Dragon's Dogma (X360/PS3)

 






 


Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : mai 2012
Développeur : Capcom
Editeur : Capcom
Genre : RPG / aventure

Version testée : Française
Doublage : US
Textes à l'écran : FR

Support : 1 DVD (X360) / 1 Blu-Ray (PS3)
Moteur graphique : MT Framework 2.0
Compatible 3D (consoles) : non
Difficulté :

Compatible Kinect (X360) : non
Compatible Move (PS3) : non
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 2.45 Millions (tous supports)






Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Dragon's Dogma








Le monde qui
Comme dans tout RPG digne de ce nom, nous avons beaucoup à explorer et une durée de vie assez conséquente
nous est proposé dans Dragon's Dogma, c’est Gransis. Une contrée confrontée au retour d’un dragon millénaire, qui n’a rien trouvé de mieux à faire que de voler votre cœur et de détruire une partie de votre village. Avec la résurgence du Dragon, c’est une faune des plus indésirable qui refait son apparition sur Terre. Une seule personne peut mettre fin à ce chaos : l’insurgé. Et bien entendu, c’est vous ! Oui c'est classique, très classique mais bon, le scénario se tient et l'histoire qui se déroule durant le jeu est plutôt bien construite. Comme tout bon jeu de rôle (RPG) qui se respecte, Dragon’s Dogma propose un éditeur de personnages des plus poussés. Les moindres détails physiques de votre héros peuvent être modifiés à l’envie (poids, traits physiques...). Ensuite, il ne vous reste plus qu’à choisir une des trois classes proposées (chasseur, mage, guerrier) avant de sauter de plein pied dans un monde d’heroïc fantasy. Votre destinée n'aurait pas lieu d'être sans l’aide de partenaires : les pions. Des êtres venus d’un autre monde qui vous obéiront aveuglément. Vous avez la possibilité de créer un groupe allant de 2 à 4 pions composé de vous, de deux pions recrutables dans le jeu et d’un pion unique que vous aurez créé de toute pièce. Ce pion principal vous suivra dans toutes vos aventures, il verra ses capacités augmenter en même temps que les vôtres et pourra même vivre d’autres aventures en rejoignant la partie d’un autre héros. C'est ce qui fait de Dragon’s Dogma un jeu novateur. L’intégration de ces pions donne une dimension particulière à votre aventure. Plus que de simples compagnons de routes, les pions sont des éléments indispensables à votre survie dans Gransis. De même pendant les périodes où vous ne jouez pas, une image de votre pion principal pourra être utilisée par d'autres joueurs (internautes) qui pourra ainsi acquérir certaines expériences et obtenir des cadeaux. Un vrai plus ! En effet, le monde regorge de créatures féroces telles que des trolls, des morts-vivants ou des dragons que vous devrez éliminer avant de pouvoir continuer votre aventure. Les affrontements de Dragon’s Dogma sont frénétiques mais peuvent vite devenir assez brouillons lorsque vous avez à faire à des adversaires de faible niveau.


A l'inverse,
Si la réalisation n'est pas de premier ordre, le design est par contre très bon
les rencontres avec les créatures fantastiques comme les trolls, les cyclopes ou encore les chimères sont incroyablement épiques. Ces véritables montagnes vivantes donnent lieu à des combats beaucoup plus techniques qu’il n’y parait. Ceux-ci peuvent parfois durer de très longues minutes durant lesquelles vos nerfs sont mis à l'épreuve. La possibilité d’escalader ces créatures afin d’atteindre leurs points faibles se révèle intense. Dragon's Dogma offre les combats les plus dynamiques et les plus dantesques que l’on ait vus depuis Monster Hunter Freedom et Shadow Of The Colossus. Petit bémol quand même : une caméra par moment un peu en retard à cause d'une action effrénée. Le reste du jeu est très classique avec une quête principale, des quêtes annexes, beaucoup de PNJs à rencontrer, des matériaux à récupérer et des armes à découvrir… rien de nouveau mais cela reste d'assez bonne réalisation. L'IA des pions est globalement satisfaisante (ils réalisent le minimum vital, même si parfois ils ont un QI de poule), par contre l'un des défauts majeurs du jeu c'est une interface peu (ou pas) adaptée à ce type de jeu. Aussi magnifique que soit le monde de Gransis, il est hélas parsemer de bug de textures. De temps à autres les décors mettent quelques secondes avant de s'afficher à l’écran. Graphiquement le jeu est impressionnant par la diversité de ses décors, de la plaine au volcan en passant par des catacombes ou encore les montagnes. Donc vous pourrez être déçu techniquement par le titre mais le design et l'univers, bien que classique, sont de bonne facture. L'intro de Dragon's Dogma est orientée Rock japonais (une hérésie pour certains, bien que pour ma part j'ai plutôt apprécié). L'auteur de ces musiques n'est autre que Tadayoshi Makino, l'homme à l'origine des bandes-son de Monster Hunter, le titre phare de Capcom. Seul bémol : en combat, les pions répètent inlassablement les mêmes choses et cela devient vite lassant. Le jeu est a une durée de vie vraiment honnête. Compter 24h environ pour finir la quête principale, rajouter une vingtaine d'heures de plus avec les quêtes secondaires. Les phases de recherche font légèrement grimper la durée de vie, ainsi que la recherche d'armes et d'armures toujours plus puissantes. Compter de temps à autres des heures de "leveling" ou de "farming" pour pouvoir combattre aisément les adversaires les plus puissants. Le new game+ propose de recommencer l'aventure dans une difficulté supérieure avec l'apparition d'un ennemi de taille le UR-Dragon, dit dragon "primordial", un ennemi qu'il est possible d'affronter à sa guise à condition de le trouver dans Gransis ou dans le puits de l'éternité à la fin du jeu.



Dragon's Dogma Note
est pour moi un RPG a su s'imposer comme l'un des meilleurs de cette année 2012 (certainement pas le meilleur, mais il est très agréable à jouer), d'autant que le système de gestion de ses pions en fait un jeu novateur. Les combats contre des boss gigantesques rendent le jeu incontournable pour les passionnés de RPGs et qui ont terminé tous les titres majeurs. La durée de vie est plus qu’honnête et même si le jeu a de nombreuses qualités, il a tout de même quelques défauts majeurs, notamment des bugs de textures ou une IA des pions pas toujours brillante. Bref, il plaira aux adeptes de la série Monster Hunter mais de par sa difficulté il est à déconseiller au néophytes (qui risquent d'être vite s'énerver).



Test réalisé par Hiidan72

Lire l'article original sur CHISHIKI72
novembre 2012