Viking : Battle for Asgard (PC/X360/PS3)

 





Cliquez pour agrandir

   


Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : mars 2008 sur consoles / octobre 2012 sur PC
Développeur : The Creative Assembly
Adaptation PC : Hardlight Studios
Editeur : SEGA
Genre : action - beat-them-all

Version testée : Française
Doublage : FR
Textes à l'écran : FR

Support : 1 DVD (X360) / 1 Blu-Ray (PS3) / uniquement en téléchargement sur PC
Espace disque nécessaire : 6Go (PC) / 1Mo (X360) / 1Mo (PS3)
Moteur graphique : CRIware
Définitions HD max (consoles) : 1080p (X360) - 720p (PS3)
Compatible 3D (consoles) : non

Difficulté :
Compatible Kinect (X360) : non
Compatible Move (PS3) : non
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 13€ (PC) / 70€ (consoles)
Score des ventes : 820.000 (tous supports)


Configuration recommandée (PC) :
CPU : Dual Core 2.2Ghz
RAM : 2Go
VIDEO : avec 512Mo de VRAM (type GeForce 8600GS / Radeon 3400)


Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Viking

Battle for Asgard


Ce jeu,
La mise en scène et l'histoire laissent à désirer. Dommage, le contexte nordique aurait pu donner quelque chose de grandiose
que je n'aurai pas acheté en temps normal (il était ridiculement bradé et sert à renflouer ce que j'appelle "ma pile de jeux poubelles pour patienter"), est un beat'em all sorti en mars 2008 sur consoles Xbox 360 et PS3, mais il n'aura vu le jour que très tardivement sur PC : en octobre 2012 (soit plus de 4 ans après !) d'où une sortie à prix discount et uniquement en téléchargement. Bon après je ne l'ai pas non plus pris au hasard : c'est le thème de la mythologie nordique qui m'a attiré. La jaquette et le résumé derrière la boîte sont très attirants, mais une fois le jeu en route, son contenu m'a laissé perplexe. Il faut dire que le développeur, The Creative Assembly, n'est pas non plus très présent sur mes étagères étant donné que je ne suis pas une fan de la série Total War. Creative Assembly aurait-il dû rester dans ses sentiers ? C'est ce que nous allons voir.
Tout d'abord le plus frappant, c'est quand on regarde les artworks, où les espèces de petits storyboard animés et qu'on se dit : "wouhhhh ça en jette grave !". Wouais bah en fait, c'est un peu le seul truc correct, car les cinématiques "in game" et les graphismes ne sont pas beaux et sont d'une banalité pas possible. En comparaison sur la même année était sorti des titres comme Rise of the Argonauts, Devil May Cry 4 ou Golden Axe qui eux, sont plus à la hauteur et ne donnent pas envie de sourire tellement on croirait une plaisanterie visuelle. Pour illustrer mes propos, je peux vous citer quelques détails, du style, tous les personnages se ressemblent. Et de toute façon ils sont clairement rangés par catégories : les guerriers, les marchands, les civils, les shamans... seule les couleurs changent en fonction du clan dans lequel on se trouve. Donc voilà, si vous vouliez de la diversité, va falloir jouer à Pokémon...
Je ne vous raconte même pas... bah si en fait je le fais : la peine que j'ai eu aussi lorsqu'ils faisaient un plan sur Freya ! Je veux bien que ce soit la Déesse Truie, mais de là à lui faire un nez aplatit genre "eh je suis un cochon, j'ai un gros nez remonté, emmène-moi en forêt je vais trouver des truffes" là c'est trop... : (
L'environnement lui est sympa. Très simple et redondant, mais satisfaisant. La colorisation est bonne et ne fait pas mal aux yeux. J'ai trouvé ça cool qu'une partie des lieux soient plongés dans les ténèbres tant qu'on n'a pas nettoyé la zone pour la baigner dans la lumière. Notre héros, Skarin, est pas mal pensé, mais ses allures de lourdaud musclé m'ont fait penser à Rau, de Mark of Kri (sur PS2, un petit jeu que j'avais bien aimé). Ne vous en faites pas, rien ne l'empêche de frapper fort. Son seul concurrent actuel serait peut-être Ragnar, de la série TV : Vikings (comme par hasard ^^).


