Tekken Tag Tournament 2 (multi)

 






Cliquez pour agrandir

 

 


Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : septembre 2011 et mars 2012 (ARC) / septembre 2012 (X360 et PS3) / novembre 2012 (Wii U)
Développeur : Namco Bandaï Games
Editeur : Namco Bandaï Games
Genre : combats

Version testée : Française
Doublage : FR
Textes à l'écran : FR

Support : 1 DVD (X360) / 1 Blu-Ray (PS3) / 1 iDensity (Wii U)
Espace disque nécessaire : 46Mo (X360) / 7.5Go (PS3)
Définitions HD max (consoles) : 1080p (X360) - 720p (PS3)
Compatible 3D (consoles) : oui
Difficulté : variable

Compatible Kinect (X360) : non
Compatible Move (PS3) : non
Multi-joueurs : 4 joueurs en local - 6 joueurs online
Titre alternatif : Tekken Tag Tournament 2 Unlimited
Prix au lancement : 60€ (consoles)
Score des ventes : 1.3 Millions (tous supports)





Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)


Tekken Tag
Tournament 2

Tekken Tag Tournament 2 Unlimited
Tekken Tag Tournament 2 Wii U Edition





Sorti le 14 septembre 2012,
Les graphismes auraient gagnés à être meilleurs, mais ils suffisent pour s'éclater et ne saturent pas le online qui pour le coup, est très fluide
j'ai chopé ce Tekken Tag Tournament 2 neuf en boite sur une braderie et pour une somme modique. Cependant, je n'ai hélas pas bénéficié du "pass online" (il faut l'acheter). Bref, passons aux choses sérieuses. Rituel habituel, je mets le jeu en route et j'admire la cinématique d'intro. Je parle bien de celle qui commence avec Jinpachi dans un taxi et qui finit sur la surprise du retour d'Angel (jouable dans Tekken 3). Ca commence bien, la qualité graphique est au rendez-vous... pour le moment. Tekken Tag Tournament 2 est déjà sorti au japon en version Arcade, en 2011. Nous, nous avons la version console dite "Unlimited". Ne cherchez pas sur vos boîtes, ce n'est spécifié nul part, j'ai vérifié. Il s'agit en fait d'une mise à jour du jeu. Un très bon point pour nous, joueurs adeptes de la série. Alors voyons ce qu'on a : des personnages supplémentaires sans passer par des DLCs (ils se téléchargent tout seuls), de nouvelles arènes, de nouveaux objets pour la customisation, de nouveaux modes/options. Le jeu est donc bien fourni, Namco ne s'est pas foutu de nous. Prenez compte également, même si moi je ne l'ai pas eu (vu que c'est du seconde-main), que le code pour le "online pass" marche pour n'importe qu'elle compte d'une même console. Revenons-en aux modes et aux options. Premier constat, le menu d'accueil est bien fourni. Parmi les modes habituels de la saga, ils ont conservé le mode "Fantôme" présent dans Tekken 6, avec le système de rang selon les victoires et les défaites (exemple 1er kyu, 3ème dan...). Il y a 40 grades à passer et moi je dis qu'il va y avoir du boulot pour être Dan "True Tekken God". La nouveauté je la vois dans le mode "Labo de Combat" suivi de l'annotation "Le mode par excellence pour les débutants". Pour débutant, pas si sûr, tellement vous aurez envie de l'essayer. En effet, vous serez coaché(e) par l'excentrique Violet et son assistante, via une espèce de comicstrip. Au travers de mini-stages, vous apprendrez et reverrez selon votre cas les bases de coups, de parades, de combos, les secrets du tag, etc... Y'a des trucs un peu chiant à réaliser, mais dans l'ensemble ça va et puis ce n'est pas du tout monotone avec les coupures et dialogues humoristiques des 2 gais lurons. Le perso jouable, Combot, fera partie par la suite des personnages jouables et il pourra aussi être customisé.
Vous trouverez des modes différents selon que vous choisissez au menu d'accueil "jeu hors ligne" ou "jeu en ligne". Intéressons-nous au mode en ligne qui propose du "Matchmaking" pour jouer avec n'importe qui, tout en affectant votre rang. Alors que sur Matchmaking d'amis, votre rang ne bougera pas et comme son nom l'indique, vous affronterez vos propres amis ou des inconnus selon la disponibilité des gens. Rien de particulier à dire, si ce n'est que le rendu des arènes est légèrement différent en ligne.


