Under Defeat HD (X360/PS3)

 






Cliquez pour agrandir

 


Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : janvier 2013
Développeur : G.Rev
Adaptation : G.Rev
Editeur : Rising Star Games
Genre : shoot-them-up

Version testée : Européenne (UK)
Version logicielle : 1.0
Voix dans le jeu : JAP
Textes à l'écran : FR / US

Support : 1 DVD (X360) / 1 Blu-Ray (PS3)
Espace disque nécessaire : 1Mo (X360) / 2Mo (PS3)
Compatible 3D : non
Difficulté :

Compatible Kinect (X360) : non
Compatible Move (PS3) : non
Multi-joueurs : 2 joueurs
Titre alternatif : Under Defeat HD+
Prix au lancement : 40€


Aussi disponible sur :



Pochettes japonaises (cliquez pour agrandir)

 



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Under Defeat HD

Deluxe Edition


Sorti fin 2005
L'intro fait tache et la nouvelle bande-son est nulle. C'est quand même un peu dommage tout ça :/
sur le système NAOMI (conçu par SEGA) et sur DreamCast début 2006, Under Defeat n'est pas un jeu très connu et pour cause, à l'origine il n'est sorti que sur Arcade et à sa sortie sur console de salon, la dernière machine de SEGA était morte et enterrée depuis plus de 4 ans. Difficile ainsi d'en vendre par camions entiers. Pourtant, les fanatiques de shoot-them-up (tels que moi ^^) connaissent ce titre certes classique, mais vraiment sympa à jouer. Alors qu'il coulait une retraite heureuse, voilà que ce titre de G.rev (à qui on doit Border Down ou WarTech : Senko no Ronde) refait surface. Peu le savent, mais Under Defeat HD n'est pas sorti que sur PlayStation 3 et Xbox 360, il a aussi vu le jour sur Arcade, réadapté sur le système SEGA RingEdge, et sous le nom de Under Defeat HD+. Mais vous vous doutez bien qu'il n'a jamais quitté le Japon, dernier bastion où l'Arcade donne encore signe de vie. Annoncé en octobre 2011, le jeu verra le jour sur consoles de salon en février 2012 au Japon, et seulement en novembre de la même année pour les Etats-Unis (en janvier 2013 en Europe ! les Japonais ne savent toujours pas partager les bonnes choses à ce que je vois). Pas besoin d'évoquer une énième fois que les remakes HD sont très à la mode sur cette 7e génération (il est clair qu'on en a mangé, avec des réadaptations d'anciennes gloires comme Daytona USA, Radiant Silvergun, Raystorm ou encore OutRun... et je ne parle que des jeux HDisé, pas ceux adaptés tel quel), donc revoir Under Defeat dans une robe plus classieuse, personnellement je ne dis pas non, étant donné que j'ai beaucoup apprécié la version DreamCast. L'intro nous propose quelques images fixes sans musique, ni voix-off, où l'on déduit un conflit entre 2 nations : l'Empire et l'Union. Comme toujours, la construction scénaristique s'arrêtera là puisqu'aucune cut-scène ou vidéo ne viendra gratifier le joueur. Certes on peut mettre ça sur le compte du genre, qui s'est toujours voulu scénaristiquement très épuré, cependant, ça passe déjà beaucoup moins avec ce remake !


En effet, voir
Le prix est trop élevé par rapport à son contenu... Heureusement l'OST, le mode mirror et la nouvelle jouabilité en "dual sticks" compensent un peu
défiler 4 pauvres images sans aucune musique, nous fait de suite nous demander si le son de la télé n'est pas coupé ! Ensuite, c'est un peu minable de voir ça et une petite vidéo (déjà absente des précédentes versions) n'aurait clairement pas été de trop. Je ne demande pas la lune, mais sur des consoles aussi performantes que la Xbox 360 et la PS3, c'était le minimum syndical. Niveau contenu, on nous propose les options classiques au genre et surtout 2 modes de jeu : Arcade et Ordre Nouveau. En Arcade, on retrouve le format originel de la version NAOMI soit environ 30% de l'affichage sur un écran HD (exactement comme pour DoDonPachi Resurrection). En version Ordre Nouveau, nous avons un affichage plein écran, un jeu légèrement plus rapide et surtout plus agréable à pratiquer, notamment lorsqu'on joue à 2. Notez que dans les 2 cas, nous avons des graphismes en HD, or je regrette de ne pas avoir les graphismes SD de la version NAOMI/Dreamcast dans le mode Arcade. Ce n'est qu'un détail, je sais... Côté gameplay, il est on-ne-peut-plus basique puisqu'on contrôle un hélico armé d'un canon vulcain et de mega-bombes pour se sortir des mauvaises passes. La seule originalité, c'est qu'on peut pivoter son appareil sur la droite ou la gauche de 45°, afin de dynamiser l'action. Mieux encore, le jeu propose désormais de jouer en mode "dual sticks" à savoir que le stick gauche du pad sert aux déplacements, et le stick droit sert à viser/tirer. Il ne reste plus qu'à configurer une seul touche pour les bombes. Cette prise en mains rafraichie, qu'on connait bien puisqu'elle est imposée dans la plupart des shoots vendus sur XLA et PSN, donne un vrai plus à Under Defeat. Le jeu en devient plus souple, plus maniable et précis, ce qui le rend légèrement plus abordable. Il est tout de même dommage de n'avoir qu'une seule arme (upgradable) même si les "options" (les drones de combat qui nous secondent) sont bien sympa. En parlant d'action, il est clair qu'elle est hyper soutenue. Même en "easy" le jeu est assez difficile (mais pas insurmontable) à cause de myriades d'ennemis aux tirs incessants, qu'on doit shooter en l'air comme au sol. De plus, le jeu ne passe aucune erreur et au moindre contact, c'est la perte d'une vie. Autant dire que ça ne pardonne pas.


