Ghost Recon Advanced Warfighter 2 (X360/PS3)

 






 


Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : mars 2007 (X360) - août 2007 (PS3)
Développeur : Ubisoft Paris
Editeur : Ubisoft
Genre : TPS tactique

Version testée : Française
Doublage : FR
Textes à l'écran : FR

Support : 1 DVD (X360) / 1 Blu-Ray (PS3)
Espace disque nécessaire : 4Mo (X360) / 3Mo (PS3)
Moteur graphique : YETI Engine
Définitions HD max : 1080p (X360) - 720p (PS3)
Compatible 3D : non

Difficulté :
Compatible Kinect (X360) : non
Compatible Move (PS3) : non
Multi-joueurs : 4 joueurs en coop' / 16 joueurs online
Abréviation : GRAW 2
Prix au lancement : 70€
Score des ventes : 2.6 Millions (tous supports)


Aussi disponible sur :








Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Tom Clancy's

Ghost Recon

Advanced Warfighter 2



Sorti en mars 2006, le premier Ghost Recon : Advanced Warfighter avait admirablement remis la licence au gout du jour. Pile un an plus tard sur Xbox 360 (5 mois après sur PS3, alors que la console est sortie quelques jours après le jeu), surfant sur le succès de ce premier "GRAW", les développeurs nous remettent le couvert, un peu comme ils l'ont fait avec Rainbow Six : VEGAS qui n'a pas non plus laissé sa licence refroidir. On le sait, la version PC de GRAW et donc de GRAW 2, n'a pas été développé par la même équipe que la version console et elle n'utilise pas le même moteur graphique. Sur consoles de salons HD (PS3 et X360), le jeu a été développé par Ubisoft Paris, et il utilise le YETI Engine (une évolution de l'Unreal Engine 2.5). Sur PSP il a été développé par High Voltage Software et sur PC, on retrouve pour la 2e fois GRIN et son Diesel Engine. Tout ça pour dire qu'une fois de plus, la version PC est plus axée sur la tactique et en vue FPS, quand les versions consoles sont plus branchées action et en vue TPS. Cependant, les 2 versions gardent le même scénario et beaucoup de similitudes.


Développement scénaristique

En tant que séquelle,
La cross-com affichent à nouveau des vidéos incrustées, de meilleure qualité certes, mais qui ne remplacent pas une "vraie" mise en scène
GRAW 2 se déroule très peu de temps après la fin du premier épisode. Le scénario se dénoue donc dans la même période, au sud de la frontière des États-Unis, et évoque le conflit entre un groupe de rebelles méxicains, des loyalistes mexicains et l'armée américaine. On retrouve naturellement la même équipe : pendant 72h on entrera à nouveau dans la peau du Capitaine Scott Mitchel avec sous ses ordres 3 autres Ghosts et il va falloir batailler ferme pour éviter qu'un gros clash ne vienne salir l'union des Amériques du Nord et celles du Sud. Malgré tout la trame reste très légère et peut-être un peu trop dans l'esprit du premier jeu. Il aurait été préférable que l'aventure se déroule dans un tout autre contexte, même si cette fois, c'est tout de même plus varié. En plus de ça, si vous trouvez le scénario sérieusement léger, imaginez 2 minutes ce que va donner une fin bâclée au possible (comme d'habitude vous me direz) et une mise en scène quasi inexistante. En effet, on retrouve les briefings et les vidéos incrustées sur l'ATH, et même si la qualité est bien meilleure que lors du premier opus, on aurait quand même préféré de véritables cut-scènes. En clair ce n'est pas à ce chapitre que le jeu brille le plus.


