Sonic Generations (PC/X360/PS3)

 






   


Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : novembre 2011
Développeur : SEGA (Sonic Team)
Editeur : SEGA
Genre : plate-formes 2D et 3D

Version testée : Française
Version PC : 1.0
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Support : 1 DVD (X360-PC) / 1 Blu-Ray (PS3)
Espace disque nécessaire : 9Go (PC) / 1Mo (X360)
Moteur graphique : CRIware
Moteur physique : Havok
Définitions HD max (consoles) : 1080p
Compatible 3D (consoles) : oui

Difficulté :
Compatible Kinect (X360) : non
Compatible Move (PS3) : non
Multi-joueurs : non
Titre alternatif : Sonic 5
Prix au lancement : 30€ (PC) / 50€ (consoles)
Score des ventes : 3.9 Millions (tous supports)


Configuration recommandée (PC) :
CPU : Dual Core 2.3Ghz
RAM : 2Go
VIDEO : avec 512Mo de VRAM (type GeForce GeForce 8800 / Radeon HD 2900)

Configuration de test (PC) :
CPU : Intel Core i5-2500 (3.33Ghz)
RAM : 8Go DDR3
VIDEO : GeForce GT 560Ti avec 1024Mo de VRam
OS : Windows 7 (64bits)
Résolution testée : 1680x1050 (16:10)
Niveau de détails :


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Sonic
Generations







Si Sonic
L'histoire est nullissime et même si on apprécie le doublage français, la qualité est au rabais
n'a de hérisson que le nom (d'autant que je vous rappelle qu'un hérisson finit généralement écrasé sur la route tant c'est lent à se déplacer), il faut quand même rendre à César ce qui est à César, en 1991 le bougre a démarré super fort ! Donnant ses premières lettres de noblesse à une Mega Drive sacrément faiblarde avant lui, faisant même une incursion plus que remarquée sur Master System, le tout premier épisode est un énorme morceau d'anthologie, ce genre de jeux inoubliables et qui restera à jamais au panthéon des meilleures expériences ludiques, au même titre que Zelda III, Super Mario World ou Resident Evil. Après on le dit souvent, l'épisode 2 c'est soit la consécration, soit la débandade. Si pour Deus EX, en effet la séquelle fut un fiasco et que pour Sonic 2 sur Master System il en est un peu de même, sur Mega Drive le rapide Sonic trouve à ce point sa formule idéale, peaufinée à l'extrême : plus beau, plus rapide, meilleure bande-son, meilleurs concepts, meilleur gameplay... que voulez-vous, il est alors normal qu'il soit le jeu Mega Drive le plus vendus et pour longtemps, le jeu SEGA le plus vendu ! Certains n'ont pas torts, il est vrai qu'après, les épisodes 3 ont tendance à se reposer sur leurs lauriers et les opus Sonic 3/& Knuckles, s'ils restaient bien au dessus du lot habituel de jeux de la console, ils étaient quand même 2 crans en dessous de Sonic 2, surtout en terme de qualité sonore, qui jusque-là, était tout simplement époustouflante. De là, Sonic a commencé à ralentir. Sonic CD était un excellent jeu mais son concept de voyage dans le temps était mal mis en place et sa bande-son était une horreur... quoiqu'en disent les amateurs qui visiblement, doivent avoir de la merde dans les oreilles. Knuckles' Chaotix, l'unique épisode 32X a fait un bide, Sonic 3D était injouable et la Saturn n'aura pas été capable d'accoucher du moindre épisode potable. Finalement il faudra attendre Sonic Adventure sur DreamCast, pour redorer un blason déjà pas mal terni par des productions sans ambition. Sonic Adventure étant le difficile passage de la 2D à la 3D, comme Super Mario 64 l'a fait en son temps.


