Daytona USA (X360/PS3)

 








 


Note générale


Testé sur :


Sortie du jeu : octobre 2011 (X360) - novembre 2011 (PS3)
Développeur : SEGA AM2
Adaptation : SEGA
Editeur : SEGA
Genre : courses

Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Support : en téléchargement sur XLA et PSN
Espace disque nécessaire : 230Mo (X360) / 225Mo (PS3)
Moteur graphique : CRIware
Définitions HD max : 1080p

Difficulté :
Compatible Kinect (X360) : non
Compatible Move (PS3) : non
Compatible 3D : non
Multi-joueurs : 8 joueurs online
Titre alternatif : Daytona USA HD
Prix au lancement : 10€/800pts (X360) - 8€ (PS3)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Daytona USA








S'il y a
Il aura fallu attendre 18 ans pour avoir l'exact jeu d'Arcade à la maison et malgré le rendu HD, ça a sévéremment vieilli
un jeu qui aura marqué des millions de joueurs, c'est bien Daytona USA. Avant lui est sorti le pionnier Virtua Racing (imposant un hardware révolutionnaire à savoir le SEGA Model1) mais SEGA a vite été concurrencé par un féroce acteur du secteur : Namco. Avec ses System11 et 22, le bougre a vite imposé son Ridge Racer comme le meilleur jeu de courses de ce début 90. Mais SEGA, si à l'époque on l'appelait le "Roi de l'Arcade", ce n'était pas pour rien et en effet, en 1993 au Japon (pas avant 1994 en Europe et aux Etats-Unis) sort Daytona USA, un tout nouveau jeu de courses qui va vite mettre tout le monde d'accord. Grâce à un tout nouvel hardware, le SEGA Model2, le développeur nous dévoile un savoir-faire sans comparaison. Le cabinet, souvent à 2 places, nous permettait de nous immerger dans la chaleur des courses, avec notamment un volant à retour de force, un gros écran et un système audio 4.1 (je sais tout ça car je rappelle aux lecteurs que le jeu d'Arcade fut mon métier pendant quelques années). Du jamais vu à l'époque ! Alors évidemment on pouvait jouer à 2 mais c'était encore mieux de jouer à 4 voire même à 8, puisque les cabinets pouvaient être linkés. Ahhh que de souvenirs... Bon trêve de passéisme, Daytona USA c'est quoi exactement ? Et bien c'est un jeu ce courses tendance NASCAR (qui est l'acronyme de National Association for Stock Car Auto Racing) où le but est simple : finir en pole position. Pour ça nous avons entre les mains une unique voiture avec tout de même le choix entre boite automatique ou manuelle. D'ailleurs sur Arcade, c'était vraiment le kif de prendre la boite manuelle à 4 rapports et de changer les vitesses à la volée, comme un sauvage. Nous avons aussi 4 vues disponibles (capot, raz de bitume pour un max de sensations et 2 vues externes). Enfin dernier point véritablement notable, le jeu proposait 3 circuits, pour 3 niveaux de difficulté, avec bien entendu passage aux checkpoints pour rallonger son temps de jeu. Tout ceci a fait de Daytona USA un jeu pas forcément original (même pour son époque) mais il a séduit un parc de joueurs immense, à travers le monde. C'était du jamais vu, ce titre-là est d'ailleurs longtemps resté une référence dans le genre et le maitre-étalon d'un SEGA autrefois innovant et imbattable (les choses ont bien changées depuis). Lorsqu'on creuse un peu le fond du sujet, Daytona USA ce n'est pas que ça. On pourra noter que le jeu impose un système de dégâts (certes assez sommaires mais bien présent), c'est très difficile dés le mode normal et la jouabilité est assez rêche. En effet, le volant à retour de force avait tendance à être très sensible et nous, on finissait dans le décor.


