Lollipop Chainsaw (X360/PS3)

 






Cliquez pour agrandir

 


Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : juin 2012
Développeur : Grasshopper Manufacture Inc
Editeur : Warner Interactive
Genre : beat-them-all

Version testée : Française
Doublage : US
Textes à l'écran : FR

Support : 1 DVD (X360) / 1 Blu-Ray (PS3)
Espace disque nécessaire : 1Mo (X360) / 7Mo (PS3)
Moteur graphique : Unreal Engine 3
Définitions HD max : 1080p (X360) - 720p (PS3)
Compatible 3D : non

Difficulté :
Compatible Kinect (X360) : non
Compatible Move (PS3) : non
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 1.1 Million (tous supports)









Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Lollipop Chainsaw








Amateur de petites
Vous vous doutez qu'avec un jeu estampillé Suda51, nous avons droit à une histoire complétement bidon ! ^_^
culottes, d'humour décalé, de gore et de zombie, ce jeu est fait pour vous et ça va saigner ! Préparez-vous à tronçonner du zombie à tour de bras avec l'adorable Juliet, la pom-pom girl ultra sexy ! Par les esprits dérangés de Suda 51 et James Gunn, voici une plongée dans un bain de sang 100 % zombie. Le scénario de Lollipop Chainsaw ne vole pas bien haut, mais ce n'est pas ce que l'on attend le plus venant de ce genre de titres. On va dire que c'est donc "passable". Voici ce dans quoi tient le synopsis du jeu : "le jour de l'anniversaire de Juliet Starling, fille d'une famille de psychopathes chasseurs de zombies, la Terre est mystérieusement contaminée par un gaz venu de l'espace, transformant en zombie toute vie animale et humaine sur le globe. Armée de sa tronçonneuse, et aidée de Nick Carlyle, son petit ami (a qui elle a dû couper la tête pour empêcher l'infection de se propager suite à une morsure et qui est maintenu en vie grâce à un rituel connu de la famille de Juliet), elle part autour de l'université de San Romero (ou elle est cheerleader de l'équipe des Knights) afin de sauver la ville de la contamination ! ". Le scénario est donc très second-degré et laisse place à toutes les excuses possibles pour du tronçonnage de masse. Les zombies en prennent pour leur grade et on affronte également les situations les plus barrées possibles, et il faut bien dire que la formule est suffisamment plaisante. Par contre, le gameplay est assez rigide, surtout dans les combos et dans la façon de bouger de Juliet. Mais il y a tout de même un point fort : on ne s'ennuie presque jamais dans ce jeu puisqu'il nous propose au fur et à mesure de l'avancement, différentes armes ou mini jeux assez drôles comme des QTEs à placer au bon moment en sautant sur la tête des zombies ou encore les tickets de Nicks, le tronçorush, le tronçogun, etc. Malgré tout, vers la fin du jeu il n'y a plus de surprises et on finit quand même par se lasser un peu. Car ce qui faisait la force du gameplay disparait et s'aplatit comme une crêpe dans le dernier gros niveau. Heureusement que ce n'est pas très loin de la fin. La caméra, quant à elle, est vraiment énervante par moment au point que plusieurs fois j'ai voulu exploser la manette ! L'auto-lock de son côté, fonctionne 1 fois sur 10 et c'est vraiment saoulant ! Mais le jeu reste très fun malgré tout… étonnant non ? Du côté de la réalisation, les graphismes ne sont pas au top mais il font quand même bien leur office. Entre un Cell-Shading bien maîtrisé et 3D assez décevante, on misera plus sur le côté artistique du soft que sur le côté technique qui, pour l'heure actuelle, reste vraiment à la ramasse. Le côté acidulé et "so girly" de Lollipop Chainsaw remplit très bien son rôle et les poses subjectives, plairont assurément aux amateurs.


