Serious Sam 3 (PC/X360/PS3)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay

L'image (PC)
L'image (consoles)

Le son
Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : novembre 2011 (PC) - octobre 2012 (X360) - juillet 2013 (The Serious Sam Collection) - mai 2014 (PS3)
Développeur : Croteam
Editeur : Devolver Digital
Genre : FPS

Version testée : Française
Version logicielle (PC) : 1.0
Doublage : US
Textes à l'écran : FR

Support : 1 DVD (PC/The Serious Sam Collection) ou en téléchargement sur Steam et XLA
Espace disque nécessaire : 4Go (PC) / 1.3Go (X360) / 820Mo (PS3)
Moteur graphique : Serious Engine 3.5
Définition HD max (consoles) : 720p
Compatible 3D (consoles) : non

Difficulté :
Compatible Kinect (X360) : non
Compatible PS Move (PS3) : non
Multi-joueurs : 16 joueurs en coop' (PC) - 4 joueurs en coop' (X360) - 8 joueurs en coop' (PS3)
Prix au lancement : 40€ (PC) / 15€ (X360) / 15€ (PS3)


Configuration recommandée (PC) :
CPU : Dual Core 2.6Ghz
RAM : 2Go
VIDEO : avec 1Go de VRAM (type GeForce GTX480 / Radeon HD 5870)

Configuration de test (PC) :
CPU : Intel Core i5-2500 (3.33Ghz)
RAM : 8Go DDR3
VIDEO : GeForce GT 560Ti avec 1024Mo de VRam
OS : Windows 7 (64bits)
Résolution testée : 1680x1050 (16:10)
Niveau de détails :


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)


Serious Sam 3

BFE : Before the First Encounter



Personnellement
Comme d'habitude, l'histoire se résume à trois fois rien, malgré un effort de mise en scène
je me suis éclaté à rejouer aux premiers épisodes de Serious Sam en HD, voilà pourquoi j'attendais fébrilement la sortie du 2e opus mais... Croteam a visiblement décidé de faire l'impasse sur cet épisode-là. Il faut dire que Serious Sam II fut très controversé et ce malgré une prise en mains n'ayant que peu évoluée et des graphismes vraiment plaisants. Prévu pour fin 2009, finalement Serious Sam 3 n'aura vu le jour qu'en novembre 2011, soit quelques 3 ans plus tard. Et encore je dis novembre 2011 pour la version PC car sur Xbox 360, il n'aura vu le jour qu'un an plus tard (octobre 2012) et la PS3 fut servie bonne dernière, en mai 2014 soit plus de 2 ans après. A signaler d'ailleurs que les ventes relativement faibles de la version PC (moins de 500.000 pièces) ont forcés Croteam à (dans un premier temps) abandonner le support physique, au profit du Xbox Live Arcade (et du PSN), exactement comme les adaptations HD des 2 premiers opus. Heureusement en juillet 2013, le développeur a sorti une édition (quasi) complète de la série, avec la compilation The Serious Sam Collection qui, mis à part Serious Sam II, contient la saga complète : Premier Contact HD, Second Contact HD, l'épisode 3 et son DLC (Jewel of the Nile), et le risible Serious Sam Double D XXL en bonus. Malheureusement cette compilation restera exclusive à la console de Microsoft car ni le PC ni la PS3 n'y ont eu droit. Pour en revenir à Serious Sam 3, il faut savoir que cette 3e aventure de Sam Stone est en fait une préquelle (BFE voulant dire Before the First Encounter = avant le premier contact). En effet si vous vous êtes toujours demandé comment Sam avait fait pour se retrouver dans l'Egypte antique (quelques 3000 ans avant notre ère), et bien c'est ici que vous trouverez les réponses. Car c'est en déterrant un très ancien vaisseau que l'humanité va confirmer qu'elle n'est pas seule dans l'univers. Très avancée, cette technologie permettra à l'Homme de visiter d'autres mondes, ce qui, jusqu'à présent, lui était impossible. Cependant la race à l'origine de cette technologie (Mental et ses sbires) va rappliquer sur Terre et ravager notre planète en guise de représailles. En l'espace de 3 petites années et malgré l'union des forces terrestres, l'être humain devient une espèce en voix de disparition et n'a alors plus le choix : il doit utiliser le portail pour remonter le temps et éviter la catastrophe à sa source. Ok ça fait très Retour vers le Futur et Terminator, mais on le sait, Sam aime voyager à travers les âges et même les dimensions. Si bien sûr on nous propose une mise en scène et même un scénario, il ne faudra pas s'attendre à grand-chose non plus. Croteam possède-là un fond très intéressant mais ne sait toujours pas raconter ses histoires (pire, l'épilogue est vraiment minable).