En effet,
Les versions console proposent le contenu de la version "Unlimited" issue de l'Arcade, plus quelques ajouts (notamment sur Wii U)
les graphismes ont été allégés pour que le jeu reste fluide. Moi ça ne me choque pas car je préfère un combat bien rythmé avec un rendu dégueulasse plutôt qu'un truc tout clean où tu as l'impression d'être un bout de bois qui frappe avec du carton. Après c'est selon chacun... Dans le "World Tekken Force", on peut faire son curieux, via un genre de fiche meetic pour zieuter les goûts et les statistiques des autres joueurs.
En jeu hors ligne, vous retrouverez dans le mode Arcade (ou "mode histoire déguisé" comme j'aime dire), les fameux enchaînements de stages qui à la fin du Final Stage, vous débloquera la cinématique propre au personnage que vous aurez joué. Ici, le joueur peut choisir de combattre seul contre 2 autres joueurs, ce que j'ai bizarrement pas mal pratiqué pour débloquer les cinématiques de fins... un comble pour un tag ! Dans tous les cas cela ne servira pas à rien, étant donné qu'il faudra que vous le fassiez si vous aimez comme moi, débloquer les succès/trophées.
Pour en revenir aux façons de composer son combat, dans n'importe quel mode, comme vous le savez maintenant on peut jouer seul contre 2 autres joueurs, évidemment à 2 contre 2 et enfin à 1 contre 1. Pour en revenir au boss de fin, on a le plaisir de retrouver Jun (qui n'était plus jouable depuis Tekken 2) et sa magnifique transformation.
Venons-en aux graphismes : mis à part l'intro et les cinématiques d'histoire, en fait le jeu m'a un peu déçu... Déjà, je ne sais pas pourquoi mais les personnages, surtout les femmes, m'ont paru bizarres. Comme si elles étaient gaulées comme des camionneuses, avec en plus des cuisses de bodybuildeuses (Nina, j'ai bugué dessus pendant je ne sais combien de temps, choquée Oo). Pendant les combats, même si les arènes sont bien trouvées, animées et diversifiées, finalement tout comme les persos, ça pêche ! Je m'attendais tellement à mieux pour un jeu de 2012. Dans le doute, j'ai quand même demandé à ma soeur d'y jeter un oeil. Résultat, même remarque alors que je ne lui en avais pas parlé avant... Mais bon, le plaisir est quand même là. Surtout quand Jun se fait posséder par Unknown. Si vous restez attentif à son espèce d'armure morphologique violette, vous vous apercevrez que celle-ci est vivante pour plus ou moins, selon un laps de temps, recouvrir le corps de celle-ci. C'est un détail, mais ça donne un effet du tonnerre ! Sans parler du liquide démoniaque violet qu'il y a à terre et qui s'anime selon certaines attaques (l'espèce de grosse main rend super bien). Ou bien si votre perso tombe, il sera recouvert du liquide. De manière plus générale, les personnages avec des capuches peuvent les perdre.


Bref, ce sont
Le nombre de personnages jouables est impressionnant et la customisation est assez poussée. Il y a vraiment de quoi faire
de petites attentions qui rendent le jeu vivant. Je ne vais pas me plaindre sur les cinématiques de fins, parce qu'il fut une période où lorsque j'achetais des jeux de combats, y'avait de pseudo cinématiques, voir carrément pas de cinématiques (SoulCalibur : Broken Destiny entre autres). Ici, le seul reproche c'est qu'elles ne durent pas si longtemps que ça. Mais bon, au moins y'en a, et pour certaines, de vraiment sympathiques. Niveau combattants, nous avons 59 personnages avec les DLCs. DLCs dont on ne se rend même pas compte, vu qu'ils sont gratuits. Comme je l'ai dit plus haut, se sera l'heure des retrouvailles puisque Jun, Angel mais aussi Ogre, Alex, Michelle, Jack et Law sont également de la partie. Il y a donc toujours autant de choix, et de quoi y trouver sa discipline de combat favorite (je déteste toujours autant la capoeira !). Mise à part le problème de proportions comme je l'ai déjà évoqué, les personnages sont esthétiquement et graphiquement satisfaisants, aussi bien au repos qu'en attaque. Leurs tenues et équipements sont bien réalisés et il y a vraiment du choix via la customisation (appelée "Personnalisation"). Y'a qu'à voir Yoshimitsu nu, sans armure (faudra que je prenne une screen moi-même car je ne le trouve pas sur le net), il déboite comme pas possible ! Anna a une tenue de poulpe sexy mais très étrange.
Tout ca pour enchainer plus en profondeur sur le menu de personnalisation qui avait fait sa première apparition dans Tekken : Dark Resurrection. Toujours avec l'argent gagné lors des combats en mode solo, on peut s'acheter (pour le personnage de son choix) des vêtements, des accessoires, changer la coupe de cheveux et tout ce qu'il y a de coloré. Y'a vraiment de tout, du sérieux, tout comme du kitchouille et de l'absurde. Une fois votre perso relooké, il vous sera demandé de prendre une photo pour créer votre propre vignette, ça sauvegardera et vous disposerez de votre joueur dans le mode de votre choix.
Niveau musiques, j'ai halluciné quand je les ai entendu, surtout celles des menus plus que celles des arènes. Par exemple, "F.F.Y.R" (Livemonitor) sonne comme du Daft Punk ! Ou "AIM to Win" au menu de sélection de perso qui n'est pas du tout chiante à entendre même si vous restez longtemps sur ce menu. Sinon en arène, quand Jun se transforme en Unknown, la musique change littéralement de thème, de basse et de rythme pour laisser place à une espèce de dub step/electro "Fallen Garden" dont j'apprécie le changement. Ils sont même allé chercher Snoop Dogg sur Knocc'em Down pour l'arène du casino.



Addendum des versions Arcade et Wii U : cliquez pour ouvrir



La série des Tekken Note
est pour beaucoup une valeur sûre et ce nouvel opus confirme encore une fois la règle. La durée de vie est satisfaisante, tant par les personnages (très nombreux !) que par les différents modes et succès/trophées à boucler. La qualité graphique, quelque peu décevante, ne gâchera pas votre plaisir du jeu. Les novices y trouveront leur bonheur et les habitués pourront pousser la difficulté au plus haut point. Le menu en ligne est intéressant et bien fait. Ainsi sans être le meilleur jeu de combats de cette génération, Tekken Tag Tournament 2 reste un bon titre.



Les -

  • Les graphismes auraient mérité d’être meilleurs
  • Décors allégés au détriment de la fluidité
  • Les +

  • Bon fond sonore aussi bien sur les nouveaux morceaux que sur les anciens remixés pour l’occaz'
  • Plusieurs comptes pour la même console : Namco a fait un beau geste
  • Y’a de quoi faire : une pléiade de personnages !
  • Fluidité en ligne au détriment du décor


  • Test réalisé par Karma

    Lire l'article original sur son blog : Karma World Tour
    septembre 2013