Hitman Contracts (PC/X360/PS3)

 






   


Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : avril 2004
Développeur : IO Interactive
Editeur : Eidos Interactive
Genre : infiltration

Version testée : Française
Version logicielle (PC) : 1.74
Doublage : FR
Textes à l'écran : FR

Support : 2 CDs (PC) / 1 DVD (PS2-Xbox)
Moteur graphique : Glacier Engine
Difficulté :
Multi-joueurs : non
Titre alternatif : Hitman 3
Prix au lancement : 50€ (PC) / 60€ (consoles)
Score des ventes : 1.15 Millions (tous supports)


Configuration recommandée (PC) :
CPU : 1.6Ghz
RAM : 512Mo
VIDEO : avec 64Mo de VRAM

Configuration de test (PC) :
CPU : Intel Core i5-2500 (3.33Ghz)
RAM : 8Go DDR3
VIDEO : GeForce GT 560Ti avec 1024Mo de VRam
OS : Windows 7 (64bits)
Résolution testée : 1680x1050 (16:10)
Niveau de détails :


Inclus dans la compilation Hitman HD Trilogy disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)


Hitman Contracts









47 est de retour
Le scénario est sympa mais au fond, on n'apprendra rien de nouveau
et il revient encore plus charismatique et professionnel que jamais ! Malencontreusement, il est grièvement blessé alors qu'il exécutait l'une de ses missions. Notre fameux tueur à gages se réfugie alors dans la chambre d'un hôtel parisien où il s'effondre. Fiévreux, malade et en plein délire, 47 voit sa vie défiler ou plutôt celui de son tableau de chasse... C'est en repensant à tous ses anciens contrats, là allongé sur une table, une balle dans le ventre, que 47 découvrira les valeurs de la vie. L'histoire reprend directement après Hitman 2 : Silent Assassin. Notre agent favoris va donc ressasser le passé. Si jusqu'à l'épisode 2 le fond de l'histoire n'avait d'intérêt qu'au début et à la fin, cette fois des bribes de vidéos (d'une qualité assez moyenne avouons-le) nous racontent comment notre agent va faire pour s'en sortir. Ainsi, même si le fond de toute cette histoire est plus léger que jamais, on prend plaisir à parcourir le jeu en entier pour savoir, pour comprendre ce qui lui est arrivé. Le plus appréciable étant que la dernière mission n'est autre que la suite des événements relatés dans ces vidéos. Une belle continuité. Maintenant ne vous attendez pas à de quelconques révélations car il n'y en a tout simplement pas ! Et pour ce qui est de la mise scène, elle reprend la formule d'Hitman 2, sans plus de fioritures. Hitman Contracts offre un beau mélange entre des missions issues du premier épisode et d'autres qui sont originales. Il faut dire que si Hitman 2 tient encore bien la route de nos jours, le premier opus a par contre sacrément vieilli. Ainsi Contracts lui rend hommage d'une bien belle manière, en proposant des "remakes" des missions les plus cultes qu'on a déjà vécu. Le jeu en lui même est par contre devenu assez facile (tout du moins en mode normal) et dégainer les SilverBallers pour dégommer tout le monde, est devenu chose facile. Car ceux qui ont connu la frustrante difficulté et l'intransigeance du premier opus, verrons ici un challenge nivelé par le bas, sans doute pour mieux s'ouvrir au grand public (certains ne s'en plaindront pas, d'autres y verront un déclin de la série).


Cependant
On retrouve le même gameplay qu'Hitman 2, avec en plus une difficulté plus accessible
ne vous en faites pas, la difficulté reste quand même d'un bon niveau pour le "commun des mortels", avec parfois des missions vraiment pas facile à aborder. Disons que le vrai changement se situe plutôt au niveau de l'action, puisqu'on peut désormais tuer quasiment tout le monde, sans trop que ça se voit ou que ce soit pénalisant. Mais comme vous l'aurez compris, ce n'est pas là le but du jeu : un Hitman se doit d'être jouer en infiltration pour pouvoir amuser comme il se doit. Il faudra donc passer en difficulté "professionnel" pour avoir un peu de challenge (à noter qu'à l'image d'Hitman 2, finir avec le rang "silent assassin" débloque de nouvelles armes). Sinon le gameplay reste plus ou moins inchangé avec toujours nos 7 sauvegardes. L'interface et les possibilités de 47 sont encore un peu plus souples, les menus et l'inventaire sont plus apprivoisables même si ça n'a jamais vraiment été un défaut de la série. Nous avons aussi la technique de la "seconde chance" : si on est trop blessé, l'action passe au ralenti et si on bute 4 mecs dans ce laps de temps, on continue le jeu au lieu de mourir sur place. Mais soyons clair, si vous jouez bien (traduisez "infiltration"), théoriquement vous ne devriez jamais assister à cette scène. Maintenant on peut aussi y voir une certaine stagnation de la série, là où justement, les fans espéraient de réelles évolutions. On n'a toujours pas de mini-map (on ouvre en permanence la carte, qui est toujours aussi pratique soit-dit en passant, mais c'est un peu chiant à la longue), les portes se ferment encore par magie, le pire étant les gardes. Au moindre acte suspect, ils sortent les flingues et tirent à vue ! Ou encore, on nous indique que la sécurité cherche un type chauve et suspect. C'est débile, ils ne peuvent pas le savoir ! La détection est donc totalement arbitraire, nous forçant parfois à sortir les armes, alors que jusqu'ici, on était un fantôme. Bref, de petites critiques dû à de vieilles mécaniques qu'on aurait apprécié voir changées, ou au minimum améliorées. Fonctionnant toujours sous le vieux moteur Glacier Engine développé par IO, le jeu se veut là aussi très proche d'Hitman 2... peut-être même un peu trop ! En effet, les graphismes ne semblent que s'être légèrement peaufinés, et les 1 an et demi qui séparent Hitman 2 de Contracts, ne semblent pas tellement avoir été mis à profit.


