Deus EX Human Revolution DLC (PC/X360/PS3)

 








Sauvetage de Tong
Le Chainon Manquant


Testé sur :


Développeur : Eidos Montréal
Editeur : Square Enix
Genre : RPG - FPS - infiltration

Version testée : Française
Doublage : FR
Textes à l'écran : FR

Support : en téléchargement uniquement
Moteur graphique : Crystal Engine
Définitions HD max (consoles) : 1080p (X360) - 720p (PS3)
Compatible 3D (consoles) : non

Difficulté :
Compatible Kinect (X360) : non
Compatible Move (PS3) : non
Multi-joueurs : non



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Deus EX

Human Revolution
Le Chainon Manquant
Sauvetage de Tong





On le sait, avec la 7e génération de consoles s'est installé durablement un vieux phénomène, celui de l'add-on. Autrefois connu des joueurs PC, aujourd'hui tout jeu à gros budget a ses "ajouts" monnayables et qu'on nomme aujourd'hui les "DLCs". Deus EX Human Revolution est un très grand jeu, l'un des plus grands de 2011 et je dirai même, l'un des meilleurs de cette génération. Et bien sûr il ne déroge pas à la règle précitée. Alors c'est vrai, certains s'insurgent en fustigeant les éditeurs et les développeurs en disant que "ce contenu" devrait être inclus à l'aventure principale et non vendue séparément, qu'on ampute l'aventure créé pour mieux nous les vendre petits bouts par petits bouts. C'est surtout vrai lorsque le-dit contenu est déjà sur le disque du jeu… on ne revient pas sur la honteuse affaire de Capcom et de Street Fighter X Tekken, où chaque personnage vendu à prix d'or était déjà présent dans le jeu. Bref, si le phénomène se retrouve ici aussi (j'en parle de suite), ce n'est pas le cas du célère add-on/DLC "Le Chainon Manquant", qui pèse à lui seul 2Go (c'est beaucoup quand on pense que le jeu entier tient sur un seul DVD) et qu'il est sorti 2 mois après le jeu. En somme nous allons voir ensemble les 2 plus-values qui apportent au scénario. Et oui, comme pour Mass Effect, je m'attèle aux DLCs "intéressants". Pas de pack d'armes, de maps multi et autres babioles, je me cantonne aux DLCs qui apportent un véritable contenu à l'histoire et rien d'autre. Verdict dans les lignes qui suivent.


   

________________________________________________________________________
Pack Mission Explosive : la mission bonus "Sauvetage de Tong"




Prix : 2.5€ à 3€ selon le support
Sortie : août 2011
Volume : moins de 1Mo


Soyons clair dés le début, la mission "Le Sauvetage de Tong" fut offerte à toux ceux qui ont précommandé le jeu avant sa sortie ou aux détenteurs des versions collector, dites "augmentée" (Augmented Edition). Question tarif, la mission quasi seule coute environ 3 €uros. A ce prix là on a droit également à quelques babioles inutiles. Pour un €uros de plus, on nous offre 10.000 crédits supplémentaires (ce qui ne sert plus à rien à ce stade de l'aventure puisqu'on est déjà blindé), plus 2 armes : le fusil à double canon et le fusil de précision avec silencieux (en plus du lance-grenades de la version normale). Autant dire que tout ça c'est bien beau, mais ça ne sert pas à grand-chose. Dans le cas d'un achat en ligne de la mission, le jeu ne téléchargera qu'un petit patch de déblocage. Mais alors les données sont sur le disque ? Oui mais avant de crier au scandale on peut comprendre la démarche puisqu'ainsi tous les disques sont identiques et seul le code d'activation change. Niveau histoire, c'est tout bête : le père Tong (vous savez, le vieux avec l'énorme tâche de vin sur le visage) vous demande de sauver son fils avant d'accepter de vous aider dans votre enquête (si la mission n'est pas débloquée, il va droit au but). Tracer Tong (pseudo "ttong"), on en a déjà entendu vaguement parler dans un mail et on comprend que le petit gars menait sa petite rébellion de son côté. Reste que le père n'accepte pas de savoir son fils prisonnier de ses opposants, mais ne peut envoyer sa propre armée sous peine que tout ça finisse en guérilla urbaine. Reste plus qu'à envoyer un mercenaire, un émissaire capable de résoudre seul, cet épineux problème. Adam Jensen est donc l'homme de la situation. Malheureusement, cette mission se torpille bien vite : 10 minutes grand max, mettons 15 à 20 minutes si on la joue super infiltration et qu'on compte les déplacements entre le père Tong et le lieu de mission. Effectivement ça fait court et à 3€ les 10 minutes, c'est un peu du vol. Car cette mission se passe dans les égouts, elle sollicite vivement une action musclée et au final il y a peu de choses récupérer. Un peu d'argent, quelques munitions, quelques mails… et la gratitude du père Tong d'avoir rapatrier le fiston en un seul morceau. Bref, pas grand-chose à se mettre sous la dent et si vous me demandez mon avis : non ce petit DLC ne vaut pas son prix. Si maintenant vous achetez une édition collector ou êtes l'heureux possesseur d'une version précommandée, l'histoire est un peu différente.