Comme dans
Ne vous fiez pas aux images : techniquement ce jeu est très en dessous des standards de son époque
de nombreux jeux, au début notre sauveur n'a que quelques coups, cependant ce sera suffisant pour faire face à la difficulté des premières quêtes. Puis par la suite, contre de l'argent, vous pourrez apprendre une liste de nouveaux coups, en allant voir l'entraineur fantôme Walhalla, dans l'arène de duel d'Asgard. Il y a une pléiade de coups qui vont du plus rapides mais qui causeront peu de dégâts, aux plus lents avec une puissance barbare sans égale. Et vous pouvez enchainer les coups pour créer des combos. Enfin, vous pouvez combiner le "mode rage" pour faire encore plus mal. Le "mode rage" vous apparaitra à l'écran sous forme de "cristaux de rage". Bref, tout ceci est bien utile et efficace mais face à des hordes d'ennemis, vous ne rechignerez pas devant une aide supplémentaire. Cette aide c'est la magie élémentaire. Pour l'utiliser il vous faudra d'abord acheter des "runes" chez le forgeron du village. Il y aussi des "pots enflammés" et des "hachettes" qui s'achètent également. Ce sont donc des armes de jets. Moi je ne les ai pas trop utilisé car le ciblage… et bien il n'y en a tout simplement pas ! Donc il faut vraiment faire attention à là où on les jette, sinon ce sera de l'argent dépensé pour rien…
Pour ce qui est de l'argent, vous le gagnerez viar différentes méthodes. Il y a des sacs d'argent à trouver dans l'environnement de Midgard, vous pouvez accomplir des missions pour les villageois ou combattants.
Mais au fait, pourquoi Skarin se déchaine? Et bien en voici l'explication : à cause de la haine que se vouent deux déesses, Hel et Freya, une armée de vikings mort-vivants (appelée Légion), envahie Midgard. Hel veut récupérer le plus d'âmes possible pour créer son propre Walhalla, mais aussi avoir le contrôle du monde. Pour cela il lui faut briser les chaines de Fenrir, le dieu-loup, qui déclenchera le Ragnarok. Skarin est le champion choisi par Freya et sera désormais sous sa protection. Durant le jeu, on découvrira en même temps le passé de son père, de son ennemi et des deux déesses.


Alors qu'est-ce
Le jeu aurait aimé qu'on use de stratégie mais dans le maelström que sont les batailles d'envergure, c'est juste impossible !
qu'on gagne à être le champion de Freya ? C'est simple, en plus des capacités naturelles et magiques que j'ai cité dans le paragraphe du haut, Skarin se voit offrir par la déesse l'amulette Brisingamen. Elle nous donne des informations sur les lieux et les objectifs. En fait, c'est tout simplement un radar. Si vous ouvrez votre carte, Freya fera briller ce qui doit être découvert. Vous trouverez également un récapitulatif qui s'avère utile si vous avez raté des infos au cours des dialogues que vous débitent les gens. Freya vous donnera aussi la possibilité d'utiliser l'oeil d'Asgard. Personnellement je ne l'ai pas trouvé très utile. L'oeil offre avant une bataille, une vue aérienne des lieux : ainsi vous avez un aperçu de ce qui vous attend. Les développeurs avaient apparemment le souhait que le joueur élabore des stratégies. Mais quand une bataille arrive, ça devient tellement le bordel que je ne vois pas comment mettre en place une stratégie. D'autant plus que les shaman qui utilisent évidemment la magie, sont à tuer de suite car c'est ce qu'il y a de plus intelligent à faire. Pour finir, le plus gros point du jeu, qui aurait pu être génial et tout déboiter, ce sont les dragons ! Au cours de l'aventure, Freya vous prévient qu'il y a des objets magiques qui, une fois réunis, invoquent un dragon qui vous obéira. Du coup, la vue aérienne devient intéressante, car vous choisissez un point à attaquer et vous y envoyer le dragon qui nettoiera la portion choisie. Plus vous avez recomposé d'objets, plus vous aurez de dragons à envoyer.
La carte du monde est composée de 3 îles. On ne peut pas quitter une île tant que la précédente n'a pas était totalement libérée des légions de Hel. Ce qui est normal en fin de compte, car la difficulté grandit et on a beau être un héros, il nous faut des renforts. Malgré les 3 îles, j'ai trouvé que les missions se bouclaient assez vite. Et pourtant j'ai vraiment tout farfouillé pour obtenir chaque pièce qui trainait. Les seuls endroits où j'ai mis plus de temps, c'est là où il y avait des mini-boss. Les missions se suivent et garde à peu près le même schéma pour chaque île. Car si vous voulez une armée, il faut impérativement libérer des hommes pour qu'ils se rallient à votre guerre. Si vous voulez des dragons, il faut obligatoirement trouver les objets. Sinon, pas de grandes batailles. Sachez que parfois les objets ou l'argent sont cachés en hauteur. Il vous faudra donc escalader et trouver le bon itinéraire pour atteindre le butin. Pour le coup, nous sommes très libre d'aller et venir où on veut sur l'île. Bon à part pour y trouver de l'argent, libérer des guerriers et s'extasier devant un arbre… et bien ça n'a pas grand intérêt pour le coup.


