RAGE (PC/X360/PS3)

 






   


Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : octobre 2011
Développeur : id Software
Editeur : Bethesda Softworks
Genre : FPS / courses

Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Support : 3 DVDs (X360-PC) / 1 Blu-Ray (PS3)
Espace disque nécessaire : 5Mo (X360) / 8Go (PS3)
Moteur graphique : id Tech 5
Définitions HD max (consoles) : 1080p (X360) / 720p (PS3)

Difficulté :
Compatible Kinect (X360) : non
Compatible Move (PS3) : non
Compatible 3D (consoles) : non

Multi-joueurs : 2 joueurs (jeu coop') ou 4 joueurs (courses uniquement)
Prix au lancement : 70€ (consoles) - 50€ (PC)
Score des ventes : 3.2 Millions (tous supports)


Configuration recommandée (PC) :
CPU : 4 coeurs, 2Ghz
RAM : 4Go
VIDEO : avec 512Mo de VRAM (type GeForce 9800 GTX ou Radeon HD 5500)

Configuration de test (PC) :
CPU : Intel Core i5-2500 (3.33Ghz)
RAM : 8Go DDR3
VIDEO : GeForce GT 560Ti avec 1024Mo de VRam
OS : Windows 7 (64bits)
Résolution testée : 1680x1050 (16:10)
Niveau de détails :


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

RAGE









Le nom id Software
C'est ma plus grosse déception du jeu, l'histoire ne tient pas du tout la route et se révèle incohérente à un point à peine imaginable
revient de loin car leur dernière production remonte à 2004. Mais dans la tête des joueurs PC, ce nom là est synonyme de grosse tuerie, de FPS cultes et de moteurs graphiques avant-gardistes. Il suffit de voir le CV du studio pour de suite se mettre à genoux et saluer le maitre : 1992, Wolfenstein 3D révolutionne le jeu vidéo en étant le premier FPS sorti (id Tech 1), 1993 l'immense DOOM remet une claque avec un jeu plus beau, plus abouti, un gameplay plus fouillé et une ambiance encore jamais vue (id Tech 1). En 1996 avec Quake (id Tech 2), le FPS est encore bouleversé avec le premier titre entièrement réalisé en 3D (sprites + décors), 2000 cette fois c'est le FPS multi-joueurs qui se voit faire un bond en avant avec la sortie de Quake III (id Tech 3) et on terminera avec DOOM 3, sorti en 2004 (id Tech 4). Si ce dernier a subi la rude concurrence de Far Cry et Half-Life², il n'empêche que 7 ans plus tard et malgré des tares de conception évidentes, DOOM 3 reste un jeu culte à bien des égards. Seulement voilà, allez savoir pourquoi, depuis cette date il semblerait qu'id Software soit en sommeil. Si le studio (sous la houlette du senseï John Carmack) a fait évoluer son dernier moteur, notamment pour donner du punch à Quake Wars, il est clair qu'id Software s'est tourné les pouces depuis. Maitre Carmack préparait la relève avec son id Tech 5 (qui, à bien y regarder, sort très en retard puisque cette génération est en fin de vie), le développement de RAGE a commencé il y a un moment déjà mais je peine à croire qu'un studio tel que celui-ci, puisse survivre sans rien sortir durant 7 ans (ou presque, 3 autres FPS sont sortis entre temps mais ils étaient développés par d'autres studios et n'ont pas eu un grand succès). Bref, on ne se le saura sans doute jamais mais reconnaissez que c'est intriguant. Bon, on ne va pas y passer la nuit, aujourd'hui nous célébrons la sortie de RAGE, un nouvel FPS plein de promesses qui met en avant le nouveau moteur de la maison. Mais commençons, si vous le voulez bien, par le commencement : l'histoire. C'est quelque chose qui nous pend forcément au nez, ça a déjà anéanti les dinosaures, la Terre va être frappée par un astéroïde géant qui va détruire toute vie, ou presque, sur la planète. Pour que l'humanité survive, les Hommes ont créés des Arches (en référence aux textes Bibliques), avec en son sein les personnes les plus à-même de repeupler la planète, quelques centaines d'années plus tard.


