BloodRayne Betrayal (X360/PS3)

 








Note générale


Testé sur :

Sortie du jeu : septembre 2011
Développeur : Wayforward Technologies
Editeur : Majesco
Genre : beat-them-all

Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Support : en téléchargement sur XLA et PSN
Espace disque nécessaire : 1Go (X360) - 960Mo (PS3)
Définition HD max : 1080p

Difficulté :
Compatible Kinect (X360) : non
Compatible Move (PS3) : non
Compatible 3D (consoles) : non

Multi-joueurs : non
Titre alternatif : BloodRayne 3
Prix au lancement : 15€/1200pts (X360) / 13€ (PS3)



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

BloodRayne

Betrayal


Personnellement,
Un gros cul de 1Go c'est énorme pour un jeu en 2D qui en plus, n'a rien d'extra-ordinaire
je n'ai jamais été fan de BloodRayne car si l'ambiance était bonne, les jeux eux, étaient réalisés à l'arrache avec en sus un gameplay un peu pourri. Laissée à l'abandon depuis un moment déjà, Rayne (une sang-mêlée) revient avec avant tout, un scénario bidon. Un truc pas du tout étoffé et uniquement prétexte à livrer bataille. A croire que les vieux problèmes resurgissent plus vite qu'on ne croit. A côté de ça, Betrayal est un jeu d'action en vue de profil, vendu au format dématérialisé. On retrouve bien entendu notre héroïne munie de ses sabres et de son flingue, dans un jeu où l'action et quelques petits passages de plate-formes, font la loi. Plutôt efficace en soi, le premier gros problème du titre c'est que la difficulté devient vite harassante... même en easy. A croire qu'il n'y a que les gamers pure souche qui doivent être contentés. Sans ça, le jeu possède son lot de bonnes idées comme éviter les sources lumineuses (ou les détruire pour éviter qu'elles nous empoisonnent la vie), des fontaines d'hémoglobine qui remontent l'énergie et qui font office de checkpoints mais aussi la possibilité de sucer le sang de ses victimes, si on est à court niveau santé. Plutôt pêchu, le jeu est en plus très violent, avec des adversaires qu'on coupe en 2 et du sang qui pisse par litres entiers (je rappelle aux développeurs qu'un corps n'en contient que 5 litres). En fait, Betrayal ressemble beaucoup à Castlevania : Symphony of the Night, et s'inspire largement de bons jeux comme Dishwasher 2. Malheureusement, la formule est plus proche de Moon Diver que du hit absolu. Et hormis la difficulté, l'autre gros détail qui moi me gêne, c'est le design. Avec son aspect de "jeux en flash sur Internet", certes gothique et sombre à souhait, il est évident que je n'ai absolument pas accroché. On se rapproche en fait d'un jeu façon Arc System Works, dans la veine d'un Hard Corps : Uprising, sauf que ce dernier ne m'a pas séduit non plus et se révèle en prime, bien meilleur. De toute façon, lorsqu'on voit le CV du développeur, WayForward pour ne pas le citer, il est clair qu'on n'est pas surpris du résultat. Avec des titres aussi mauvais que Batman L'Alliance des Héros, Barbie et les Trois Mousquetaires ou encore Les Chimpanzés de l'Espace... il était difficile d'attendre autre chose qu'un jeu sympatoche mais sans plus. Derniers détails : la bande-son est sympa mais étrangement les musiques finissent par taper sur le système et le jeu pèse environ 1Go. Pour un titre tout en 2D (même si la durée de vie est assez conséquente) on se demande bien ce qu'ils foutent avec les données ! Depuis que les constructeurs ont ouverts leurs plate-formes jusqu'à 4Go, les développeurs ne font plus aucun effort pour minimiser et/ou compacter leur jeu.



BloodRayne Betrayal Note
est selon moi, à l'image de la série : vite consommé puis vite oublié. Si BloodRayne c'est surtout un nom connu, il est clair que sa disparition définitive ne me ferait ni chaud ni froid. Musiques moyennes, graphismes cheaps à souhait, difficulté mal équilibrée, plaisir de jeu pour ainsi dire absent... autant être franc, rien ne m'a accroché ! Pour le même prix, que ce soit sur PSN ou XLA, il est en plus facile de trouver des titres de bien meilleure qualité comme Shank ou encore l'excellent Outland. A vous de choisir...



Les -

  • Trop lourd pour un simple jeu 2D
  • Trop difficile, même easy
  • Aucun plaisir à y jouer :(
  • Design cheap
  • Les +

  • Quelques bonnes idées
  • Violent à souhait

  • Test réalisé par iiYama

    mai 2012