Toki (MD)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : 1991
Développeur : TAD Corp.
Adaptation : SEGA
Editeur : SEGA
Genre : plate-formes

Support : cartouche de 4Mb
Version testée : Euro
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs en alternance
Titre alternatif : JuJu Densetsu (JAP)
Prix au lancement : 400 Frs


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Toki

Going Ape Spit



Toki est sorti
Le scénario est assez original mais c'est surtout le gameplay qui est plaisant
sur borne d'Arcade en 1989. Il fut ensuite porté sur Amiga, Atari ST, Commodore 64, Mega Drive, NES et Lynx. Parmi les jeux cultes de la Mega Drive, Toki est un nom qui revient souvent. Et je le répète une fois de plus, au début de sa carrière, la console 16-bits de SEGA avait bien du mal à s'imposer. Développé par TAD Corporation en 1989, 2 ans plus tard c'est SEGA qui s'est occupé d'adapter ce petit monument de la plate-formes/action. Au travers d'une intro un peu miteuse, on découvre que notre héros avait tout pour être heureux : une belle nana, un corps d'athlète et la paix intérieure. C'est alors qu'un sombre monarque débarque des entrailles de la Terre, kidnappe sa bien-aimée et le transforme en singe-mutant. Je sais, le scénario prête à sourire mais faut se placer dans le contexte d'une époque aujourd'hui fort lointaine. Très lent, notre singe n'a pour lui que des tirs qu'il crache de sa bouche. Des items vous permettent de récupérer 4 armes plus véloces et on peut aussi choper une paire de basket qui permettent de sauter plus haut. Moins original, on peut aussi tuer ses ennemis en leur sautant sur la tête. Chaque niveau se compose de 3 sous-levels + 1 boss, le tout d'une facilité assez étonnante (le temps est limité à 10 minutes par level mais ils sont assez courts). Dire que lorsque je l'ai connu en 1992 (j'étais alors bien jeune ^^) je le trouvais difficile... Les seules petites choses qui me chauffent un peu, c'est que les armes sont limitées dans le temps et que dès qu'on se fait toucher, on perd une vie et on repart au début du level. Frustrant mais comme le jeu n'est pas difficile, finir l'aventure ne devrait pas être trop long. Avec ses 4 petits Mega-bits, la partie technique accuse une réalisation forcément vieillissante. Les décors sont assez mornes, souvent peu colorés, l'architecture "plate-forme" est sympa mais rien de bien extravaguant. Les boss sont originaux mais très simples à battre (pour tout vous dire, c'est la première fois que je joue sans mettre le mode "easy"), on a quelques effets de distorsion assez bien gérés et on a parfois quelques touches d'humour. Avec ça on a la même musique tout le long du jeu, ce qui la rend extrêmement chiante, même si au premier abord elle parait sympa. Les bruitages quant à eux, sont très classiques, très Arcade même je dirais (comprennez "bruyants").



Toki est Note
un petit jeu sympa qui n'a guère de prétention, où nous contrôlons un singe qui tire avec sa bouche (bonjour le crédibilité) dans des niveaux plutôt simples, qui se finissent assez rapidement même si notre personnage avance à pas de fourmis. Amusant, surtout qu'on perd rarement, il fait parti de ces titres Mega Drive à l'atmosphère forte mais à la réalisation oscillant entre 8 et 16-bits (la Mega Drive étant clairement capable de faire mieux). Remis dans son contexte temporel, Toki reste une valeur sûre, un jeu fun mais qui fut vite évincé par l'omniprésent Sonic qui vit le jour quelques mois plus tard. A essayer, au moins pour la culture ludique...



Test réalisé par iiYama

avril 2008