Si sur console
Le jeu alterne habilement phase en 2D et phase en 3D. Dans les 2 cas c'est très beau et très rapide !
portable Sonic survit tant bien que mal à l'air du temps et à la quasi-faillite de SEGA, notamment avec des productions sympathiques comme les Sonic Advance (GBA) ou les Sonic Rush (NDS), sur consoles de salon la gloire est finie depuis bien longtemps et le dernier grand épisode du hérisson supersonique remonte à 2001 et la sortie de Sonic Adventure 2. Avec Sonic 4, SEGA a joué les fourbes. Un gameplay perfectible, une réalisation mitigée et surtout, un jeu dématérialisé vendu bien trop cher pour une durée de vie valétudinaire, les fans ont gueulés et les ventes n'ont jamais décollées. Entre temps, la mascotte de SEGA a été prostituée de toute part en servant dans jeux de courses, des jeux de sports, des compilations, des portages manqués... mais c'est bel et bien sur Wii qu'il a connu ses pires heures, avec des transformations en chevalier ou des gameplays en 3D totalement à côté de la plaque. Et encore là je n'évoque l'erreur de parcours que fut la transformation en hérisson-garou, j'ai déjà assez la nausée comme ça. Bref, l'année 2011 est (malgré nous) arrivée à nos portes, et Sonic fêta cette année-là ses 20 ans. 20 ans c'est le bel âge, l'âge où on découvre le véritable amour, l'âge où notre corps est fougueux et plein de vie ! Mais pour SEGA, les 20 ans de Sonic c'est aussi l'âge de faire la paix avec les fans, l'âge de la réconciliation. Car en 20 ans, sous prétexte de faire du fric, la firme japonaise a trainé dans la boue le seul héros qui a tenu tête à un Mario indécrottable. Mais l'appel du yen est plus fort et au lieu de chercher à améliorer leurs jeux, SEGA a trainé ce pauvre Sonic dans le caniveau ! Et cette réconciliation a commencée dés 2010 avec Sonic Colours, qui est sans réfléchir le meilleur épisode sorti sur Wii et avec Sonic Adventure HD, la remasterisation du hit de la DreamCast sorti sur PS3 et Xbox 360. Après ces 2 jeux là, on était déjà plus enclin à écouter les excuses de la firme au logo bleu, qui nous a avouée toute tête penchée en miséricorde, qu'on allait tous fêter dignement le retour et l'anniversaire du fils prodigue. Pour être franc, après le coup fumant et bien fort dans les reins que nous a assené Sonic 4, personnellement je n'y croyais plus. Pourtant le développeur l'a joué fine. Quelques bribes d'un OST méchamment accrocheur, quelques screenshots alléchants et surtout, la promesse d'un retour aux sources. Bien, après cette longue intro, qui je pense aura remis beaucoup d'ordre dans les esprits, abordons notre test dans l'ordre logique et donc, débutons par l'histoire.