Exactement 106
Les phases FPS sont d'un basique à faire pâlir...
ans après le jour 1 d'une nouvelle aire, notre personnage sort de cryostase, réveillé par un système visiblement en défaillance (les autres sont tous morts). On met le nez dehors et là bam! on se fait attaquer par des autochtones pas bien beaux et surtout très agressifs. Heureusement Hagar vient nous sauver les fesses et nous ramène jusqu'à son clan. Bon jusque-là, tout va bien, d'autant qu'on vient d'assister à une intro absolument magnifique, avec en prime une musique somptueuse. L'intrigue de départ est donc exceptionnelle, et inversement proportionnelle à la cohérence et à la richesse du scénario ! Et oui, si ça démarre très fort, sachez que ça s'essouffle au bout de 5 minutes à peine et pour tout le reste… plus rien ! D'ailleurs, niveau crédibilité de l'ensemble, croyez-moi, on est en dessous de tout. Hagar nous sauve les fesses mais 5 minutes après il nous somme d'aller tuer tous les membres du clan qui nous ont attaqués, pour éviter les représailles. Bon ok, c'est crédible mais alors pourquoi il ne vient pas avec nous ? Non, on part seul. Ca fait 106 ans que le type pionce tranquille dans son caisson, 10 minutes après avoir remit le nez dehors, il dézingue déjà tout ce qui bouge ? Mais arrêtez, c'est trop gros ! Personne n'y croit ! Sans chercher à parler de réalisme, il faut qu'il y ait un minimum de crédibilité à l'ensemble. Et puis après autant de stase, vous pensez franchement que le type va aller buter tout le monde, comme ça ? Et encore, je ne parle pas du fait qu'entre temps il n'a pas mangé, il n'est pas allé aux toilettes, il ne s'est pas lavé… A mon avis, même s'il a "quelque chose en plus" par rapport aux autres, il devrait y avoir un temps d'adaptation, et puis c'est certain, il a forcément des milliers de questions à poser… A oui c'est vrai, Gordon Freeman a encore frappé et notre personnage ne parle pas. Mais bon sang, faut qu'ils arrêtent avec ça, c'est débile ! En plus le mec s'exécute bêtement, comme un gentil toutou à sa mémère en faisant les missions que lui réclament les autres. Que s'est-il passé ici, pourquoi le monde est-il comme ça, d'où sortent les mutants… lui il s'en fout royalement ! En clair, comprenez mon désarroi lorsque je vois ça ! id Software nous sort avec RAGE un jeu nouveau mais avec des ficelles anciennes (vous le verrez, c'est valable pour beaucoup de choses) et dont le fond n'est pas du tout étayé. En 2011, ce n'est plus possible d'accepter un tel scénario, tiré par les cheveux à un point inadmissible, dont l'univers n'est pas du tout développé et dont la fin est vraiment minable. Croyez-moi, lorsqu'on finit le jeu, on tombe sur le cul de voir ça ! Et après, des testeurs pro collent 18/20 au jeu ? Comment peut-on qualifier de "presque parfait" un jeu qui table d'entrée sur un illogisme aussi gros ? Heureusement, les promesses d'un bon gameplay ont été tenues. Dans RAGE, on évolue dans plusieurs zones. Le wasteland est une grande map qui relie les villes et les clans. Et c'est ici qu'on prendra divers véhicules pour rejoindre les points de missions.