Avec seulement 3 crédits
Under Defeat n'est pas un manic shooter, mais parfois il s'en approche. Reste que les graphismes n'ont absolument rien d'extraordinaires...
pour 5 vies max, le finir demandera un peu de patience et une bonne maitrise de son appareil. Personnellement, j'aurai apprécié avoir des continues infinis, au moins pour le mode "easy" car j'estime qu'un jeu acheté doit pouvoir être fini (c'est un point de vue). On dispose malgré tout d'un training pour les 2 modes de jeux, qui nous permettra de configurer son armement et de visiter le niveau qu'on veut. C'est déjà ça. On retrouvera aussi une galerie où on pourra visionner des Artworks et où on pourra configurer l'écran en vertical ou horizontal. Enfin j'ai trouvé sympa de pouvoir habiller les 2 bandes noires sur les bords de l'écran (le jeu gardant son aspect d'origine en mode Arcade). Maintenant pour ce qui est des graphismes, soyons clair, ils n'ont absolument rien d'exceptionnels ! Certes en HD ça pique forcément moins les yeux que si on jouait sur DreamCast, ok les effets de particules et de fumée sont réussis, maintenant il sera difficile de rester ébahi devant le rendu visuel. C'est un peu anguleux, les décors sont vides et le pire c'est que le jeu se permet de ralentir à chaque mega-bombe lancée ! Etant donné la puissance de nos consoles, et vu ce qu'il y a à afficher, c'est un peu la honte. Après on ne va non plus cracher dans la soupe : l'ensemble reste agréable à regarder et le design est plutôt réussi. Par contre, il sera difficile de trouver un quelconque intérêt à la bande-son. Les voix sont très rares et les bruitages, très "Arcade", sont franchement "bruyants", mais là n'est pas le problème. En réalité, le vrai soucis c'est que ce jeu a toujours proposé des musiques un peu nazes. Et j'ai enfin découvert pourquoi : le compositeur n'est autre que Shinji Hosoe, entre autre responsable des nauséabondes musiques de la série Ridge Racer ! Le bonhomme a peut-être fait mieux dans sa carrière mais moi quand je vois ça, j'ai la gerbe. X_X Après c'est vrai, dans Under Defeat ce n'est pas aussi exécrable que dans les jeux de Namco, cependant on reconnait bien les airs jazzy et faussement rock que le compositeur affectionne. Le titre propose pour chaque mode 2 types de bandes-son (original ou arranged) mais rien n'y fait : les musiques sont passe-partout, banales, on ne retiendra aucun rythme ni aucune mélodie. Et c'est vraiment dommage car les musiques jouent un rôle très important dans les shoots et admettez que Thunder Force III, Lords of Thunder ou Axelay ne seraient pas les mêmes sans leur superbes bandes-son.



Under Defeat Note
est un jeu qui m'a agréablement surpris lorsque je l'ai testé, il y a des années de ça, sur DreamCast. Et le fait de garder un très bon souvenir de ce jeu-là, m'a incité à acheter cette réédition HD. Malheureusement, on n'est plus sur la modeste console de SEGA et ce qu'on pouvait pardonner à l'époque, eu égard à son portage issu de l'Arcade, ne l'est plus aujourd'hui. Voir cette intro sans son ni fioriture n'annonce pas le meilleur, les crédits sont trop limités par rapport à la difficulté (même si finir le jeu reste du domaine du faisable), le mode Arcade est vraiment inutile puisqu'il ne propose pas les graphismes de l'époque, les musiques sont insipides et même dans sa robe HD, le jeu n'a vraiment rien d'exceptionnel ! Pire, il se permet de lourdement ralentir alors que nos consoles sont capables de très belles prouesses. Maintenant le plus grand défaut de cette remasterisation, c'est bien son prix. Vendu à 40€, c'est vraiment cher pour un jeu qui vous tiendra en haleine 1 heure, peut-être 2. Certes le package est sympa, les bonus sont marrants, la boite contient même un CD audio de l'OST. Mais est-ce suffisant ? J'en doute. Car c'est avant tout un jeu d'Arcade et ça veut dire que les 5 pauvres niveaux que compte l'aventure, ne durent réellement qu'une trentaine de minutes. Même si après ça on débloque le mode spécial 2.x, qui est en fait un "mirror" du mode classique, c'est vraiment trop court. Et je vous l'avoue, je pensais sincèrement que Under Defeat HD sortait en dématérialisé sur XLA et PSN et à 10, voire 15€. Ainsi son prix aurait été nettement plus justifié, et moi plus clément. Malgré tout je garde une certaine tendresse pour ce titre, qui reste quand même bien sympa à jouer, surtout à 2, en jouabilité "dual sticks" et en plein écran. Maintenant mon conseil final c'est de vous le dégoter pas cher sur le Net ou en occasion, ou de vous tourner vers DoDonPachi Resurrection pour avoir un pur shoot qui décoiffe.



Les -

  • Trop cher pour son contenu
  • Trop peu de nouveautés
  • Graphismes sans plus
  • Les ralentissements
  • Bande-son nulle
  • Les +

  • La jouabilité en "dual sticks"
  • L'affichage en plein écran
  • L'OST livré avec le jeu


  • Test réalisé par iiYama

    mars 2014