Dans Sonic Generations,
La Sonic Team a eu le bon gout de reprendre quelques emblèmes marquants des anciens épisodes
on nous conte que l'univers de Sonic plonge dans le chaos lorsqu'une force mystérieuse, arrivée de nulle part, crée des failles temporelles emportant Sonic et ses amis alors qu'ils fêtaient l'anniversaire de leur pote supersonique. C'est alors qu'il va se rencontrer lui-même, en plus jeune ! Ensemble, le Sonic old-school (jeune, court sur pattes, aphone, bedonnant et d'un bleu délavé) et le Sonic récent, dit new-age ou next-gen (plus élancé, d'un bleu électrique et à la verve sans cervelle) vont faire équipe pour sauver leurs amis... Pour étayer cet infantile scénario, nous avons une première vidéo (suite au premier stage) puis des cut-scènes à rythme régulier. Alors évidemment la mise en scène est assez minable, très proche du dessin-animé Sonic X, dont on récupère d'ailleurs le doublage. Et oui, SEGA s'y met enfin, le doublage est en français et c'est... catastrophique ! On croirait assister à un dessin-animé pour les gosses, en clair c'est navrant ! Mais fort heureusement, on ne joue pas à Sonic pour avoir un scénario digne de Kojima Productions, mais bel et bien pour son gameplay fun, rapide et sa réalisation qui dépote. Tien en parlant de réalisation, ça donne quoi exactement ? Et bien ça donne exactement ce qu'on attendait de lui, à savoir un jeu qui nous en met plein les yeux ! Que ce soit en vue 2D ou en vue 3D, c'est toujours super beau, super coloré, super détaillé et super rapide. En somme c'est du Sonic comme on l'aime ! Malheureusement le tout n'est pas parfait puisque sur consoles Xbox 360 et PS3, la surenchère graphique coute de précieuses images/seconde et ainsi le CRIware Engine sature un peu. Evidemment ce n'est pas catastrophique pour autant, disons que c'est un peu gênant et qu'on sent bien que c'est un simple problème d'optimisation. Car sortie pile 2 semaines après les versions consoles, la version PC nous prouvait que le jeu pouvait être parfaitement fluide. Etant donné qu'il n'est pas spécialement gourmand (viewer des consommations de ressources à l'appui) il est donc clair que c'est un manque d'optimisation du moteur. Sans ça, vous allez véritablement kiffer de retrouver les décors d'antan, mais évidemment tout en 3D et en HD. Car je ne l'ai pas encore dit mais Sonic Generations est un véritable hommage à sa propre série et surtout, il s'articule autour de 2 gameplays différents. En tant que célébration de la série, le jeu va nous faire revivre les plus marquants niveaux de la saga, comme la Green Hill Zone de Sonic 1, le Chemical Plant de Sonic 2 ou le Speed Highway de Sonic Adventure.



Les niveaux : cliquez pour ouvrir


Une petite
En phase 3D, ça fonce à toute vitesse mais il ne faut surtout pas s'arrêter, sans quoi la jouabilité devient effroyable
chose avant tout : on entend dire partout que SEGA a réinjecté les levels de la Mega Drive... c'est faux. D'abord les hommages à la Mega Drive se cantonne 3 niveaux sur 9 (et oui, il y a aussi Sky Sanctuary de Sonic & Knuckles... non rien issu de Sonic 3) et enfin les développeurs n'ont pas récupérés l'exact gameplan de l'époque. Ceux qui affirment ça, n'y connaissent sans doute rien ! Par contre, il est clair que SEGA a réussi a réinjecté "l'esprit" de ces niveaux là, leur design et souvent même, leurs pièges et leurs concepts innovants. Ainsi la Green Hill Zone est formée des cultissimes décors à damiers, chutes d'eau et autres loopings renversants. Je regrette pas contre que le jeu se cantonne à 9 niveaux (soit 18 sous-levels) et notamment une sélection pas toujours de premier choix. Personnellement Speed Highway ou Sky Sanctuary, j'ai pas plus aimé que ça à l'époque, ainsi ce choix me semble quelque peu... irréfléchi (sans dire de me faire fort sur le panel de levels existants, par exemple le niveau des glaces de Sonic 3 aurait pu être intéressant). Comme les 2 Sonic (le old-shcool et le new age) se partagent le même jeu, SEGA a réuni les 2 gameplays. Ainsi d'un côté nous avons le Sonic de la vieille école, tout droit sorti du premier opus 2D/Mega Drive/16-bits, et avec qui on parcourra des levels en vue de profil. C'est évidemment les niveaux préférés de tous ceux qui disent "pour moi Sonic c'était sur 16-bits" puisqu'on retrouve (un peu) les sensations de l'époque. Ainsi même avec des graphismes en 3D et quelques effets de caméra assez jolis, on reste sur du bon gameplay 2D comme on les aime. On retrouve le spin-dash accessible sur une seule touche et on doit sauter sur la tête des ennemis, ou leur "rouler dessus" pour les tuer. Dans sa version récente, avec le Sonic new-age, on se retrouve avec un personnage vu de dos défilant à toute vitesse (généralement droit devant) comme dans Sonic Adventure. Evidemment là, la prise en mains n'a plus rien à voir puisqu'on parle de "slide" (glissade), de "homing attack" (attaque ciblée) et d'une jauge de turbo pour accélérer sensiblement le pas. Même s'il subsiste encore quelques passages en vue de profil (comme avec le vieux Sonic), il est clair que ces sous-levels là font la part belle aux grosses sensations de vitesse et rendent hommage aux épisodes les plus récents. Maintenant il faut être clair, certains problèmes persistent. Dans Sonic 4 je faisais déjà la remarque mais lorsque presse "bas" pour se rouler en boule dans un looping, il arrive que Sonic se stoppe net !


