Streets of Rage II (MD)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : décembre 1992
Développeurs : SEGA AM7 - Ancient Corp
Editeur : SEGA
Genre : beat-them-all

Support : cartouche de 16Mb
Version testée : Euro
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Abréviations : SOR II - SOR 2
Titre alternatif : Bare Knuckle 2 : Shitô he no Requiem (JAP)
Prix au lancement : 400 Frs


Aussi disponible sur :








Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Streets of Rage II









Streets of Rage II
Street of Rage II est le meilleur beat-them-all de la console. Et la réalisation est d'un excellent niveau !
fait suite à un premier épisode déjà impressionnant sur le plan technique et qui à fait acheter des consoles SEGA. Mais les développeurs de la Team Shinobi (aussi connu sous le nom de AM7 et plus tard d'Overworks), cette fois secondé par Ancient Corp (le studio qui appartient à Yuzo Koshiro), ne se sont pas endormis sur ses lauriers puisqu'ils se sont mis à fond dans cette production de haut niveau. Aucun jeu Super Nintendo (dans le même genre bien sûr) n'est aussi bon. SEGA innove avec la première cartouche de 16Mb sur Mega Drive et croyez moi, elle est pleine à craquer ! Le jeu affiche divers effets spéciaux (judicieusement placés dans le décors) tels que des distorsions et des transparences puisqu'il est avant tout une démo technologique écrasante pour la concurrence, menée par un gameplay riche et varié (bien qu'on en revient toujours à faire la même chose : casser des gueules !). L'animation est impressionnante de fluidité, la machine gérant parfois une dizaine d'ennemis sans sourcilier, avec une décomposition des mouvements fluide et détaillée. Du grand art. Autre grand art, les graphismes ! SEGA s'est décidément déchainé sur cette période (de 1991 à 1993), en sortant tous les plus beaux jeux de la console à savoir les Sonic, les Ecco the Dolphin, Shinobi III, World of Illusion et bien sûr Streets of Rage II. Vous l'aurez compris, c'est une tuerie graphique avec une débauche de couleurs et de finesse quasi sans égal sur le support. Même les persos (cette fois au nombre de 4 et vraiment différents les uns des autres) ont un charisme imparable.



 

La sympathique intro du jeu, et l'écran de sélection du personnage


Côté gameplay,
Ce 2e opus propose l'un des meilleurs gameplay pour un beat-them-all, avec une panoplie de coups / coups spéciaux / projections bien plus étoffé que dans la plupart des autres titres du genre
le panoplie de coups s'est élargie et cette fois en guise de coups spéciaux on a droit à des attaques dévastatrices et personnalisées (plus de flic qui fait le ménage donc) type Street Fighter II. Je sais ça parait un peu fou mais c'est vrai et c'est bon ! Ainsi nous avons 2 coups spéciaux qui consomme un peu d'énergie à chaque utilisation (soit en pressant A soit en faisant avant + A), plus un 3e pas facile à placer mais tout aussi méchant pour les gencives adverses (2 fois avant + B). On pourra se servir des armes (barre à mine, couteaux, sabres...), les lancer et le panel de projection est à présent de 3 par personnage. On a de quoi varier les plaisirs et faire voler les dents comme bon nous semble. La bande-son est encore plus percutante que dans le précédent volet avec des bruitages qui claquent, apportant beaucoup de dynamisme au jeu. Les musiques sont toujours signées par Yuzo Koshiro (secondé par Motohiro Kawashima) qui prouvera une fois de plus que la Mega Drive est capable du meilleur. Il existe d'ailleurs un CD de l'OST du jeu. Ça donne donc une bande-son impressionnante d'efficacité et de qualité (même les voix digitales sont bonnes : exploit !). Bien sûr le scénario n'a pas changé mais on s'en fout, ce qu'on veut c'est casser du méchant, peu importe le but (ceci dit, on dispose d'une belle intro et d'une fin sympa).



Streets of Rage II Note
est "LE jeu" de baston qui aura comblé le trou laissé par l'absence du célèbre Street Fighter II (qui cartonne sur Super Nintendo et qui ne sortira sur Mega Drive qu'un an plus tard), grâce notamment à des pouvoirs spéciaux qui s'en sont grandement inspirés. Et SEGA réussi son pari en réalisant le meilleur beat-them-all du support, voire même de sa génération... Alignant une prouesse technique quasi sans égale, à une bande-son d'anthologie, cette séquelle surpasse son prédécesseur mais aussi bon nombre de titres concurrents. Devenu une véritable référence en la matière, il est clair que son exceptionnelle réalisation et la richesse de son gameplay n'y sont certainement pas pour rien (à vue de nez, seul Sengoku 3 arrivera à offrir un gameplay aussi complet, mais il ne verra le jour qu'en 2001, soit 9 ans plus tard !). Streets of Rage II est l'un des grands "system seller" de la 16-bits de SEGA...



Test réalisé par iiYama

mai 2005