D'ailleurs,
... heureusement le principe de fouille et de construction (même s'il n'est pas nouveau) se révèle quand même très appréciable
dans le wasteland on n'est rarement seul, beaucoup d'ennemis font des rondes, il y en a d'autres qui montent la garde et s'il est vrai que le tout est openworld, sans ordre de mission il est presque inutile de se balader bêtement, sans but (ça sert uniquement à chiner de trop rares missions secondaires). Il n'empêche que si au clavier (sur PC) la conduite n'est pas agréable, au pad (sur consoles et PC équipés d'un pad) il en est tout autre. Bien plus maniable et souple, sans dire qu'on se retrouve avec un pur jeu de caisses, les sensations sont là. Et il n'y a pas que la conduite, dans cet univers un peu dingue où chaque faction faire la guerre à son voisin (au lieu de s'unir… la bêtise humaine n'a décidément pas de limite), il n'est pas rare de devoir se défendre. Généralement notre bagnole est équipée de gattlings et de lance-roquettes, mais aussi de bombes à onde de choc ou encore de mines. Bref, de quoi faire le ménage (d'autant plus que c'est payant). Ca m'a rappelé le très bon Red Faction Guerilla pour l'aspect ouvert, MotorStorm pour les courses (le feeling est assez proche)) et les bastons elles, font immanquablement penser à Mad Max (le film). Pour trouver des missions, des vraies, et faire avancer le mode story, il faut se rendre dans les villes ou les clans. A ce moment-là on lâche la bagnole pour aller taper la causette à tout ceux qui veulent bien parler. Les missions principales et secondaires peuvent être activées assez facilement et c'est alors qu'on quitte la zone, qu'on reprend sa caisse et qu'on rejoint le point de rendez-vous. J'ai par ailleurs apprécié la mini-carte et le GPS intégré, qui évitent qu'on se perde. Au milieu de cette facette du jeu, qui mélange donc la course musclée au FPS, il sera possible de concourir pour des courses pures, ce qui évidemment, rallonge la durée de vie (mais elles ne sont pas obligatoires). Pour revenir aux villes, on ne pourra y faire qu'une poignée de choses. De même, si le wasteland est ouvert, la campagne solo est par contre très dirigiste. En ville on chine ses missions, on fait du troc avec les marchands, on discute et puis basta. Le reste du temps on se déplace d'un point A à un point B, on résout le problème et on revient jusqu'au point A. D'ailleurs le jeu subit le syndrome Resident Evil puisqu'on fera énormément d'allers-retours, assez inutiles au demeurant et surtout, qui visent à doper la durée de vie. Un procédé à l'ancienne… Une fois sur les lieux de missions, oubliez le mot openworld, il n'existe plus ! Là on reprend ce qu'id Software sait faire de mieux : les petits couloirs balisés où on avance droit devant ! Aaaahhhh ça m'étonnait aussi, ça m'étonnait que le développeur arrive à se défaire aussi facilement de ses habitudes. Pour le coup, lors des missions (les pures phases FPS donc) on retrouve bien la patte DOOM 3, les problèmes de lampe en moins.


Et attention,
Les courses et les ballades dans le wasteland sont très agréables. C'est d'ailleurs là qu'on appréciera les plus beaux décors
qui dit FPS développé à l'ancienne, dit qu'on se tape un héros complètement débile qui n'est pas capable de réaliser les gestes les plus simples. Pas de mise à couvert, impossible d'aller où on veut et impossible de sauter un obstacle de plus de 50 cms de hauteur. Un canapé, un petit rocher, un petit meuble qui s'effondrerait rien qu'avec un petit coup de pied… c'est déjà trop pour lui ! Résultat on se ballade exactement là où id Software l'a décidé. Il n'y a aucune liberté, les maps sont toujours en boucle (on repart là d'où on vient) et en plus on se tape de vieilles techniques d'arènes, faussement maquillées. Exemple on doit activer un interrupteur mais comme par hasard il se désactive pour les 2 minutes qui viennent et pendant ce temps on est coincé dans une petite arène avec des ennemis qui débarquent de toutes parts. C'est vachement logique ! Mieux encore, toutes les portes se ferment derrière nous, ce qui fait qu'on suit vraiment un chemin balisé. Bref qui dit jeu à l'ancienne dit gameplay d'un autre temps, un gameplay qui n'a plus rien à faire dans un FPS de 2011. Il serait grand temps qu'id Software se remette en cause parce qu'en voyant ça, je suis vraiment affligé. Mais j'ai quand même de bonnes nouvelles, n'allez pas croire que RAGE est inintéressant pour autant. Complètement pompé sur Bioshock (d'ailleurs certains ennemis ont clairement la même attitude que les chrosomes) chaque cadavre peut être fouillé, beaucoup d'ustensiles peuvent être ramassés, achetés, vendus et on peut fabriquer des objets utiles en en combinant certains. Par exemple mixer des torchons à de l'alcool vous donne un bandage, une sorte de medikit façon RAGE. Même si la santé remonte d'elle-même (grâce aux nanotrites présent dans le sang du héros… il a aussi un défibrillateur incorporé s'il meurt) les bandages peuvent être utiles si la restauration automatique ne va pas assez vite. Dans le même ordre d'idée on peut concevoir des verrous qui forceront certaines portes (en général elles renferment pas mal d'objets, de trésors et de munitions) ou encore construire des tourelles ou une voiturette téléguidée et explosive, qu'on pilotera jusqu'aux jambes des ennemis pour leur faire sauter le caisson. Il est clair que Bioshock a laissé quelques séquelles aux développeurs mais je saluerai le côté plus accessible de ces constructions et au final, un plagiat de très bonne qualité. Autre point, les missions secondaires et les mini-jeux visent bien évidemment à rendre la durée de vie plus longue. En l'état, le solo dure honorablement une dizaine d'heures, ce qui est déjà mieux que les 7 heures max d'un Call of Duty récent.