Pareillement,
Sonic Generations reprend certains niveaux de certains épisodes. C'est éclectique et si on ne conteste pas les 2 premiers, les autres par contre...
il arrive qu'on se fasse toucher par un ennemi parce que Sonic refuse de se rouler en boule à l'approche d'un ennemi. De même, la caméra zoome et dézoome au gré du niveau mais bien souvent elle est trop proche et quitte à avoir une caméra qui fait du yoyo, on aurait préféré la gérer nous même. Plus navrant encore, la hit-box est très mal gérée (surtout en phase 2D) puisqu'un ennemi ne nous touche pas encore que déjà on perd nos rings ! En somme, il faut anticiper de presque une seconde le contact hostile. Plus fort encore, dans le niveau Speed Highway, en phase 2D, les problèmes de caméra sont vraiment navrants. Tant qu'on file droit comme un dératé, ça va mais à un moment j'ai eu le malheur de m'arrêter et là, le décor m'a littéralement caché mon personnage. Impossible de savoir quoi faire ni où aller, j'avais une immense immeuble devant les yeux et rien d'autre ! Il est inadmissible que l'expérience soit gâchée par de telles erreurs. Heureusement c'est la seule fois que ça m'est arrivé… Autre détail important, le véritable feeling des jeux Mega Drive n'est plus. Déjà jouer au stick analogique n'est pas génial, mais en plus Sonic est lourd à déplacer, là où justement, un peu de légèreté aurait rendu l'action nettement plus nerveuse. Dans les phases de jeu en 3D, comme d'habitude on est super guidé (sans quoi on finirait souvent dans le trou !) au point qu'on perd parfois le contrôle. Mais ça, je ne m'en plains pas, après tout ça laisse plus de place au spectacle. Par contre, une fois qu'on remet les pieds au sol, la pire des jouabilités nous ait servie sur un plateau. Les Sonic 3D ont toujours été injouables à l'extrême et cette facette du jeu sévit encore ! Au final, que ce soit en 2D comme en 3D, notre Sonic est beau, il est fun, il est rapide mais les problèmes de jouabilité, et parfois de caméra, gêne la progression et donc, le plaisir. De même, j'ai trouvé parfaitement débile que certains ennemis reviennent presque instantanément ! A peine le temps de tourner le dos et paf! un autre a pris sa place. Ce n'est pas valable partout, mais ça peut être très chiant selon l'endroit. Heureusement, si tout n'est pas rose, tout n'est pas noir non plus. Ces défauts ne sont pas rédhibitoires et quelques nouveautés compensent les faiblesses. Chaque level doit être fait en 2D et en 3D (peu importe l'ordre mais les 2 doivent être fait pour accéder au level suivant).


