Sleeping Dogs (PC/X360/PS3)

 






   


Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : août 2012
Développeur : United Front Games
Editeur : Square Enix
Genre : aventure / action

Version testée : Française
Version PC : 1.0
Doublage : US
Textes à l'écran : FR

Support : 1 DVD (X360-PC) / 1 Blu-Ray (PS3)
Espace disque nécessaire : 15Go (PC) / 10Mo (X360) / 4.2Go (PS3)
Moteur graphique : HKShip
Moteur physique : Havok
Définitions HD max (consoles) : 1080p (X360) - 720p (PS3)
Compatible 3D (consoles) : non

Difficulté :
Compatible Kinect (X360) : non
Compatible Move (PS3) : non
Multi-joueurs : non

Abréviation : True Crime 3
Titre alternatif : True Crime : Hong Kong
Prix au lancement : 50€ (PC) / 60€ (consoles)
Score des ventes : 2.3 Millions (tous supports)


Configuration recommandée (PC) :
CPU : Quad Core 2Ghz
RAM : 4Go
VIDEO : avec 1Go de VRAM (type GeForce GTX560 / Radeon HD6950)

Configuration de test (PC) :
CPU : Intel Core i5-2500 (3.33Ghz)
RAM : 8Go DDR3
VIDEO : GeForce GT 560Ti avec 1024Mo de VRam
OS : Windows 7 (64bits)
Résolution testée : 1680x1050 (16:10)
Niveau de détails :


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Sleeping Dogs








La première
La ville de Hong Kong est pleine de vie
fois que j'ai entendu parler de Spleeping Dogs c'était sur une chaine TV, et le reportage ne donnait vraiment pas envie de jouer à ce jeu, et pour enfoncer le clou, le présentateur sous-entendait qu'il ne fallait rien en attendre, que c'était sans saveur d'après lui (il faut dire que son horrible pochette n'aide pas). Alors qu'en est-il réellement ? Vous êtes Wei Shen, policier revenu dans sa ville natale pour infiltrer les triades qui ont la mainmise sur Hong Kong. Sa mission est de détruire l'organisation de l'intérieur et de mener à bien sa vengeance, car oui Wei a perdu sa soeur à cause de la drogue et celui-ci va mener de front cette infiltration. L'histoire de Spleeping Dogs est plutôt pas mal écrite même si celle-ci se révèle finalement très classique (reprenant beaucoup de références cinématographiques), pourtant le jeu arrive à nous accrocher durant des heures. Le héros est tiraillé entre son côté flic et sa loyauté envers "certains personnages" peu recommandables. Mais hélas le scénario dessine seul sa trame et nos actions n'auront pas d'incidence sur lui. Celui-ci ne basculera pas dans un camp ou un autre par vos simples décisions, c'est le seul bémol. L'histoire est donc prenante, rude, assez dure et de bonne facture... mais encore une fois assez classique, convenue. Spleeping Dogs nous offre des graphismes digne d'un jeu d'il y a 3 ou 4 ans. Si Hong Kong fourmille de vie, d'animations (peut être anecdotiques, mais qui donnent un cachet à la ville et aux PNJs), son monde ouvert n'offre pas une qualité visuelle constante : des visages en silicone, des décors connaissant des bugs d'affichages, des textures pas très raffinées. La liste serait longue pour souligner les bugs visuels et les loupés artistiques et pourtant l'univers global du jeu est hypnotisant, et se fond parfaitement à ce qu'on imagine des triades. Donc on se retrouve avec un jeu visuellement agréable et attrayant à jouer sachant en plus que généralement sur les jeux "Open World" (en monde ouvert), le visuel n'est jamais une mince affaire à gérer, et est rarement une réussite.


