Battlefield 3 (PC/X360/PS3)

 






   


Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note


Testé sur :


Sortie du jeu : octobre 2011
Développeur : DICE
Editeur : Electronic Arts
Genre : FPS

Version testée : Française
Version PC : 1.0
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Support : 2 DVDs (X360-PC) / 1 Blu-Ray (PS3)
Espace disque nécessaire : 2Mo (X360) / 1.3Go (PS3)
Moteur graphique : Frosbite Engine 2
Définitions HD max (consoles) : 720p (PS3) - 1080p (X360)

Difficulté :
Compatible Kinect (X360) : non
Compatible Move (PS3) : non
Compatible 3D (consoles) : non

Multi-joueurs : 24 joueurs online (consoles) / 64 joueurs online (PC)
Abréviation : BF3
Prix au lancement : 70€ (consoles) - 50€ (PC)
Score des ventes : 16 Millions (tous supports)


Configuration recommandée (PC) :
CPU : Dual Core 2Ghz
RAM : 2Go
VIDEO : compatible DirectX 10 avec 512Mo de VRAM (type GeForce 8800GT / Radeon 3870)
AUTRE : non compatible avec DirectX 9 et Windows XP

Configuration de test (PC) :
CPU : Intel Core i5-2500 (3.33Ghz)
RAM : 8Go DDR3
VIDEO : GeForce GT 560Ti avec 1024Mo de VRam
OS : Windows 7 (64bits)
Résolution testée : 1680x1050 (16:10)
Niveau de détails :



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)


Battlefield 3









Doit-on
Le scénario est vu mille fois et le coup de l'interrogatoire, ça sent le déjà vu
encore présenter DICE ? Si le studio appartient à Electronic Arts (qui est américain) les locaux sont pourtant situés en Suède et DICE est passé maitre dans l'art de surprendre ses joueurs et/ou de développer de bons jeux. On ne remontera pas aux origines du studio mais on retiendra le très bon Mirror's Edge, leur participation au développement de Need for Speed : Hot Pursuit (le jeu de Criterion) ainsi que le développement du multi de Medal of Honor (version 2010). Mais la plus grosse licence du studio, c'est bien entendu Battlefield dont la saga a débuté avec l'épisode 1942 (sorti exclusivement sur PC en 2002). Puis les succès s'enchainent avec le très grand Battlefield 2 (2004), Battlefield 2142 (2005) et ce n'est qu'en 2008 que le studio s'intéresse vraiment aux consoles de salon (malgré une pseudo adaptation un peu coussi-coussa de l'épisode 2 sur PS2, Xbox et Xbox 360). En effet, je me souviens encore très bien de l'excellent Battlefield : Bad Company qui signait pour la première fois dans la série, un vrai scénario, ainsi que le coup d'envoi d'un Frosbite Engine très en forme. Je vous passe les détails, les suites, les jeux annexes, les add-ons et autres spin-off (comme Battlefield 1943 et Heroes), pour vous parler directement de Battlefield 3... à ne pas confondre avec un futur Battlefield : Bad Company 3. En effet, Battlefield 2 était un FPS multi-joueurs à caractère moderne qui fut longtemps plébiscité, et cette suite va tenter de le remplacer. Pour se plier aux exigences des consoles actuelles, le cahier des charges stipule une difficulté adaptée, un gameplay qui sied au pad mais aussi et surtout, un mode solo. Alors le solo, s'il tente de démarrer très fort, il ne vous fera pourtant que très peu vibrer. Certes c'est dynamique, se calquant sur la "formule Call of Duty" (désolé de l'appeler comme ça mais en 2007, il est clair que l'épisode 4 a posé un véritable standard) mais l'histoire elle, a déjà été vu mille fois. Comme par hasard on jouera des Marines américains qui vont aller péter la gueule à des musulmans. Je veux bien que ces gens là passent leur vie à se faire la guerre, mais ça devient un peu lassant de toujours remettre le même sujet sur le tapis.


