Dragon Ball Z : Battle of Z (X360/PS3)

 





Cliquez pour agrandir

 


Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : janvier 2014
Développeur : Namco Bandaï
Editeur : Namco Bandaï
Genre : combats

Version testée : Française
Version logicielle : 1.0
Doublage : US ou JAP (au choix)
Textes à l'écran : FR

Support : 1 DVD (X360) / 1 Blu-Ray (PS3)
Espace disque nécessaire : 1Mo (X360) / 5Mo (PS3)
Moteur graphique : CRIware
Définitions HD max (consoles) : 1080p (X360) - 720p (PS3)
Compatible 3D (consoles) : non

Difficulté :
Compatible Kinect (X360) : non
Compatible Move (PS3) : non
Multi-joueurs : 2 à 8 joueurs

Abréviation : DBZ : Battle of Z
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 430.000 (tous supports)


Aussi disponible sur :



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Dragon Ball Z

Battle of Z


Je suis
Le scénario est bâclé et pas du tout mis en scène. Une déception quand on connait le contenu de la série
un grand fan de Dragon Ball depuis ses débuts, du moins jusqu'à Dragon Ball Z car la suite de ses aventures m'a plutôt laissé de marbre. Depuis le premier Dragon Ball sorti sur console PS3 et Xbox 360, les jeux de la licence m'ont carrément refroidis. En effet entre un épisode sur Kinect qui frôlait le ridicule avec sa maniabilité très spécifique, et d'autres titres qui offraient des jeux de combat assez mollasson, une réalisation pas toujours à la hauteur de ses héros, ou des combats plutôt asthmatiques... bref j'ai un peu abandonné la licence. Et puis les premières images de ce Dragon Ball sont arrivées et je fus submergé d'un grand espoir et je me suis dit que nous allions avoir enfin la chance de pouvoir jouer à un DBZ un peu particulier qui rappelait à l'époque du Legend, offrant des affrontements à plusieurs avec des boss d'une taille assez gigantesque et un casting plutôt alléchant. C'est donc avec une très grande espérance que je suis allé voir mon revendeur favori afin d'acquérir ce nouvel opus de Dragon Ball… qu'est ce que j'ai pas fait ! : ( On se retrouve comme d'habitude face aux différents arcs narratifs reprenant l'ensemble des aventures de la série en passant aussi par les OAV et bien sûr le dernier film de la célèbre saga japonaise. Première chose, on peut regretter que le mode solo n'offre pas ce que nous avons connu dans les meilleurs épisodes, c'est-à-dire de superbes cinématiques, un véritable respect de l'œuvre originale et surtout un respect des fans de la série. Ici ça ressemble un énorme fourre-tout, sans véritable finalité, ni respect de l'œuvre de Toriyama. On se retrouve donc avec un jeu qui, au niveau de l'histoire, se retrouve complètement déséquilibré. On enchaine un événement à l'autre sans véritable transition, et lorsqu'il y a une transition, celles-ci est à la limite du ridicule. Alors bien sûr on peut se dire que nous allons vivre enfin les aventures à 4 et que dans ce cas-là nous pouvons faire quelques concessions sur l'histoire, mais là les développeurs se sont oubliés !! On ne peut pas développer un Dragon Ball sans avoir un minimum de conformité et de considération pour l'histoire et pour l'œuvre qui a été créée.