Comme je
Le doublage français est franchement pourrave :(
le disais, les mini-boss sont ardus, il faudra du self-control pour gérer les salopiots qui nous entourent, en plus de notre cible principale. Il faudra utiliser le "mode rage" et maitriser ses combos. Si vous avez la patience : balancez quelques armes de jet. En fait, les touches sont faciles à se rappeler et à maitriser, c'est la précision, les distances et la caméra qui sont pourraves ! Du coup, pour moi la difficulté du jeu venait de ça, sur les boss. Bon après je ne dis pas que je ne mourrais pas pendant les batailles, au contraire, une fois repéré par les ennemis, ils nous foncent dessus et nous lâchent plus. Et ça c'est durant tout le jeu : les ennemis sont pires que des zombies ! Donc si vous souhaitez éviter des combats, n'hésitez pas à utiliser les techniques de furtivités de Skarin. J'ai oublié de préciser que lorsque vous mourrez, vous n'avez pas un game over : vous ressuscitez à un menhir et vous repartez là où vous vous étiez arrêté, en empruntant un menhir de téléportation si votre destination est trop éloignée. En sommes, dans Viking, nous sommes immortels. Et j'ai trouvé ça pas plus mal pour un jeu de basse envergure. Pour ce qui est des voyages en menhir, c'est un très bon point car ça nous évite de nous retaper tout le chemin ou toute une île.
Je terminerais en vous signalant que le jeu est entièrement en français et j'ai envie de dire (c'est pourtant bien rare) que c'est hélas dommage pour nous. C'est un vrai assassina pour les oreilles car même un enfant de 8 ans sait mettre de l’intonation dans ses phrases, ou il pourrait lire une pancarte en jouant la comédie si on le lui demandait... Pour ma part, au bout de quelque minutes, je n'écoutais même plus les dialogues à part lors les grosses phases, car la mollesse et le peu de sérieux des dialogues m'abattaient le moral.



Viking : Note
Battle for Asgard n’est pas un jeu que je conseillerais à un ami, j’aurai même de la peine à l’offrir. Il est banal alors qu’il aurait pu offrir une sacrée ambiance, avec une grosse action lors des batailles. Et le titre aurait à coup sûr marché, car les fans du genre se seraient crus dans les batailles du Seigneur des Anneaux, entre autre... Malheureusement les graphismes ne sont pas à la hauteur de ses ambitions, le doublage est une honte à la beauté de notre langue et l'essemble se veut à la fois inintéressant, parfois mal conçu (comme les tirs à distance) et répétitif. Un jeu à éviter, à moins qu'il ne vous reste plus que celui-ci à jouer...



Les -

  • Pas assez de possibilité avec les dragons
  • Les distances étranges
  • Pas très intéressant
  • Le doublage
  • Se finit vite
  • Répétitif
  • Les +

  • On se ballade où on veut
  • Défis sur les boss
  • Pas prise de tête
  • Les dragons


  • Test réalisé par Karma

    Lire l'article original sur son blog Karma World Tour
    janvier 2014