Yars' Revenge (PC/X360/PS3)

 






   


Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : avril 2011
Développeur : Killspace Entertainment
Editeur : Atari
Genre : rail-shooter / shoot-them-up

Version testée : Française
Version PC : 1.0
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : FR

Support : en téléchargement sur Steam, XLA et PSN
Espace disque nécessaire : 1.5Go (PC) / 780Mo (X360)
Moteur graphique : Gamebryo Lightspeed
Compatible 3D (consoles) : non
Difficulté :

Compatible Kinect (X360) : non
Compatible Move (PS3) : non
Multi-joueurs : oui
Titre alternatif : Yar's Revenge 2
Prix au lancement : 10€


Configuration recommandée (PC) :
CPU : Dual Core 1.8Ghz
RAM : 1Go
VIDEO : avec 256Mo de VRAM (type Radeon HD 2600 ou GeForce 8600)

Configuration de test (PC) :
CPU : Intel Core i5-2500 (3.33Ghz)
RAM : 8Go DDR3
VIDEO : GeForce GT 560Ti avec 1024Mo de VRam
OS : Windows 7 (64bits)
Résolution testée : 1680x1050 (16:10)
Niveau de détails :



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Yars' Revenge








Si vous ne
L'action est nerveuse, le jeu est sympa mais trop de touches sont affectées, on s'emmêle les pinceaux
vous souvenez pas de Yars' Revenge (attention à l'orthographe, ça ne s'écrit pas Yar's Revenge) c'est normal puisqu'en 2012 il fête ses 30 ans. Vous vous doutez bien que 30 ans pour un jeu vidéo, c'est déjà le bout du monde et si on ajoute à ça l'extraordinaire mémoire humaine, il est naturel que plus personne ne s'en souvienne. Sorti en 1982 sur Atari 2600, ce shoot-them-up aura eu son bout de succès malgré les limitations techniques de l'époque. En 1999, Telegames a remasterisé ce titre pour la Game Boy Color mais là, les ventes ont été très confidentielles (pensez bien que 17 ans après l'original, les choses avaient déjà bien évoluées) et enfin on retrouve le titre dans une compilation d'oldies sur GBA. Yars' Revenge fait pourtant un nouveau comeback, cette fois sous la forme du gros reboot, vendu au format dématérialisé. Le projet initial de 1982 mettait en scène des mouches mutantes défendant leur monde contre un envahisseur extra-terrestre. 30 ans plus tard, on reprend le concept de bêbêtes volantes, à la différence que cette fois on joue une jeune femme sexy, vêtue d'une armure volante et qui devra annihiler toutes formes de vie bizarroïdes. Par contre, si l'histoire est déjà prétexte, la mise en scène est simplement pitoyable. Avec une poignée d'images totalement fixes, on nous lâche un vieux texte sans intérêt, sans la moindre animation, sans voix-off… bref c'est nullissime ! Je veux bien que les restrictions du support dématérialisé soient pénalisantes, mais là c'est à se demander si on ne se moquerait pas de nous. Exit le simple shoot-hem-up d'antan, cette fois nous avons droit à un rail-shooter. Le concept est assez simple en soi : tuer tout ce qui bouge ! Pour se faire, nous avons une mitrailleuse, des missiles à têtes chercheuses (en quantité limitée), un canon électrique, un mouvement d'esquive, sans compter que le stick gauche déplace le personnage sur la surface de l'écran, quand le stick droit déplace le réticule de visée. Vous voyez le problème ? Et oui, le principal soucis du jeu c'est qu'il y a trop de choses à faire !



Le jeu original de 1982 : cliquez pour ouvrir


Si on ajoute à
Le design insectoïde ne plaira pas à coup sûr, par contre les décors sont plutôt jolis
ça tout ça le fait qu'il existe une attaque spéciale et 4 types de power-up (dont un bouclier qui permet de remonter sa barre de vie), on a vite faite de s'emmêler les pinceaux. D'autant plus que la jouabilité n'est pas au top question précision, même après être passé dans le menu des options pour réduire la vitesse d'un curseur horriblement rapide. Question contenu, l'aventure se compose de seulement 6 niveaux, on a donc une durée de vie assez faible, qui est légèrement compensée par un aspect scoring et des modes défis. Personnellement, j'aurai bien vu Yars' Revenge sur Kinect. Sans dire que j'aime le périphérique de Microsoft, en simplifiant un peu le gameplay, on aurait pu obtenir un jeu dans la trempe d'un Child of Eden. Techniquement, on se retrouve avec un moteur propriétaire et très propre : ça ne ralentie pas, ça ne saccade pas et même si on subit un sale aliasing (surtout dans les menus). Malgré tout, il faut reconnaitre que les décors sont plutôt jolis. Après le bestiaire, même s'il est original, n'est pas vraiment attrayant puisque les bestioles type coléoptères, cafards, mouches géantes et autres, feront l'essentiel de nos ennemis. Faut aimer mais c'est le jeu de base qui veut ça. Enfin le son est ultra banal avec des sonorités sans charme et des bruitages passe-partout (je rappelle aussi qu'il n'y a aucun doublage). Au final, je ne suis pas sûr que le nom de Yars' Revenge fasse vendre... C'est comme si dans 30 ans, on venait vous reparler de Professeur Layton. Pas sûr que ça évoque quoi que ce soit aux générations de cette époque là. Pour ce titre précis, je pense que c'est pareil. Même s'il fut un succès de l'Atari 2600, il faut être conscient qu'actuellement nous jouons sur des machines qui ont énormément évoluées, passant de la 2e génération à la 7e, d'un pauvre petit processeur 8-bits affichant péniblement 8 couleurs, à des machines surpuissantes capables de gérer des millions de polygones texturés et ce, sur des écrans HD. Bref, Yars' Revenge aurait pu porter n'importe quel nom, à mon avis ça n'aurait rien changé...



Yars' Revenge Note
aurait pu être un titre sympa si seulement le gameplay n'était pas si exigeant. Trop de touches sont attribuées, alors qu'on doit gérer déplacements et visée. De plus, si l'ensemble est assez joli (décors) le design des ennemis n'est plus vraiment à l'ordre du jour, les bestioles étant plus repoussantes qu'autre chose. En clair, sans dire que ce reboot est un ratage, je pense qu'il loupe un peu le coche, il passe à côté de son public. Avec un gameplay plus simple, je pense qu'il aurait pu avoir son intérêt. Maintenant ce n'est pas un mauvais jeu pour autant, mais il reste dans la case des expériences confidentielles et énigmatiques, le genre de jeux qu'il est bon de découvrir pour sa culture (genre en démo), puis de craquer... ou de l'oublier définitivement.



Les -

  • Gameplay trop fouillé, on s'emmêle les pinceaux
  • Bande-son passe partout
  • Design assez particulier
  • Scénarisation honteuse
  • Les +

  • Une action nerveuse
  • De jolis décors


  • Test réalisé par iiYama

    aout 2012