South Park : Le Bâton de la Vérité (X360/PS3/PC)

 





Cliquez pour agrandir

   


Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : mars 2014
Développeur : Obsidian Entertainment
Editeur : Ubisoft (anciennement THQ)
Genre : RPG

Version testée : Française
Doublage : US
Textes à l'écran : FR

Support : 1 DVD (X360-PC) / 1 Blu-Ray (PS3)
Espace disque nécessaire : 6Go (PC) / 3Mo (X360) / 700Mo (PS3)
Définitions HD max (consoles) : 1080p (X360) - 720p (PS3)
Compatible 3D (consoles) : non

Difficulté :
Compatible Kinect (X360) : oui
Compatible Move (PS3) : non
Multi-joueurs : non
Titre alternatif : South Park : The Stick of Truth (US)
Prix au lancement : 40€ (PC) / 50€ (consoles)
Score des ventes : 2.1 Millions (tous supports)


Configuration recommandée (PC) :
CPU : Dual Core 2Ghz
RAM : 2Go
VIDEO : avec 512Mo de VRAM (type GeForce 8800GT / Radeon HD2600XT)






Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

South Park

Le Bâton de la Vérité



Si je vous dis :
L'histoire est complétement barré... normal c'est South Park !! :)
Monsieur Hankey, Butters, Monsieur esclave, Cartman j'en passe et des meilleurs… vous l'aurez deviné, je vous parle bien sûr de South Park. D'abord prévu pour mars 2013, ce nouveau jeu adapté de l'univers déjanté et créé par Trey Parker et Matt Stone, fut repoussé à la suite des problèmes financiers de THQ. Après l'acquisition du titre et plusieurs reports (décembre 2013 puis octobre 2013), Ubisoft a finalement sorti le titre en mars 2014. Développé par Obsidian Entertainment, qu'on n'avait pas revu depuis Fallout : New Vegas (2010) et Dungeon Siege III (2011), voyons ce que donne ce South Park à la sauce RPG. L'histoire est simple : un nouveau arrive dans la petite ville de South Park et il va se retrouver impliqué dans un jeu grandeur nature, un jeu de rôle mettant en scène les humains contre les elfes. Bien sûr chaque camp sera représenté par l'un des personnages forts de la série et par ses faire-valoirs, et soudain tout va basculer avec le vol du bâton de la vérité : des extra-terrestres, une bombe atomique, des forces obscures, des militaires paranoïaques... Vous l'aurez compris l'histoire de ce jeu est complètement barrée ! On se retrouve ici le sel et la substantifique moelle qu'offre véritablement un épisode de South Park, d'une durée de vie assez appréciable, avec les qualités et les défauts de la série. Juste pour éviter de croire que ce test est un article de "fan boy", je dois confesser que je ne suis véritablement pas un adepte de la série, du fait d'une certaine forme d'humour qui ne trouve pas spécialement d'écho auprès de moi, même si je reconnais très volontiers que cette série explose véritablement tous les codes établis, et est complètement irrespectueuse, et donc est totalement indispensable. Mais après chacun ses goûts. Personnellement, je suis plus Simpson, je suis plus traditionnel mais je reconnais volontiers que l'écriture des scénarios de South Park demande une sacrée imagination.


Première claque du jeu,
Après la folie de l'écriture, on trouve le gameplay peut-être trop classique
on introduit la galette et la devant mes yeux ébahis j'ai assisté à un épisode de South Park jouable : oui c'est le premier point fort du titre ! Ici on a véritablement un jeu magnifique, sans aucune concession, qui reprend les codes visuels de la série. On pourra bien sûr citer l'exemple d'une certaine censure (concernant cette phase de jeu du fait d'un visuel on ne peut plus contestable dans certains pays), mais personnellement j'y ai joué aussi sur PC et je peux vous assurer qu'il est certes contestable d'avoir une censure (sous quelque forme que cela se puisse être) mais le joueur y gagne car ces phases sont complètement injouables et pas vraiment fun. Dans ce nouveau volet de South Park, quel plaisir de voir tous ces personnages connus qui sont retranscrits avec passion et humour. Le PEGI 18+ n'est pas usurpé car on ne peut pas préconiser ce jeu à tout le monde. Certains passages m'ont à la fois fait mourir de rire (car visuellement c'était complètement hallucinant), quelquefois j'ai été choqué (je dois bien l'avouer), et quelquefois c'était une alternance entre le sourire et le sourire pincé face à certaines scènes un peu limite (la scatologie de South Park ne sera jamais ma tasse de thé). On pouvait véritablement craindre qu'Obsidian ne puisse pas retranscrire le style de South Park et pourtant ils nous offrent ici la meilleure adaptation visuelle d'une série télévisée. On retrouve aussi et, avec un certain bonheur, des visuels de pouvoirs durant les combats qui sont tout simplement loufoques, grotesques, mais tellement drôles. Tous les personnages célèbres de la série sont présents, que ce soit dans la phase principale ou comme simple clin d'œil, c'est un véritable bonheur de tous les revoir sur le grand écran du salon.