Jouabilité & Gameplay

Etant donné que GRAW 2
Le gameplay, semblable au premier GRAW, a tout de même été agréablement amélioré
est un jeu moins bourrin qu'on pourrait le supposer, mieux vaut commencer par un bon didacticiel. On y apprendra peu de choses mais ça permettra de se (re)mettre dans le bain en douceur. Ce training est plutôt bien expliqué (ce qui n'est pas le cas de la version PC), et vous pouvez toujours le zapper si ça vous ennuie. Cette suite se repose, comme on pouvait s'y attendre, énormément sur le premier opus. Ainsi, beaucoup de choses n'ont pas changées comme ce lancé de grenades toujours aussi nul, aucune option pour gérer la sensibilité de sa visée, toujours pas de lock automatique (même si on s'en sort bien sans), une IA souvent débile (surtout celle des alliés et de nos Ghosts, certes un peu moins crétins mais crétins quand même) ou encore une approche furtive complètement gâchée. En effet, dés qu'on flingue un gars, même avec un silencieux, toute la base est en alerte ! Plus fort encore, on a à peine le temps de sortir le museau d'une cachette, que déjà un sniper commence à nous canarder. Alors si une tactique plus posée, plus axée sur l'infiltration (avec un snipe à silencieux par exemple) vous a traversé l'esprit, oubliez de suite cette option... ce que je regrette fortement ! Par contre, d'autres aspects du jeu ont été agréablement modifiés comme l'interface cross-com 2.0 (bien moins envahissante ce coup-ci), la vision nocturne (superbe et utile cette fois), l'inventaire (pas encore parfait mais suffisant) ou des alliés un peu plus efficaces (oui, cette fois ils arrivent à tuer des ennemis, bravo à eux ! :). Notez aussi que le choix de son équipe a désormais un sens puisque sur 4 catégories (médecin, fusilier, grenadier, artilleur) chacun est paramétré selon 3 critères (portée des tirs, puissance de feu et soin) ce qui, en théorie, nous donne une équipe plus apte à notre tactique d'approche. Dans les faits, à part un grenadier qui m'a tué 2 fois en visant un ennemi (un peu moins crétins mais crétins quand même je vous rappelle) je ne suis pas sûr que ça change vraiment grand chose en jeu. Car le plus souvent, c'est nous qui devons aller au charbon, la dimension tactique étant une fois encore, réduite au minimum.


Oui c'est un fait,
La carte tactique et le choix de ses alliés sont des outils dispensables puisque la dimension tactique est réduite à 3 fois rien...
depuis Advanced Warfighter premier du nom (en particulier sur consoles), il est clair que l'action brute de décoffrage a pris le pas sur le reste (preuve en est : ces séquences de rail-shooters, moins nombreuses, plus sympas à jouer mais bel et bien présentes). J'ai par contre trouvé sympa qu'on puisse "voir" des yeux de nos alliés, donner des ordres de leur point de vue, tout comme ces passages où on est seul en scène. Finalement ce n'est pas tellement pénalisant d'être seul sur le terrain, puisque comme je le disais à l'instant, la dimension tactique et l'aspect infiltration sont quasiment passés à la trappe. Autre point, le magasin reprend une belle panoplie d'armes et si parfois on nous impose notre arsenal, la plupart du temps ce dernier est assez varié. Bon point aussi sur le fait qu'en prenant un sniper on peut s'équiper d'un P90 ou d'un Mp5, ce qui évite qu'on se retrouve avec juste un 9mm en arme d'appoint. C'est bien vu, plus agréable et autrement plus crédible qu'avant. GRAW 2, dans cette version consoles HD, est resté fidèle à lui même. En effet, même si on peut toujours basculer la vue à la première personne (auquel cas on ne voit même pas notre arme, c'est idiot), il est clair que le jeu a été étudié pour sa principale vue à la 3e personne. On retrouve bien entendu la mise à couvert, qui en plus semble avoir été amélioré. Si on garde quelques interactions sympas comme le véhicule de ravitaillement (MULE) ou la prise en mains d'armes lourdes et généralement fixes, on a toujours l'impression d'être très limité en matière d'interactivité. En effet, si on prendra cette fois un grand plaisir à tirer sur les véhicules pour qu'ils explosent, ce sont là les seules interactions possibles. Le terrain des opérations nous limite toujours autant (ce qui est complètement débile, excusez moi du peu), les portes sont toujours irrémédiablement fermées et à part se mettre à couvert ou poser du C4, vous ne ferrez que tirer. Alors c'est vrai que par rapport à la version PC y'a un plus (les voitures et camions qu'on peut faire péter) mais hormis ça... Bref, sans ces écueils, GRAW 2 reste un jeu d'action très prenant et bien réalisé. Mitchel n'est pas une grosse buse (contrairement à la version PC) puisqu'il peut sauter par dessus un muret, stabiliser sa visée, prendre les armes ennemis et même si la dimension tactique est réduite à peu de choses, il est toujours marrant de mener ses troupes, surtout lorsqu'on donne ses ordres à des hélicos de combats ou des chars.