Enfin, dernier
L'id Tech 5 offre un joli spectacle et de superbes modélisations mais bizarrement la nature est figée et de près, les textures sont floues
point du gameplay, notre perso peut courir un petit moment avant de s'essouffler (ça nous change de ces militaires d'élite qui ont une crise d'asthme au bout de 5 secondes) et les armes ont un réel feedback. On sent quelles ont la pêche ! Bon, il est complètement con de ne pas pouvoir ramasser les armes ennemis (non, on reste là à les voir "fondre" dans le décor… heureusement qu'on peut fouiller les corps) et leur puissance est un peu aléatoire. J'en parle souvent et je le remets volontiers sur le tapis, il est anormal qu'à bout portant le fusil à pompe ne tue pas systématiquement en un coup ! Déjà il est sobrement idiot de devoir autant plomber un mec avec la mitrailleuse (un ennemi en armure je comprends, mais ils sont souvent à poil !), mais pour le pompe c'est simplement navrant. Si parfois il fait le boulot, généralement il faut 2 voire 3 coups pour tuer un seul ennemi. Pareil, comment se fait-il que le sniper ne "one-shot" pas ? 2 tirs pour un seul gars, c'est crétin ! A croire que chez id Software, on veut faire de l'ancienne sauce mais on ne garde que ce qui nous arrange. Finissons avec la réalisation technique. On notera que le doublage français est de bonne qualité, la synchro labiale officie sur presque tous les PNJs et les bruitages sont dynamiques. Je regrette seulement de ne pas avoir des musiques plus épiques, qui porteraient un peu plus l'action et l'univers du jeu. Sans ça, le son est de très bonne facture, avec des explosions vivaces et surtout des armes aux bruitages particulièrement véloces. Ca fait vraiment plaisir car l'action prend une pêche peu commune. Au niveau des graphismes c'est très différent. RAGE est le premier jeu à fonctionner sous l'id Tech 5, le dernier moteur de John Carmack. Au rang des spécificités, on nous promet de la Mega-Texture, du HDR (gestion des éclairages), de l'anti-aliasing, du shadow map (gestion des ombres), du motion blur, du moteur physique intégré et même du travail multi-tâches. En clair, si RAGE a mit si longtemps à sortir, c'est sans doute un peu à cause de lui. Tout le souci, c'est qu'il arrive bien tard sur nos machines actuelles. En effet, on commence déjà à entendre parler de la relève (WiiU, PS4, Xbox 720…) et l'id Tech 5 je vous l'avoue, n'a rien d'exceptionnel. Finalement je le dit souvent, le grand gagnant de cette génération, c'est l'Unreal Engine III qui est partout et qui est particulièrement adapté à nos supports actuels. Bon, en retard certes mais est-ce que l'id Tech 5 fait du bon travail ? Dans un sens, oui. Il faut être honnête, le design est fabuleux. Bon d'accord, le post-apocalyptique on en bouffe un peu trop ces derniers temps (MotorStorm Apocalypse, Metro 2033, STALKER, Bulletstorm, Borderlands, Crysis 2), il est clair que la désolation a le vent en poupe. Perso je ne suis pas spécialement friand de ça mais lorsque c'est bien fait, je ne rechigne pas.