Cliquez sur l'image pour l'agrandir

________________________________________________________________________
Le Chainon Manquant




Prix : 11€ sur PC / 12€ sur PS3 / 15€ (1200pts) sur Xbox 360
Sortie : octobre 2011
Titre alternatif : The Missing Link (US)
Volume : 2Go


Le Chainon Manquant est le premier "vrai" DLC d'Human Revolution (et visiblement le dernier puisqu'à l'heure de ce test, aucun autre contenu "scénarisé" n'est prévu pour ce jeu). Ce bout d'aventure se place pile au moment où Adam Jensen entre dans un caisson de cryostase, juste avant de débarquer pour le Ranch Omega. Les développeurs ont cru bon de glisser leur contenu dans ce laps de temps, alors que personnellement, les quelques jours qui séparent l'entrée de la sortie du caisson, ne m'ont pas parues si étranges. Le voyage aurait pu être long, puisque de toute façon Jensen était blessé (suite à l'explosion dans le port d'Hengsha) et il aurait très bien pu mettre ce temps à profit pour se reposer et retrouver ses forces. Mais la réalité est en fait tout autre. Dans ces quelques jours, Jensen va mener une drôle d'enquête et mettre à mal la réputation de la société militaire privée (SMP) Belltower. Pour la petite histoire, notre héros se fait sortir violemment de son sommeil, tout son matos est confisqué, augmentations comprises ! Heureusement, sur ce bateau où visiblement "on s'est fait choper", on a aussi des amis, et la séance d'interrogatoire ne durera pas (d'ailleurs, le clin d'œil à Metal Gear Solid est bien sympathique). Une fois libéré, notre personnage part, à mains nues, dans une séquence de jeu totalement dévouée à l'infiltration. En effet, pendant environ une heure, nous n'avons que "la bite et le couteau" (et encore, on n'a même pas de couteau ! ^_^) donc il faut vraiment faire profil bas. Et comme nos augmentations de piratage se sont également envolées, on est aussi pas mal bloqué par tout ce qui est barrière laser et portes à digicode. J'en dis pas plus sur la suite des événements, sachez juste que Belltower mène de drôles d'expériences, des choses pas bien avouables et que ce sera à vous de tout dévoiler au grand jour. Dans le fond, ce bout de scénario est intéressant mais il n'apporte absolument rien au jeu principal (si ce n'est de savoir que cette SMP sont de vrais fumiers !) et la fin suscite même quelques questions de plus… sans doute dans le but de nous vendre de nouveaux DLCs, qui sait. Ce qui peut surprendre, c'est qu'en commençant Le Chainon Manquant, on repart véritablement de zéro. Les armes, les augmentations, on n'a plus rien ! Et c'est tout au long de cette aventure annexe qu'on se refera une santé et un arsenal. Car oui, au bout d'une heure environ, on laisse tomber l'infiltration brute, on récupère un peu de matos et à partir de là, il est possible de recommencer à jouer comme on aime (même si comme toujours, jouer subtilement est bien plus gratifiant et rend le jeu plus grisant, plus immersif).


