Sonic (MS)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : octobre 1991
Développeurs : SEGA - Ancient Corp.
Editeur : SEGA
Genre : plate-formes

Support : cartouche de 2Mb
Version testée : Française
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US
Difficulté :
Multi-joueurs : non


Cette version 8-bits de Sonic est aussi disponible sur :




La version 16-bits de Sonic est disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Sonic

The Hedgehog



SEGA, l'éternel second
Sonic n'a pas mis longtemps a remplacer Alex Kidd au rang de mascotte de la marque
dans la guerre des consoles 8/16-bits, a du mal à percer. Nous sommes en 1990, la NES reste la console la plus vendue au monde et la Mega Drive n'offre pas encore une ludothèque de qualité. SEGA doit réagir et c'est pourquoi il fait appel à Yuji Naka et Naoto Oshima, créateurs de génie qui vont mettre un bon coup de balais à l'ancienne mascotte (Alex Kidd) pour donner un nouveau souffle sur la scène plate-formes avec Sonic ! Reprenant les bases instaurées par Super Mario Bros, SEGA fait évoluer le concept et offre au monde, un nouveau héros. Plus charismatique que Mario, évoluant dans des décors haut en couleurs et avec un scrolling hyper rapide, SEGA touche le jackpot. Si la version Mega Drive a vu le jour en juin 1991, cet opus 8-bits n'est finalement sorti qu'en octobre de la même et le succès est au rendez-vous. Notre version Master System fut tellement bien accueillie qu'elle relança les ventes de la petite 8-bits alors que sa remplaçante était déjà en rayon depuis 2 ans. Puisque je dois parler du gameplay commençons par le début. Les pièces de Mario sont remplacées par des anneaux ("ring" en Anglais) mais le concept est le même : au centième collecté, vous avez droit à une vie supplémentaire. Mais la grande nouveauté, c'est que si Sonic possède au moins un "ring" sur lui et qu'il se fait toucher, il perd son bien mais garde la vie (malheureusement on ne pourra pas récupérer les anneaux comme sur Mega Drive). En gros, tant que vous avez au moins un anneau sur vous, vous êtes virtuellement invincible. Je dis "virtuellement" car comme tout bon jeu de plate-formes, si on tombe dans un trou, on meurt.


La qualité du son et de l'image dépasse tout ce qu'on a vu sur la petite 8bits de SEGA

Ensuite le jeu est véloce. Doté d'une animation en béton filant à la vitesse du son (à hauteur d'une 8-bits, soyons raisonnable) comme le nom du héros, certains passages sont super soniques. Le meilleur exemple est le bonus stage : si vous finissez un level avec plus de 50 anneaux sur vous, vous accédez à ces niveaux spéciaux qui vous permettrons d'acquérir des continues. Particulièrement rapides, c'est dans ces tableaux que le scrolling est le plus impressionnant. En cours de jeu il vous sera possible de briser des télés afin d'obtenir certains bonus : 10 anneaux d'un coup, invincibilité temporaire, un bouclier protecteur, boost de la vitesse et un check-point seront vos trésors à dénicher. Un gameplay simple (un seul bouton d'action) mais un fun bien présent. Et Sonic est sans doute le jeu le mieux réalisé de la console. La Master System est en fin de vie (du moins en occident et au Japon, le cas du Brésil étant bien différent), mais comme je le disais plus haut, l'excellente réalisation de ce premier épisode a relancé les ventes de la machine. C'est d'ailleurs dans cet opus qu'on fera la rencontre de Robotnik (le gros vilain qui a transformé les animaux de Green Hill en robots) et les fameuses Chaos's Emeuralds. Ces "émeraudes du chaos" sont aussi recherchées par Robotnik car elles possèdent d'étranges pouvoirs. Au nombre de 6, elles sont dissimulées dans le décor ou dans des zones cachées. Très colorés, pas mal détaillés et d'une originalité qui n'est plus à prouver, les décors de Sonic offrent du neuf. La jouabilité est précise et les musiques ont étés composées par Yuzo Koshiro (le maître du son 16-bits, créateur des géniales compositions des Street of Rage et Shinobi sur Mega Drive). Très mélodieuses et rythmées, les musiques sont superbes et je crois bien que c'est la première fois que j'entends une telle bande-son sur la vieille Master System.



Sorti 4 Note
mois après la version Mega Drive et développé par Ancient Corp (et non la Sonic Team), la société créé par le talentueux musicien Yuzo Koshiro, cette version 8-bit du célèbre Sonic est un excellent jeu. Avec sa grosse cartouche de 2Mb (l'opus 16-bits ne fait que le double) et s'il n'atteint pas le niveau de l'épisode Mega Drive (les 2 versions étant complètement différentes), cet opus 8-bits impressionne. Graphiquement magnifique (bonnes animations et surtout décors détaillés et très colorés), porté par des musiques mémorables et somptueuses (Yuzo Koshiro étant un maitre en la matière), l'aventure est un peu plus facile mais non moins fantastique. Sonic est à mon sens l'un des meilleurs jeu de la Master System.



Test réalisé par iiYama

août 2006