Le classicisme du
Techniquement, c'est exactement comme le dessin animé ! Un plaisir
gameplay pourra mettre en porte-à-faux certains joueurs. Je m'explique, à la base le jeu est complètement barré, avec un univers complètement dément et un humour pipi-caca caractéristique. Or on se retrouve ici avec un gameplay de RPG très classique (au tour par tour) voir trop classique, qui s'intègre parfaitement à l'histoire mais qui limitera son intérêt pour certains. Personnellement, n'étant pas un inconditionnel de la série, j'ai apprécié ce gameplay, car je suis un fan des RPGs au tour par tour et ici le mélange entre délire et classicisme est un pur régal. Mais pour les vrais fans de RPGs dit plus moderne, le jeu ne présentera pas véritablement d'intérêt. Notre personnage sera accompagné en permanence d'un PNJ durant les phases de combat et celles d'exploration. Il sera possible, à n'importe quel moment, de changer de perso et de faire appel aux personnages principaux qui se voient attribuer des pouvoirs spécifiques (exemple Butters qui peut soigner facilement les blessures avec un toucher "particulier", il pourra utiliser aussi un super pouvoir qui déclenche sa forme de super méchant). On peut tout simplement dire que chacun a ses particularités, qu'elles soient défensives ou offensives. On se retrouve donc à jongler entre les divers protagonistes. Mais pour ma part, j'ai utilisé essentiellement 2 personnages principaux. Il est très agréable de pouvoir visiter South Park, même si la ville n'est pas spécialement grande, et que les interactions avec les divers bâtiments sont rapidement limitées, mais tout ceci donne ce petit plus qui vous permet de vous immerger encore d'avantage dans cette formidable licence. Comme dans tout bon RPG, vous pourrez bien sûr acheter du matériel, des potions. Vous pourrez découvrir divers équipements, qu'ils soient techniques ou simplement cosmétiques. En bref Le Bâton de la Vérité allie parfaitement la qualité visuelle et la qualité du gameplay : un excellent compromis.


Comment ne pas
Le doublage se cantonne à la VO. Dommage...
être dubitatif, pour les anglophobes comme moi, de n'avoir pas le choix entre la VO ou la VF. Tout semble lié à des problèmes de développement et surtout financier (je vous rappelle que THQ, l'éditeur initial, a fait faillite !). Pourtant j'ai pris un certain plaisir à entendre les voix originales des divers personnages, tout en étant sous-titrée en français, ce qui me permet de suivre de façon très correcte l'histoire et l'aventure de ce South Park. On a aussi une bande-son somptueuse avec des mix entre hommage et parodie de certains grands titres du RPG. Obsidian réussit son pari incroyable, sur une licence qui semblait pourtant difficilement adaptable en jeu vidéo, avec un développement très chaotique. Mais le pari est réussi car même sans être fan, on se retrouve face à un titre entraînant. Il y avait longtemps que je n'avais pas eu envie de réécouter la bande-son d'un jeu après l'avoir fini une première fois. Terminons par la durée de vie : voilà le point noir du jeu et oui, il fallait bien un ! On ne pouvait pas espérer moins mais la totalité de l'histoire a un contenu honorable, avec des quêtes annexes comme dans tous les RPGs. On se retrouve donc avec une campagne qui dure de 10 à 15 heures qui vous sembleront passer… à une vitesse excessive ! Le jeu est tellement réussi dans son ensemble que l'on se demande véritablement pourquoi… pourquoi le jeu se termine aussi vite ! Personnellement j'aurais tellement apprécié que le jeu fasse plusieurs heures de plus. Alors bien sûr pas avec des missions complémentaires ou des quêtes annexes sans aucun intérêt, mais avec une suite à ces aventures. J'aurais sauté directement sur un coffret collector de South Park (si j'en avais eu un) et j'aurais regardé la série, histoire de continuer l'aventure, tellement ce jeu m'a éclaté.



N'étant pas Note
fan de la série et au vu de tous les problèmes rencontrés par Obsidian pour développer ce jeu, je n'attendais pas grand-chose de ce South Park, à part peut-être quelques éclats de rire (ou au minimum des sourires), et quelques instants de gameplay sympathiques. Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’au bout de ces heures passées avec la bande de Cartman, de Stan et de tous les enfants de South Park, je me suis aperçu que ce jeu est purement et simplement l'un des meilleurs jeux de ce début d'année, tournant sur une machine qui est arrive normalement à la fin de sa vie et qui nous offre ici un spectacle digne du dessin-animé. Maintenant le jeu n'est pas à mettre entre toutes les mains : je dois avouer que certains passages m'ont choqué et oui malgré mon grand âge, certains passages sont très limites (surtout les affrontements avec des zombies très particuliers, ou certains lieux de combats nauséabonds). J'espère qu'un jour nous aurons une suite à ce South Park : Le Bâton de la Vérité, car véritablement on a ici une démonstration de force : Obsidian démontre qu'un développeur peut réaliser une excellente adaptation d'un titre important. Pourquoi ne pas imaginer un tel traitement pour les Simpson ou d'autres animés célèbres. Je conseille bien sûr à tous les fans de South Park de se précipiter dessus, mais à mon avis ce serait étonnant que ceux-ci ne soient pas déjà devant ce jeu. Pour celles et ceux qui ont le cœur bien accrochés, l'humour à ras des pâquerettes, qui aiment bien les RPGs au tour par tour et qui n'ont pas spécialement envie de se prendre au sérieux, je le conseillerais aussi. Mais il est clair que pour les réfractaires de South Park, il n'y a aucune chance que cela s'améliore. On retrouve même un Facebook parodique dans le jeu et croyez-moi, on voit bien ici que les dialogues sont imprégnés d’impertinence et d'outrance, donc amis de la poésie passez votre chemin. Oh mon Dieu, ils ont tué... et non Obsidian a réussi à sauver cette licence.



Les -

  • Irrévérencieux jusqu'au bout... ça peut gonfler à la longue
  • Humour pipi/caca qui peut agacer
  • Réservé avant tout aux fans
  • Gameplay un peu simpliste
  • Pas de VF, dommage
  • Les +

  • Quêtes secondaires nombreuses
  • Un véritable dessin-animé !
  • Histoire marrante
  • Gros fan service
  • Gros contenu

  • Kenny est vivant ! :)


  • Test réalisé par Puffmagicd

    Lire l'article original sur CHISHIKI 72
    avril 2014