Sonic Spinball (MD)

 








Note générale


Sortie du jeu : novembre 1993
Développeur : SEGA (Technical Institute)
Editeur : SEGA
Genre : flipper / plate-formes

Support : cartouche
Version testée : Euro
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 4 joueurs en alternance
Titre original : Sonic the Hedgehog Spinball
Prix au lancement : 400 Frs


Aussi disponible sur :








Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Sonic Spinball

(The Hedgehog)



Alors que Sonic 2 a
Ce spin-off est sympa mais trop difficile pour y accrocher longtemps. Et puis les flippers virtuels ne valent pas les vrais...
littéralement raflé la mise à Noël '92 (pour rappel, c'est le jeu le plus vendu de la console), notamment avec une jouabilité au poil (de hérisson ^^) et une réalisation absolument fabuleuse, SEGA a travaillé en parallèle sur 2 autres titres de la série : Sonic 3 (l'aventure la plus difficile de la mascotte) et Sonic Spinball. Dans le Spinball, SEGA a mis sa mascotte dans un pinball... oui un flipper. J'ai jamais été fan des flippers virtuels car j'ai toujours préféré prendre en mains un bon vieux Williams / Bally paumé au fond d'un bar miteux et enfumé, plutôt que de jouer "sans ambiance" avec un pad. Mais comme c'est Sonic, je fais un effort. Ceux qui par contre n'en ont pas fait d'efforts, c'est les développeurs. Après 2 épisodes "classiques" aux graphismes somptueux, Spinball est navrant de laideur. Les couleurs sont fades, le scrolling est saccadé et les musiques ont un faux air de Kid Chameleon... mais en moche. Ça n'aide pas à entrer dans le jeu. Lorsque Sonic est en boule, on ne contrôle que les flippers (les battants qui permettent de relancer la boule) et lorsqu'il est sur ses 2 pattes, la jouabilité ressemble au titre de plate-formes (je tiens à vous dire que c'est rare). On retrouve bien entendu tout ce qui fait le charme des 2 univers à savoir les rings, les émeraudes et les monstres mécaniques qui renferment de pauvres animaux d'un côté, et des bumpers, des flippers déportés, un affichage type fronton, des glissières et tout pour faire un gros score de l'autre. Le mélange n'est pas mauvais, la physique de la boule (Sonic donc) est pas trop mal respectée, on peut jouer à 4 à tour de rôle (comme dans un vrai flipper en fait), il y a des passages secrets et des parcelles de parcours à débloquer. Seulement voilà, l'ensemble n'est pas bien motivant, ça manque clairement de fun et de punch. Dommage, le titre ne plaira ni aux fans de Sonic, ni aux fans de flippers...



Sonic Spinball n'est Note
pas un mauvais jeu, cependant ce n'est pas un bon épisode de Sonic (pour être franc, chronologiquement c'est même le premier -malheureusement d'une future longue liste- à être aussi faible...), ni même un bon flipper virtuel. S'il est vrai que dans Sonic et Sonic 2 notre hérisson bleu prenait agréablement la place d'une boule d'acier, mais ce qui était sympa le temps d'un niveau devient gonflant lorsque ça dure tout un jeu, d'autant plus que l'ensemble manque clairement de punch, de vivacité et d'une réalisation digne de ce nom (et oui, Spinball est le premier épisode de la série à offrir des graphismes et une bande-son très en dessous des standards de la licence). Enfin, sachez que l'aventure est très difficile (à chaque vie perdue on doit tout recommencer) et qu'au final, c'est loin d'être aussi passionnant qu'un "vrai Sonic". Et puis les flippers virtuels ne vaudront jamais le plaisir et la prise en mains d'un vrai pinball...



Test réalisé par iiYama

avril 2009