Ça devient une véritable paranoïa,
Battlefield 3 emprunte la "formule Call of Duty" pour nous livrer un jeu dynamique à souhait
comme les Russes durant dans les années 50 à 90. Je suis pourtant sûr que d'autres zones du globe peuvent être traitées. C'est aussi sans doute pour ça que j'aime tant les jeux futuristes, au moins dans quelques siècles tout porte à croire que les humains seront enfin unis. Bref, on nous sert des vidéos créées à partir du moteur graphique, qui nous dévoilent les scènes les plus complexes à mettre en oeuvre. Puis classique, on aura aussi des cut-scènes gérées en temps réel. Dans la première forme de scénarisation on pestera contre la désynchro labiale alors qu'elle officiera joliment dans la seconde. Toujours est-il que l'ensemble est fortement inspiré par la licence d'Activision, allant même jusqu'à légèrement plagier l'interrogatoire de Black Ops (en version moins brutale dirons-nous). Bon, si on aime les FPS militaire ça fait son jus, avec ce que ça implique de scripts gros comme des maisons, de situations assez improbables et de spectacle. Après tout, lorsqu'on joue à ce type de jeux, on signe aussi pour ça. Et question spectacle, on sera pas mal servi. Si le scénario est plan-plan, limite téléphoné et sent le réchauffé à 200m à la ronde, il n'empêche que certaines séquences sont vraiment sympas et d'autres, sont impressionnantes. Vivre la guerre de ses yeux a toujours quelque chose de palpitant (c'est sans doute nos hormones qui parlent =) et voir s'effondrer des bâtiments entiers, c'est le meilleur moyen d'apprécier ce que DICE nous a préparé. Après question gameplay, il n'y aura pas grand chose de neuf, juste du 100% efficace. La trame nous ballade aux 4 coins du monde (Téhéran, New York, Paris...) et nous propose ce que les autres font depuis un moment déjà : des scènes d'action survoltées où il sera parfois possible de prendre en main une tourelle, des phases de rail-shooter à bord d'un avion et même quelques QTEs, pas vraiment utiles, lors de certains affrontements. Après il faut le reconnaitre, la formule fonctionne bien. Par exemple, la phase de tir à bord d'un avion de chasse est sympa comme tout (même si on aurait aimé piloter l'avion plutôt que de se retrouver avec un classique rail-shooter) et il est vrai que certains détails sont appréciables. Par exemple on ne vide pas un chargeur entier pour tuer un ennemi, 1 à 2 balles suffisent. Enfin un jeu (et un développeur) qui a conscience qu'un homme sans gilet pare-balles ne peut "physiquement" pas encaisser plus que ça ! Le soucis, c'est que notre gars lui, encaisse comme un fou !


Résultat, on est
Certaines phases de jeu sont vraiment sympas mais on ne contrôle presque rien...
presque un Dieu sur le champ de bataille. Avec un seul chargeur on enverra au tapis au moins 10 ennemis et on passera rarement du temps à couvert pour recouvrer son énergie. Heureusement la fragilité des ennemis est souvent compensée par le surnombre. Sur PC, j'ai apprécié de pouvoir changer les touches du pad, mais c'est impossible sur consoles. Et entre nous j'aurai bien aimé avoir accès à cette option, tant certaines touches sont mal configurées. Malheureusement, Battlefield 3 c'est aussi de gros écueils et je commencerais par le fait que sur PC et au pad justement, les QTEs ne fonctionnent pas ! Pour les réaliser, il faut avoir à porter de mains la souris et le clavier. C'est n'importe quoi ! Vous noterez également que lorsqu'on use du fusil à pompe, on ne "pompe" jamais la crosse entre 2 tirs (pas même pour armer la première cartouche), ce qui est, excusez moi du peu, totalement absurde ! Mais ce qui m'a le plus affligé, c'est de voir les corps disparaitre sous nos yeux en 2 secondes à peine ! Je veux bien qu'il vaut mieux faire disparaitre les corps du champ de bataille, ça évite qu'ils s'entassent et surchargent inutilement la RAM. Mais là, on nous prend vraiment pour des cons ! On descend un gars, et il suffit d'attendre entre 2 et 5 secondes pour que la "fée des méchants" fasse disparaitre le corps. Cette connasse aurait au moins pu attendre qu'on tourne la tête non ?!! Moi quand je vois ça, dans un jeu de 2011, j'en ai les poils qui s'hérissent ! C'est inadmissible... et après on vient nous parler des performances du moteur graphique. Tien en parlant de lui, Battlefield 3 inaugure le nouveau moteur de la maison, le Frosbite Engine 2, évolution directe d'un Frosbite Engine 1.0 juste beau mais hautement destructif, et d'une version 1.5 bien plus beau mais à la destruction devenue homéopathique dans Bad Company 2. Pour cette nouvelle itération, DICE voulait réunir le meilleur des 2 mondes et en un sens, c'est assez réussi. Tout le monde se prosterne devant la beauté du jeu, se pisse dessus en voyant ses graphismes... entre nous y'a pas vraiment de quoi en faire toute histoire. Bien sûr, si on le compare à Modern Warfare 3 dont le moteur date de 2007, c'est un fait, ça envoie. Par contre, si on le compare à Crysis 2 ou KILLZONE 3 (sur consoles) là déjà, on trouve ça nettement moins impressionnant puisque les rendus se vallent. Allons mesdames et messieurs, avez-vous la mémoire si courte ? Les comparaisons sont pourtant faciles à faire et même si Battlefield 3 est un joli jeu, objectivement je ne me risquerai pas à dire qu'il est le plus beau jeu actuel.