Le jeu est décomposé
Pas le plus beau jeu mais un design efficace
de la manière suivante : exploration, combats, gunfights, conduite. Comme ses illustres prédécesseurs, il joue 2 cartes : l'Open World, ses missions annexes et sa trame principale sommes toute plus dirigiste. Classique donc ! Commençons par la partie Open World qui vous occupera un certain temps : découvrir des coffres, des hôtels de santé, des statuettes de jade, des missions, des événements et tout cela aura des conséquences sur notre héros comme apprendre de nouveaux coups, débloquer et augmenter sa réputation afin d'obtenir de l'argent, des vêtements ou de nouveaux véhicules. La "partie mission" fait bien sûr évoluer l'histoire mais pas seulement, votre façon de réaliser la mission augmentera vos jauges de "police" ou de "malfrat" en fonction de sa nature : cela vous permettra d'obtenir de nouvelles compétences (exemple : ouvrir un véhicule sans déclencher l'alarme). Spleeping Dogs est aussi très accès sur le combat à mains nues, et là c'est un plaisir : des contres, des coups à apprendre, des gardes, Wei (à son échelle) est une belle copie de Batman et ces nombreux combats sont un plaisir à jouer. Incroyable, simple, nerveux, se prendre pour Bruce Lee sans risque est une excellente idée, et décimer une dizaine d'ennemis en pouvant utiliser un finish décor (à certains endroits) est hallucinant mais justifie aussi le PEGI 18 du jeu car ses "finish move" sont souvent gores. Si au début la surprise est de taille, en découvrant que les combats à mains nues ou avec un objet prennent une place très large dans le jeu tout en étant une grande réussite, il est triste de constater l'exact contraire pour les "Gun Fights" (combat armés). En effet la déception est grande lorsqu'on constate leur présence assez peu nombreuse mais cela devient pire lorsque l'on s'aperçoit du manque d'originalité et de finesse rendent ceux-ci... bref complètement dispensables. Donc le choix des développeurs de mettre en avant les combats à mains nues, était vraiment une bonne idée car les Gun Fights sont trop classiques : vu à la troisième personne, une couverture grâce à la gâchette, sauts et ralentis à la Max Payne (à la sous-Max Payne je devrais dire, pour être honnête), une gamme d'armes très limitée et donc rien de transcendant.


La conduite
Le système de combats (inspiré des derniers Batman) est vraiment excellent
elle aussi, est classique, très typée arcade. Même si personnellement les courses ne sont pas ma tasse de thé, elles restent agréables, sont assez bien réalisées, cependant comme souvent dans ce type de jeu, la tenue de route reste assez "savonneuse" mais maîtrisable. Vous pourrez aussi vous amusez à pirater, crocheter et localiser. Le jeu reprend globalement les meilleurs éléments de ce type de jeux. Certes sans innovation mais ce qu'il reproduit, il le plagie bien, avec un rythme qui lui est propre, un gameplay très agréable et une jouabilité est assez simple à appréhender. Les 2 points noirs du jeu sont une Map d'une taille assez réduite, comparée à la concurrence et surtout une I.A qui est presque absente. Au départ ça déroute un peu, les ennemis restent stoïques lors des combats (et heureusement ils n'attaquent pas en bande, surtout quand ils sont une dizaine) et ils vous attaquent un par un, voir à deux mais ils ne sont pas des foudres de guerre. De même lors des fusillades ils ont tendance à rester prêt d'une voiture prête à exploser et ce pour éviter vos tirs... On voit bien là, les faiblesses de l'IA. Côté son, c'est le dépaysement garanti : les radios présentes dans le jeu, vous amèneront dans des contrées lointaines. Et puis comment ne pas aimer un jeu qui offre une chanson de Queen... Les bruitages et les voix sont de bonne qualité et complètent ce tableau. Petit bémol quand même, la synchro labiale est souvent à la rue, ce qui peu excusable vu que le doublage est resté en anglais, mais cela devient une habitude en ce moment dans les jeux. Niveau durée de vie, comptez plus d'une vingtaine d'heures pour approcher au plus prêt des 100% de réalisation (trame principale, missions annexes, découverte) c'est donc une bonne durée de vie. Pas de temps mort ou de lassitude si vous alternez entre quête principale et secondaire. Un vrai plaisir.



Spleeping Dogs Note
est arrivé comme un vilain petit canard, après avoir connu beaucoup de déboires tout au long de son développement. Beaucoup le présentaient comme un futur sous-GTA, un futur bide et pourtant c'est une excellente surprise. Un univers cohérent et extrêmement vivant, violent, sombre et glauque. Un gameplay riche et complet, des phases d'actions rythmées, même si la réalisation n'est pas totalement à la hauteur (bugs, qualité graphique, IA déficiente). Ce Spleeping Dogs est donc une excellente surprise, qui déjoue les nombreux pronostiques défavorables qui voyaient déjà cette production comme un ersatz sans originalité et sans saveur. Et pourtant je dois avouer qu'il m'a emballé, et démérite pas sa note malgré ses quelques défauts. Un excellent jeu en monde ouvert, un GTA-like mâtiné de sauce soja (j'ai réussi à ne citer son illustre modèle que 2 fois... record battu).



Les -

  • Nos décisions n'ont aucune influence sur l'histoire
  • Un scénario accrocheur mais convenu
  • Pas spécialement beau
  • Des gun fights ratés
  • Une IA faiblarde
  • Les +

  • La richesse d'un monde open world
  • Un système de combats bien fichu
  • Une ville pleine de vie
  • Un bon design


  • A savoir : cliquez pour ouvrir


    Test réalisé par Puffmagicd

    Lire l'article original sur CHISHIKI 72
    octobre 2012