Lorsque nous
Le gameplay se résumé à 4 touches. C'est pas du tout dyamique, ni même intéressant
mettons en place pour la première fois le disque du jeu, il se lance alors une cinématique qui n'est peut-être pas la plus impressionnante jamais vu dans l'histoire des jeux Dragon Ball mais qui est franchement de très belle facture, avec en plus une musique dynamique. On retrouve véritablement ce qui fait le charme des jeux DBZ. Puis il faut sélectionner le mode de jeu et là déjà, l'euphorie retombe d'un coup ! Les graphismes sont fades il n'y a vraiment pas de quoi pavoiser face à un menu aussi triste et aussi peu dynamique que possible. Une fois que vous avez sélectionné votre mode (prenons par exemple le mode histoire) vous allez arriver face à un menu complètement imbuvable et sans aucune personnalité. On vous proposera de sélectionner la mission, les 4 combattants qui feront cette mission (en sélectionnant le personnage principal et ensuite les autres personnages correspondant à votre choix). On peut remarquer que les personnages sont plutôt attrayants visuellement. Ils sont assez honorables et offrent une certaine crédibilité à l'ensemble. Puis en lançant le jeu, on s'attend véritablement à avoir une cinématique qui "envoie du bois" ou les premières images typées dessin-animés qui vont en mettre plein les yeux et vous lancer dans l'aventure… Et il n'en est rien ! On arrive directement sur une map qui, la plupart du temps est vide, sans vie, et malgré tout fidèle au manga. Personnellement j'ai apprécié le fait d'avoir des graphismes typés cell-shading pour les personnages, cela me fait véritablement penser à l'oeuvre de Toriyama et on se retrouve donc ici avec un choix artistique qui ne plaira pas à tout le monde, mais qui n'est pas délirant, ni même contradictoire par rapport à l'idée que l'on peut se faire de cette licence. Visuellement le jeu souffle le chaud et le froid : le moteur graphique doit dater de plusieurs années (celui de Raging Blast ?) et c'est hélas un énorme point noir. Les quelques effets lumineux sont assez sympathiques, mais on est très loin de ce que nous pouvions espérer. Imaginez-vous face à un jeu qui arrive sur une console en fin de vie or ici on a beaucoup de mal à s'extasier plus de 5 minutes. Je serai franc avec vous : au départ ce jeu me paraissait plutôt honorable, même sympathique au niveau graphique, mais après quelques combats cela devient très lourd et peu intéressant.


La seule
Pas de coop' en local : encore une aberration !
chose qui sauve ce Dragon Ball Z, ce sont les 70 combattants. On reconnaît sans aucun mal chacun d'entre eux. Mais le fait de ne pas avoir la possibilité de pouvoir se transformer ne donne pas tout le charme que visuellement certains épisodes (sur PS2 et autres consoles old-gen) nous avaient habitués. Côté gameplay, au départ je pensais que ce n'était uniquement qu'un jeu de combat, avec une bonne dizaine de coups déclenchant des super rafales, enchaînant les transformations à volonté, tout cela face aux personnages mythiques de la série, des monstres gigantesques... Mais une fois passée la première heure, on s'aperçoit très rapidement que celui-ci est extrêmement limité. En effet, même si cela peut irriter certaines personnes qui aiment ce jeu, il ne ressemble pas à un jeu de combats traditionnel mais plus à une sorte de jeu d'action mélangé à quelques traces de RPG (je dis bien quelques traces car il ne faut véritablement pas exagérer le phénomène). On retrouve ici l'évolution des performances des personnages en changeant de catégorie, on peut attribuer à chaque personnage de nouvelles personnalisations. Autre particularité du jeu : vous pourrez choisir les combattants. Vous choisirez certains personnages, si ceux-ci font partie au départ de l'arc narratif et si ceux-ci font partie soit des héros soit des méchants (il n'y aura pas de mélange possible), on se retrouve face à phénomène un peu particulier : plus puissant sera le personnage, moins vous aurez la possibilité de "respawner" (revivre) et donc le risque sera plus important car le game over pourra arriver plus rapidement. Au contraire, si vous choisissez un personnage plus faible alors vous aurez bien sûr plus de possibilité de "respawner" (mais le combat verra sa difficulté augmenter). Maintenant du point de vue du jeu, on peut bien sûr saluer le fait que les développeurs aient décidé de faciliter et de simplifier le gameplay en attribuant une touche pour le corps à corps, une autre pour envoyer des attaques mi-distance, une autre pour voler et une autre pour déclencher "un coup spécial" mais au bout d'un certain temps, on s'ennuie ferme car à part déclencher les mêmes coups dans le même ordre, on se demande à quoi servent ces affrontements. Il suffit simplement de se cacher derrière des rochers, de cibler son ennemi et d'envoyer la cavalerie dessus. Les développeurs ont aussi bâcler l'IA des personnages, ce qui fait que vos partenaires auront souvent l'intelligence proche d'un poulpe cuit, n'allant pas combattre là où vous le demandez, ne vous sauvant pas d'une mort certaine lorsque vous vous écroulez sous les coups des ennemis et ce malgré leur présence à quelques centimètres de vous.


