Street Fighter II' (MD)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : octobre 1993
Développeur : Capcom
Adaptation : Capcom
Editeur : SEGA
Genre : combats

Support : cartouche de 24Mb
Version testée : Euro (PAL)
Voix dans le jeu : US/JAP
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Abréviations : SFII' - SF2'

Titres alternatifs : Street Fighter II' hyper fighting / Street Fighter II' PLUS champion edition
Prix au lancement : 400 Frs
Score des ventes : 1.66 Millions (MD)


Aussi disponible sur :








Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Street Fighter II'

Special Champion Edition



Après que le
Stop à la polémique, 2 blancs qui se foutent sur la gueule ne provoque aucun élan de racisme
monde se soit émerveillé avec Street Fighter II sur Arcade, Capcom a adapté, avec une très grande précision, son plus grand hit sur Super Nintendo. C'était une exclusivité à la nouvelle console de Nintendo et c'est sans doute "LE jeu" qui a fait bondir ses ventes, d'autant que cette première version 16-bits améliorait quelques aspects du jeu original comme la prise en mains ou la qualité du son. 6 mois passe et voilà que Street Fighter II Turbo débarque, toujours sur SNES et il remet une grosse claque à l'audience. Seulement entre temps la Mega Drive a connue un certain succès depuis la sortie de Sonic et il parait désormais inconcevable pour Capcom de laisser ce support vacant. Car on le sait, chez Capcom les exclusivités ne durent pas bien longtemps et chez SEGA, on a à coup sûr félicité l'infidélité de la marque. C'est pourquoi quelques mois après la sortie de l'adaptation Turbo sur Super Nintendo, 2 nouvelles versions débarquent, la première sur Mega Drive, la seconde sur PC-Engine (ce qui a étonné tout le monde). Comme Capcom n'a voulu lésé personne, notre version Mega Drive se nomme Special Champion Edition, mais n'est autre qu'un Street Fighter II Turbo. On se doute que c'était aussi pour que personne ne confonde avec la version SNES. Si Capcom est habitué à nous sortir les plus grosses cartouches de la Super Nintendo, il fera de même sur Mega Drive avec une fois encore, la première cartouche de 24Mb sur le support de SEGA. Et pour ravir au mieux les fans, la Mega Drive accueille aussi la fameuse intro issue de l'Arcade (une intro à polémiques puisqu'un blanc mettait -à l'origine- une taloche à un noir) avec une petite différence tout de même, puisque les 2 opposants sont désormais blancs (et blonds, comme ça on évite une 2e polémique). Le jeu utilisant 6 boutons d'action et le pad Mega Drive n'en possédant que 3, SEGA a sorti pour l'occasion un pad à 6 boutons, évolution directe du pad cacahuète de sa 16-bits.



Ainsi il
La jouabilité est vraiment bonne mais on vous conseille quand même de jouer au pad 6 boutons
n'y avait plus de problème mais Capcom a tout de même pris les devants, au cas où les joueurs n'auraient pas les moyens (ou l'envie) d'investir dans un nouveau pad. En effet le menu d'options permet de configurer les touches à sa convenance mais le jeu assume aussi une petite trouvaille : avec un pad à 3 boutons et sans changer la configuration de base, on peut presser le bouton Start pour basculer des "coups poings" aux "coups de pieds". Ainsi avec les 3 boutons du pad, on a les 3 forces de frappe de chaque attaque. C'est ingénieux mais avouons-le, ce n'est pas très pratique. Pour entrer un peu plus dans le vif du sujet, il ne faut pas croire que cette version est moins bonne qu'une autre. En fait on retrouve toute la technicité et la précision des combats. En plus, le jeu est parfaitement jouable, notamment avec le pad à 6 boutons qui est plus confortable. Version Turbo oblige, on retrouve nos 8 fighters plus les 4 boss jouables, un vrai mode versus où on peut s'infliger un handicap et choisir son niveau, et même un mode "Team Battle", soit un tournoi pour 2 à 6 joueurs (une exclusivité par rapport aux autres versions). Comme toujours, il faut jouer au moins au niveau de difficulté 4 pour avoir une fin (finir le jeu en force 8 sans perdre un seul match pour avoir une fin spéciale), on retrouve les 3 habituels bonus stages (le mur de briques, la voiture et les tonneaux) mais aussi le fameux mode Turbo. Un Turbo réglable sur 10 niveaux et tellement puissant, qu'il est plus rapide que sur Super Nintendo. Mais au niveau max, c'est tellement abusé, qu'on ne comprend plus rien au combat. Sur la question épineuse de la réalisation, il était légitime de penser que cette version Mega Drive serait très inférieure à celle sur Super Nintendo. Et bien Capcom a réalisé un travail de maître. Il faut dire que le CPS1 (la borne qui accueille le jeu d'origine sur Arcade) a un Hardware très proche de la Mega Drive et du coup, la conversion fut facilitée. Evidemment c'est moins coloré et moins détaillé, puisqu'on on ne peut pas déjouer les tares de naissance de la console de SEGA, mais le résultat est fort honorable.