The Serious Sam Collection contient Serious Sam : Premier Contact HD,
Serious Sam : Second Contact HD, Serious Sam Double D XXL, Serious Sam 3 et son DLC (Jewel of the Nile)



D'ailleurs Netricsa
On retrouve bien sûr les joies du strafe
(vous savez, l'IA qui accompagne Sam) passe totalement inaperçue, en nous donnant quelques infos (détails sur les armes, les lieux, les ennemis et les points faibles de certains boss) mais elle n'interviendra jamais. Finalement, celle qui aurait pu devenir une Cortana-like est totalement sous-exploitée... Pour nous conter tout ça, on aura des cut-scènes gérées en temps réel mais on reste loin, très très loin d'une mise en scène hollywoodienne façon Call of Duty. Ici nous avons plutôt une mise en scène datée, se calquant sur ce qui se faisait en milieu des années 2000. Il reste bien sûr l'humour, via les fourberies d'un héros presque invincible et qui ne se prend jamais au sérieux (normal non ?). Ainsi il ne sera pas rare d'au moins sourire lorsqu'il nous sort un "hail to the Sam, baby!" (ndlr : Duke Nukem), de fredonner l'air de Spider-Man ou de nous faire des petites blaguounettes potaches, mais rigolotes. D'ailleurs on appréciera que Sam ait toujours la même voix, douce et suave telle un champ de coquelicots. Bien, on lance son jeu et on retrouve avec plaisir le même système de santé que dans les Serious Sam HD. Comprenez par là que la difficulté est adaptée à tous. Si vous jouez en "easy" vous finirez le jeu sans trop de problème (seul le boss final est un peu hardcore), puisque la santé remonte toute seule, les nombreuses "saves" automatiques plus la quick-save (oui, même sur consoles) aident forcément et que les items sont très nombreux. Par contre en "hard", vous allez en baver ! A noter quand même que la version Xbox 360/PS3 est nettement plus facile que celle sur PC. Sur PC le jeu n'est pas spécialement dur, mais sur consoles, à difficulté identique, il y a moins d'ennemis, sans doute pour mieux s'adapter à la prise en mains au pad. Personnellement je trouve ça ridicule, d'autant que le pad est tout à fait adapté au jeu (même sur PC !) et que le strafe y est bien plus pratique qu'avec le clavier (c'est perso et ça ne tient qu'à moi :). Evidemment, le gameplay si particulier des Serious Sam est de retour. Encore une fois ne vous attendez pas à jouer à un "FPS couloir" façon Battlefield 3, ou un "FPS open-world" façon Far Cry 3, Serious Sam est un trip old-school qui nous impose une maniabilité souple et facile à prendre en mains, mais aux mécaniques antédiluviennes ! Normal, c'est sa "marque de fabrique", même si on peut critiquer le fait que ça n'a que très peu évolué depuis le premier opus sorti en 2001.


Ainsi on retrouve
Les armes sont puissantes et il faudra bien ça pour se défaire des armées de Mental
naturellement ce jeu hyper rapide, nerveux et où le "strafe" (pas de côtés) devient un véritable art de vivre. Et là c'est sûr, encore une fois on est très loin des FPS calmes, posés et à vocation réaliste. Ici nous avons (parfois) des maps immenses où nous assaillent des centaines d'ennemis en même temps ! Des ennemis franchement débiles (moi voit, moi tue !) où généralement 1 balle égale 1 mort, mais étrangement, c'est aussi ça qui fait le charme et la valeur de la licence. Ceux qui n'arrivent pas à comprendre ça, ferait mieux de changer de jeu. Pour se défendre, on retrouve bien entendu la grosse gattling (mini-gun), le fusil à pompe, le lance-missiles ou encore le canon médiéval (moche mais hyper puissant !), ainsi que de nouvelles armes comme le M4, qui se révèle sacrément pratique (il y a aussi un lasso mais l'intérêt est très limité). Dans le camp adverse, on reconnaitra les ennemis classiques de la série comme ces kamikazes au cri si particulier et qui nous foncent dessus sans réfléchir (il est clair que l'IA n'a pas dû prendre beaucoup de temps à être développée ^.^), les Gnaars (sorte de gorille), les Kleer Skeleton, les fantassins sans tête, les harpies et bien sûr des boss haut comme des immeubles. Il y a aussi de nouveaux opposants comme les zombies (qui en plus nous tirent dessus !), les araignées mutantes et de nouveaux golgoths bien imposants. Si bien sûr on retrouve le mode coop' (de 4 jusqu'à 16 joueurs selon le support), un sympathique mode survie et un classique mode multi, Serious Sam 3 pose aussi quelques nouveautés. On commencera par le fait que si les maps sont souvent très grandes, le jeu n'en est pas moins dirigiste et assez linéaire (si vous vous perdez, suivez les panneaux : un moyen intelligent de montrer le chemin). Ensuite, Croteam s'est tenté à quelques passages originaux où, plongé dans le noir, l'ambiance tente de virer vers le survival-horror. Seulement le gameplay très particulier du jeu (tout en strafe, je le rappelle) ne se prête pas très bien à l'exercice. Finalement, là où il excelle le plus, c'est dans les affrontements de très grande envergure et ce, sur des maps à perte de vue. Ça c'est du Serious Sam pure souche et c'est bien ça qui fonctionne le mieux (et qu'on attend le plus !). Ensuite au niveau de l'armement, Sam doit désormais recharger certaines armes. Souvenez-vous que dans les premiers épisodes, notre personnage avait des "armes magiques" dont les munitions étaient limitées certes, mais qui ne demandaient pas de "reload". Cet aspect de la licence vient d'être abolie et même si elle surprend au début, on s'y fait vite. Dernier point, vu que Sam est un poil plus lent qu'avant, il possède désormais des attaques de mêlée qui tuent l'ennemi en un coup. Loin du gadget, cette attaque se révèle souvent salvatrice et pratique.


