiche quelques superbes décors... il est donc dommage que le jeu soit gâché par les bugs
alors ? Tournant sous le fameux moteur développé par DiCE lui-même, Battlefield V utilise le Frostbite Engine 3.0, apparu en 2013 avec Battlefield 4. Que dire à propos du rendu graphique, si ce n'est que les bugs nous sautent littéralement à la gueule ! Et ce, malgré les nombreux patches ! Car moi j'arrive bien après la guerre avec mes sabots (3 ans après sa sortie, vous vous souvenez ?) et à l'heure où j'écris ces lignes, nous en sommes à la version 1.0.64... bien loin de la version de lancement qui était (nul doute possible) bien pire ! Alors c'est vrai, certains passages sont très beaux, les décors extérieurs notamment sont fort jolis, souvent artistiquement réussis. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant des décors intérieurs (d'une banalité affligeante), des modélisations (moches), de cette dégradation visuelle particulièrement mal optimisée (les textures "popent" de tous les côtés, et ce malgré le fait que le jeu soit installé sur SSD), et malgré les mises à jour, les bugs sont encore très nombreux ! On passe d'un nazis qui avance vers moi sans bouger aucun membre (?), à des camions dont les roues sont fixes, de la poussière qui se lève du sol un jour de pluie, aux habituels enchevêtrements de textures où un personnage (ou un objet) finit littéralement incrusté dans une partie du décor. Et que dire de ces ennemis qui apparaissent et disparaissent sous notre nez ? Parfois même des tanks (oui c'est malheureusement du vécu) ?! C'est le genre de désagréments qui ne devraient plus exister si longtemps après sa sortie, preuve que DiCE (sans doute occupé sur d'autres projets) n'a pas cherché à peaufiné son jeu... et ça aussi, c'est une grande première pour le studio. Notez malgré tout que le développeur a fait l'effort de déployer (assez tardivement) une mise à jour pour les consoles Xbox de 9e Génération (Series X et Series S). Et la PS5 alors ? Et bien visiblement, DiCE a dû oublier... Blague à part, je pense que c'est Electronic Arts qui a poussé le développeur à sortir un patch, vu qu'ils sont affiliés au Game Pass de Microsoft. Et comme du côté de Sony il n'y a pas de partenariat, on en conclue que la PS5 va se gratter bien fort, même si elle améliore déjà le rendu PS4 Pro, avec un framerate plus stable et une résolution fixe au lieu de "dynamique" (ce qui est déjà pas si mal).



BF1 + BF4 = BF5 ?


Dans le détail,
Les musiques restent bonnes dans l'ensemble et les bruitages (bien que parfois trop aigus) sont de qualité
les vieilles consoles PS4 et Xbox One nous affichent un 1080p upscalé d'un 720p natif, avec un 60 images par seconde assez variable. La version PS4 Pro peut monter sa résolution jusqu'en 1800p quand la Xbox One X se permet un magistral 4K / 60 fps, mais dans les 2 cas, la résolution est dynamique (elle peut diminuer au besoin) et le framerate est loin d'être solide. Comme vous le savez, sur Xbox Series et PS5 on pouvait déjà jouer à BF5 grâce à la rétrocompatibilité mais avec sa belle mise à jour, le jeu se permet d'être plus performant. Sur Xbox Series S nous obtenons donc du 1080p natif avec un 60 fps permanent et sur PS5, nous avons le même résultat que sur PS4 Pro, à la différence que cette fois tout est plus constant (plus de résolution dynamique et un framerate inébranlable). Enfin c'est sur Xbox Series X que vous obtiendrez les meilleurs performances (sur consoles) avec au choix du 4K en 60 fps, ou du 1080p en 120 fps (grâce à la technologie FPS Boost - encore faut-il avoir l'écran qui encaisse un tel nombre d'images par seconde). Enfin la partie audio nous offre (comme évoqué en début d'article) de bonnes pistes, à défaut d'être mémorables et le doublage est correct... Oui juste correct car perso je l'ai en travers qu'il ne soit pas/plus localisé, comme ce fut agréablement le cas jusqu'ici. Dernier point : les armes tapent beaucoup dans les aigus. Je ne saurai dire si les samples sont réalistes ou pas (je ne suis pas expert en armes anciennes, je préfère -et de loin- celles d'aujourd'hui ;) toujours est-il qu'au casque et avec un volume assez fort, ça risque de vous casser les oreilles. Malgré tout on apprécie la dynamique des combats, la puissance des explosions et la finesse avec laquelle l'ensemble des bruitages sont ingénieusement gérés. A quelques petits défauts près, c'est bien ici qu'on retrouve (enfin !) la patte et la précision d'un Battlefield.