Dans les faits, nous sommes en premier lieu sur le bateau de Belltower, puis sur L'Îlot du Fusellier, une sorte de base maritime, perdue au milieu de nulle part et qui renferme bien des secrets. Nous venons de le voir, la première heure est quelque peu exigeante puisqu'il faut vraiment se la jouer infiltration. Ensuite, sur les 3 à 4 heures qui restent (ce DLC durant entre 4 et 5 heures), on retrouve vite ses repères. Il y a toujours plusieurs chemins annexes, plusieurs approches possibles, il y a beaucoup d'exploration, énormément de piratage (comme d'habitude), beaucoup (trop) de textes à lire (terminaux, journaux personnels…), quelques inévitables aller-retours et bien sûr, des gardes qui surveillent tout ça. Un peu moins ouvert et donc plus linéaire que l'aventure principale, Le Chainon Manquant pose une atmosphère assez riche et travaillée. D'ailleurs c'est avec plaisir qu'on retrouve ce fabuleux gameplay qui a fait d'Human Revolution, le chef-d'œuvre qu'il est. Et pour finir avec les bons côtés de ce DLC, on profite d'un jeu tout en streaming (si on ne recharge pas sa partie, il n'y a aucun écran de loading) ainsi que d'un moteur graphique un peu remanié. Les éclairages dynamiques sont du plus bel effet, le décor est moins statique (sur un bateau, forcément ça bouge !), bref un petit effort a été consenti. De même, le design est toujours aussi exquis avec en plus, un monde assez varié (on n'aurait pas cru étant donné le confinement des lieux). Enfin, malgré son statut de contenu téléchargeable, nous avons un doublage français en bon et due forme, d'une qualité égale au jeu principal. Maintenant faut être franc, ce DLC conserve aussi les fautes du titre original à savoir que les cut-scènes sont toujours aussi dégueulasses, à cause notamment de modélisations secondaires pas terribles et surtout d'animations carrément bâclées. Pareillement, les vidéos (très rares) utilisent le même procédé qu'autrefois : elles sont donc toujours floues, sombres et le tout est toujours aussi désynchronisé. Ils auraient au moins pu bosser ça. Mais moi ce qui me chiffonne le plus, c'est que cette aventure ne s'imbrique absolument pas dans l'aventure principale ! Comprenez bien le phénomène : pour jouer Le Chainon Manquant, il faut arrêter son jeu, passer par le menu et lancer une nouvelle partie du dit DLC. Autrement dit, vous pouvez y jouer quand vous voulez puisque ce DLC est totalement indépendant et moi j'en envi de dire : c'est quoi ce bordel ? Quand on achète un DLC pour Mass Effect, le contenu se déclenche au fil de l'histoire, à un point bien précis.


Et dans Human Revolution ça devrait être pareil, le scénario du jeu devrait enchainer sur le Chainon Manquant et une fois fini, continuer l'aventure principale, n'est ce pas ? Et bien non, visiblement chez Eidos Montréal on est incapable d'incorporer ça correctement ! Là sérieusement, on aura tout vu (à noter que la version Human Revolution : Director's Cut, dont les DLCs sont inclus mais qui est sorti très tard -octobre 2013- a fini par régler ce problème). Pire encore, vous savez déjà que toute votre XP et votre matériel ne vous sert à rien en début d'aventure, mais ce que vous gagnerez durant Le Chainon Manquant, ne sera pas répercuté dans l'aventure principale. Toute l'XP, les augmentations, le matos… vous ne garderez rien ! En somme, une fois fini, il ne vous reste plus qu'à quitter le sous-menu et à reprendre votre jeu. Vous retrouverez votre Adam Jensen tel qu'il était et ce DLC Le Chainon Manquant ne vous aura -en bon résumé- rien apporté ! Alors c'est vrai que moi je joue pour l'histoire mais là c'est gros quand même. Ça n'a gueule à rien leur truc, d'autant plus que ce DLC était prévu avant même la sortie du jeu, ne me dites pas que le code n'était pas adaptable. Si BioWare et les autres peuvent le faire, je suis sûr qu'Eidos en était tout aussi capable. Et puis il n'y a rien de neuf : quelques musiques ont été remixées mais ça reste très léger, il n'y a aucune nouvelle arme et aucun nouvel objet. Une déception de plus. Au final je suis partagé sur ce contenu : même s'il est vrai que le scénario est sympa (même s'il ne va pas assez loin) et qu'on retrouve avec plaisir 5 heures d'un gameplay huilé et vraiment agréable. De plus, le prix est vraiment en rapport avec la durée de vie et on est loin de certaines arnaques (Surgi des Cendres ?). Car Le Chainon Manquant c'est une "vraie" aventure, construite, carrée, étudiée. Mais se dire que tout a été recyclé du jeu original et surtout, que cette aventure ne s'imbrique pas du tout à l'aventure principale, moi je trouve ça minable ! Ça casse vraiment le rythme et au final, ça ne nous apporte rien. Alors oui, ce bout d'aventure est valable, elle vaut son prix, découvrir les expériences peu avouables de Belltower est sympa, mais ce qui aurait pu être l'un des meilleurs DLC de cette génération échoue comme une bouse à cause de certains détails vraiment trop gros pour que je puisse fermer les yeux dessus. Maintenant soyons honnête, il ne démérite pas sa note, car vous allez vivre une parcelle de la vie de Jensen qui n'est pas forcément très originale mais qui reste intéressante.




Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Test réalisé par iiYama

novembre 2012