On ne peut
De prime abord les graphismes sont sympas mais en fait, c'est surtout vide et limité
pas dire que le jeu propose un quelconque intérêt d'un point de vue gameplay et s'est véritablement là où le bas-blesse le plus, car les Dragon Ball sont avant tout des jeux faits pour les amoureux des combats même s'ils ont toujours été beaucoup plus simplifiés que certains gros titres spécialisés dans la genre. Mais nous avions à chaque fois une impression de puissance et surtout l'impression de participer aux combats. Ici il n'en est rien, on a véritablement l'impression de subir. Certains coups se déclenchent sous forme de QTE et on a plus l'impression de regarder que de participer. On a du mal à comprendre l'intérêt de certaines jauges et on ne peut pas du tout se transformer pendant les combats. En effet il faudra systématiquement prendre le personnage transformé au départ du jeu sinon celui-ci restera sous sa forme traditionnelle. Autre défaut, on peut sélectionner jusqu'à 4 fois le même personnage ce qui devient complètement illogique et délirant. Il n'y a pas une once de respect et de réalisme, et au final lorsque le combat se termine on aurait pu s'attendre à une petite cinématique qui aurait félicité le joueur d'avoir déjà passé du temps à essayer désespérément de finir certains combats, et bien non ! On arrive directement sur un système de notation un peu aléatoire. Il faudra remplir une jauge qui, a première vue, vous permettra d'obtenir des "points Premium" afin d'avoir des objets particuliers qui vous permettront aussi de ressusciter vos partenaires durant les combats. Privilégiez la coopération avec une personne extérieure plutôt qu'avec les bots (gérés par une IA catastrophique donc) car sinon le jeu vous fatiguera très rapidement. Ici lorsqu'un ami vient jouer, l'avantage est que celui-ci peut sélectionner les personnages qu'il désire (s'il est plus loin dans l'arc narratif), et que cela peut vous permettre (si vous êtes coincés dans un combat précédent), de pouvoir plus facilement en venir à bout grâce à celui-ci. Je sais tout cela parait un peu fouillis, lorsqu'on développe ce gameplay. Il est assez bordélique, cela ressemble plus à une sorte de jeu de mêlée et tout joueur qui souhaite partir sur cette expérience Dragon Ball doit surtout prendre conscience que son gameplay n'est pas du tout fin et que grosso modo il vaut mieux jouer à la serpette voir au bazooka. Et vous ne serez pas ici dans un jeu où chaque quart de cercle vous permettra de gagner un combat.


De plus
Pour un jeu DBZ, ne pas avoir la bande originale est une faute de plus ! Heureusement le doublage japonais est de qualité
la caméra, qui par moment est prise de convulsions, voire d'un manque de clarté pour ce jeu. Les murs invisibles traînent un peu partout sur la surface des zones et les maps ne sont pas bien grandes, même si visuellement on a l'impression du contraire. Et lorsqu'on essaie de s'envoler et d'aller vers les cieux, on s'aperçoit que le "plafond" est très bas. Vous me direz donc : pourquoi tenter l'expérience Dragon Ball ? Je vous répondrai tout simplement qu'en étant passionné par la série, je n'ai pas attendu les premières critiques et pour la première fois, je peux le dire : j'aurais mieux fait d'attendre !!! Bien sûr, on peut toujours dire que le jeu peut se perfectionner avec des DLCs ou des mises à jour, mais là on se retrouve avec un titre tellement inférieur à ce que pourrait proposer cette licence qu'il est juste décevant ! Ici il n'y a rien d'intéressant. Je conseille vraiment à tous ceux qui veulent l'acheter ou qui l'ont acheté, de faire des cessions d'une ou deux heures et de ne surtout pas rentrer dans de trop grandes cessions, car elles pourraient directement vous taper sur les nerfs et vous amenez à faire un lancer de disque par la fenêtre. Pour ce qui est du son (comment dire cela poliment ?) comment en 2014, des développeurs qui souhaitent lancer un jeu connu dans le monde entier (enfin presque) peuvent ne pas investir dans les musiques originales. On se retrouve encore une fois avec un jeu qui nous offre juste des musiques qui n'ont rien à avoir avec le gameplay ! On est face à des musiques complètement en dehors du dessin-animé et en inadéquation. On retrouve par contre avec plaisir des voix japonaises sous-titrées en français. Vous avez aussi la possibilité de mettre les voix en anglais et on retrouve les différents bruitages qui correspondent plutôt bien à l'original. Enfin niveau de durée de vie, là c'est encore pareil : comment avoir envie de passer de nombreuses heures sur ce jeu qui est d'une mollesse totale. Personnellement je n'ai pas trouvé comment, après avoir passé les 5 à 6 heures du mode solo (ce qui déjà est déjà une purge !) j'ai revendu mon exemplaire… non-sans plaisir.