Battlefield V Note
a été développé en seulement 2 ans et malgré ses grands airs, il ne brille sur absolument aucun rapport ! Alors que Battlefield 1 m'avait agréablement surpris, tant sur le plan de l'histoire que de sa réalisation, ce BF5 en reprend presque toutes les facettes mais au lieu de les améliorer, il se débrouille pour systématiquement les détériorer ! L'équilibre des armes est raté, cette infiltration que le jeu tente de nous imposer est gâchée par une IA débile et souvent trop clairvoyante, ainsi que par un gameplay inadapté à l'exercice, la mise en scène accuse des animations robotisées, et une histoire décousue qui se permet de passer à côté des grands événements de la Seconde Guerre Mondiale, comme le débarquement de Normandie (oui c'est déjà vu et déjà fait, mais c'était il y a longtemps, DiCE aurait pu proposer quelque chose de neuf). Ajoutons à ça ce doublage soi-disant authentique mais dont le narrateur est quand même anglais (à croire que ce sont "eux seuls" qui ont fait et gagné la guerre), un jeu globalement moins beau que son prédécesseur, moins bien optimisé, et dont les bugs sont atrocement nombreux et visibles ! Tant d'années après sa sortie, il est même inadmissible que DiCE n'ait pas cherché à rectifier le tir. Dans tout ça, on pourrait se dire que si le solo a été bâclé, c'est pour mieux se concentrer sur le multi-joueurs, non ? Penses-tu !! La visibilité des maps est très mauvaise, on prend des balles qui semblent venir de nulle part (parfois en parachute on n'a même pas le temps de mettre les pieds au sol qu'on est déjà mort !), on court partout, impossible de tenir plus de quelques secondes sans se faire démonter, bref c'est un vrai foutoir ! Sur le papier, ce 12e opus de Battlefield voulait revenir aux origines de la série... avec sa Seconde Guerre Mondiale qu'on nous a servie jusqu'à l'écœurement (bien qu'aujourd'hui, ce sont les guerres modernes qui ne sont plus en odeur de sainteté). Un pari en partie réussi, en partie... Après c'est vrai, tout n'est pas à jeter dans ce Battlefield V (même en solo, où il reste encore quelques bons moments), c'est juste qu'il se rapproche de plus en plus d'un Call of Duty mais sans son savoir-faire et son accessibilité. Bref, passer de la bonne surprise Battlefield 1 à celui-ci, c'est un peu la douche froide...



Les -

  • BF5 se permet de revenir sur la WWII sans évoquer les grands moments de cette guerre, comme débarquement de Normandie ou la tentative de capture d'Hitler
  • Sous de faux prétexte d'authenticité, le jeu n'est pas doublé en français... et ça, ça mérite un carton rouge !
  • Malgré les nombreuses mises à jour, le jeu est toujours bugué jusqu'à l'os. C'est honteux...
  • Mise en scène datée, comme si la Motion Capture n'était pas allée jusqu'au bout
  • L'infiltration est gâchée par l'IA et un gameplay finalement peu adapté
  • Les armes manquent de punch et sont souvent mal équilibrées
  • Dans le 4e chapitre on joue les nazis, est-ce bien normal ?
  • Battlefield V... pourquoi "5" et pourquoi un chiffre romain ?
  • A peine 4 chapitres principaux pour le Mode Campagne
  • La Seconde Guerre Mondiale... encoooore ! Pfffff...
  • La destruction massive s'est réduite à 3 fois rien...
  • Un solo raté, mou, sans originalité...


  • Les +

  • Sur Series X, le patch permet d'obtenir du 4K/60fps ou du 1080p/120fps
  • Malgré ses inspirations pompeuses, les musiques sont sympas
  • Un menu d'options plus que riche (c'en est même trop !)
  • Quelques bonnes idées arrivent encore à sortir du lot
  • En solo, il reste quelques bons passages malgré tout
  • Quelques jolis décors extérieurs et panoramas


  • Test réalisé par iiYama

    octobre 2021


    Faites glisser les images ou utilisez les flèches sur les bords