Pour inculquer
La bande-son reprend évidemment les thèmes bien connus liés aux niveaux. Un plaisir !
les rudiments de ces 2 générations de Sonic, un Omochao viendra nous taper la causette (heureusement on peut le désactiver car il est agaçant) et j'ai apprécié que la carte du monde soit quelque peu "interactive". Loin des cartes figées, on peut s'y balader et notamment se rendre à la boutique. A chaque fin de niveau on récolte des points de compétences, qui nous permettent ensuite d'acheter des bonus : une vie, un bouclier, que les rings perdus s'effacent moins vite, etc. C'est pas le truc le plus innovant mais ça reste sympa. Juste à côté de la boutique il y a la galerie. Au fil de l'aventure, on débloquera parmi les 50 musiques, 130 illustrations, 13 cinématiques ou 14 fiches de personnages qu'elle compte. Ça manque un peu d'une vidéo best-of retraçant la saga mais c'est déjà pas si mal. Et si vous trouvez la durée de vie un peu brève, puisque les 18 sous-levels se dévorent assez vite, il y a pour vous des anneaux rouges à trouver dans chaque niveau et des portails à défis. Vous l'aurez sans doute remarqué, je n'ai pas trop parlé du gameplay en lui même. Vous vous doutez bien qu'en 2D on parle d'un jeu de plate-formes classique, "à la Sonic", dans les 2 cas on peut perdre ses rings (et en récupérer quelques uns)... mais au final pas un seul boss. En réalité, les boss ne sont pas à la fin de chaque niveaux, mais sont souvent des défis à relever. Par exemple, affronter le Metal Sonic tout droit issu de Sonic CD, vous donnera l'une des 8 émeraudes du Chaos. Tous les défis ne sont pas aussi intéressants mais les épreuves sont originales (aller plus vite que son homologue, tuer un max d'ennemis, time attack...) et surtout on profite parfois de nouveaux décors. Par exemple dans la Green Hill Zone, s'il arrive que ce soit le même niveau, légèrement bridé spécialement pour l'épreuve, il arrive aussi d'avoir un level complètement nouveau. Et puis ce sera aussi l'occasion d'affronter les meilleurs boss de la saga comme Shadow, Perfect Chaos ou encore le robot géant de la Death Egg de Sonic 2. Enfin dernier point : la bande-son fera plaisir aux fans. En effet, quel bonheur d'entendre les remixes savoureux de nos thèmes les plus chers ! Mieux encore, l'instrumentation s'inspire des opus Mega Drive et à chaque niveau 2D, nous avons un mix un peu cheap, un peu old school, quand les niveaux 3D reprennent les même mélodies, mais avec le son jeun'z des derniers épisodes. Si avec ça on ajoute la panoplie de bruitages qu'on aime depuis toujours et qu'on ferme volontairement les yeux (les oreilles) sur un doublage franchement pas terrible, alors la partie sonore est une véritable réussite !



Sonic Generations Note
n'est pas parfait, c'est vrai, les petits problèmes de jouabilité sont pénibles, les saccades (sur consoles) aussi. On aurait également aimé un choix plus judicieux des niveaux (pourquoi on n'a rien sur Sonic 3, Sonic & Knuckles ou Sonic CD ?) et un jeu plus long avec au moins 2 sous-niveaux pour chaque mode, parce qu'il faut le dire, on dévale les levels super vite ! Mais à part ça, quel pied ce jeu ! Ahhhh ça faisait bien longtemps qu'on ne s'était pas autant éclaté sur un Sonic ! C'est beau, c'est rapide, c'est fun, les musiques sont splendides... bref c'est génial ! Alors oui, c'est vrai que l'anthologie est loin d'être complète mais ne boudons pas notre plaisir, Sonic Generations est une réussite. Si maintenant vous estimez que mon appréciation générale est un peu surgonflée, sachez qu'une note est toujours prise en fonction de plusieurs critères, dont le prix. Et ce Sonic là coute 50€ sur consoles (30€ sur PC) donc on est loin des 70€ habituels. Excusez-moi du peu, mais ça compte dans l'attribution de la note ! Pour finir, espérons que SEGA arrive à garder le cap pour nous sortir de nouveaux épisodes (dont un Sonic 4 : Episode 2) ayant au minimum le charme et l'attrait de celui-ci.



Les -

  • Quelques problèmes de caméra et de maniabilité
  • La scénarisation a le mérite d'exister, mais quel fiasco !
  • Hit-box toute moisie, surtout en 2D
  • En ligne droite, le jeu se finit vite
  • Les saccades sur consoles
  • Pas de mode coop'
  • Doublage minable
  • Les +

  • La nostalgie et le fanboyisme
  • Enfin un Sonic en français
  • Une bande-son fabuleuse
  • L'alternance 2D/3D
  • Très très rapide !
  • Super beau !


  • Vidéo-test




    Test réalisé par iiYama

    mars 2012