Techniquement,
On retrouve avec plaisir ce gameplay "à l'ancienne" et ses attaques de grandes envergures qui font le charme d'un Serious Sam
c'est ici qu'on verra le plus de différences entre les versions consoles et la version PC. Fonctionnant sous Serious Engine 3.5 (évolution minime du moteur de First/Second Encounter HD), sur PC le jeu est vraiment très beau ! Certes il y a encore quelques bugs ça et là, et des textures pas toujours fraiches mais dans l'ensemble, le rendu est très propre. On a beaucoup d'options graphiques (si si, il suffit de chercher), les ennemis sont super détaillés, ça foisonne de détails, la gestion des particules est sympathique et cette version propose même une gestion de la physique plus aboutie. Bien sûr les graphismes ne sont pas du niveau des meilleurs jeux actuels, mais les blasés qui disent que "c'est moche" n'ont qu'à jouer en "Ultra" comme moi, et ils verront bien la différence. Maintenant sur Xbox 360 et PS3 c'est vraiment décevant, d'autant que plusieurs mois séparent ces versions. Les textures sont souvent dégueulasses, le sang est ici bizarre (?), les animations sont bien moins fluides (au loin, les ennemis se déplacent même sans bouger les jambes ! sans doute que les développeurs pensaient qu'on ne le verrait pas...), le jeu gère bien moins d'ennemis simultanément (encore que ça, on peut le comprendre) et surtout, il est victime d'un clipping honteux et de grosses désynchro verticale. Si le framerate reste entre 30 et 50 images par seconde, j'aurai préféré que le développeur s'affaire à nous offrir un rendu plus digne de ces consoles qui nous fait tourner Halo 4, Gears of War, Uncharted 2 ou encore une très belle version de Crysis. Trop souvent, des éléments entiers du décor apparaissent sous nos yeux, dévoilant parfois des items qui sont censés être cachés derrière. Globalement, quelque soit la version, le sang peut souiller nos mains et nos armes, les ennemis disparaissent très vite (et ça je dirais "heureusement", sinon ils s'entasseraient) et on retrouve les premiers amours de Sam, à savoir l'Egypte. Même si on ne fera pas un voyage aussi marquant que Lara Croft lors de sa première ou 4e aventure, il n'empêche que l'ambiance garde ce charme envoutant que n'ont que rarement les FPS bourrins de cette trempe (même si avouons-le, ça manque franchement de diversité).