L'image

Sur Xbox 360
Quelques détails entachent une réalisation de premier ordre. C'est un peu dommage...
et PlayStation 3, Ghost Recon : Advanced Warfighter 2 fonctionne sous YETI Engine, un moteur graphique loin d'être révolutionnaire. Cependant pour cette suite, on sent bien qu'Ubisoft a fait des efforts, en premier lieu pour varier son jeu. En effet, le théâtre des opérations ne se déroule plus uniquement en ville (nous avons une usine, des déserts, des montagnes...) ce qui nous change de ces dizaines de rues autrefois dépeuplées et surtout éternellement cloisonnées. On appréciera également un jeu nettement plus beau, qui alterne joliment le jour et la nuit. Mais ce qui m'a le plus séduit dans cette séquelle, c'est bien la qualité des modélisations des Ghosts (avec en plus de bonnes animations) et surtout, la qualité bluffante des effets volumétriques. Déjà les explosions sont vraiment superbes, mais en plus les particules et notamment les fumées, sont admirablement bien rendues. J'ai été impressionné ! Malheureusement tout n'est pas rose au pays des GRAW et si on apprécie la précision graphique des Ghosts, il suffit de voir un ennemi dans la lunette de son sniper pour s'apercevoir que tout le monde n'a pas été logé à la même enseigne. En effet les ennemis sont modélisés à l'arrache (bien anguleux, comme des personnages datant d'avant 2000) et leurs animations sont hachées. Mais le pire, moi ce qui m'a le plus affligé, c'est de voir (et ce, pour la 2e fois !) des personnages qui parlent sans ouvrir la bouche et qui rechargent leurs armes sans que le chargeur ne bouge du fusil (même Mitchel !). Sans rire, ils se foutent de nous chez Ubisoft ? C'est simplement ridicule ! Ce qu'on peut accepter d'un jeu PS2 est inadmissible sur des machines comme la PS3 ou la Xbox 360, surtout que c'est la 2e fois que je le constaste ! Voilà qui tempère mon engouement pour des graphismes globalement très réussis...


Le son

Une fois de plus,
Bonne ambiance et grosse qualité pour le son
le jeu est traduit en Français. Chez Ubisoft, société Française pour ceux qui le savent pas, ça fait parti du cahier des charges initial et je trouve ça bien que la société ne dénigre pas sa langue et livre toujours des produits en phases avec ses origines. En plus, si le doublage n'est pas 100% irréprochable, difficile de bouder son plaisir tant le jeu d'acteur est bon. D'ailleurs on appréciera quelques voix bien connues du métier mais aussi que Mitchel a le même doubleur qu'en 2006. Côté bruitages, les explosions sont magnifiquement accompagnées : quel punch ! Les armes sont tout de suite plus timides mais les effets sont relativement réalistes, et on se retrouve assez rapidement plongé en pleine guerre. Enfin les musiques sont bien plus présentes qu'autrefois. Elles soulignent parfaitement une action épique, ou un affrontement voué à notre perte (avec forcément, une composition plus triste, plus désespérée). Au final il n'y a donc rien à redire, c'est du bon travail.


Note générale

Ghost Recon : Advanced Warfighter 2 surfe beaucoup sur le succès du premier opus. C'est une vraie critique puisqu'il en reprend le scénario, le moteur graphique, l'ambiance, le gameplay… en surface rien n'a changé et les mauvaises langues pourront très vite conclure à un add-on du premier GRAW plutôt qu'une vraie suite. Ils n'auraient pas tout à fait torts et pourtant, GRAW 2 est selon moi meilleur que son prédécesseur. Les raisons sont nombreuses et je commencerai ma plaidoirie par le gameplay. Le jeu est plus accessible, plus équilibré, tout en étant plus riche en fonctions, et si certains détails persistent, d'autres ont été agréablement repensés. Par contre la cross-com 2.0, la carte tactique ou encore le choix de son équipe, ne sont que cosmétiques, limite inutiles. En effet, la dimension tactique de ce Ghost Recon se limite à déplacer ses hommes (et encore, pas un par un mais en groupe) et désigner quelques cibles. Même si on apprécie leur relative efficacité par moment, difficile de ne pas se dire qu'on se traine souvent des boulets et qu'au final, GRAW 2 est plus un jeu d'action qu'autre chose. Maintenant pour parler 2 minutes de la version PS3, sachez qu'elle est sortie 5 mois après celle sur Xbox 360, alors même que la console a vu le jour pratiquement en même temps que le jeu. Pourquoi Ubisoft a mis si longtemps pour adapter son titre... allez savoir ! Cette version accuse également un rendu uniquement en 720p et des graphismes, globalement, un peu moins beaux que sur sa concurrente. Par contre l'attente ne fut pas vaine puisque sur PS3 on profite d'un jeu agrémenté avec 2 nouveaux modes coop' et surtout 14 nouvelles maps pour le multi (il y a aussi des fonctionnalités SixAxis mais c'est totalement anecdotique). Bref, ce qu'on perd d'un côté, on le récupère de l'autre. En conclusion, que ce soit sur Xbox 360 ou PS3, de Ghost Recon : Advanced Warfighter 2 je n'en retiens que le meilleur, à savoir le fun et le divertissement qu'il m'a offert. Et contre toutes attentes, malgré ses faiblesses et ses lacunes, je me suis éclaté. Sans être un hit, c'est un bon TPS d'action avec un soupçon de tactique.


Test réalisé par iiYama

octobre 2012