Star Wars Arcade (32X)

 








Note générale


Sortie du jeu : janvier 1995
Développeurs : SEGA - LucasArts
Adaptation : SEGA
Editeur : SEGA
Genre : shoot-them-up

Support : cartouche de 20Mb
Version testée : Euro
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs
Prix au lancement : 400 Frs


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Star Wars Arcade









En 1983,
Star Wars Arcade dispose de 2 modes de jeu et si le gameplay reste simple, ça ne l'empêche pas d'être fun
Atari sortait sur Arcade une très belle version de Star Wars, un rail-shooter qui reprenait dans les grands traits certains combats spaciaux du film culte de Georges Lucas. S'inspirant directement du travail d'Atari, ainsi que du film dont les rééditions sont fréquentes (d'abord en VHS, puis en version remasterisée, en DVD, puis en Blu-Ray, etc...) SEGA a sorti en 1993 (10 ans plus tard, tiens tiens) un nouvel opus de Star Wars Arcade, co-développé par LucasArts. Tournant sur SEGA Model1 (l'Hardware des Virtua Racing et Virtua Fighter), Star Wars Arcade proposait un sympathique cabinet et son arrivée sur 32X s'est fait tout naturellement, puisque les meilleurs jeux Model1 finiront par être adaptés très fidèlement sur le support. Il est d'ailleurs à noter que Star Wars Arcade a accompagné les 3 line-ups (japonais, européens et américains) du support, l'autre jeu étant DOOM pour l'Europe et les USA, le Japon ayant en plus mis à disposition le minable Space Harrier... autant dire que quelque soit le territoire, le lancement de la 32X était bien maigrichon.




Le cabinet de Star Wars Arcade, tournant sur SEGA Model1



A la façon d'un Microcosm
Superbe adaptation du hit Arcade, le jeu dispose d'une excellente réalisation
(retranscrit dans l'univers fabuleux de Star Wars), le jeu vous met dans le cockpit d'un chasseur de l'alliance, avec pour mission (le plus souvent) de descendre des Tie Fighters à la pèle. Star Wars Arcade n'est pas un simple rail-shooter mais bien un shoot-them-up car loin d'un Silpheed (MCD) où le scrolling est posé sur des rails, ici le gameplay est ouvert (vous pouvez aller là où vous voulez) même si la marge de manœuvre reste faible. Le jeu propose 2 modes : Arcade et Super 32X (c'est le nom du "champignon 32-bits" au Japon). En mode Arcade, vous referez les missions comme dans le jeu original paru en 1993 et dans le second mode, vous ferez les missions dans un ordre différent pour un jeu un peu plus complet. Techniquement ça dégomme ! Le moteur 3D gère des sprites énormes, l'action est assez soutenue et ça ne ralentit pas. La jouabilité, bien qu'un peu lourde, est assez fiable et si le gameplay parait somme toute assez simple (accélérer, ralentir, blaster et bombe au proton), ça suffit amplement, car il faut bien se (re)mettre en tête qu'on parle ici d'un jeu d'Arcade. C'est d'ailleurs avec plaisir que le jeu s'ouvre sur une petite intro qui reprend la première minute du premier film (L'épisode IV, celui de 1977), celle où un vaisseau rebelle est poursuivi par le croiseur interstellaire de Dark Vador (qui vous fera un joli sourire en cas de game-over). Le son retranscrit très bien l'ambiance fumante du film, que ce soit pour les musiques ou les bruitages.



Adapté du célèbre Note
jeu d'Arcade du même nom, lui même inspiré du jeu d'Atari datant de 1983, Star Wars Arcade est (avec l'adaptation de DOOM) un très bon jeu line-up pour la 32X. Car certes il n'y avait que 2 à 3 jeux pour le lancement du champignon 32-bits de SEGA, mais le constructeur ne s'est pas moqué de nous, avec 2 portages de très haute qualité. Mix entre rail-shooter et shoot-them-up, le jeu se base surtout sur le premier film, au moment de l'attaque contre l'Etoile Noire. Jouable en solo ou à 2 (un qui pilote, l'autre qui contrôle le canon), avec une réalisation énorme et un bon gros fun, Star Wars Arcade est un bel exemple des capacités 3D de la 32X, offrant en plus une qualité sonore exemplaire, qui reprend naturellement les compositions de John Williams (ça fait toujours son bout d'effet). Certes un peu court, la 32X nous montre de quoi elle est capable et c'est tout simplement excellent !



Test réalisé par iiYama

mars 2008