Terminons par le son,
La version PC est plutôt jolie (en Ultra) mais les graphismes ont soufferts lors du portage sur consoles
dont on aura encore une fois un doublage intégralement en anglais. L'expérience du doublage français n'a jamais été reconduite depuis Serious Sam II et c'est bien dommage. Quant aux bruitages, ils "font le boulot" avec des explosions pas mauvaises, et des armes suffisamment dynamiques. Enfin Croteam a reconduit sa vieille technique de la musique qui s'emballe dés qu'un ennemi apparait. En soi l'idée est bonne mais souvent une musique va commencer pour s'arrêter 10 secondes après, puis elle va revenir pour repartir, puis revenir... bref ça n'arrête pas. Personnellement, si le procédé lors des attaques d'envergure est bonne, à contrario lorsqu'on affronte des ennemis de façon sporadique, ça devient vite chiant. Le développeur aurait pu trouver autre chose (heureusement qu'elle change assez souvent). Avant de conclure, sur Xbox Live Arcade il est idiot de la part de Microsoft (ou Croteam) de proposer le DLC Jewel of the Nile aussi cher (15€) que le jeu entier ! Certes pour 30€ nous avons le jeu plus son contenu additionnel mais le prix n'est pas adapté. D'ailleurs on critiquera le prix de la version PC qui est de 40€ (+10€ pour le DLC) ce qui est un peu élevé, surtout sur un Steam qui balance des offres de dingues presque tous les mois et où pour cette somme, on peut acheter des jeux bien meilleurs. Voilà qui est dit. Seulement, ceux qui ont crachés sur ce brave Serious Sam 3 ont peu de chances d'être les fans de la première heure. Car c'est bien là qu'on voit l'hypocrisie des joueurs. Avec les Serious Sam HD, on a tous été contents de revoir ces 2 gloires du passé, sous prétexte qu'ils datent de 2001 et 2002, et lorsque Croteam nous sort le même concept et le même gameplay pour ce 3e opus, là tout le monde gueule parce que c'est vétuste, arrièriste. Et si le même Croteam avait sorti un jeu plus ancré dans les FPS actuels, entre Far Cry 3 et Black Ops II, là les fans auraient gueulés à la trahison ! On voit bien là, le vrai fond du problème (qui est entre autre le même sur Diablo III) où finalement les développeurs ne savent plus sur quel pied danser. Ceci dit moi j'ai une solution : ne plus sortir de suites et créer des licences originales à chaque fois. Seulement "un nom" est tellement vendeur, qu'ils ne passeront jamais à ce mode de création, qui claquerait le bec à tous ces tocards jamais satisfaits de rien : les gamers d'un côté, les fans de l'autre et les casus, cachés au fond, qui n'y connaissent rien. Finalement les uns ne valent pas mieux que les autres, et ce même si leurs attentes sont diamétralement opposées.



Je le Note
reconnais volontiers, ce 3e épisode de Serious Sam manque vraiment de nouveautés et nous fait le coup de la redite graphique. Et si sur PC il est infiniment plus beau, il est aussi bien plus cher que sur Xbox 360 et PS3 (tout du moins dans sa version XLA/PSN qui se moyenne à seulement 15€ : c'est honnête étant donné la durée de vie). Personnellement, j'ai apprécié cette 3e incursion dans la vie de Sam le Sérieux, ce trip old-school tout en strafe que la nouvelle génération n'a pas connue, et ne peut que difficilement apprécier. En partant de là, il faudrait soit que le développeur change d'optique sur la licence ou alors qu'il lance une nouvelle propriété intellectuelle (quoique l'intellect, c'est pas le fort des Serious Sam ^.^). En conclusion, on peut apprécier l'expérience que si vraiment on aime l'univers et le gameplay très particulier des Serious Sam. Il ne sert à rien de lui chier dessus sous prétexte qu'il semble sortir d'une autre époque car c'est pour toutes les licences pareil. Sonic est passé en 3D, il a fait de la merde et finalement c'est bien en 2D ou en vue de profil qu'on l'apprécie le plus. Croteam a voulu faire plaisir aux fans et voilà le remerciement ! En tout cas moi je leur dis merci, car après tout ces FPS ultra scénarisés, ces jeux aux prises en mains complexes, ces titres couloirs où on ne peut aller nulle part... je dis merci car Serious Sam 3, s'il n'est ni le jeu de l'année, ni même un grand titre, m'aura vidé la tête et offert un plaisir old school, simple et vraiment agréable (ce que Duke Nukem Forever aura eu beaucoup de mal à me procurer). A bon entendeur...



Les -

  • Des efforts de mises en scène, mais l'ensemble est clairement dépassé
  • Les versions consoles sont techniquement très en dessous
  • Sur XLA, le DLC est vendu aussi cher que le jeu
  • Netricsa passe vraiment inaperçue
  • Pas de "new game+" dommage...
  • Une fin minable
  • Les +

  • Jusqu'à 16 joueurs en coop' sur PC !
  • Le même gameplay old-school
  • Un bestiaire rafraichi
  • L'humour de Sam !
  • Plutôt joli sur PC

  • Test réalisé par iiYama

    juin 2013 (mise à jour : décembre 2016)