D'ailleurs,
La puissance des armes est parfois relative... par contre les animations ennemies sont impressionnantes de réalisme
RAGE emprunte beaucoup à Mad Max et à tous les jeux cités (y'a même un petit côté Tatooine de Star Wars Episode I). Vraiment très beau par endroits, notamment dans le wasteland (c'en est même bluffant, une véritable claque !) il est par contre bien plus banal à d'autres. L'id Tech 5 assure pourtant un gros spectacle avec des explosions magnifiques et des décors très variés. Malheureusement, sur PC les options vidéos sont anecdotiques (c'est décevant de la part d'id Software et l'option "transcodage GPU" est loin d'être claire sur ses fonctionnalités) et sur tous les supports, il est impératif de ne jamais s'arrêter regarder la gueule des textures. Ahhh elle est belle la technologie Mega-Texture, elle est belle ! Avec des textures floues et toute dégueulasse quasiment partout (oui partout !), Carmack peut venir se la raconter autant qu'il veut, le rendu fait vraiment peine à voir ! C'est même assez étonnant de voir ça. Autre détail qui m'a choqué : le monde est figé ! Le ciel est un vulgaire bitmap (même si la solarisation essaye de donner le change), c'est d'ailleurs toujours le même et surtout, rien ne bouge. Quelques brindilles dansent un peu sans l'effet du vent mais comme elles sont rares dans ce désert aride… on peut dire qu'il n'y a rien ! C'est digne du grand canyon américain, mais en pire. En somme, une réalisation graphique à l'ancienne… Ne venez pas vous la jouer, voir un ciel figé tel que celui-là, depuis les débuts des années 2000 j'avais plus vu ça ! A part ça, le jeu est fluide. On nous a promis du 60 images/seconde, la promesse est tenue ! Déjà ça fait plaisir à voir, et surtout c'est constant : pas de baisse de framerate, la fluidité est étonnante, même sur consoles. Une belle prouesse. J'en remets une couche sur le design, qui est vraiment très riche, et je poursuis sur les modélisations. Bonne nouvelle, elles sont de grande qualité et surtout, les personnages ne sortent pas tous du même moule. Ca fait plaisir d'avoir une vraie diversité… tout du moins avec les personnages avec qui on interagit. J'ai d'ailleurs particulièrement apprécié les animations des ennemis (moins celles de nos interlocuteurs, nettement plus "robotisés").



RAGE est Note
loin d'être aussi performant que la presse voudrait bien nous le faire croire. Les graphismes sont très beaux mais restent immanquablement fossilisés (d'ailleurs, il n'y a aucune destruction du décor, à quelques babioles près), le gameplay semble sortir d'un autre âge et surtout, l'histoire démarre sur les chapeau-de-roues et s'échoue comme une merde sur l'hôtel de la crédibilité et du développement. Oui de la crédibilité car si le fond du scénario accroche, le développement nous prend vraiment pour des idiots avec son héros aphone qui réalise des missions sans se poser aucune question. Et puis entre nous, dans un monde dévasté, croyez-vous vraiment qu'on aurait de l'essence pour faire des courses ? D'ailleurs, vous avez vu des raffineries dans ce jeu ? Et oui, niveau réalisme, RAGE est complètement à la rue ! C'est vraiment dommage car à mes yeux, il y perd énormément, faisant de lui un titre dont la note ne peut excéder celle qui je lui attribue. Malgré tout, il faut reconnaitre que l'aventure est très plaisante. Les ballades en voiture sont sympas, le design est très fort, certains décors nous scotchent de beauté, les phases FPS ont la pêche (c'est tout le savoir-faire id Software vous me direz :) et puis la fouille des corps, alliée à la construction d'objets et au marchandising, même si ça rappelle fortement Bioshock, je reconnais que c'est bien fait, agréable et que ça donne du corps aux combats. Maintenant, si sur les détails RAGE est décevant, dans l'ensemble il séduit. C'est toute la force de ce développeur de légende qui nous revient en pleine poire, car je me souviens que DOOM 3 nous imposait déjà ce genre de paradoxe. Pour le mot de la fin, je dirais que le jeu est vraiment sympa mais ôtez-vous l'idée de regarder en l'air, de contempler le détail des textures et vivez l'aventure comme elle vient, sans vous poser de questions, et vous passerez un très bon moment en sa compagnie.



Les -

  • Options vidéos trop maigres sur PC
  • Scénario qui part comme une fusée
    et retombe immédiatement
  • Décors figés et textures floues
  • Héros aphone, c'est ridicule
  • Beaucoup d'incohérences
  • Gameplay trop rustre
  • Fin minable
  • Les +

  • Certains décors sont magnifiques
  • L'alternance courses / FPS
  • Qualité des modélisations
  • Moteur hyper fluide
  • Design soigné
  • Intro superbe
  • Le wasteland


  • Vidéo-test




    Test réalisé par iiYama

    novembre 2011 (mise à jour : juin 2012)