Et bien sûr
Le jeu accuse beaucoup de défauts (caméra, lock, contenu, graphismes...) mais il reste fun et rigolo. C'est déjà pas si mal
dans l'ambiance décalée du titre, les couleurs "pop" font leur petit effet et sont très agréables à regarder. Le doublage du jeu n'est pas traduit, tout est en Anglais sous-titré Français. Normal me direz vous pour un jeu Suda51 ! Oui mais le problème c'est que certains sous-titres vont tellement vite qu'on n'a même pas le temps de finir de lire, ce qui est bien dommage car la moitié des blagues marrantes tombe ainsi à l'eau et c'est assez frustrant. Par contre, les musiques sont l'un des gros points forts du jeu ! La plupart des musiques du jeu sont plutôt Rock Hardcore (ce qui n'est pas mon "kif" personnellement). Par contre il y a beaucoup de passages où les musiques changent du tout au tout : tantôt il y aura des musiques façon "Grease" (dans l'esprit, pour ceux qui connaissent), d'autre part on peut avoir des chansons très pop ou très punk, bref, aucune musique ne se ressemble dans Lollipop Chainsaw ! On peut ainsi dire que c'est une grande soupe avec plein de mélanges et où tout le monde y trouvera son compte. C'est l'une de ses forces car que ce soit dans les menus, dans le jeu en lui même ou encore dans le mode "rage", les différentes musiques sont justes excellentes et collent parfaitement à l'univers du titre. Le mode rage est en fait une jauge qui se remplira peu à peu, à force dézinguer du putréfiés. Elle nous permet, d'une simple pression sur la gachette droite, de rendre Juliet quasiment invincible pendant quelques secondes, tout ça sur une musique très fun avec une héroïne qui sautille en poutrant les zombies dans une joie déconcertante. Il faut bien avouer que ce mode est bien pratique, surtout quand on est entouré de cette merdasse décomposée, qui est un peu trop robuste à mon goût (surtout que ce ne sont que de "simples" zombies...). La durée de vie n'est pas le point fort du jeu car il se finit assez vite. Mais il faut bien avouer que c'est suffisant, car le jeu est assez répétitif à la longue et devient même un peu saoulant sur la fin (mais le boss final rattrape un peu la donne :). Ainsi ça va comme c'est, d'ailleurs le soft possède une certaine rejouabilité on va dire, mais pas vraiment pour le jeu en lui-même, c'est surtout pour obtenir toutes les tenues de Juliet (dont certaines sont évidemment, très dénudées :p). Même les combos ne sont pas très intéressants car il est fort possible de finir le jeu s'en en acheter aucun. Il reste encore le mode défi pour les amateurs du genre, mais il faut reconnaitre que la totale absence de mode multi (pas même un petit coop' !) nuit à sa longévité.


Lollipop Chainsaw Note
s'adresse d'avantage aux amateurs de jolies filles, de zombies et d'humour barré, plutôt qu'aux amateurs de gros beat-them-all. Pour ça le dernier DmC Devil May Cry est sans aucun doute un meilleur candidat. Car Lollipop Chainsaw est un jeu à faire pour ce qu'il est, et il ne faut surtout pas le prendre au sérieux. Le second-degré, l'humour potache, le design sous acide propre à Suda51 dont les productions sont de plus en plus marginales, trouve ici le sommet de son art. Si bien sûr le gamer mâle lambda sera séduit par l'étalage de jolie chair, fraiche et féminine, il ne faut pas en perdre son objectivité pour autant. Car nous sommes bien en présence d'un jeu de niche (encore que les ventes restent très correctes selon moi) qui accuse des problèmes de caméra, de lock, de contenu et même de technique. En pensant que nous sommes en 2012 à la sortie du jeu, plus proche de la fin des consoles actuelles que de leur line-up, il est clair que le cell-shading essaie de cacher la misère mais qu'il a bien dû mal. Malgré tout Lollipop Chainsaw est un jeu agréable (et pas seulement pour son héroïne "so sexy") car son fun nous fait habilement oublier ses défauts. En clair ce n'est pas le jeu de l'année, ni même le meilleur beat-them-all, mais il défoule, se révèle rigolo et au final plaisant. Bien des jeux n'en font pas autant…



Les -

  • L'auto-lock qui choisit de s'auto-locker quand il veut...
  • Des combos qui ne servent pas à grand chose
  • Un beat-them-all classique, trop peut-être...
  • Une caméra récalcitrante
  • Gameplay un peu rigide
  • Techniquement dépassé
  • Les +

  • Les fringues à collectionner
  • Des zombies à la pelle
  • Le tronçonnage
  • L'humour
  • Du gore
  • Juliet !

  • Test réalisé par Mugiwara85

    juillet 2013