Car dans la
Les graphismes sont sympas mais l'évolution technique reste minimale
période de sortie du jeu, signalons quand même que de gros hits ont fait leur apparition à savoir Max Payne 2, Unreal Tournament 2004, Prince of Persia : L'Ame du Guerrier ou encore des gros tueurs du type Halo 2 (Xbox) ou Far Cry (la grosse référence de l'époque sur PC) qui est sorti tout juste un mois avant. Hitman Contracts prend donc un sacré coup de vieux tant pour ses animations qui manquent de souplesse, que ses capacités techniques qui désormais, sont vétustes (c'est surtout vrai sur PC, un peu moins flagrant sur consoles). Pire, il arrive que dans certains niveaux on affronte une armée de clones ! C'est d'autant plus le cas dans le Manoir Winston où tous les gardes sont identiques. Ca fait un peu tâche quand même... Heureusement pour lui, Hitman Contracts garde un certain charme architectural (surtout pour les niveaux remixés, qu'on prend plaisir à redécouvrir) et 47 conserve son flegme et son charisme habituel. Ouf, l'honneur est sauf :) Musicalement, Jesper Kyd a encore frappé ! Autant dire que c'est encore une excellente bande-son que le compositeur nous propose, avec à chaque épisode, des musiques toujours ancrées dans l'ambiance des niveaux. L'aventure en est d'autant plus immersive. A part ça, le jeu est entièrement traduit en français (comme pour le précédent opus), avec d'ailleurs un doublage d'une qualité très correcte pour 2004. Si aujourd'hui on trouve la qualité un peu en dessous de la norme (il est bien normal que nos doubleurs locaux fassent de mieux en mieux), pour l'époque le travail voxographique était dans la norme haute. Terminons la partie sonore avec les bruitages, qui sont pour la première fois, assez réalistes. Enfin ! Les armes ont du punch et rendent hommage à leur puissance. Une belle mise à jour. Finissons avec la durée de vie, qui compte entre 7 et 8 heures de jeu si on connait le titre par cœur, une bonne douzaine d'heures (au moins) si on ne le connait pas. En plus de ça, il faut ajouter une très bonne rejouabilité si on veut atteindre le rang des meilleurs assassins et tester la multitude de possibilités qui nous sont offertes pour zigouiller nos cibles. C'est donc une très bonne durée de vie, même si certains s'offusquent de ne toujours pas avoir de mode multi.



Contracts est un bon Hitman. Note
Il a ses défauts, comme le fait de stagner sur certains points ou encore qu'au fond, l'histoire ne nous apprend rien de plus sur 47, mais il reste un excellent jeu d'infiltration. Savant mélange de niveaux remixés avec intelligence et de contenu original, il offre une aventure intéressante avec notamment un gameplay qui s'est (un tout petit peu) affiné. Maintenant c'est un fait, Contracts s'apparente plus à un add-on de luxe qu'à une véritable suite, tant il reprend Hitman 2 à la lettre. Cependant, comment ne pas se laisser séduire par cet épisode qui fait de plus en plus le grand écart entre accessibilité et challenge pour les hardcores gamers, qui joueront à coup sûr en difficulté max et qui chercheront à relever les défis (ce que les gens normaux ne feront pas, tant c'est difficile). Ainsi malgré des défauts (souvent récurrents à la série) ou des graphismes qui n'ont pas su évoluer plus vite, le fan comme le néophyte ne peut qu'aimer un 47 toujours plus séduisant, un jeu finalement atypique bien loin des titres concurrents comme Syphon Filter, Splinter Cell ou Metal Gear Solid. Car loin de se fourvoyer pour faire de l'oeil au grand public, un Hitman reste un Hitman.



Les -

  • Plus facile que les précédents épisodes (oui ça peut être une critique pour certains)
  • Encore trop de vieilles mécaniques qui viennent ternir l'expérience
  • Un rendu graphique qui s'est à peine amélioré
  • Trop peu de changements depuis Hitman 2
  • Les +

  • Certaines missions sont des remix du premier épisode
  • Un arsenal toujours plus étoffé
  • Une bande-son plus travaillée
  • Un gameplay amélioré


  • Test réalisé par Mugiwara85 & iiYama

    avril 2013