Par contre,
... comme à bord de cet avion de chasse. On aurait tant aimé le piloter nous-même
pour ce qui est d'assurer le spectacle, je le reconnais, le mec est bon. Les modélisations des alliés sont très bonnes (les ennemis sont par contre un peu bâclés et tous coulés dans le même moule), les animations sont de qualité et la destruction scriptée est toujours un petit moment de plaisir. Oui je précise "scriptée" car contrairement à ce qu'on pourrait penser, le Frosbite Engine 2 ne permet pas une véritable destruction massive. Certes on peut péter pas mal de trucs, des parcelles de décors partent en éclats mais je trouve ça moins réussi que dans le premier Bad Company et encore, je ne fais pas de comparaison avec Stranglehold et le premier Crysis, qui restent encore à l'heure actuelle, les grosses références en la matière. Dernier bon point de l'image, sur PC les options graphiques sont fournies et ça fait bien plaisir. Après la honte que s'est permis id Sotware sur RAGE, c'est agréable de voir un vrai jeu tirant parti de nos bécanes, en somme un jeu développé avant tout sur PC et ensuite adapté aux consoles... et non l'inverse. Seulement voilà, ici aussi DICE a merdé sauvagement. Si sur PS3 la question ne se pose pas, sur Xbox 360 le jeu est livré avec 2 kits de textures. Le lecteur DVD étant désormais plus que dépassé, si on veut profiter des textures HD, il faudra installer le jeu sur le disque dur, sans quoi on aura l'impression de jouer à un FPS sorti sur PS2, avec ce que ça inclus de textures floues. Ça insinue que les joueurs qui ont une machine sans HDD, sont directement concernés et que la maladie qui sévit sur PS3 depuis sa sortie (à savoir d'être obligé d'installer ses jeux) commence à rattraper cette bonne vieille Xbox 360. Ensuite, je déteste tout particulièrement la première vidéo d'intro, celle qui présente les logos, et qui est particulièrement pénible à regarder (déjà qu'on se tape un loading interminable, cette séquence fait en plus mal aux yeux... c'est vraiment désagréable). Si la physique est la plupart du temps bien gérée, j'ai quand même vu des aberrations (des glitchs, des corps qui traversent l'écran sous le feu d'une simple mitrailleuse ou des drapeaux bizarrement animés) et la version 1.0 sur PC est particulièrement difficile à dompter. Extrêmement instable (surtout sous Windows 7 - 64bits), le jeu plante souvent comme une bouse et se permet même d'occulter Windows XP et son DirectX 9.