Ceci dit j'en
La jouabilité est super raide et la bande-son est l'une des pires qui existe !
remets une couche sur le fait qu'à sa sortie, il a été acclamé pour son aspect révolutionnaire et hyper réaliste. Développé par la talentueuse équipe AM2 (entre autre responsable des tout aussi connus After Burner, Out Run, Virtua Racing, Virtua Cop, Virtua Fighter, Shenmue...) il est clair que Daytona USA signait l'apogée d'un constructeur et d'un développeur de génie. 18 ans après, voilà qu'il refait surface. Après plus d'une décennie à se chicorer sur Arcade, après une adaptation Saturn un peu ratée et un remake DreamCast assez réussi cette fois, le porte-étendard d'un passé révolu revient au format dématérialisé sur Xbox Live Arcade et PlayStation Store. Pour l'occasion, le jeu se pare d'une nouvelle robe HD, poussée par un moteur CRIware que le développeur connait bien, et qu'il usite depuis un moment déjà. Le résultat graphique est ma foi, pas mauvais. On retrouve bien les décors d'antan ainsi que certains détails qu'on apprécie (comme le Sonic gravé dans la roche ou la statue de Jeffrey). Mais force est de reconnaitre que malgré son lifting, ça vieillit beaucoup. Il faut dire que 18 ans, en matière de jeu vidéo, c'est une éternité et sans dire que c'est moche, difficile de ne pas trouver les graphismes dépassés et surtout les couleurs sacrément criardes. De plus, les animations sont hyper rigides et la physique des véhicules nous semble aujourd'hui ultra vétuste. La conduite au pad est particulièrement aride (même si on peut finement configurer certaines options évidemment absentes de l'Arcade) et la durée de vie est assez chiche. En effet, nous sommes resté avec les 3 niveaux originaux et rien de plus ! Pas un seul level supplémentaire (perso, j'aurai apprécié d'avoir quelques niveaux de plus, par exemple ceux de la version DreamCast, plus des mirrors) et les modes ajoutés n'apportent rien : karaoké (mais où est l'intérêt ?), time trial, il y a 30 challenges à faire et bien entendu des courses en multi. Mais encore une fois, il est clair que SEGA n'a fait aucun effort puisque le multi ne se pratique que online : pas de mode 2 joueurs en splitté alors que justement, tout l'intérêt du jeu est là ! Enfin la partie sonore, à l'origine composée Takenobu Mitsuyoshi, est miteuse ! Les musiques de l'époque sont minables et on a le choix entre celles-ci ou des remixes qui sont encore plus insipides. SEGA n'a jamais fait de bonne bande-son (ou alors c'est très rare) et là c'est vraiment médiocre.



S'il est vrai Note
que ça fait des années qu'on attend une adaptation fidèle de cet ancien hit de l'Arcade, maintenant qu'il est là on s'aperçoit que le gameplay et le contenu ne sont plus à-même de nous faire rêver comme autrefois. Mais parole de fans, malgré ses rides et ses aspects les plus rugueux, Daytona USA reste un jeu tout à fait sympathique. Il est vrai que les plus jeunes ne lui regarderont même pas la gueule mais pour nous, les vieux gamers, ceux qui ont jetés sans réfléchir nos pièces de 10Frs dans son monnayeur, je reconnais qu'il y a une petite étincelle, un petit truc qui me fait avaler les 3 maigres pistes de ce jeu mythique. Certes un peu cher (entre 8 et 10€) étant donné le contenu mais que voulez-vous, nous sommes en présence du jeu typique qui va diviser les foules. D'un côté nous avons les joueurs qui vivent avec leur temps et qui jouent à MotorStorm Apocalypse ou Forza 4 sans regarder le passé, ce même passé qui a forgé peu à peu les jeux d'aujourd'hui, et puis il y a les autres. Ceux qui regardent de temps en temps en arrière avec la douce amertume de se dire qu'à l'époque ont été jeunes, beaux et qu'on se contentait de peu. Je fais parti de cette seconde classe...



Les -

  • Jouabilité sèche, comme à l'époque
  • Aucun vrai contenu supplémentaire
    et seulement 3 circuits
  • Des musiques plus que minables !
  • Les +

  • Enfin l'exact jeu d'Arcade dans notre salon !
  • Lifting HD sympathique


  • Test réalisé par iiYama

    avril 2012