On retrouve
Les graphismes sont restés très honorables pour la console mais le son a vraiment souffert du portage
bien l'ambiance et l'excellent design des 12 niveaux (celui de Ryu est une nouvelle fois le plus réussi), les personnages sont détaillés, l'animation est parfaitement fluide et même les détails qui auraient légitimement pu disparaître (les 4 éléphants de Dalshim, les cyclistes de la Chine, les spectateurs qui s'agitent...), sont toujours au rendez-vous. Plus fort encore, on retrouve aussi les fameuses rotations de parallaxes qui font toujours défaut aux productions SNK. Ainsi, même sans mode7, la Mega Drive offre un jeu visuellement très proche de l'Arcade, même si on s'en doute, les couleurs sont plus ternes. Ce qui a par contre gravement chargé dans la transposition, c'est la partie sonore. Car après une palette restreinte, le son est clairement le 2e boulet de la console et une fois encore, ça a laissé quelques séquelles. Les voix grésillent énormément, les bruitages sont loin de la furie de la version Super Nintendo (ici ils sont plus proches de ceux sur Arcade... en moins efficaces) et si on reconnaît bien les excellentes musiques du jeu, elles on pris un coup sur la gueule. En y repensant, c'est pas bien dramatique mais lorsqu'on quitte sa version Super NES et son indéniable qualité audio (meilleure que sur Arcade, c'est dire) pour celle-ci, et bien ça fait bizarre. Faut dire aussi qu'après le passage du gros Streets of Rage II et sa qualité audio largement au dessus du lot sur le support, on pensait tous que Capcom ferait de même. Mais ça n'empêchera pas cette adaptation de Street Fighter II Prime/Turbo d'être appréciable et d'avoir un certain succès (plus de 1,5 Millions copies vendues rien que sur Mega Drive), même après que Capcom ait vendu des camions entiers de son jeu sur la console concurrente (plus de 6 Millions de copies de la première version, plus encore 4 Millions pour la version Turbo, la Super Nintendo cumulant plus de 10 Millions de ventes en 2 jeux !!).



Il faut bien le dire, Note
Street Fighter II' sur Mega Drive est sans réfléchir le meilleur de combats du support. La réalisation est excellente, en retrouvant notamment tout le charme de la version originale, même si forcément c'est moins coloré (surtout pour des dégradés revus à la baisse). Le jeu est parfaitement jouable et on retrouve avec grand plaisir tout ce qui fait le gameplay de la licence. Et puis pour le son, si on est fan du jeu on arrive à s'y faire d'autant que Capcom n'a pas lésiné et que toutes les voix sont bien présentes. A titre de comparaison, même si Fatal Fury 2 reste un bon jeu, il ne rivalise pas avec le grand maître, qui se paye en plus quelques nouveautés dans cette version adaptée au mieux à la console de SEGA. Une belle preuve de maitrise de la part de Capcom et au final, une superbe version de ce hit d'anthologie.



Test réalisé par iiYama

mars 2009