The Revenge of Shinobi (MD)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : novembre 1990
Développeur : SEGA
Editeur : SEGA
Genre : action

Support : cartouche de 4Mb
Version testée : Euro
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Abréviation : Shinobi
Titre alternatif : The Super Shinobi (JAP)
Prix au lancement : 400 Frs


Aussi disponible sur :








Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

The Revenge
of Shinobi







A l'origine,
Shinobi est l'un des rares jeux pré-Sonic à être vraiment bon
Shinobi est un jeu d'Arcade sorti en 1987, où on incarnait un ninja qui devait sauver des otages. Le jeu fut ensuite adapté à bon nombre de supports de son époque, comme la PC-Engine et la Master System. La Mega Drive n'a pas eu droit à son adaptation mais a hérité de sa propre série, qui finira en trilogie. The Revenge of Shinobi est le premier épisode, d'ailleurs au Japon, cet épisode se nomme Super Shinobi, il est sorti en 1989, un an après son lancement japonais alors que chez nous, il a accompagné son line-up étant donné que la 16-bits de SEGA n'a foulé le sol français qu'en novembre 1990. Le second opus n'est autre que le très bon Shadow Dancer (dans une version modifiée de l'Arcade), voilà pourquoi la suite passe directement à Shinobi III (qui n'est pas issu d'une quelconque version Arcade et restera exclusif à la Mega Drive). Avec Sonic, The Revenge Shinobi est l'un des premiers jeux auquel j'ai joué sur Mega Drive avant de m'acheter la console. Je crois que c'est aussi l'un de ceux qui m'a "converti" à la 16-bits de SEGA. Pour l'époque, ce titre était vraiment impressionnant et aujourd'hui, même s'il a perdu de sa superbe, il n'en reste pas moins un jeu d'action fun et divertissant.



 

Shinobi (Arcade) et Shadow Dancer (Arcade)


 

Shadow Dancer (Mega Drive) et Shinobi III (Mega Drive)


Dés l'intro
La réalisation est d'un très bon niveau et les musiques sont excellentes
on sent bien que tout a été fait pour donner le meilleur de la console (l'intro est vraiment superbe tant sur l'image que sur le son). Le scénario est simple : maître Shinobi, qui répond au nom de Joe Musashi, a mit son nez où il ne fallait pas dans le précédent épisode (le jeu Shinobi parut sur Arcade) et en représailles, sa petite amie fut enlevée avec pour but de la zigouiller (d'où le titre). A vous de la sauver. C'est pas terrible, je sais mais bon, ça motive d'autant que 2 fins sont possibles, qu'on la sauve... ou pas. Au passage on parcourra tout le pays à la recherche de sa dulcinée dans 8 levels variés et riches en pièges en tout genre. Techniquement, les graphismes sont fins, variés et colorés (ce qui était rare à cette époque sur Mega Drive). Certains levels sont certes un peu en deçà (comme la base militaire) et d'autres sont magnifiques comme le premier level où celui de la grotte (avec une chute d'eau superbement réalisée). L'animation est impeccable, pas de ralentissement ou autre désagrément, le tout reste net. Petit regret pour l'animation du perso qui manque un peu de détails mais ne soyons pas avare, le jeu a tout de même plus de 15 ans. La jouabilité est précise et donne toute l'ampleur "action" au titre avec des mouvements surréalistes et un panel de coups assez sympas (item Pow pour doper la puissance de ses attaques et les fameux Ninjutsu, les pouvoirs spéciaux qui offre une protection, un "super jump" ou encore une attaque dévastatrice qui, hors boss, nettoie l'écran). Autre petit regret : lors des phases "plates-formes", il faut parfois effectuer un grand saut (un double-saut en fait) et on se retrouve bien souvent à perdre plusieurs vies d'affilé parce que la corniche à atteindre est vraiment trop loin. Pour réussir ça devient le parcours du combattant avec un réglage millimétrique de son saut. Mais c'est bien là le seul problème de la jouabilité et encore, ce n'est pas infaisable (c'est juste chiant) et ça ne se passe que 2 fois dans toute l'aventure. Pour finir, parlons du son. Les bruitages sont efficaces et quelques voix se font de temps en temps entendre, le tout dans un niveau de qualité bien supérieur à ce qui se faisait à l'époque. Quant aux musiques, elles sont signées de la main du grand Yuzo Koshiro. Dans un pur style Japonais, elles englobent l'action dans une ambiance rythmée et prenante. La qualité est au rendez-vous, ce qui était rare à l'époque (la Mega Drive nous ayant plutôt habitué à des miasmes sonores) et comment ne pas apprécier des mélodies absolument fabuleuses. C'est vraiment l'une des grandes réussites du titre de SEGA.




The Revenge of ShinobiNote
est l'un des rares grands titres qui a accompagné le lancement de la console de SEGA sur le sol Européen en novembre 1990. En effet, son line-up était certes composé de 2 titres sympathiques (Altered Beast et Thunder Force II) cependant à côté des Alex Kidd, Golden Axe, Space Harrier II et autre Super Thunder Blade... Shinobi est sans difficulté passé pour le meilleur jeu d'entre tous ! Mais ce titre honorifique n'est pas accordé par dépit, car c'est réellement un bon jeu, avec aucun "vrais" défauts et une réalisation de haut vol qui nous a fait apprécier de beaux graphismes, digne d'une console 16-bits (ce qui n'est pas forcément le cas des autres jeux) et une bande-son d'une indéniable qualité. Sans parler d'une ambiance sans pareille et d'un bon gros fun. En somme quand SEGA se décidait de faire un grand jeu, il le faisait bien.




A savoir : cliquez pour ouvrir


Test réalisé par iiYama

juillet 2005