Là où Crytek a eu
Techniquement c'est vraiment très beau, mais pas de là à clamer haut et fort que c'est le plus beau des jeux
l'intelligence de faire un moteur graphique hyper performant et qui s'adapte à tous les PCs, DICE se prive volontairement de l'immense parc des joueurs XP (comme Avalanche et son Just Cause 2). Dernier détail sur les graphismes, si j'ai eu de gros problèmes de stabilité sur ce jeu-là, je précise quand même un détail : en effet si le réglage automatique n'était pas mauvais mais en supprimant le FSAA (l'anti-aliasing) j'ai pu pousser tous les détails sur Ultra et le jeu est resté fluide en toutes circonstances. J'en ai donc profité au max de ses performances et il est vrai que sur PC, il est bien plus beau que sur consoles. Mais est-ce vraiment une surprise ? Cependant je tiens également à préciser que sur consoles aussi, le jeu est très beau ! Il ne faut pas croire que la différence entre versions consoles et PC est semblable "au jour et à la nuit", nos vieilles machines assurant malgré tout un très joli spectacle. Enfin le son a été salué de toutes parts. Encore une fois, beaucoup de personnalités sont venues vanter les mérites d'une bande-son dynamique et parfaite... mouiii, c'est vrai que c'est pas mal. Une fois de plus les joueurs et les testeurs ont la mémoire courte : c'est vrai que le doublage est bon et que les bruitages sont bien pêchus (réalistes en fait). Maintenant il n'y a rien d'exceptionnel là dedans, Crysis, Crysis 2 ou encore Modern Warfare 2 font tout aussi bien, je ne vois vraiment pas où Battlefield 3 fait mieux que la concurrence. Par contre les musiques sont trop rares et ne soulignent que trop peu des moments qui auraient pu devenir épiques. Et ça c'est parfait les gars ? Va falloir réviser vos classiques ou jouer à plus de jeux avant d'affirmer de telles inepties. Maintenant vous le savez sans doute, moi les modes multi-joueurs, je m'en contre fous !! Et c'est bien là que le bas-blesse : le mode solo ne dure que 4 à 5 heures grand max. Un nouveau record est battu et ce n'est pas pour nous faire plaisir. A ce train là, on va bientôt nous vendre des jeux à 90 €uros pour 2 heures de solo. Mais où va-t'on ? Tout le monde a critiqué Vanquish pour son solo hyper court, les Call of Duty sont chaque année critiqués sur ce même sujet, et DICE ne fait aucun effort pour faire au moins aussi bien.



Battlefield 3 Note
est la nouvelle lanterne rouge du solo, le plus court de l'histoire des FPS triple A. Et toute la problématique est là : si comme moi vous ne jouez qu'en solo, il n'est alors qu'un petit jeu, si par contre vous aimez les modes multi, sachez qu'il est une nouvelle référence en la matière ! Avec ses véhicules et ses modes originaux, il est clair qu'il vous scotchera pendant des heures. Sans quoi, il ne démérite pas sa note, puisque le solo est très sympatique mais relativement déjà-vu et trop court pour justifier un achat à plein tarif. En tant que jeu "pop-corn", c'est comme voir un bon film de guerre, particulièrement bien ficelé, vraiment beau et attrayant. Malheureusement, Battlefield 3 se traine une pelleté de boulets (installation sur Xbox 360, le couple Origin/Battlelog, les plantages et les bugs qui pourrissent l'expérience sur PC) qui font que son énorme buzz n'était pas tellement justifié. Vous me direz, c'est sans doute ça qui a forcé les millions de joueurs à se le procurer de suite. En résulte des ventes enthousiasmantes pour la licence mais personnellement, tout ce battage médiatique m'a saoulé et au final pour quoi ? Pour un jeu au scénario et au gameplay vu mille fois ? Non sérieusement, il doit être pris pour son multi (qui est une grosse référence, je le répète) et uniquement pour ça, car le solo n'est qu'une petite mise en bouche et si vous n'achetez le jeu que pour ça (c'est par exemple mon cas), le prix à payer est bien trop élevé. Ou alors d'occasion... là vous en aurez pour votre argent.



Les -

  • Le cas de la version X360 (installation)
  • Version PC vraiment pas gâtée : bugs,
    plantages, Origin et Battlelog
  • Scénario et situations vues mille fois
  • Mode solo vraiment trop court
  • Beaucoup de scènes où on ne
    contrôle rien
  • Les +

  • Quelques séquences vraiment épiques
    en solo
  • Qualité indéniable des modélisations
    et de la mise en scène
  • Une référence du multi-joueurs
  • Très beau et fluide


  • Vidéo-test




    Test réalisé par iiYama

    novembre 2011