Ce jeu Note
n'est même pas une déception, il est tout simplement (pour moi) dans la lignée des jeux médiocres que la licence nous a offert ces dernières années. Ils se sont offerts le luxe de nous vendre du rêve au travers d'affrontements multiples et dantesques, et on se retrouve avec un titre qui n'est ni un bon jeu de combat, ni un jeu d'action complètement assumé et abouti, ni même un vrai jeu matinée de RPG. On se retrouve avec un ersatz qui n'a tout simplement pas voulu choisir son camp, un énorme fourre-tout qui gâche une licence avec un potentiel formidable. Pour ma part ce jeu ne mérite pas plus que sa note et pour avoir la moyenne, il aurait déjà fallu que le jeu nous offre un visuel plus clinquant, surtout que nous allons sur la fin de vie de cette génération de console. Le jeu ne nous offre pas de transformation en temps réel durant les combats, 70 personnages dont beaucoup ne sont qu'une simple évolution qu'il faut choisir dès le début. Un mode scénario à la ramasse qui ne respecte rien (ni la force et ni la puissance du manga d'origine), des cinématiques tout simplement inexistantes et cela apporte une fadeur, une tristesse et un manque de dynamisme incroyable. Battle of Z ne nous offre même pas des affrontements en offline de qualité, et qui pour certains sont longs, complètement linéaires et totalement anesthésiants. Un gameplay résumé à 4 touches, une intelligence artificielle à la ramasse et le pire c'est de constater que le jeu est vendu dans certains magasins à petit prix 60€… bien trop cher pour son contenu. Alors bien sûr il reste de Dragon Ball des affrontements à 4 joueurs, certains combats sont un poil dynamiques, un visuel qui dépendra uniquement de votre goût et de votre adhésion ou non aux choix artistiques des développeurs. Ce jeu est tout simplement la mauvaise surprise du début 2014. Il m'arrive rarement d'être déçu d'un jeu mais là, je trouve aberrant qu'en ayant passé tant de temps à nous faire miroiter ce nouveau Dragon Ball Z, on se retrouve avec "ça". Vous l'aurez compris, si vous avez envie de jouer à Dragon Ball, je vous conseillerai plus de vous refaire la main sur d'anciennes versions, peut-être même de regarder directement la série, mais pas de perdre votre temps avec ce software. Croisons les doigts pour que le prochain Dragon Ball sur Next-Gen (PS4, XBO) soit plus "traditionaliste" et qu'il soit mieux réalisé, qu'il respectera l'œuvre, les fans, et qu'il offre tout simplement du fun. Sur ce je me replonge dans le manga : là au moins les combats sont dynamiques.



Les -

  • Graphiquement pas terrible
  • De gros soucis de caméra
  • Pas vraiment de scénario
  • Certains sont trop longs
  • Un gameplay limité
  • IA dans les fraises
  • Des menus ratés
  • Les +

  • Des combats dynamiques
  • Le doublage japonais
  • 70 personnages


  • Test réalisé par Puffmagicd

    Lire l'article original sur CHISHIKI 72
    aout 2014